L’AFP en flagrant délit de désinformation (MàJ)

Addendum :

Le journaliste, Boniface Murutampunzi, pourtant présent au moment des faits, prétend n’a rien vu ni entendu. L’attaque par un commando armé ? Une simple bagarre. La cinquantaine de militants d’extrême gauche ? De simples badauds. Contacté par téléphone, le journaliste se montre rapidement très embarrassé…

Novopress

——————————-

Hier, Place de l’Opéra, en plein centre de Paris, le rassemblement pacifique du Projet Apache contre le rachat de la France par la Qatar a été attaqué par une bande de gauchistes armés au moment de la dispersion. Voici comment l’AFP rend compte de l’événement.

Les jeunes du « Projet Apache » et quelques militants du Bloc identitaire se sont accrochés avec des badauds qui les filmaient en les traitant de « fachos », les identitaires répliquant en les traitant de « fachos de gauche ».
Maville.com

Paris : Rassemblement « contre le rachat de la France par le Qatar ! » Samedi à 16h, Place de l’Opéra

Ca y est, depuis quelques jours, le Qatar possède 100% du PSG ! Et notre club n’est pas le seul à être tombé entre les mains qataries : hôtels de luxe, hôtels particuliers, casinos, participation accrue dans diverses entreprises françaises, le Qatar se paie la France et plus particulièrement Paris ! Ensemble disons STOP au rachat de la France par le Qatar et rappelons que nous n’avons jamais eu besoin des millions de qui que ce soit pour se sortir des nombreuses crises ayant traversé notre histoire plurimillénaire. Notre identité est éternelle, pas votre pétrole !
Projet-Apache

Les Qataris et la « banlieue »

En décembre dernier le Qatar annonçait la création d’un fonds de 50 millions d’euros pour les banlieues. Fouad Sari, conseiller municipal à Vigneux suit de très près le dossier. Interview.

http://img542.imageshack.us/img542/4712/qatar602300x153.jpg

En quoi le Qatar peut-il aider les jeunes de banlieues françaises ?

Le Qatar fais partie des voyages d’études qu’organise l’association. Nous sommes déjà partis à Chicago, à Washington, davantage pour l’aspect politique. Plus récemment, au Qatar, pour l’aspect économique. L’objet de ce séjour était de rencontrer des investisseurs qataris, puisque leur pays est en pleine expansion et ainsi obtenir des contrats important avec la France. Nous voulions créer un fonds d’investissement en direction des entrepreneurs de banlieues, faciliter leur exercice dans l’entreprise. Accentuer leur activité économique. On souhaiter décrochait des contrats avec le Qatar puisque l’émirat propose une clause invitant les entreprises à recruter dans les banlieues.

Comment avez vous réussi à sensibiliser les Qataris sur la question de la diversité en France ?

Ce n’est pas nouveau. Les Qataris remettent d’ailleurs depuis plusieurs années un prix à une personnalité politique issue de la diversité. Ils ont été sensibles à notre projet, et ce, dès le départ. Tout simplement parce qu’ils pensent que la banlieue doit s’organiser et doit exister.

Ce projet ne concerne que les Maghrébins, les autres minorités en sont-elles exclues ?

Le critère est très clair : être issu de banlieue. Nous sommes partie chercher ce fonds d’investissement pour les banlieues, pas pour les Maghrébins. La diversité visée est sociale. Et puis, les Qataris ne font pas dans la charité,  mais dans le business. Ils cherchent avant tout de la rentabilité. Ils ne ciblent pas forcément toujours des profils de personnes diplômées. On n’a pas besoin d’être diplômé pour avoir de bonnes idées ! Les Qataris sont très regardants sur le sérieux et la fiabilité économique du projet. Ce ne sont pas des gens qui balancent leur argent comme ça à qui lève la main.

Comment expliquer vous le fait que votre démarche ait fonctionné avec le Qatar, et pas vraiment avec les États-Unis ?

