Un ex détenu de Guantanamo bientôt en France ?

Deux Algériens détenus à Guantanamo rapatriés

Les Etats-Unis ont fait revenir dans leur pays d’origine deux détenus algériens de la prison militaire américaine de Guantanamo. Il s’agit des premiers rapatriements depuis l’annonce en mai par Barack Obama de sa volonté de reprendre les transfèrements, a annoncé jeudi 29 août le Pentagone.

« Les Etats-Unis sont reconnaissants envers le gouvernement algérien pour sa bonne volonté à soutenir les efforts en cours pour fermer le centre de détention de Guantanamo », affirme le ministère américain dans le communiqué.

« UN TIERS DE SA VIE EN DÉTENTION »

Les transfèrements de Nabil Said Hadjarab et Mutia Sadiq Ahmad Sayyab sont les premiers depuis le rapatriement du Canadien Omar Khadr, à la fin de septembre 2012. Cent soixante-quatre détenus restent incarcérés à Guantanamo.

Agé de 34 ans, Nabil Hadjarab a été détenu près de douze ans dans la prison militaire américaine, selon l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT). Il avait été déclaré « libérable » deux fois, en 2007 et en 2009, affirme l’organisation. « Nous espérons que Nabil, qui a déjà passé plus d’un tiers de sa vie en détention malgré l’absence d’inculpation ou de condamnation, aura bientôt la possibilité de rejoindre ses proches en France, où il a grandi et où sa famille attend son retour depuis des années », écrit dans un communiqué l’ONG.

[...]

Le Monde, Merci à Lotus

Relire : http://www.fdesouche.com/402328-france-des-terroristes-franco-francais-presumes-arretes

 

Taubira annonce la création d’une «peine de probation» hors prison pour les délits punis de 5 ans de prison ou moins . 98 % des délinquants concernés (MàJ)

Addendum 27.05.2013

Proxénète, trafiquant de drogue international, récidiviste, casseur de flics, des métiers d’avenir? Si le projet de loi sur la probation épouse la version maximaliste évoquée, ces derniers jours, par la garde des Sceaux, Christiane Taubira, une bonne partie de la voyoucratie n’aura peut-être plus grand-chose à craindre de la loi. C’est, en tout cas, ce qui ressort des premières évaluations du dispositif par des experts du système pénal, comme le Pr Alain Bauer, qui tire le signal d’alarme dans Le Figaro.

Au sein même de la haute magistrature, de discrets messages lui ont été adressés. L’examen du projet en Conseil des ministres aurait déjà été repoussé de septembre à octobre.

À entendre ce proche de Manuel Valls, ce que concocte la Chancellerie n’est pas une simple réformette. Le seul dispositif de «contrainte pénale» ou probation, tel qu’exprimé à ce jour, concernerait plus de 98 % de l’ensemble des condamnés pour délit. Rappelons qu’il s’agit d’un système alternatif à la prison, où le juge impose, au lieu de l’enfermement, là un stage, ici une formation, ailleurs, des soins.

Quelques chiffres :

33.000 environ pour vol et recel, 23.000 pour infractions à la circulation routière, 8000 environ pour détention ou usage de stupéfiants, 4000 pour outrage et rébellion ou 600 pour abandon de famille.

1800 condamnés à moins de cinq ans pour atteinte et agression sexuelle. […]

Le Figaro

La ministre de la Justice Christiane Taubira a annoncé samedi lors de l’université d’été du PS la création d’une «peine de probation», hors prison dans le cadre de la prochaine réforme pénale dont «les derniers arbitrages seront rendus le 30 août».

«Nous créons une peine de probation, qui est une peine en milieu ouvert, restrictive de liberté que nous appelons la contrainte pénale», a déclaré la ministre, précisant que cette peine ne concernerait que les délits punis de 5 ans de prison ou moins et que les juges pourraient «bien entendu» prononcer à la place des peines de prison.

