« Capital » sur le Qatar : La journaliste était une intime du prince Al-Thani

(…) Une journaliste amie

Cette « enquête » à la gloire du prince a aussi surpris les journalistes de M6, selon Le Canard Enchaîné. Ils ont écrit à Nicolas de Tavernost, le patron de la chaîne, pour s’en plaindre et l’alerter sur un point. Ce sujet, produit par la société Cartel Presse, a été réalisé par la journaliste Elisabeth Bouteiller, qui serait « une intime du prince Al-Thani » et associée à lui dans une société immobilière qui fait ses emplettes en France. Parmi ses acquisitions selon Le Canard, le Haras de Victot, en Normandie. Coïncidence, les caméras de M6 étaient jutement là pour suivre l’acquisition de ce « petit bijou, au coeur d’un domaine de 130 hectares« . « Au premier coup d’oeil, le prince est sous le charme (…) Avec ce château, il peut s’offrir un morceau d’Histoire de France« , explique la journaliste. L’affaire sera négociée à 8 millions d’euros, cash.

Qui est Elisabeth Bouteiller ? Passée par la présentation des JT sur LCI, elle est journaliste pour M6 au travers de plusieurs sociétés de production : Spica, qui fournit beaucoup M6 en sujets pour « 100% Mag » et Cartel Presse, aussi prestataire de la chaîne. Elisabeth Bouteiller a visiblement fait du Qatar sa spécialité. Ou plutôt du prince Abdullah al-Thani : en juillet 2013, c’est elle, encore, qui a réalisé pour Paris Match son interview à propos du rachat de l’hôtel Lambert.

« Le Qatar est l’ami de la France »

Une interview pas vraiment sans concession, à l’image du ton employé sur M6. A aucun moment, pendant 52 minutes, le sujet n’est critique à l’égard du Qatar ou du prince. Seule la législation du pays qui permet au Qatar de prendre systématiquement la majorité du capital d’une société créée sur son sol est évoqué. Ce point sera aussi abordé par Thomas Sotto pendant l’interview.

« Pourquoi avoir accepté qu’on vous filme ? Pour que les Français aient une meilleure image du Qatar ?« , l’interroge le journaliste en fin d’émission. « J’ai accepté pour rassurer le Français que le Qatar est l’ami de la France« . Contactés par puremedias.com pour réagir aux révélations duCanard, la chaîne, la journaliste, la société de production et Thomas Sotto n’ont pas retourné nos appels. Dans une interview au Parisien avant la diffusion, Elisabeth Bouteiller assurait avoir passé cinq ans à solliciter le prince pour ce sujet. « C’est une opération de communication, reconnaissait-elle. Ils ont enfin compris que c’était important, ils n’ont pas cette culture. On parle beaucoup du Qatar, mais les premiers concernés ne parlent jamais, j’avais envie de voir ce qu’ils avaient à dire« . L’opération de communication aura été suivie par 3 millions de téléspectateurs.

Ozap

Revoir le reportage :

 

Le meilleur documentaire sur le Qatar ?

Nous rediffusons ce documentaire passé inaperçu et pourtant incontournable…. Y participe d’ailleurs Pierre Péan;

Qatar, la puissance et la gloire – 18/02/14

Le Qatar est un cas unique. Grand comme la Corse, il est dirigé par un émir qui se prend pour Napoléon. Mais un Napoléon moderne, qui gagne sa puissance sans invasions ni batailles rangées…

L’entrée du Qatar dans la cour des grands s’est faite soudainement, en 1995. Cette année-là, un jeune homme inconnu renversait son père, un émir discret assis sur les plus grandes réserves de gaz du monde, dont il avait décidé de ne rien faire pour ne pas gêner ses encombrants voisins saoudiens et iraniens.

