GB : La police poursuivie en justice pour avoir traité un suspect de « sale noir » lors d’une intervention (+ vidéo)

La Police Métropolitaine de Londres est poursuivie en justice par un suspect prétendant que des agents de police l’ont traité de « black bastard » (ndlr : sale noir) tout en brisant les vitres de sa voiture à l’aide de battes de base-ball.

La police des polices a constaté que les agents ont certes utilisé la force de manière excessive mais que tous ont néanmoins conservé leur emploi.

Le requérant M. Billinghurst affirme avoir été agressé physiquement et verbalement lors d’une arrestation « non conventionnelle » dans le but de « punir, démoraliser et de l’humilier »

Il a été demandé 50.000 £ de dédommagement contre la Police Métropolitaine pour abus d’autorité.

La vidéo montre les hommes criant « A l’attaque, à l’attaque » avant d’accourir à hauteur de la voiture du suspect, brisant les vitres et pare-brise et lui demandant de « sortir de la voiture » avant de l’immobiliser au sol.

L’arrestation a eu lieu en 2008 mais les conclusions de l’enquête de la police des polices ne fut rendue que trois ans plus tard.

Le suspect qui a été emprisonné deux mois après l’arrestation, croyait que les agents étaient en fait des « agresseurs » car la plupart d’entre eux portaient des vêtements civils.

Il affirme également que les policiers n’ont pas dit immédiatement « qui ils étaient » alors que dans sa défense, la police métropolitaine dit au contraire que les officiers de police criaient   »Nous sommes de la police, nous sommes de la police » en prenant soin de mettre un gyrophare clignotant bleu sur l’​​une de leurs voitures.

Ils ont dit que M. Billinghurst a bel et bien été informé qu’il était en état d’arrestation ainsi que les motifs de son arrestation même s’ils ne peuvent pas préciser à quel moment ils l’ont dit.

Après un passage au commissariat de police d’Edmonton, M. Billinghurst a été transporté à l’hôpital de North Middlesex et a été soigné pour une coupure au visage causée par des éclats de verre

Dans sa défense, la police métropolitaine a déclaré que M. Billinghurst était soupçonné de conduire une voiture volée sans permis de conduire. Les agents ont également affirmé que les services de renseignements les avaient informé qu’il était probablement armé d’un couteau sur lui.

Les policiers ont indiqué que le fait de casser les vitres était une « technique d’intimidation  » fréquemment utilisée. La police a enfin déclaré que l’arrestation a eu lieu exactement sur la même route que celle où le frère jumeau de M. Billinghurst était mort alors qu’il était lui aussi poursuivi par la police.

Daily Mail

Vidéo de l’arrestation :

Londres/émeutes : naïveté de la société britannique ? (RMC)

Dans Carrément Brunet (RMC), le chercheur au CNRS Fabien Jobard livre une analyse des causes des violences de Londres. Pour lui, la politique britannique engagée vis-à-vis des minorités serait sur la bonne voie.

La police britannique est l’une des mieux formées et préparées au contact avec des minorités culturelles, des gens issus de l’immigration [...] » F. Jobard

 Image de prévisualisation YouTube