Rue 89 : De l’islamophobie dans Science et Vie junior ? (Màj)

Résumé : le journal Science&Vie Junior a publié dans son numéro d’avril une planche de BD dénonçant l’islam (ou l’islamisme). Voir la BD en fin d’article

———————–

[ Mise à jour du 22 mai 2013 ]
Extrait de Rue 89 ]
Article : "De l’islamophobie dans Science et Vie junior ?" ]

Le journal Science&Vie publie chaque mois depuis dix ans les « zaventures » de Cucaracha, la « blatte savante ». Joint par Rue89, l’auteur nous a dit ne pas vouloir communiquer pour le moment : il ne souhaite pas « alimenter le buzz ».

Il semblerait que cette planche vise à dénoncer le fondamentalisme. L’auteur nous dit qu’il aurait pu faire la même chose à propos d’une autre religion. Mais ici, les lecteurs sont des adolescents et les ellipses ne sont pas anodines. Il n’est écrit nulle part qu’il s’agit d’une planche sur l’islamisme : toutes les blattes orientales sont mises dans le même sac (et barbues).

Rue 89

———– Ci dessous notre article du 15 mai 2013 ————–

Bande dessinée parue dans Science&Vie Junior, numéro d’avril 2013

Cliquer pour agrandir (en deux étapes)
La planche de BD est extraite de ce numéro :

La « Gamification », la solution pour faire perdurer la gratuité de la presse ?

Alors que la presse en ligne continue de se chercher un modèle économique, certains semblent avoir trouvé une nouvelle parade afin d’assurer la gratuité du contenu : le chantage par le partage, caché sous une couche de « Gamification ». Faudra-t-il désormais devenir un homme-sandwich pour s’informer ?

(…) Le Washington Post via BrandConnect (voir cet exemple) ou encore le Huffington Post semblent d’ailleurs suivre la tendance. Aux USA, ils permettent ainsi aux marques de rédiger directement des contenus au sein de leurs pages. Des opérations spéciales qui ne touchent pas que nos confrères outre-Atlantique. Alors que l’on voit déjà dans les documents publicitaires de certains confrères français apparaître ces pratiques : les sections sponsorisées, infographies créées à la demande et autres mini-sites accompagnés d’un bouton publicitaire plus ou moins discret commencent à se multiplier. Et ensuite ?

(…) PCinpact

Des sites français d’information délocalisés en Tunisie

Plateforme d’assistance téléphonique, construction automobile, usines textile, … le site Arrêt sur images met en lumière une délocalisation d’un nouveau genre : celle de l’information.

Le statut des salariés est très précaire : «pas de contrat de travail, et on est payés en cash (300 euros par mois). Si on arrive dix minutes en retard, on est immédiatement virés».

Alerté par un de ses lecteurs sur des annonces d’emploi publiées par la société Hi-Content, le site a mené l’enquête «Une agence basée à Tunis travaille en réalité pour plusieurs médias d’information locale en France : Bordeaux.actu.fr, Lyon.actu.fr, et Toulouse.actu.fr», révèle Arrêt sur image.

Les mentions légales de ces sites permettent au journaliste de remonter à la source : «Il s’avère que c’est une filiale d’une entreprise française de régie publicitaire Hi-Media, fondée par l’entrepreneur Cyril Zimmermann», poursuit le site. Ce dernier a été «, un des actionnaires historiques de Rue 89, et a fait partie de son conseil de surveillance». […]

Les conditions de travail, elles, relèvent de l’exploitation. «», Selon nos informations, l’agence emploie 25 personnes, qui n’ont pas le statut de journalistes. Ce sont tous des diplômés bac+5 ou +6, diplomés d’économie, de finance, de langues. Aucun d’entre eux n’a jamais travaillé dans la presse». […]

Blog Big Browser/Le Monde

L’UE veut pouvoir contrôler la presse et les journalistes de plus près

Le site d’information britannique The Telegraph rend compte d’un rapport d’experts de « haut niveau » qui préconise d’instaurer un contrôle accru des médias par instances de supervision nationales qui rendraient compte à la Commission. Un rapport commandité suite au scandale « News of the World ».

(…)

Le rapport établit notamment que « tous les pays de l’UE devraient disposer d’un conseil indépendant des médias« , conseil qui devraient « disposer de réels pouvoirs de sanction comme le fait d’imposer des amendes, d’ordonner la diffusion d’excuses publiques ou le retrait du statut de journaliste« .

L’article du Telegraph consacré à ce rapport recommande également que les conseils des médias nationaux répondent à un certain nombre de standards européens et que la Commission soit la garante du respect de ces standards.

Une perspective qui donne visiblement du grain à moudre aux conservateurs (connus pour leur euroscepticisme outre-Manche).

Ainsi le député conservateur britannique Douglas Carswell a-til déclaré que ce rapport illustre « le genre d’état d’esprit que je m’attendrais à rencontrer en Iran pas en Occident. Cette idée loufoque nous en dit un peu plus quant au futur de la réglementation de la presse. Elle laisse entendre que le projet européen est finalement incompatible avec la notion d’une société libre« .

 

RTBF.be

Le rapport en question,

Fortune sur Radio Courtoisie : “Où est passé le quatrième pouvoir ?”

Cathy Cardaillac, assistée de Pierre Premier, recevait Claude Lorne, journaliste, Pierre Millan, porte-parole de Voix des Français Voix des Français, Benjamin Dormann, journaliste, Éric Fortin, responsable du blogue Fortune, et Olivier Magyar, rédacteur en chef de l’OJIM.

Commentaires sur Fortune

Attaquer Fdesouche.com : une stratégie de carrière efficace pour un journaliste ?

Le journaliste du Midi-Libre Nathalie Balsan-Duverneuil va-t-il avoir une promotion pour avoir attaqué Fdesouche dans plusieurs articles pourtant mal écrits, truffés de fautes d’orthographe et remplis d’inexactitudes (12 ) ?

Budget 2013 : Plutôt la presse que les monuments historiques !

Dans le budget 2013, 516 millions d’Euros ont été alloués pour subventionner les journaux, 303 millions d’Euros pour les monuments historiques.

Un ministre qui préfère subventionner les journaux qu’entretenir le patrimoine national, voilà qui en dit long sur l’idéologie qui nous gouverne.[…]

Dans cet esprit, que penser des coupes sombres dans le budget de la défense, secteur régalien par définition, qui amène notre armée, en des temps plus qu’incertains, à un état de sous effectif et de sous équipement plus que grave ? […]

Voir le budget de la culture réduit devrait me faire plaisir. Et pourtant, quels choix dans les coupes ! Allons nous voir un seul de ces artistes officiels qui ne vivent que grâce aux subventions et qui créent «dans la ligne» contraint à se remettre en cause ? Non. Allons-nous voir une seule de ces manifestations pseudo culturelles qui polluent nos villes à intervalles réguliers annulée ? Non. Le ministère de la culture va-t-il dégraisser le mammouth en taillant des les effectifs pléthoriques de son administration ? Que nenni. Les économies seront sur l’entretien du patrimoine et sur les musées. […] Comme le signale fort justement La Tribune de l’Art, c’est 213 millions de moins que ce qui est alloué… au soutien de la presse écrite !

Incroyable, non ? Si il est bien un secteur qui ne devrait PAS être aidé ni recevoir de subsides de la part de l’Etat, c’est bien cette presse qui se dit libre et indépendante et qui va tous les mois, au guichet du Trésor chercher sa récompense pour services rendus. […]

Agoravox