Partie 1/2 : La puissance et la gloire (1995-2008)

Partie 2/2 : Trahisons et double jeu (2008-2013)

Réalisé par Christophe Bouquet et Clarisse Feletin (2013)

Le Qatar : les autres pays arabes, les Frères Musulmans, la France, les morts des chantiers (vidéo)

Reprochant au Qatar ses « ingérences » dans les affaires de ses voisins, trois pays du Golfe, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ont décidé de rappeler leurs ambassadeurs à Doha, mercredi 5 mars.

Cette décision sans précédent dans les relations entre pays arabes du Golfe a été annoncée au lendemain d’une réunion « houleuse », selon la presse, des ministres des affaires étrangères des monarchies arabes du Golfe à Riyad.

Ce mini-sommet, à l’initiative de l’émir du Koweït, était destiné à surmonter le profond désaccord entre Doha, d’une part, et Riyad, Abou Dhabi et Manama de l’autre, sur la conduite à suivre face au nouveau pouvoir installé par l’armée en Egypte en juillet 2013 après l’éviction du président islamiste Mohamed Morsi.

Doha trop proche des Frères Musulmans

Le Qatar s’est rangé ouvertement du côté des Frères musulmans qui ont perdu le pouvoir en Egypte, tandis que les trois autres pays ont apporté un soutien massif, tant politique que financier, au nouveau pouvoir égyptien.

source : Le Monde


source : extrait de Politique Matin – LCP – 06 03 2014


source : Extrait de Politique Matin – LCP – 06 03 2014


source : extrait de Politique Matin - LCP – 05 03 2014

Reportage à l’occasion de la visite officielle au Qatar en juin 2013

source : elysee.fr

bonus :
l’interview complet de Marine Le Pen par Patrick Chêne sur LCP le 6 mars 2014
http://youtu.be/Zoho5kFJk0A

L’ancien footballeur Kamel Rouag escroquait le Trésor public

Kamel Rouag, ancien footballeur professionnel des années 2000, a escroqué le Trésor public par l’intermédiaire d’une société, Green Soccer, qu’il avait créée en 2010 dans la région stéphanoise.

Pas d’activité, pas de chiffre d’affaires…mais des remboursements de TVA demandés (et obtenus) pour plusieurs milliers d’euros.
Il a été condamné mardi à deux ans de prison ferme. Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a également décerné un mandat d’arrêt international, l’homme n’ayant pas daigné se déplacer depuis le Qatar où il travaille désormais.

Le Progrès

Le Drian, pour la cinquième fois en deux ans, au Qatar pour essayer de vendre des armes

Spécialistes des annonces prématurées de contrats militaires, les Français sont très prudents sur d’éventuelles ventes d’armes au Qatar.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian effectuera un déplacement au Qatar les 23 et 24 février, poursuivant ainsi le rôle de promoteur des armements français qu’il estime être l’une de ses premières tâches. Au cours de cette visite, il doit rencontrer ses deux interlocuteurs habituels : l’émir Tamim ben Hamad Al Thani et le ministre de la Défense, qui est aussi le chef d’état-major des armées, le général Hamid ben Ali Al Attiyah.

Aucun calendrier officiel n’est annoncé, mais on sait que le Qatar soutient militairement et financièrement l’opposition au dictateur syrien Bachar el-Assad. Il suit également de très près la situation en Libye, où une intervention militaire étrangère pourrait être dans les tuyaux.

Les industriels et les vendeurs d’armes français fondent de gros espoirs sur des prises de commandes de matériels par le Qatar en 2014. Plusieurs marchés d’armements ont été conclus par le passé, le Qatar disposant, entre autres équipements français, d’hélicoptères Gazelle/Hot antichars, de missiles sol-air Mistral, de Mirage 2000-5. Selon des sources au ministère de la Défense, Paris négocierait actuellement la vente du Rafale proposé par le GIE Rafale (Dassault, Thales et Safran), le Qatar semblant intéressé par une grosse commande de trente-six exemplaires.

