Nouvelle profanation du Sacré-Cœur de Montmartre

Quelques jours après la précédente profanation, la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre a de nouveau été vandalisé dans la nuit de vendredi à samedi.

 

«Feu aux chapelles» : nouvelle profanation à la basilique de Montmartre- Tags anticatholiques sur la basilique St-Sernin à Toulouse. «Un unanimisme bigot» (MàJ N°2)

Addendum 20.03.2014 :

Tribune de Bruno Nassim Aboudrar (écrivain) :

Quoi de plus émouvant qu’un chœur à l’unisson ? A trois jours des municipales, ténors, sopranos et barytons de tous bords politiques unissent leur voix – mais oui ! – pour condamner les tags anarchistes qui souillent le Sacré-Cœur de Paris. […]

A part «ni dieu», les formules ici ne blasphèment pas et l’on conviendra que, si profanation il y a, celle-ci n’est pas comparable au délit que constituent des croix gammées dans un cimetière juif ou des insultes racistes sur des sépultures musulmanes. Mais le lieu est déjà marqué par cette tension entre bondieuserie exultante et athéisme radical. Construit par les très réactionnaires tenants de l’Ordre moral pour expier le péché constitué par la Commune, le Sacré-Cœur est officiellement profané par la classe politique franc-maçonne qui, devant la basilique, dédie une rue et érige une statue au chevalier de la Barre, martyr voltairien, roué et brûlé à vingt ans pour avoir blasphémé. La complexité mémorielle du site méritait peut-être mieux que cet unanimisme bigot.

Libération

Addendum, Autre vandalisme anti-chrétien : Tags anticléricaux à Saint-Sernin «Fuck the Church». C’est l’une des inscriptions anticléricales taguées sur les murs de la basilique Saint-Sernin lundi après-midi. – 20 Minutes, édition de Toulouse.



via Le Salon Beige

Des messages racistes découverts sur le site de la bataille de Poitiers

Des croix celtiques et des inscriptions ont été découvertes sur le site muséographique commémorant la bataille de Poitiers (Vienne) remportée en 732 par Charles Martel contre les Arabes et à laquelle se réfèrent fréquemment les sympathisants d’extrême droite.

Le Parisien

(Merci à Vandenberghe)

Inna Shevchenko en rigole encore: «Rien ne s’est passé, Éloïse n’a pas été appelée par la police. Cela montre combien l’Église est devenue faible en France…»

Une semaine après qu’une Femen a mimé un avortement en l’église de la Madeleine à Paris, une élue marseillaise s’inquiète publiquement de la nature des revenus des membres de l’association.

Une semaine après avoir «avorté de l’embryon de Jésus» devant l’autel de l’église de la Madeleine, le dos barré de l’inscription «Noël est annulé», Éloïse n’a aucunement été inquiétée. En Allemagne, la Femen qui a perturbé la messe de minuit à la cathédrale de Cologne a été interpellée et risque trois ans de prison.

Mais à Paris, la profanation d’Éloïse, qui, le 20 décembre, voilée de bleu ciel, un morceau de foie de veau en main, «s’est dépoitraillée en se tournant vers la nef», selon le curé de la Madeleine, Bruno Horaist, n’a suscité aucune réaction. Et la plainte aussitôt déposée par le père Horaist n’a «pas eu de suites».

Cofondatrice de la branche française des Femen, Inna Shevchenko en rigole encore: «Rien ne s’est passé, Éloïse n’a pas été appelée par la police. Cela montre combien l’Église est devenue faible en France…» En ce «pays progressiste», se félicite la nouvelle Marianne des timbres-poste, «on n’a jamais été condamnées, car il n’y a pas lieu de condamner notre action, voilà tout».

Éloïse n’a pas été appelée par la police. Cela montre combien l’Église est devenue faible en France…

Dans l’entourage du maire de Paris – qui a condamné la «provocation» des Femen à la Madeleine -, on assure que, contrairement à certaines rumeurs, «la Ville ne subventionne ni ne soutient d’aucune manière le mouvement Femen». Avant de quitter le collectif, la Tunisienne Amina avait déjà posé la question de son financement: «Je l’ai demandé à plusieurs reprises à Inna, mais je n’ai pas eu de réponses claires, a-t-elle confié à l’édition maghrébine du Huffington Post. Je ne veux pas être dans un mouvement où il y a de l’argent douteux.» Pour Inna, cependant, qui vient d’obtenir le statut de réfugiée politique, «à cause de la répression en Ukraine», tout est clair: «On ne reçoit pas d’allocations, assure-t-elle. On est toutes bénévoles, uniquement mues par l’idéologie.» La jeune femme, qui dit vivre, pour l’instant, «de l’avoir reçu pour (son) prochain livre», est «en train de réunir tous les papiers pour toucher le RSA». La Place Beauvau n’a pas souhaité faire de commentaires.

