L’ONU met la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser (màj)

Addendum

Paris a dénoncé ce soir la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU plaçant la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser, adoptée cette après-midi.

« Cette résolution est une ingérence flagrante, une absence complète de respect pour les choix démocratiques des Polynésiens, un détournement des objectifs que les Nations unies se sont fixés en matière de décolonisation », a ainsi déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Le Figaro

_______________________________

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté aujourd’hui une résolution plaçant la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser, malgré la défaite des indépendantistes aux dernières élections territoriales et des pressions de Paris.

La résolution, présentée notamment par trois petits Etats du Pacifique -îles Salomon, Nauru, Tuvalu-, a été adoptée par consensus. La France n’a pas participé à la séance. [...]

Le Figaro / AFP

_______________

NDLR : Résultat des dernières élections en Polynésie française (2nd tour) :
- Gaston Flosse : 45,11 %.
- Oscar Temaru (indépendantiste) : 29,26 %.
- Teva Rohfritsch : 25,63 %.

France 24

Polynésie : trois membres d’une famille au “comportement d’ivrognes racistes”

Une femme de 50 ans, N. T. , sa fille et son beau-frère ont été condamnés, hier, par le tribunal correctionnel, à des peines de prison avec sursis et de travail d’intérêt général pour s’en être pris à des gendarmes venus leur demander de baisser le volume de leur sono. [...]

Devant les juges, les trois prévenus n’ont pas fait amende honorable, laissant presque entendre qu’ils étaient dans leur bon droit : “Nous, les Ma’ohi, on n’est plus chez nous. On est chez les étrangers. (…) Les gendarmes, avec leur tenue, on dirait des Playmobil…”, a lancé la mère, pourtant en charge de l’accueil des touristes dans un grand hôtel de Moorea.

Des propos très moyennement appréciés par le procureur, qui a fustigé de “vulgaires comportements d’ivrognes racistes”. “La carte postale en prend un coup. (…) Quand les touristes arrivent à l’hôtel, ils sont accueillis par la réceptionniste en leur disant qu’ils n’ont rien à faire ici. J’ai envie de dire : ‘c’est la honte’”, s’est indigné le parquetier avant de tonner, alors que la mère et sa fille semblent amusées, “la plupart des gens qui se plaignent de nuisances sonores sont comme vous, et la justice ne fait pas de distinction, selon l’origine des personnes, pour assurer leur tranquillité”. [...]

La Dépêche

Merci à Lilib

Polynésie : un touriste allemand mangé ?

Des restes de chair calcinée, d’os et de dents, découverts mercredi dans un brasier au fond d’une vallée de l’île de Nuku Hiva, dans l’archipel des Marquises, seraient bien ceux du touriste allemand porté disparu depuis dimanche 9 octobre.

La presse allemande parle déjà de cannibalisme.

Selon le procureur de la République en Polynésie française, José Thorel, « il y a des éléments qui permettent de penser » que ces restes humains sont ceux de Stefan Ramin, dont le dossier médical est entre les mains des enquêteurs. [...]

Le Figaro

La Cour des comptes sur les défaillances des Antilles et de la Polynésie

Le coût exorbitant de la banane antillaise. Les planteurs des Antilles perçoivent 15.000 euros par hectare de banane, 30 fois plus que la moyenne des aides par hectare reçues par les agriculteurs français. 15.000 euros par hectare de banane: voici le montant exorbitant des aides agricoles perçues par les planteurs des Antilles.

C’est 30 fois plus que la moyenne des aides par hectare reçues par les agriculteurs français.[...]

En outre, l’utilisation d’un pesticide très toxique dans les plantations a conduit à fermer la moitié des exploitations aquacoles des Antilles ! Autre dégât, les subventions massives accordées à la banane et la canne à sucre n’ont pas aidé au développement des cultures vivrières. [...]

La Cour alerte aussi sur le système de santé de Polynésie, en lourd déficit et qui absorbe 48,7 % du budget de la collectivité territoriale. Les ménages polynésiens contribuent très peu à son financement (6 %, contre 23,2 %, en métropole). Enfin la Cour pointe les défaillances dans le contrôle des arrivées d’immigrés [...]

Le Figaro

(merci à ACJ )