Marine Le Pen : Valls, une popularité qui va « s’effondrer » (vidéo)

Marine Le Pen, présidente du Front national, a vu lundi en Manuel Valls une « fausse valeur » dont la popularité va « s’effondrer ». Interrogée par Radio Classique et LCI sur les scores flatteurs du Premier ministre dans les sondages, l’eurodéputée a estimé que ce que les Français saluent ainsi, c’est « un changement ».

Mais « il faut qu’ils sachent que la politique menée depuis deux ans va continuer et même s’accélérer », a averti la présidente frontiste, même si les responsables gouvernementaux « repousseront les annonces les plus terrifiantes pour le pouvoir d’achat des Français après les élections européennes » du 25 mai.

« Ce qui est populaire, c’est le changement, ça ne durera pas », a insisté Mme Le Pen. Cette « popularité tout à fait artificielle va s’effondrer », car le nouveau Premier ministre est « une fausse valeur », ce dont témoignent ses « résultats au ministère de l’Intérieur, qui sont nuls et même graves ».[...]

Le Point



Sondage : Hollande en hausse, Taubira dévisse

La cote de popularité de François Hollande a enregistré une hausse d’un point en mars, celle de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, chutant elle de huit points, selon le baromètre réalisé par Ipsos pour Le Point, publié aujourd’hui. [...]

Hebergeur d'imageMise en difficulté dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy, Christiane Taubira perd 8 points, à 31% d’opinions favorables. Elle perd 6 points auprès des sympathisants PS. [...]

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, en tête du classement en février, perd 2 points, à 46% d’opinions favorables, et se classe désormais 3e. [...]

Le Figaro

59% des Français ont une mauvaise opinion de Taubira

Selon un sondage exclusif BVA pour «le Parisien» – «Aujourd’hui en France» à paraître ce dimanche, 59% des Français ont une mauvaise opinion de la ministre de la Justice, Christiane Taubira. En revanche, 82% des sympathisants de gauche en ont une bonne opinion (contre seulement 8% des sympathisants de droite).

«Elle semble aujourd’hui incarner pour les Français l’aile gauche du gouvernement. Cela la rend particulièrement impopulaire à droite, mais véritablement adorée à gauche», relève Eric Bonnet, directeur de l’institut de sondages.

La majorité des personnes interrogées (59%) la trouve mauvaise garde des Sceaux, contre 39%. Les Français sont aussi 54% à penser qu’elle est « moins bonne » que ses prédécesseurs, lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République, contre 40% la trouvant meilleure (mais 87% des sympathisants de gauche). […]

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, lui est très largement préféré (65%, contre 24% des Français la préférant au ministre de l’Intérieur). […]

Outre les questions de personnes, les Français sont très sévères avec la justice. Ils sont 75% à trouver que la justice fonctionne mal (+10 points par rapport à juin dernier) et 57% ne croient pas les juges d’instruction indépendants du pouvoir politique (stable par rapport à l’an dernier).

Le Parisien

Sondage : La popularité de Hollande en hausse de 2 points. L’effet Syrie ?

Après avoir atteint son plus bas niveau dans les sondages de popularité début juillet, le chef de l’État vient de gagner deux points. Le début d’une tendance ? Les fruits de son positionnement sur la Syrie ? Il s’agit d’une «hausse fragile d’un point de vue statistique», mais les récentes données permettent d’envisager une tendance selon Gaël Sliman, directeur général adjoint de BVA Opinion.

François Hollande ne récolte donc pas encore les «bénéfices» d’une guerre en Syrie […]. A condition bien sûr que les suites prochaines de l’affaire syrienne ne produisent ni drame pour la France et les français, ni ne mettent le feu au poudre dans la région…

On constate qu’une spectaculaire remontée s’est produite. Les Français sont encore pessimistes, mais moins qu’avant ; la rentrée s’annonce bien – ou moins mal – que prévu, il y a une certaine confiance en l’avenir. Ce sentiment général pourrait profiter à François Hollande.