Jugeant que «la prison ne peut remplir son rôle» actuellement et que «les sorties sans encadrement sont des facteurs aggravants pour la récidive et donc un danger pour la société», la ministre a souligné son intention de «réduire de façon drastique les sorties sèches», c’est-à-dire «sans contrôle et sans contrainte alors que nous savons qu’il faut un retour progressif à la liberté». […]

Libération (Infidele )

La présidente du Syndicat de la magistrature: « Taubira doit aller plus loin »

Françoise Martres, présidente du Syndicat de la magistrature (ouvertement de gauche), estime que le projet de probation hors prison proposée par la garde des Sceaux doit aller plus loin.

La probation hors prison proposée par Christiane Taubira à l’université d’été du PS? Une « bonne idée » pour la présidente du Syndicat de la magistrature Françoise Martres. « C’est une peine qui fait de la prison le dernier recours, et que préconise le Conseil de l’Europe, entre autres »

La patronne du syndicat classé à gauche estime même que la mesure, qui concerne uniquement les peines de 5 ans de prison et moins, doit « aller plus loin ».

« Si on se limite à ça, la mesure risque de manquer sa cible. Pour nous, cela devrait concerner tous les délits. Certains ne devraient même plus être punissables par de la prison. On devrait revoir l’échelle des peines. Il faut changer de culture. »

« L’aggravation de la peine n’est pas dissuasive »

Pour François Martres, la prison est une tranquillité factice pour la société.  »Penser que la prison est absolument nécessaire, c’est une fausse sécurité. Toutes les études démontrent que l’aggravation de la peine n’est pas dissuasive. »

Nice matin, merci à Antibarbare

Un enfant maltraité de 30 mois meurt à Béziers : la mère et son compagnon écroués

Le rapport d’autopsie de l’enfant de 30 mois, décédé mercredi matin, a été rendu ce vendredi après-midi par le médecin légiste. Il est accablant. La victime a vécu un véritable martyre. Sa mère et son compagnon ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

« Le rapport verbal du compte rendu d’autopsie de la victime va plus loin que le pré-rapport », affirme le vice-procureur de Béziers, Henri Bec. « La victime a souffert un véritable martyre ».

L’autopsie fait état de multiples coups sur l’ensemble du corps et notamment à la tête. Il y aurait au moins une fracture du crâne. Le médecin légiste a relevé un hématome sous-dural mais aussi une hémorragie méningée. Il y a encore des hématomes interne au cou pouvant être d’origine suffocatoire ou dus à un étouffement…

L’autopsie révèle encore des traces de morsures anciennes de dates non déterminées puis une brûlure à l’épaule provoquée par une projection de liquide. Enfin, l’examen révèle une fracture nette du fémur qui encore n’est pas datée. [...]

[...] Son concubin, placé sous bracelet électronique, avait pris la fuite. Il a été interpellé mercredi vers midi dans le quartier de la gare, non loin de son domicile. Depuis, tous les deux se renvoient les responsabilités sur les causes du décès du petit.

Midi Libre
(Merci à Domi)

Où est Mohamed Elhajjioui, le deuxième évadé de la prison de Sequedin ?

[...] À présent, une source proche de l’enquête nous confie que « c’est une question de mois et de semaines ». Le problème étant que l’évadé a désormais quitté le territoire national.

Après avoir nargué les policiers à sa recherche en se baladant dans le centre-ville de Lille, il se trouve actuellement, toujours d’après la même source, dans un pays du Maghreb où il a de la famille.

Il serait vraisemblablement parti en voiture, puis en bateau, afin d’échapper aux contrôles.

Le soir de la « belle », un hélicoptère de gendarmerie, qui coûte quelque 3 000 € de l’heure, avait quadrillé la zone, sans succès. Sans compter les moyens de gendarmerie et de police engagés pour rechercher le fugitif…

Aujourd’hui, les recherches sont toujours en cours, et autant de fonctionnaires de la PJ y sont affectés. Sauf que cela se complique. Étant hors de l’Union européenne, les policiers lillois sont obligés de passer par le ministère de la Justice pour toutes les démarches. Et seule la police de là-bas peut l’appréhender.