Nous sommes allés aux États-Unis en observation. A Baltimore, il y a des sénateurs issus de la diversité. L’objet était d’aller voir comment des personnes issus de quartiers populaires américains arrivent à des fonctions politiques ou économiques importantes, là où nous en France, nous échons aujourd’hui. Nous ne sommes pas partis rechercher un fond d’investissement là-bas. Lorsque nous sommes revenus, nous avons rédigé un rapport avec plein de propositions et c’est à ce moment-là que nous avons lancé le débat sur les statistiques ethniques. (…)

Bondy Blog

Zinédine Zidane débouté face à Christophe Alevêque

L’ancien meneur de jeu des Bleus n’aura pas de dommages de la part de l’humoriste qui l’avait vivement critiqué dans une tribune fin 2010…

http://img850.imageshack.us/img850/4434/zidaner.jpg

On peut donc rire de tout. C’est en tous cas le message qu’a envoyé le tribunal correctionnel de Paris ce jeudi en relaxant Christophe Alevêque qui avait vivement critiqué Zinédine Zidane fin 2010, d’abord dans une tribune dans le magazine Sportmag puis sur le plateau de l’émission «On n’est pas couché», sur France 2.

Le tribunal avait en effet été saisi par l’ex-footballeur pour injures, l’humoriste y étant allé un peu fort. Ce dernier avait notamment déclaré, à propos des 11 millions d’euros que Zidane a touché pour soutenir la candidature du Qatar à la Coupe du monde de football :

«Ce mec est un panneau publicitaire qui a trois neurones (…) et qui maintenant profite de son image à outrance.(…) C’est une forme de prostitution. Ce mec est une pute».

Christophe Alevêque, avait ensuite déclaré respecter l’homme mais être déçu par le symbole du footballeur devenue valeur marchande. Zinedine Zidane demandait, en réparation, 75.000 euros de dommages et intérêts.

20minutes

Jean-François Kahn : «Pourquoi ne parle-t-on plus de la Libye ?»

Jean-François Kahn, écrivain, revient sur la situation chaotique qui règne en Lubie après la chute du régime de Kadhafi et sur le silence des médias.

Un chaos indescriptible, au point que les médias n’osent même plus le décrire.

Que se passe-t-il en Libye ? Absolument rien, si on se contente de regarder la télévision et d’écouter la radio.

Rien… Certes la Cyrénaïque, dont la capitale est Benghazi, a quasiment fait sécession ; de mini-guerres tribales, en particulier dans le Sud, ont fait plus de victimes encore que les affrontements entre milices rivales ; le pouvoir central est déliquescent ; les règlements de compte camouflés en répression de supposés kadhafistes se multiplient ; on ne torture pas moins aujourd’hui qu’hier ; les salafistes les plus enragés occupent le terrain que l’Etat leur abandonne… et tout se passe comme si on ne voulait surtout pas que les ex-dirigeants déchus – ou reconvertis – répondent de leurs crimes au risque de se laisser aller à certaines révélations.

Apparemment, cela n’intéresse plus personne. […]

Or, sur cet invraisemblable désastre, on préfère apparemment poser un voile pudique. Pourquoi ? Pour ne pas faire de la peine à BHL ? Parce que l’aventure libyenne, dont les Syriens payent aujourd’hui les conséquences, comme le paieront demain les Egyptiens, les Tunisiens et les Algériens, n’a pu se déployer qu’à l’abri d’un conformisme politico-médiatique justificateur ? Parce que le Qatar paye ?

Nos télévisions, elles, ont déjà tiré un trait : la Libye n’existe plus.

Libération

Tunisie : Les Etats-Unis et le Qatar garantiront des émissions obligataires pour 1,15 milliard US

La Tunisie va émettre sur le marché international des obligations garanties par les Etats-Unis d’un montant de 650 millions de dollars, et émettra également 500 millions de dollars en bons du Trésor au Qatar.

C’est ce qu’affirme l’agence Reuters, citant une source gouvernementale à Tunis.

Les Etats-Unis avaient déjà accepté de soutenir l’émission d’obligations de la Tunisie, bien qu’aucune date n’ait été fixée, pas plus que l’échéance et le taux d’intérêt.

Qatar achètera 500 millions de dollars en bons du trésor sur 5 ans à un taux d’intérêt annuel de 2,5%. Les 2 pays avaient convenu de la vente, en janvier dernier, même si aucune date n’a encore été fixée pour l’émission. Des sources avancent cependant que cette émission aura lieu en mai ou juin.