Parallèlement, on assiste ces derniers temps à la publication d’articles type «Et si Hollande gagnait son pari ?», avec l’inversion de la courbe du chômage en ligne de mire. Alors que ni les journalistes ni l’opinion publique n’y croyaient il y a encore quelques mois, on constate un infléchissement assez notable. Les indicateurs frémissent donc dans le bon sens pour François Hollande. [….]

Pour autant, Hollande conserve (à tort ou à raison) des fragilités d’image que l’opinion publique ne manque pas de lui rappeler, au premier rang desquels, le manque de courage et d’autorité. [….]

Ce problème de perception d’un manque de courage chez Hollande avait commencé à se dissiper avec la guerre au Mali. La posture de «chef de guerre» lui avait permis une importante remontée dans les sondages. [….].

Le Nouvel Obs

14 juillet : Hollande vexé par les huées (màj)

Addendum du 17 juillet

Hebergeur d'image

Sifflets, regards hostiles, le président « a mal vécu la défiance à son égard ».
Et cela a commencé dès le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées. Un membre du gouvernement qui s’est mêlé à la foule reconnaît avoir été frappé « par les regards hostiles des passants ». « Même si le public attiré par le défilé n’est pas l’électorat traditionnel de la gauche, même s’il y avait quelques activistes mariage pour tous », analyse un ministre, « on a bien mesuré le degré d’impopularité très fort à notre égard ».

Autre image symbole de ce rendez-vous raté avec les Français : arrivé pour saluer la tribune des militaires blessés à la fin du défilé, François Hollande tourne rapidement les talons, refroidi par les sifflets qui reprennent. Le contact avec les Français sera pour plus tard. Un ministre affirme que le président « a mal vécu » la défiance à son égard un jour de fête nationale. « Il était visiblement tendu », a ajouté ce proche du président.

Europe 1

Addendum

François Hollande s’est dit «inquiet» de la montée en puissance du Front national lors de son interview télévisée du 14 juillet. «Des populistes de tout poil c’est ça qui doit aussi nous mobiliser.»

«Quand j’entendais sa responsable (Marine Le Pen) dire qu’elle veut faire de son parti le centre de gravité, c’est d’une extrême gravité», a commenté le chef de l’Etat.

Il a également affirmé : «La reprise économique est là»

Questionné sur la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, Hollande a affirmé ne pas «privilégier l’hypothèse d’un acte de malveillance» : «On ne doit rien écarter mais je pense que nous sommes devant une défaillance matérielle», a-t-il dit.

«Je pense qu’aucune religion n’est contradictoire avec la démocratie. Un parti ne peut pas se réclamer de la religion. Je pense que ça ne correspond pas à la laïcité.»

Libération ; Le Parisien
TF1 a évoqué ce soir les sifflets adressés à François Hollande :

Retour à l’Elysée sous les huées et les sifflets :

Sifflets lors du défilé :

________________________________

________________________________

Hebergeur d'image

Merci à Vandenberghe

________________________________

 

Des huées et des sifflets se sont élevés dimanche matin au passage de François Hollande qui, avant le défilé du 14 Juillet, descendait les Champs-Elysées où des opposants au mariage homosexuel étaient présents.

Le mouvement de la Manif pour Tous avait diffusé dans la semaine un  communiqué, précisant qu’il n’appelait à aucune action « par respect pour  l’armée française ». Mais les plus résolus des opposants s’étaient donné rendez-vous sur Twitter.

Avant le défilé, entre 9 et 10 h, au niveau du Grand Palais, une quinzaine  d’entre eux arborant des drapeaux ou des bracelets roses de la Manif pour tous  avaient été interpellés pour des contrôles d’identité. « Quoi, on n’a pas le droit de ne pas être d’accord ? On n’est pas obligé d’applaudir », a rétorqué à des personnes favorables au mariage homosexuel une opposante à la loi Taubira.

