Philippe Cohen reçu par E. Ratier (Radio Courtoisie)

Dans un article intitulé Philippe Cohen, biographe de Le Pen, promeut son livre en eaux troubles, Abel Mestre* continue de pilonner les auteurs d’un livre posant clairement le problème de la « légende noire » de Jean-Marie Le Pen, savamment construite par les partis de gauche;  Philippe Cohen pointe avec une certaine cruauté, l’enfermement quasi-pathologique de la pensée de gauche avec la vérité, les faits historiques, dés lors qu’il s’agit de comprendre et d’analyser le phénomène historique Le Pen.

Dans un soucis d’honnêteté, Philippe Cohen admettra, lors de l’entretien avec E. Ratier, s’être laissé convaincre par la thèse d’Abel Mestre selon laquelle le soutien de Marine Le Pen ainsi que celui de Wallerand de Saint-Just, à la sortie de son livre, procéderait d’une démarche purement stratégique, visant à diaboliser le livre et ses auteurs.

Abel Mestre n’aura pas attendu longtemps, pour réagir à un tel compliment sur les ondes d’une radio, par trop licencieuse, et dont il se serait visiblement bien passé; dés le lendemain l’article est publié.

On ne saurait dire si Abel Mestre se comporte ici en idiot utile ou s’il souhaitait seulement apporter la preuve de sa thèse; on ne peut s’empêcher de penser que Philippe Cohen s’est empressé de reprendre la malicieuse idée de « l’étreinte trop étouffante », analysé et inspiré par son détracteur.

L’interview d’Emmanuel Ratier montre une fois de plus, la qualité intrinsèque d’une radio, certes avec bien des défauts, mais qui permet de mesurer le gigantesque écart, avec les interviews que l’on a pu entendre sur les radios et télévisions à l’occasion de la promotion du livre.

*Abel Mestre est un Journaliste , spécialiste de l’extrême droite au journal Le Monde. Auteur avec Caroline Monnot d’un blog du Monde spécialisé sur l’extrême droite, “Droites extrêmes”

Dans son article, Abel Mestre écrit :

Le livre se pose effectivement en défenseur de Jean-Marie Le Pen sur plusieurs sujets, au premier rang desquels l’antisémitisme et la torture en Algérie.

On écoutera attentivement les propos de Philippe Cohen sur ce point particulier, en toute fin d’émission (1h16)

«Sale Blanc !» sur Radio Courtoisie (Audio)

Samedi 15 décembre à midi, Romain Lecap recevait dans l’émission le « Libre Journal », diffusée sur Radio Courtoisie, Gérald Pichon, auteur d’un essai dressant un état des lieux du racisme anti-Blanc et anti-Français en 2012.

Jean-Paul Gourévitch sur le coût de l’immigration / Gilbert collard sur l’AME (Radio Courtoisie)

Radio Courtoisie  extrait du Libre Journal des contribuables de  Benoîte Taffin du 20/11/2012 : “Réflexion sur le coût de l’immigration »

invités :  Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, Gilbert Collard, avocat, député

Gilbert Collard pointe les aberrations juridiques que soulève encore aujourd’hui l’Aide Médicale d’État (AME)

Suite à cette émission, Radio Coutoisie publiait le communiqué suivant :

À Radio Courtoisie, le 20 novembre, le consultant international en ressources humaines Jean-Paul Gourévitch, auteur de nombreuses études sur le coût de l’immigration, a dénoncé les lacunes du dossier de L’Express du 14 novembre dernier sur « le vrai coût de l’immigration ».

« [L’étude présentée par L’Express] s’en tient à la définition officielle des immigrés,
c’est-à-dire des personnes nées à l’étranger de parents étrangers. [Elle] laisse donc
de côté tous les enfants d’immigrés qui jouent un rôle important dans les comptes »

À Radio Courtoisie, la radio libre du pays réel et de la francophonie, Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables associés, recevait le mardi 20 novembre 2012 dans le Libre Journal des contribuables Jean-Paul Gourévitch, auteur de nombreuses études sur le coût de l’immigration en France.