Le Figaro

Paris: après le Vatican, une Femen a déposé devant l’autel de la Madeleine un morceau de foie de veau avant d’uriner sur les marches de l’autel MàJ

Addendum du 24.12.2013 :

Eloïse Bouton, femen et diplômée en journalisme, a publié sur le site « Le plus nouvel obs » -sa version de son intervention à l’église de la Madeleine.

Pour rappel, cette dernière était référencée sur des sites « d’accompagnement » en France et aux Etats unis :

                                                               

Addendum du 21.12.13 :

Une Femen mime un avortement en l’église de la Madeleine à Paris

Une enquête a été ouverte après qu’une militante se revendiquant du groupe féministe Femen eut mimé un avortement avant d’uriner vendredi matin devant l’autel de l’église de la Madeleine à Paris, un acte condamné par le maire de Paris Bertrand Delanoë.

«Je découvre avec surprise et tristesse la nouvelle provocation des Femen à l’intérieur de l’église de la Madeleine. Je réprouve un acte qui caricature le beau combat pour l’égalité femmes-hommes, sème la discorde dans la société parisienne et choque inutilement de nombreux croyants», a déclaré Bertrand  Delanoë dans un communiqué.

Vendredi peu avant 10H, la militante, seins nus, s’est dirigée vers l’autel de l’église face à une dizaine de personnes présentes alors qu’une chorale répétait dans l’édifice.

Interrogé par l’AFP, le père Bruno Horaist, curé de la paroisse, a raconté que la jeune femme avait déposé devant l’autel un morceau de foie de veau censé représenter un foetus avant d’uriner sur les marches de l’autel. Elle a ensuite quitté l’église sans prononcer une seule parole.

Selon un photographe de l’AFP, les mots «344 salopes» étaient inscrits sur son ventre, une référence au manifeste des 343 femmes qui avaient signé un appel à la dépénalisation de l’avortement et la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse en avril 1971. Dans son dos était écrit «Christmas is aborted»…

20 minutes

                                              

Le mouvement féministe Femen s’est lancé dans une série de profanations d’église pour dénoncer la «pression de la secte Catholique», notamment sur le sujet de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Vendredi, elles étaient à l’église de la Madeleine à Paris. (Twitter – Femen)

 

Profanation de 68 tombes au cimetière de Livry-Gargan (93)

Soixante-huit tombes du cimetière communal de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) ont été retrouvées profanées mardi matin par les employés municipaux.

Hebergeur d'image

Des stèles ont été renversées et des ornements brisés selon la mairie qui précise que les profanations ne revêtiraient « pas de caractère communautaire ».

La municipalité a annoncé son intention de porter plainte et a demandé à ses agents de ramasser les débris pour les rendre aux familles.

Le Parisien
(Merci à Europa Nostra)

Algérie : Le pillage des tombes chrétiennes, un «véritable business»

Ce n’est pas un banal acte de vandalisme. C’est un véritable business qui cible des cimetières chrétiens en Algérie. Les profanateurs, qui font partie d’un réseau international, ouvrent des tombes, dépouillent les cadavres des objets de valeur, emportés avec eux, pour les revendre dans des salons des capitales occidentales. La Gendarmerie nationale enquête sur un réseau international.

La profanation des tombes, un phénomène en vogue depuis quelques années, vient de livrer ses premiers secrets. En effet, dans la journée de mardi dernier, trois individus ont été interpellés, la main dans le sac, en train de profaner une tombe dans laquelle étaient enterrés quatre Français. Ces derniers, inhumés dans les années 1873 et 1947, avaient emporté avec eux dans leur tombeau des vases de grande valeur. Des objets de valeur qui devraient profiter aux chercheurs universitaires, aux archéologues et autres historiens afin de situer le profil de ces individus, d’une part, et de remonter dans l’histoire, à savoir la période coloniale en Algérie, pour connaître leur confidentialité, d’autre part. Tout a commencé quand des citoyens ont contacté, via le numéro vert 10 55, les gendarmes de Mostaganem pour leur signaler que des individus étaient en train de creuser les tombeaux de ces ressortissants étrangers. […]

Si l’on se réfère aux dernières investigations menées par la Gendarmerie nationale, à travers les cellules chargées de la protection du patrimoine, dont les sépultures, des réseaux internationaux, notamment basés en Tunisie, en Espagne, en Italie ou encore en Égypte, pillent tout ce qui date de l’Antiquité, mais aussi de l’ère coloniale française en Algérie. Ces objets bradés pour la mafia occidentale sont finalement destinés à la vente aux enchères dans les capitales occidentales à des prix astronomiques. […]

Liberté Algérie

Arc-lès-Gray (70) : Le monument aux morts profané

Le monument aux morts de la commune d’Arc-lès-Gray (Haute-Saône) a été tagué de croix gammées dans la nuit d’hier à aujourd’hui.