La Voix du Nord
(Merci à BobbyW)

Marseille, meurtres et renforts de police : le déjà-vu (Vidéo)

Lundi 19 août, un jeune homme a été tué par balle à Marseille, dans le quartier de l’Estaque, probablement victime d’un règlement de comptes. Quelques heures plus tôt, un jeune homme mourrait à la suite de blessures au couteau, reçues dans une rixe au sortir d’une boîte de nuit.
La réaction politique n’a pas tardé avec l’arrivée dans la ville du premier ministre accompagné de cinq ministres. Le déplacement paraît exceptionnel et l’annonce d’ampleur : 24 policiers d’investigation et une compagnie de CRS sont promis pour rétablir l’ordre et la sécurité. Mais la mesure a un goût de déjà-vu.


Marseille, meurtres et renforts : le déjà-vu

Les mots sont les mêmes qu’un an plus tôt quand, le 29 août 2012, un homme de 25 ans avait été tué par une rafale de Kalachnikov. C’était déjà Jean-Marc Ayrault qui réagissait. En mai 2011, c’était Claude Guéant. Et en novembre 2010, Brice Hortefeux. Le Monde

Mutinerie à la prison de Blois (Màj: 2 mutineries en 48H à Châteaudun / rébellion et dégradations à Bois-d’Arcy)

Addendum 22.08.2013 / 17h30: Une vingtaine de détenus refusent de réintégrer leur cellule

Une vingtaine de détenus de la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy (Yvelines) ont refusé jeudi matin de regagner leurs cellules, se plaignant du manque d’efficacité des équipes médicales de la prison, a-t-on appris de sources concordantes.

«Il n’y a eu aucun blessé et les dégradations sont minimes», a souligné la seconde source syndicale. Un détenu récalcitrant a été conduit au quartier disciplinaire.

Cet incident intervient dans un climat de tension dans les prisons françaises depuis le début de la semaine.

20 minutes

————————

22.08.2013 : Seconde mutinerie à la prison de Châteaudun

Nouveau coup de chaud à la prison de Châteaudun (Eure-et-Loir). Une trentaine de détenus de ce centre de détention ont refusé de réintégrer leur cellule ce mercredi après-midi à l’issue de leur promenade, provoquant des incidents. [...]

Ils ont été repoussés à l’aide de flashballs, balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes et grenades de désencerclement par les équipes régionales d’intervention et de sécurité (Eris), qui étaient présentes du fait de précédents incidents la veille. Des renforts venus de Paris et de Dijon (Côte-d’Or) ont néanmoins été nécessaires pour ramener le calme dans cette prison qui accueille environ 590 détenus.

Mardi déjà, une mutinerie a été maîtrisée en milieu de journée à Châteaudun, après qu’une vingtaine de détenus a tenté d’incendier un poste sécurisé commandant le système informatique du centre de détention. [...]

Le Parisien

Rediff: prison de Châteaudun,: les caïds ont-ils pris le pouvoir ? A partir de 0’40 secondes

——————–

Une mutinerie était en cours lundi à la mi-journée à la maison d’arrêt de Blois, où une soixantaine de détenus saccageaient un secteur de la prison à la suite de la découverte d’un détenu mort le matin même, a-t-on appris de source syndicale.

« En ce moment même, environ 60 détenus sont dans les étages de la prison et commettent des actes de vandalisme en saccageant les équipements », a déclaré à l’AFP le secrétaire national FO-Pénitentiaire, David Daems.

Europe 1

USA : des « adolescents » tuent un sportif australien « pour s’amuser » (vidéo)

Pour «tromper l’ennui», ils ont tiré sur un joggeur qui passait par là. Voilà pourquoi est mort de Christopher Lane, un Australien de 22 ans, en visite depuis une semaine dans le cadre d’une bourse sportive chez la famille de sa petite-amie, dans la petite ville de Duncan, dans l’Oklahoma. 

Les médias européens diffusent une photo différente de Michael Jones (voir http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/21/01003-20130821ARTFIG00256-trois-jeunes-americains-tuent-pour-tromper-leur-ennui.php)

Les deux adolescents américains accusés d’avoir abattu vendredi ce joueur de base-ball, James Edwards et Chancey Luna, âgés de 15 et 16 ans, ont été inculpés de meurtre mardi.

Un troisième, Michael Dewayne Jones, 17 ans, est poursuivi pour complicité pour avoir conduit le véhicule d’où ont été tirés les coups de feu mortels.