Cet attelage américano-qatari va faire des gorges chaudes parmi l’opposition,

qui y verra la preuve d’une collusion entre Doha et Washington pour récupérer la révolution tunisienne via le parti islamiste Ennahdha.

Affaire à suivre…

Kapitalis.com

Qatar: On boira tous de l’eau en 2022 !

Il y a peu de temps, la FIFA a accordé l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, qui semble prendre de plus en plus de place au sein du football européen du fait de leur portefeuille très bien garni.

Une nouvelle acquisition après le PSG, les droits TV de la Ligue 1 et de l’Euro 2012, qui fait du bruit ces temps ci, à cause d’une question très simple, mais qui concerne beaucoup de supporters: L’alcool sera-t-il permis sur place pour cet évènement ? (…)

Cela soulève un problème bien plus profond. premièrement, était-il bien judicieux d’accorder cet évènement au Qatar.

La réponse n’est cependant pas difficile à trouver: Évidemment que non. Évidemment que non. Il fait trop chaud l’été, et les deux seules idées pour régler ce problème ont été de jouer en hiver ou de climatiser les stades. C’est les écolos qui vont être contents.

http://img846.imageshack.us/img846/6826/quatar5m.jpg

De plus, la Coupe du Monde doit se dérouler dans un pays qui ait quelque chose à voir avec le football, ce qui n’est certainement pas le cas du Qatar. Deuxièmement, Le vrai problème qui se pose finalement est: « La laïcité doit-elle être mise à l’écart du sport ? ». La religion est présente dans le football, indéniablement. Mais il n’existe pas de règle qui permet d’en faire un argument pour interdire tel ou tel produit. De plus, elle reste le meilleur moyen que tout le monde puisse pratiquer ses croyances comme il le souhaite.

Dans ce cas, cette interdiction est parfaitement illégitime. A mon sens, la laïcité ne doit pas être un pilier du foot, mais elle doit être garante des libertés individuelles de chacun.

Si les Qataris n’acceptent pas ça, cela voudra dire qu’ils ne sont pas prêts à s’ouvrir aux autres cultures, et qu’ils organisent la Coupe du Monde 2022 juste pur l’argent qu’elle rapportera.Mais cela parait improbable, c’es pas le genre de la maison…

« Il est important pour nous de veiller à ce que tous nos visiteurs vivent un grand moment et s’amusent.

En même temps, il nous faut mettre en avant la culture du monde arabe », a souligné ce même Hassan al Thawadi.

Et bien non. Le Mondial ne doit pas être une vitrine de la culture du pays, mais un évènement universel où se rencontreront toutes les cultures autour du plus beau sport. Cette citation montre à elle seule que les Qataris se trompent.

Par contre, les français se feront-ils refouler à la douane s’ils ont un saucisson dans leurs bagages ?

Que se passera-t-il si par malheur, quelqu’un porte un chapelet, ou autre signe d’une appartenance à d’autres cultures ? Sera-t-il sanctionné, ou contraint de le retirer ?

Parce qu’avec cette polémique, on en est arrivé là, pourra-t-on appartenir à une autre culture que celle des Qataris en 2022 ?

Football.fr

Syrie: L’Arabie saoudite envoie du matériel militaire à la rébellion

L’Arabie saoudite achemine, via la Jordanie, du matériel militaire pour équiper l’Armée syrienne libre (ASL), composée de militaires dissidents, a annoncé samedi à l’AFP un diplomate arabe.

«Dans une initiative de l’Arabie saoudite destinée à mettre fin aux massacres en Syrie, du matériel militaire saoudien est acheminé vers la Jordanie pour équiper l’ASL», a déclaré le diplomate sous couvert d’anonymat. […]

Lundi, le ministre syrien de l’Information, Adnane Mahmoud, avait accusé l’Arabie saoudite et le Qatar d’être complices des gangs terroristes à l’origine selon Damas des troubles en Syrie, et estimé que les deux pays étaient ainsi responsables de l’effusion de sang dans le pays.

Romandie News

Le Qatar, un signe que la France s’affaiblit, pour Bayrou.

Le Qatar, un signe que la France s’affaiblit, pour Bayrou.