Quatre croix gammées inversées ont été peintes en bleu sur les quatre faces du monument ornant la place de la mairie, avec l’inscription « pays de nazi » peinte au sol à quelques mètres de là, selon la gendarmerie. La mairie a porté plainte et les inscriptions ont été rapidement effacées. [...]

Le Figaro / AFP

Italie : Des Marocains défèquent sur l’autel de l’église

Quatre jeunes Marocains sont rentrés par effraction dans le presbytère de l’église de Serravalle a Po, dans le Mantouan, en Lombardie. Ils ont forcé la porte de la chambre de la sœur supérieure et ont volé ce qu’ils ont pu y trouver comme argent.

«Je suis désolé, parce que, à ce qu’il semble, cet acte a été accompli par quatre jeunes Marocains. Ils ont montré leur mépris vis-à-vis de notre religion. Mais si moi je faisais la même chose dans une mosquée, ils me couperaient le cou, oui ou non ?»

«S’ils étaient venus voler de l’argent parce qu’ils ont faim, je n’aurais pas même porté plainte : je leur aurais pardonné. Mais ce qu’ils ont fait dans l’église est un geste sur lequel on ne peut pas passer, c’est inqualifiable».

Le Salon beige (Merci à Stormisbrewing)

Chenôve (21) : Une tête de porc lancée dans l’enceinte de la mosquée

Un individu au visage dissimulé par une cagoule se serait introduit au cours de la nuit de mardi à mercredi dans l’enceinte de la mosquée installée rue Joseph-Jacquard, dans la zone industrielle de Chenôve (Côtes-d’Or).

Une fois dans les lieux, l’homme aurait lancé une tête de porc emballée dans un sac, à l’intérieur du périmètre de la mosquée, avant d’être mis en fuite par l’imam, qui dormait sur place.

La police a été alertée, et une plainte a été déposée hier après-midi. Le dossier a été confié aux enquêteurs de la sûreté départementale de la sécurité publique. La profanation n’aurait pas été revendiquée.

Hier, au commissariat central de Dijon, on demeurait extrêmement discret sur l’affaire. Ni Mostafa Kerki, le président régional du conseil du culte musulman, ni l’imam de la mosquée de Chenôve n’étaient joignables hier soir, alors que des réactions étaient annoncées après une réunion qui s’était déroulée à l’issue de la prière

Le Bien public (Merci à antibarbare)

Besançon. 3ème profanation du cimetière en 3 semaines (MàJ)

Addendum 07/05/2013 : Une vingtaine de tombes ont été endommagées dans la nuit d’hier à aujourd’hui dans un cimetière de Besançon, vandalisé ainsi pour la troisième fois en trois semaines, ont indiqué aujourd’hui la police et le maire (PS) de Besançon, Jean-Louis Fousseret qui afait part de sa «vive émotion» et de sa « grande tristesse».

Selon le maire, «une vingtaine de tombes dans le carré militaire et une vingtaine de sépultures ont été endommagées». « Des croix ont été déposées, des sépultures ont été cassées, qu’il s’agisse de tombes militaires ou de tombes privées», a ajouté le maire.

Le Figaro

Besançon. Christianopobie ? 16 tombes endommagées, croix et pierres tombales mises à terre

France 3 Besançon – 30/04/2013
18 croix et 9 tombes du carré militaire ont été profanées hier en milieu de journée, l’ONAC ( Office National des Anciens Combattants) a porté plainte.

27 sépultures miltaires ont été dégradées hier … pendant la pause-déjeuner d’ouvriers venus réparer des sépultures profanées dans la nuit du 17 au 18 avril dernier.
Déjà, dans la nuit du 17 au 18 avril, d’autres sépultures de ce même cimetière avaient été dégradées. Et c’est justement pendant la pause-déjeuner des ouvriers venus réparer ces sépultures que les nouvelles dégradations ont été commises. Hier lundi, jour de repos de la gardienne du cimetière.

source

Tarn : une mosquée profanée par des tags injurieux

Une des deux mosquées de Graulhet, dans le Tarn, a été profanée dans la nuit de dimanche à lundi avec des tags représentant notamment une tête de porc.

Trois tags ont été tracés sur un mur, dont un dessin de tête de porc, un sexe masculin et l’inscription « Les arabes dehors », a précisé un responsable de la gendarmerie.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a condamné « fermement » dans un communiqué les « inscriptions infâmes portées sur les murs de la mosquée », ainsi que « la dégradation ce week-end d’une vingtaine de tombes du carré musulman du cimetière de Vitry-sur-Seine », dans le Val-de-Marne.

BFMTV