Il réagissait à la mise en cause de son travail par L’Express du 14 novembre 2012 dans son dossier sur le coût de l’immigration.

Pour Jean-Paul Gourévitch, il existe une différence majeure entre ses travaux et ceux du Pr Chojnicki, repris par L’Express : « M. Chojnicki s’en tient à la définition officielle des immigrés, c’est-à-dire des personnes nées à l’étranger de parents étrangers. Il laisse donc de côté tous les enfants d’immigrés, qui jouent un rôle important dans les comptes ». Il rappelle également que l’étude en question « ne tient pas compte de l’immigration irrégulière ».

Jean-Paul Gourévitch reproche aussi à Xavier Chojnicki de considérer que « les coûts sécuritaires et culturels sont proportionnellement les mêmes pour les immigrés que pour les non-immigrés, [ce qui] voudrait dire par exemple que les immigrés ont une délinquance exactement semblable aux non-immigrés ».

« En ce qui concerne le travail illégal, il faut reconnaître qu’un certain nombre d’entreprises ne déclarent pas les immigrés qu’elles emploient et qu’un certain nombre d’immigrés en situation irrégulière ne payent pas de cotisations sociales », rappelle-t-il. De cette manière, « le coût du travail illégal est beaucoup plus fort en ce qui concerne les immigrés ».

Paramètre parmi d’autres dont le Pr Chojnicki n’a pas tenu compte.

Jean-Paul Gourévitch vient d’écrire une monographie, L’immigration en France – Dépenses, recettes, investissements, rentabilité, pour les Contribuables associés. Elle s’appuie sur des chiffres des 2010 et 2011 alors que le dossier de L’Express reprend des données de 2005. Selon Jean-Paul Gourévitch, l’immigration coûte au minimum 17 milliards d’euros par an à la France.

Source

 

Verbatims bienvenus

Radio Courtoisie : “Le mariage pour tous” est-il un leurre ? (Audio)

À l’occasion de la parution du dernier numéro d’Éléments n°145, Patrick Péhèle recevait le 13 novembre sur Radio Courtoisie Pascal Eysseric (rédacteur en chef de la revue Éléments) David L’Épée, (journaliste Suisse) et Gérard Zwang (chirurgien-urologue français, auteur d’ouvrages consacrés à la sexologie, il est l’un des fondateurs de la Société française de sexologie clinique).

Ces trois collaborateurs de la revue présentent l’ultime « déconstruction » à laquelle procède l’idéologie du genre.
Le “mariage pour tous” ne serait-il qu’un leurre ?

Actualité Culturelle

Entretien avec Arnaud Guyot-Jeannin, à propos de son livre Les visages du cinéma, 35 portraits non conformistes édition Xenia. Arnaud Guyot-Jeannin est un écrivain et un journaliste français et patron du Libre Journal des enjeux actuels sur radio Courtoisie. Sur les trente-cinq artistes rassemblés dans ce livre, une majorité appartiennent au cinéma français. Tous se situent dans la période qui va de la Nouvelle Vague à nos jours. Sous l’apparente disparité de l’ensemble, on finit par pressentir qu’il existe une cohérence secrète.

(Merci à Patrick)

Xavier Lemoine : « Aux municipales de 2020, les islamistes pourraient être majoritaires »

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, Radio Courtoisie. 2 nov 2012.

« En Ile-de France, les populations, par déménagement successifs, migrent pour constituer des unités homogènes qui ont leurs propres règles. Nous assistons à une partition de la société française..