Plusieurs personnes portant les sweat-shirts du mouvement avaient fait le  déplacement. Un drapeau a également été vu flottant en haut des Champs-Elysées, près de la place de l’Etoile. D’autres manifestants avaient toutefois dit qu’ils étaient venus sans les signes distinctifs visibles du mouvement d’opposition au mariage homosexuel, pour passer inaperçus. [...]

TF1 News

________________________________


14-Juillet : Hollande sifflé à son arrivée sur… par francetvinfo

(Merci à Vladimir Guez)

_________________

La cote de popularité du président est au plus bas pour sa deuxième fête nationale depuis son élection.

Huées et sifflets se sont élevés, dimanche 14 juillet, dans la foule massée sur les Champs-Elysées au passage de la voiture conduisant François Hollande à la tribune présidentielle pour assister au défilé militaire. Au niveau du Grand Palais et de l’avenue Franklin-Roosevelt, un homme a suivi à leur demande les policiers, sans opposer de résistance. [...]

Nouvel Obs’

 

La popularité de Hollande continue de chuter

La cote de popularité de François Hollande a encore chuté de 6 points en avril par rapport à mars, avec 25% de satisfaits, un niveau inférieur à celui de Nicolas Sarkozy lorsqu’il était au plus bas durant son mandat, selon un baromètre de l’Ifop à paraître dans Le Journal du dimanche.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault perd lui aussi 6 points en un mois, passant de 36 à 30% de satisfaits, tandis que le taux de mécontents passe de 61 à 67%.

François Hollande enregistre une forte baisse chez les sympathisants du PS, où il passe de 77 à 64% de satisfaits. Chez ces mêmes sympathisants PS, Jean-Marc Ayrault passe de 73 à 59% de satisfaits.

Le Figaro

L’image de Marine Le Pen s’améliore

Une majorité de Français estiment que Marine Le Pen est courageuse (65%) et qu’elle comprend bien les préoccupations des Français (53%), selon un sondage Harris Interactive pour LCP publié aujourd’hui, deux ans après son arrivée à la tête du Front national.

Hebergeur d'image

Quarante-deux pour cent des personnes interrogées estiment par ailleurs que la candidate à l’élection présidentielle de 2012 a de bonnes idées pour la France. Elles sont 41% à juger Marine Le Pen compétente et honnête.

Par rapport à 2011, les Français sont en revanche un peu moins nombreux à lui attribuer des traits de personnalité positifs comme la sympathie (34%, -3 points). [...]

Le Figaro

Sondage : Hollande chute encore et bat son record d’impopularité

Le président de la République perd six points et tombe à 31% de personnes satisfaites de son action. Jamais au bout de dix mois de présidence, un locataire de l’Elysée n’était tombé aussi bas. Jean-Marc Ayrault lui lâche un point et garde la confiance de 36% des Français.

Voilà un record dont François Hollande ce serait sûrement passé. Jusqu’à présent, c’est Nicolas Sarkozy qui était le plus impopulaire des présidents de la République au bout de dix mois de présence à l’Elysée. Avec la perte de six points en mars, son successeur socialiste ne bénéficie plus qu’un d’un petit tiers de Français qui lui font encore confiance. Le nombre de personnes très mécontentes progresse de six points preuve d’une radicalisation et de jugement de plus en plus tranché des Français. Un record pour un président depuis 1958, date du premier baromètre Ifop/JDD. […]

«Pour les Français, l’alternance n’a changé leur vie. Pire, leur situation ne s’est pas amélioré nous disent-ils » explique Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

Résultat : François Hollande est minoritaire dans toutes les catégories. Un peu comme Nicolas Sarkozy en 2008, il est rejeté par «la France du travail». Il ne recueille que 27% de bonnes opinions chez les 35-49 ans, 28% chez les salariés du privé et seulement 25% chez les ouvriers. Pour la première fois, il est minoritaire chez les alliés du PS : -13 points au Front de gauche et -6 chez ceux d’Europe Ecologie/Les Verts. Sans surprise, il continue de faire l’unanimité contre lui à l’UMP (93%), à l’UDI (88%) et au FN (94%). Bref, une bienveillance zéro au centre, à droite et à l’extrême droite. Une première sous la Ve République.