Interrogé sur Canal + sur les investissements du Qatar en France (PSG, Total…) Bayrou estime que «c’est la preuve que nous sommes un pays qui n’a plus les moyens de se développer lui-même.[...]

Un pays normal, c’est un pays qui se finance et qui peut investir ailleurs. […]

c’est une des preuves de la dégradation et de l’affaiblissement de notre pays.»

Le Parisien

Le Qatar prend 1,03% du capital de LVMH

Le fonds Qatar Holding, contrôlé par le riche émirat gazier du Golfe, a pris 1,03% du capital du groupe français de luxe LVMH de Bernard Arnault, a-t-on appris aujourd’hui de source proche des deux parties. Une participation valorisée aux cours actuels aux environ de 680 millions d’euros.

Le nouvel actionnaire était tenu de déclarer à LVMH son entrée au capital avant l’assemblée générale du 5 avril, car il avait franchi « le seuil statutaire » des 1%, a indiqué à l’AFP cette source.

A la fin 2011, Paolo et Nicola Bulgari détenaient respectivement 1,64% et 1,60% du capital de LVMH, le gérant d’actifs Amundi 2,53%, le groupe MFS 2,01%, BNP Paribas SA et BNP Paribas Asset Management moins de 1%.

Cette acquisition du fonds souverain qatari vient s’ajouter à la longue liste des participations du Qatar dans les sociétés françaises. (…)

Le Figaro

Canal + va t-il survivre à l’appétit démesuré d’Al-Jazira ?

Al-Jazira continue sa razzia et augmente à vue d’œil son portefeuille de droits télévisuels. Après avoir raflé la Liga et la FA Cup, la chaine qatarie à l’appétit infini n’a pas fini de donner des cauchemars au patron des sports de Canal+.

(…) En effet comme le révélait hier le Figaro, Al-Jazira aurait fait main basse sur la Liga pour les trois prochaines saisons. Un véritable camouflet pour Canal+, habitué à diffuser les plus belles affiches du championnat espagnol, avec en tête d’affiche le match le plus attendu au monde, le clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Mais ce n’est pas tout puisque, fort d’un appétit démesuré, la chaine dirigée par Charles Biétry vient d’acquérir les droits de la FA Cup, jusqu’ici détenu par France Télévisions rapporte Le Parisien.

Forcément, la chaine qatarie va devoir recruter du monde et sans doute piller une partie des forces vives de Canal+. D’ailleurs, hier le site spécialisé dans les médias En pleine lucarne annonçait le départ de Thomas Villechaize, véritable pièce maitresse de Sport+, une chaîne dont l’avenir est très clairement menacé. Il faut dire que Charles Biétry souhaite s’offrir un pack sport très large.

Du Golf, au Basket en passant par le cyclisme et la boxe, tous ces sports pourraient rapidement s’intégrer à la grille des deux nouvelles chaînes bientôt lancées par Al-Jazira.

Une situation qui risque de redistribuer les cartes en interne au sein de la chaîne cryptée qui va devoir réaffecter une partie de son staff dédié au football français et espagnol.

Interrogé par Le Parisien, le patron des sports de Canal+, Cyril Linette tente de faire bonne figure et affirme qu’il a blindé ses vedettes d’antenne. « Tout cela fait partie du business. J’ai sécurisé toutes mes vedettes d’antenne (Grégoire Margotton, Hervé Mathoux, Christophe Dugarry, Nathalie Ianetta notamment). Je sais exactement quelle équipe j’aurais à la rentrée et l’on s’y prépare tranquillement. »

Reste qu’en coulisse, l’ombre d’un futur plan social n’est pas écarté d’autant que Canal + s’apprête à adsorber Direct 8.

Une perspective qui inquiète certains salariés de la chaîne qui craignent un plan social. « Il y aura des doublons. Entre l’arrivée d’Al-Jazira et l’achat de Direct 8, certains ne voient pas comment éviter un plan social. Il y a une inquiétude générale mais on en parle pas beaucoup au service des sports », rapporte un salarié.

Bref, pour les hommes de l’ombre et les pigistes, l’avenir ne s’annonce guère reluisant à Canal +.

Footmercato.net