« Nous sommes sur des bascules démographiques sur un certain nombre de territoires. Certaines populations seront majoritaires et dans une homogénéité culturelle qui fera qu’elles tenteront par tous les moyens d’obtenir le pouvoir. Les islamistes m’ont averti : « En 2014, vous passerez, mais en 2020 nous serons majoritaires »

Le rétropédalage de Manuel Valls sur le droit de vote des étrangers fait partie de cette prise de conscience : si les maires de droite sont balayés, ce sera ensuite le tour des maires de gauche»

Epilogue de l’affaire Millet : l’halalli

Radio Courtoisie 20/9/2012 LJ d’Emmanuel Ratier

France Culture – « Le RenDez-Vous par Laurent Goumarre » reçoit Christine Angot

[NDLR : se reporter à l'interview de Richard Millet sur Radio Courtoisie, pour connaitre la version de l'éditeur Pierre-Guillaume de Roux, au sujet du croquignolet libraire belge]

Pourquoi l’antiracisme est voué à disparaitre (Radio Courtoisie)

Radio courtoisie, LJ des idées politiques du 10 août 2012
Max Lebrun recevait lors d’une émission consacrée à la question de l’antiracisme Paul-François Paoli, journaliste, écrivain, à l’occasion de la parution de son ouvrage intitulé: « Pour en finir avec l’idéologie antiraciste ».

(Merci à Romégas)

Amiens : Banlieues et conditions de vie

A propos des émeutes d’Amiens, et du coût déjà évoqué du programme de rénovation de 336 millions d’euros, nous proposons aux lecteurs de réécouter ce grand classique du site (2007)
Image de prévisualisation YouTube

 

Richard Millet, seuil de Tolérance (Radio Courtoisie)

Radio Courtoisie extrait du LJ de H. de Lesquen 16/7/2012
à l’occasion de la sortie du dernier livre de Richard Millet : « Éloge littéraire d’Anders Breivik »


[NDLR : il est vraisemblablement question de Robert E. Park, sociologue de l'école de Chicago]

Radio Courtoisie à nouveau sous le coup d’une mise en demeure du CSA pour un dérapage

Radio Courtoisie épinglée par le CSA pour un nouveau dérapage

A entendre les chroniques du président de la radio, Henry de Lesquen, il y aurait des “races supérieures” et des “races inférieures”.

Radio Courtoisie est de nouveau sous le coup d’une mise en demeure du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Le 21 mai 2012, Henry de Lesquen, animateur mais aussi président de la station a tenu des propos dans lesquels il affirmait l’existence de “races inférieures” et de “races supérieures”.

Ce n’est pas une première pour Radio Courtoisie qui s’est vue rappeler à l’ordre de nombreuses fois, notamment en mars 1997, lors de l ‘émission “Le libre journal”. Un invité était allé jusqu’à nier la réalité des chambres à gaz dans en réduisant leur existence à “deux ou trois essais”.

En octobre 2004, le CSA est intervenu une nouvelle fois après les propos tenus par Alain Ménargues. Alors directeur de l’information de RFI, il avait établi un lien entre la construction par Israël du mur de sécurité avec la religion juive et avait déclaré que le ghetto juif de Venise avait été créé “par les juifs eux-mêmes”. Suite à cet incident, Radio Courtoisie avait été mise en garde.

En avril 2005, à l’annonce de la mort de deux élèves officiers de Saint-Cyr d’origine africaine lors d’un stage d’aguerrissement en montagne, un intervenant non identifié s’était exclamé sur les ondes “on les a repérés dans la neige ?”, “ils étaient en pagne ?”. Une nouvelle fois, le CSA avait rappelé à l’ordre Radio Courtoisie dans une lettre adressée à la rédaction.

Six mois plus tard, Serge De Beketch, animateur de Radio Courtoisie déclarait à propos des émeutes en banlieue : “Au lieu de dépenser des millions à construire des stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de Maurras tous les midis ! (…) Maurras ou le lance-flamme. Les deux solutions ! (…) Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c’est Sarkozy. Parce que si Sarkozy n’avait pas dit qu’il fallait nettoyer les cités au karcher, ça ne se serait pas produit (…) Moi j’aurais jamais dit ça. J’aurais dit : il faut nettoyer au lance-flammes.” Serge De Beketch avait reçu un blâme et Radio Courtoisie avait été sommée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel de lire un communiqué d’excuses à l’antenne.

télé nouvel obs

[appel lecteur pour connaitre la teneur exacte du propos incriminant]