Narbonne (11) : trois mois ferme pour les siphonneurs roumains

Les routiers roumains indéliquats avaient volé 800 litres de carburant dans la nuit du 1er avril sur l’aire de Fitou. Ils comparaissaient hier, jeudi.

L’action n’a duré que 25 minutes. Il est 1h 25 du matin sur l’aire d’autoroute de Fitou, la nuit du 1er avril. Deux hommes, âgés de 32 et 43 ans, à bord d’un semi-remorque espagnol se garent entre deux camions. « Sans aucune nervosité » (pv des gendarmes), avec une attitude « quasi professionnelle », l’un d’eux fracture le bouchon du réservoir du poids lourd voisin (« j’ai juste eu à tourner le bouchon », dira le prévenu), et ensemble ils déploient le dispositif de tuyaux accessible grâce à une découpe de la tôle sur leur camion, actionnent la pompe scellée dans un coffre sur le côté du semi-remorque et se servent. « 800 litres », dira la société victime du vol. « 400 litres », diront les prévenus.

Les gendarmes du peloton autoroutier de Narbonne sont là, ils voient tout. Attendent que le poids lourd reparte, l’arrêtent et interpellent les deux hommes.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, même si, dans ce cas précis, il s’agit de « primo-délinquants ». « C’est un phénomène qui prend une ampleur effrayante », constatera le procureur. Phénomène que les gendarmes prennent très au sérieux effectuant des surveillances renforcées sur l’axe Narbonne – frontière espagnole. Depuis, les flagrants délits s’accumulent et finissent en comparution immédiate.

Les deux chauffeurs routiers roumains ont écopé, pour le plus jeune d’un an d’emprisonnement dont 9 mois de sursis avec mandat de dépôt. Le plus âgé a été condamné à 8 mois de prison dont 5 mois avec sursis, avec mandat de dépôt. Leur poids lourd a été confisqué. Le ministère public avait requis 8 mois ferme et la confiscation du camion ainsi que de la carte grise.

L’indépendant

Toujours moins de paysages authentiques

Tribune libre de Paysan Savoyard

Toujours plus de béton, de lotissements, de camions et de pesticides. Toujours moins de paysages authentiques. Toujours moins de paysans. »

Nous commençons avec cet article consacré à l’environnement un essai de bilan du quinquennat de M. Sarkozy, qui nous conduira à passer en revue les différents domaines de la politique publique.

Le gouvernement a organisé en 2007 un forum de plusieurs mois intitulé Grenelle de l’environnement qui a donné lieu à 238 engagements. Parmi les principaux, on peut citer ceux portant sur : la mise en place d’une politique de rénovation thermique des bâtiments publics et du parc HLM, la création d’une taxe sur la consommation de carbone, des mesures pour porter la part des énergies renouvelables à 20 % dans la consommation totale, le durcissement des normes d’émission des véhicules, la création d’un système de bonus malus pour les véhicules en fonction de leur impact sur la pollution, la création d’une éco redevance sur les poids lourds

Suite et commentaires sur Fortune

Sécurité routière : une politique idéologique

Tribune libre de Paysan Savoyard

Le gouvernement vient de décider un nouveau durcissement de la politique de sécurité routière. Huit ans après l’installation des radars automatiques, les panneaux qui indiquaient leur présence seront retirés et les avertisseurs de radar désormais interdits.

La priorité donnée à la lutte contre l’insécurité routière depuis la présidence de M. Chirac ne peut qu’être approuvée. Cette politique suscite pourtant, pour ce qui nous concerne, un sentiment de malaise. Pour une double raison, tenant à la sécurité routière elle-même, mais également à la politique sécuritaire d’ensemble menée par les pouvoirs publics.

Lire la suite