Finistère : Nabilla ne vient pas à la discothèque, 100 clients furieux vont la chercher à son hôtel

Vendredi soir, les clients d’une discothèque de Pont-l’Abbé (Finistère), où devait se produire Nabilla, n’ont pas apprécié le « lapin » posé par la bimbo de la télévision. Ils sont allés la chercher à son hôtel, en vain. Nabilla aurait alerté la gendarmerie.

Vers 3 h 30 du matin, le patron de la discothèque Le Showtime a annoncé à ses clients que Nabilla ne viendrait pas.

L’affaire est allée très loin, puisque près de 100 clients, furieux, ont décidé d’aller la chercher directement à son hôtel, au Kyriad, à Pont-l’Abbé. Arrivés sur place, ils ont exigé à voir Nabilla. Elle aurait été aperçue à la fenêtre de sa chambre, mais elle a refusé de descendre prétextant qu’elle était « fatiguée ».

Tout l’hôtel a donc été réveillé par le ramdam… La gendarmerie s’est rendue sur les lieux pour calmer les esprits.

Selon nos informations, pour sa prestation dans la discothèque, Nabilla aurait demandé un cachet de 6 000 €. Le patron a remis 3 000 €, en espèce, et un chèque de banque certifié de 3 000 € qu’elle a refusé, car ce genre de paiement « ne serait pas accepté en Suisse et qu’elle voulait tout en liquide ». [...]

Ouest France
(Merci à Antibarbare)

Encore une chapelle profanée dans le Finistère

Trois églises du Finistère, situées à Loctudy, Combrit et Huelgoat, dans le Finistère, ont été profanées le week-end dernier. Ce samedi matin, c’est la chapelle du monastère des Augustines, située à l’intérieur de l’Hôtel-Dieu à Pont-l’Abbé (Finistère) qui a été prise pour cible.

Selon nos informations, une ou plusieurs personnes se sont attaquées à la bible de cette petite chapelle. « Nous avons constaté qu’une page de la bible avait été arrachée », confirme un gendarme sans pour autant faire un lien avec les trois autres dégradations. La bible était posée sur un pupitre, à l’intérieur de la chapelle.

Dans le cas des trois églises, les tabernacles avaient été forcés.

Dans l’église de Loctudy, une lunule, petite boîte en métal dans laquelle on place une hostie destinée à être portée à une personne invalide ou malade, a par ailleurs été dérobée.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Ouest France

(merci à Jojo2)