«Ils lui ont tiré dans le dos et ont pris la fuite», a expliqué le chef de la police de la ville, Dan Ford.

Sur ABCNews.com, il rapporte que les garçons avaient un mobile des plus basiques : rompre la monotonie des derniers jours de vacances. Ils l’ont tué «pour s’amuser» ajoute-t-il.

Selon des déclarations du procureur Jason Hicks au journal «Sydney Morning Herald», les deux adolescents accusés de meurtre risquent la prison à vie. La peine de mort, en vigueur dans l’Oklahoma, ne peut être réclamée pour des mineurs. [...]

A Melbourne, le père de la victime a déclaré à la presse que «rien de bon n’allait sortir de tout cela, parce que cela n’a aucun sens. C’était juste un gamin à l’aube de sa vie.

Essayer de comprendre (le geste des adolescents) est un raccourci vers la folie», a-t-il ajouté.

Le Parisien / Daily Mail / Le Figaro / Daycaller
(Merci aux lecteurs)

Chris Lane, la victime:

En complement USA:
USA/Clayton : 2 Noirs admettent avoir battu, étranglé, et jeté le corps d’une ado de 12 ans dans un conteneur à déchets (14.08.13)
3 Noirs agressent sauvagement un collégien dans un bus (08.08.13)
Un bébé abattu d’une balle dans la tête dans sa poussette, 2 ados afro-américains arrêtés (23.03.2013)

Coups de poing à un surveillant de prison au Pontet (84). c’est la frustration qui a conduit Lakhdar Bettayeb à déraper

C’est la frustration qui a conduit Lakhdar Bettayeb à déraper. Il le dit lui-même. « Si les surveillants avaient été là aujourd’hui au procès, je me serais excusé auprès d’eux.

Ce détenu de la prison du Pontet était jugé hier pour avoir asséné des coups de poing à un surveillant, et cassé sa paire de lunettes, pour passer sa colère de n’avoir pas pu faire de sport. [...]

Son avocat a insisté sur tout le contexte qui a amené le détenu dans cet état. Et s’est insurgé de la demande de réparation du préjudice des lunettes cassées…

« 1000€ pour une paire, c’est beaucoup. Les miennes ne m’ont pas coûté ce prix-là ! » C’est pourtant le montant de dommages et intérêts qui a été accordé, en plus de 500€ alloués aux deux surveillants molestés.

Le Dauphiné Libéré
(Merci à Papy Mougeot)

Prise d’otage en prison : Sadik Jdaïdia récidive ! (MàJ)

Le détenu de 39 ans, Sadik Jdaïdia, qui a pris en otage une surveillante, reste retranché avec elle dans une cellule, armé d’un couteau. Un groupe cagoulé de l’ERIS, brigade d’intervention spécialisée, est arrivé ce matin, ainsi que plusieurs négociateurs, le procureur de Colmar et son adjoint, le colonel Constant Caylus, commandant du groupement de gendarmerie du Haut-Rhin, et le commandant Richard Héliot, de la compagnie de Soultz-Guebwiller.

Sadik Jdaïdia, décrit comme un détenu « instable », a déjà un lourd passif de preneur d’otages, pour lequel il avait déjà été condamné. Avant de récidiver à Metz (fin 2011), Château-Thierry (en juin 2012), et désormais Ensisheim, il avait notamment agressé un médecin dans la prison de Montmédy, dans la Meuse. À l’époque, les négociations avaient duré 11 heures…

DNA

France 3 Régions – 17 novembre 2011

Sadik Jdaidia, 37 ans, a été condamné à 3 ans de prison ferme mercredi 16 novembre par le tribunal correctionnel de Verdun pour sa prise d’otage du mardi 18 octobre 2011 du médecin de la prison de Montmédy.


Un détenu de 37 ans a pris aujourd’hui en otage le médecin de la prison de Montmédy (Meuse) « avec une arme blanche », a-t-on appris auprès du parquet de Verdun.

Le médecin, âgé d’une soixantaine d’années, est retenu depuis 9h20 dans l’infirmerie du centre de détention par Fadik Djaidia, incarcéré depuis le 26 juillet.(…)

Le Figaro