Le JDD

Sondage : Hollande : 67% des Français sont mécontents de Hollande

La cote de popularité du président François Hollande a fortement chuté en mars : 67% des Français sont mécontents de son action (+10 points par rapport à février) contre seulement 31 % de satisfaits (-8 points), selon le baromètre OpinionWay pour Métro et LCI. 61% sont favorables à «un remaniement gouvernemental dans les semaines qui viennent».

Ce sont les sympathisants de gauche (PS, Front de gauche, écolos) qui sont plus nombreux à manifester leur insatisfaction avec 13% en moins de satisfaits suivis du MoDem (-12% de satisfaits) puis de la droite UMP-UDI (-5% de satisfaits). […]

Au sein du gouvernement, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls est toujours en tête mais perd 2 points par rapport à février avec 58% de satisfaits, talonné par le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian qui gagne 4 points à 52%. La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem fait une percée avec +7 à 51% […].

Tous les dirigeants de droite voient leur cote de popularité augmenter, ainsi Alain Juppé (UMP) (+1 à 47%), François Fillon (UMP) (+4 à 42%), Jean-Louis Borloo (UDI) (+3 à 40%), Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) (+4 à 36%). Marine Le Pen (FN) gagne 3 points à 32% de satisfaits. Le dirigeant du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, gagne 4 points à 36% de satisfaits.

Le Figaro

Sondage : La popularité du couple exécutif poursuit sa baisse

La cote de popularité de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault poursuit sa baisse en janvier, avec respectivement 39% et 35% d’opinions favorables, selon un sondage LH2 publié lundi sur le site du Nouvel Observateur.

«La question de la légitimité de Jean-Marc Ayrault et de son maintien à la tête du gouvernement peut aujourd’hui se poser», relève l’institut de sondage. «La nécessité pour le couple exécutif de ressouder sa base électorale apparaît toujours d’actualité, l’ancrage à gauche de l’action présidentielle et gouvernementale ne convainquant pas, en particulier suite à l’épisode de Florange.»

La popularité de François Hollande décline en effet auprès des sympathisants de la gauche avec 67% d’opinions favorables, soit une baisse de trois points. Jean-Marc Ayrault perd pour sa part six points, à 57% d’opinions favorables, auprès de l’électorat de gauche.

Le Nouvel Obs

La cote de Sarkozy en hausse chez les sympathisants du FN

Le président-candidat gagne 23 points de cote de confiance auprès des partisans du FN. François Hollande conforte sa première place au classement du baromètre TNS Sofres Logica pour Le Figaro Magazine. [...]

Il fait évidemment le plein des sympathisants de l’UMP (92%, +3), mais surtout il remonte très nettement auprès de ceux du Front national (42%,+23), preuve que sa stratégie de s’adresser aux électeurs de Marine Le Pen était la bonne, même s’il ne fait pas encore le plein parmi eux. Actif dans cette fin de campagne, le premier ministre François Fillon voit, lui aussi, sa cote de confiance remonter, notamment auprès des sympathisants du FN (45%, +25). [...]

Le Figaro

Marine Le Pen renverse la tendance

Les internautes ont changé d’avis à propos de la présidente du Front national.

Hebergeur d'imageLa bascule de Le Pen. Surprise : la mal aimée du web est devenue le temps d’une journée la candidate préférée des réseaux sociaux. Marine Le Pen obtient un score spectaculaire de 71% d’opinion favorable sur les sept derniers jours, grâce à un fort volume d’avis mélioratifs dimanche. Son image s’est également améliorée dans les médias puisqu’elle obtient 58% de sentiments positifs. Candidate favorite auprès des 18-24 ans et en troisième position dans les sondages, Marine Le Pen bénéficie d’une bonne dynamique qui se traduit sur le web. [...]

Le Figaro

Merci à royco76