Seconde touche avec de sérieux espoirs : le missile sol-air SAMP/T Mamba du consortium Eurosam (MBDA et Thales). La société productrice de véhicules blindés Nexter espère également vendre son engin VBCI à des centaines d’exemplaires, dans une version armée de la tourelle T40. Sans compter une vingtaine d’hélicoptères NH-90. Souvent spécialistes de la vente de la peau de l’ours avant qu’il ne soit tué, les Français ont déjà laissé entendre que le total de ces hypothétiques ventes au Qatar pourrait atteindre une quinzaine de milliards d’euros. Soit l’équivalent de six mois du budget français de la Défense. On comprend que ce soit le cinquième voyage de Le Drian au Qatar depuis mai 2012.

Sauf que rien n’est fait. Si le NH90 d’Airbus hélicoptères est un beau succès à l’exportation, aucun des autres principaux matériels proposés au Qatar (Rafale, SAMP/T et VBCI) n’a fait à ce jour l’objet de contrats fermes à l’export. Chez Jean-Yves Le Drian, la prudence est donc de mise : « Le ministre se rend à Doha pour évoquer la coopération bilatérale politique et stratégique. » « Et parlera-t-il de contrats d’armements ? » demande Le Point, d’une pugnacité rare. Réponse : « On n’attend ni annonce, ni conclusion de quoi que ce soit ! » Rien n’est fait, donc…

Le Point, merci à -273,15

Qatar : La puissance et la gloire (Docu)

Le Qatar est un cas unique. Grand comme la Corse, il est dirigé par un émir qui se prend pour Napoléon. Mais un Napoléon moderne, qui gagne sa puissance sans invasions ni batailles rangées.

Extrait :

Documentaire complet et commentaires sur Fortune

Le Lycée français de Doha conforme à l’islam

La France et le Qatar ont signé aujourd’hui un accord qui a permis de régler « certains problèmes » au lycée Voltaire de Doha et instituera une séparation des sexes au niveau du secondaire et l’enseignement de la religion musulmane.

L’accord a été signé en présence de la ministre déléguée aux Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret. « Il y a trois questions qui sont importantes pour les Qataris et les Arabes qui fréquentent cette école, et ce sont l’enseignement de la charia islamique, de la langue arabe et de la séparation entre garçons et filles à partir d’un certain âge », a déclaré le procureur général du Qatar et président du conseil d’administration de l’école, Ali ben Fetis Al-Marri.

« Nos amis français se sont montrés compréhensifs, car l’essentiel pour nous est d’avoir des Qataris francophones attachés à leur langue et leur religion », a-t-il ajouté.

L’accord institue l’enseignement de la religion musulmane et de l’arabe dans cette école franco-qatarie, et mettra en place à l’avenir une séparation entre filles et garçons à partir du secondaire. L’école ne compte pour le moment que des classes de maternelle et du primaire.

Fin 2012, le proviseur de cet établissement privé ouvert en 2007, Franck Choinard, avait dû partir précipitamment en raison d’un conflit. Selon le site d’information en ligne Mediapart, il était menacé d’un procès à la suite d’une plainte d’une employée pour « attitude antimusulmane »

Le Figaro, merci à Claude

Procès pour proxénétisme de mineures Zahia/Ribery : un gérant du Zaman café travaille maintenant «pour le roi du Qatar»

L’audience s’est ouverte hier sur le cas des trois proxénètes présumés de mineures. Ni l’escort-girl, ni Ribéry, ni Benzema n’étaient présents.

Ce n’est pas eux que les caméras attendaient à la porte de la 16e chambre correctionnelle de Paris. Les stars du procès, Zahia, Ribéry et Benzema, se sont fait porter pâles. Mais «Abou», Elie ou Georges, ces loulous du monde de la nuit, sont en réalité les principaux acteurs de ce procès pour proxénétisme de mineures

Quoi de commun, en effet, entre ces sportifs multimillionnaires et le Zaman Café, «cabaret oriental» près des Champs-Elysées, où l’on fumait la chicha et où rabattait parfois Zahia ? Un bar rempli d’une clientèle «vulgaire», comme l’ont dit les filles devant les flics de la mondaine, d’où sont parties les investigations qui ont permis d’arrêter Zahia et de remonter jusqu’à ses célèbres clients. Il y a pourtant des passerelles…

«Qatar». Hier, les frères Farhat sont passés les premiers. Ils géraient le Zaman Café et sont poursuivis pour proxénétisme aggravé. Le grand, Georges, travaille aujourd’hui «pour le roi du Qatar». Il fait l’homme froissé par les questions agressives du président du tribunal, Denis Couhé. Le petit, Elie, qui travaille chez son oncle à Miami, se paie la tête des juges. Devant les enquêteurs, il avait admis que les filles représentaient de 30 à 40% de sa clientèle, que le bar leur faisait des prix sur les consos. Hier, il dit : «Ce sont les policiers qui ont parlé de filles en petite vertu, alors j’ai dit comme eux. Je ne parlais pas de prostituées !…

La plupart des prévenus sont nés dans les années 80. Les mots «prostituée» ou «proxénète» renvoient, pour eux, au tapin du siècle dernier. Derrière leurs provocations, ils dessinent avec aplomb un monde d’«intermédiaires» et de jeunes prostituées souvent occasionnelles, qui parfois ne se vivent pas comme tel. Ce monde flouté de la prostitution de demi-luxe, ils en jouent.

«Vuitton». Abousofiane Moustaid est poursuivi pour proxénétisme aggravé. Il a avoué devant le juge d’instruction qu’il «mettait en relation» des filles et des clients, en échange de «petites rémunérations». Mais devant le tribunal, Abou le jure : il a simplement beaucoup de relations et des copines l’ont aidé quand il était «en galère». Mais il ne connaît pas de prostituées, ou presque. Des «star-fuckeuses», oui, en revanche, explique-t-il doctement : «Des filles si éblouies par les gens célèbres qu’elles sont prêtes à coucher…

Et quand on lui parle d’une autre fille dont le témoignage le charge : «Ah non, mais elle, c’est une michetonneuse ! Contrairement à la star-fuckeuse qui recherche la notoriété, elle va vouloir coucher avec un homme qui a beaucoup d’argent et va lui payer un sac Vuitton. Est-ce qu’une personne peut être poursuivie pour avoir offert un sac Vuitton, monsieur le juge ?» Evidemment, Abou n’est pas un proxénète. Le président lit le témoignage d’une jeune fille qu’il a mise en relation avec «Quentin, de la StarAc» pour une relation tarifée à 400 euros : «Abou m’a demandé 150 euros de commission, j’ai trouvé que c’était trop, je lui ai donné 100.» Là encore, Abou a une réponse : «Si j’avais été son proxénète, je lui aurais dit : « Tu me donnes 150 euros et c’est tout. » Depuis quand un proxénète négocie avec sa prostituée? Ça se saurait.»

Libération

Assad accuse Paris d’être le vassal de Doha et de Ryad sur le dossier syrien

DAMAS – Le président syrien Bachar al-Assad a accusé la France, qui soutient la rébellion dans son pays, d’être devenue un pays vassal du Qatar et de l’Arabie saoudite en échange des pétrodollars.

La France est devenue un pays vassal qui exécute la politique du Qatar et de l’Arabie saoudite. Comment les pétrodollars peuvent-ils pousser certains responsables occidentaux, notamment en France, à échanger les principes de la Révolution française pour quelques milliards de dollars ?, a-t-il dit dans une interview exclusive à l’AFP réalisée dimanche à Damas.

La France a pris fait et cause pour la coalition de l’opposition, qu’il fut parmi les premiers pays à reconnaitre et a appelé à plusieurs reprises au départ du chef de l’Etat.

Pour le chef de l’Etat syrien, après 2001 et les attaques terroristes du 11 septembre à New York, il n’y a pas de politique européenne, il y a seulement une politique américaine en Occident, et que certains pays européens exécutent.

Je ne pense pas que l’Europe, surtout la France qui dirigeait jadis la politique européenne, soit capable de jouer le moindre rôle en Syrie dans l’avenir. Et peut-être même dans les pays voisins, a-t-il souligné lors de l’entretien qui s’est déroulé au palais du Peuple, un vaste édifice perchée sur une colline dominant la capitale.

Je ne pense donc pas que la France aura un rôle à jouer dans le proche avenir, à moins qu’elle ne change totalement et fondamentalement de politique, et qu’elle ne devienne un Etat indépendant dans ses prises de positions, comme ce fut le cas dans le passé, a-t-il insisté faisant allusion à la politique indépendante du général de Gaulle très appréciée par les pays arabes.

A Paris, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Vincent Floreani, a qualifié les accusations de M. Assad de provocations que la France n’a pas vocation à commenter.

Romandie

Hénin-Beaumont : interdiction d’un livre confirmée ( màj vidéo)

19/12/13

La cour d’appel de Paris a confirmé aujourd’hui l’interdiction de parution en l’état d’un livre, en raison d’ »atteinte à la vie privée » de deux cadres du Front national [...]

La cour a confirmé une décision du juge des référés interdisant de publier l’ouvrage, Le Front national des villes & le Front national des champs, d’Octave Nitkowski, aux éditions Jacob-Duvernet, s’il n’était pas expurgé de quatre passages litigieux.


Le supplément Canal+ du 15 décembre 2013


En complément, la réaction de Marine Le Pen à propos de l’homophobie et la diplomatie socialiste :

source : C Politique, France 5 du 15 décembre 2013


Le parti de Marine Le Pen a obtenu l’interdiction du livre de ce blogueur passionné de politique au nom du respect de la vie privée [...]

« S’ils m’attaquent pour atteinte à la vie privée, on en parlera encore plus*…

 » A 17 ans, Octave Nitkowski connaît déjà bien les rouages des médias. A peine son livre sorti, Le Front National des villes et le Front National des Champs, deux membres du parti dont il révèle l’homosexualité l’ont trainé devant les tribunaux. Et, fait rarissime, ont obtenu gain de cause. DSK, dont la liaison avait été exposée de manière très crue dans Belle et Bête de Marcella Iacub , n’avait pas réussi à obtenir l’interdiction du livre.

L’Express

Le camp des Loges (PSG) s’appellera « Centre d’Entrainement Ooredoo »

Ce jeudi, le PSG a annoncé un nouveau contrat de sponsoring avec Ooredoo, opérateur de télécommunications qatari. Ainsi, le Camp des Loges s’appelle désormais Centre d’entraînement Ooredoo. Ce nom sera aussi présent sur le dos des maillots, les manches des tuniques d’entraînement et les panneaux publicitaires du Parc des Princes. Des ateliers d’entraînement seront créés pour les jeunes.

L’équipe

 

 

Coupe du monde au Qatar en 2022 : « Peut-être une erreur » reconnaît Sepp Blatter

L’attribution de la phase finale de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a peut-être été une erreur, a reconnu pour la première fois le président de la Fédération internationale (Fifa), Sepp Blatter. [...]

Hebergeur d'image

« Il se peut bien que nous ayons commis une erreur à l’époque », a déclaré le patron du football mondial Sepp Blatter au site spécialisé insideworldfootball.com. Le choix du Qatar a suscité la controverse en raison des températures souvent proches de 50° celsius relevées dans l’émirat en été, période pendant laquelle se déroule traditionnellement le tournoi. [...]

« D’un autre côté, il faut aussi prendre en considération les réalités politiques et géopolitiques », a-t-il dit. « La Coupe du monde est l’épreuve mondiale la plus importante, même si ce n’est pas la seule, organisée par la Fifa.

Qui sommes-nous, nous les Européens, pour exiger que cette compétition réponde avant tout aux besoins de 800 millions d’Européens ?, », a-t-il demandé. « Il est grand temps que l’Europe commence à comprendre qu’elle ne dirige plus le monde et que d’anciennes puissances impériales ne peuvent plus imposer leur volonté à d’autres », a-t-il ajouté.

TF1 News