Les 50 pays où la foi coûte le plus

Publié tous les ans par l’association Portes Ouvertes, l’index mondial de persécution liste les 50 pays où les chrétiens subissent le plus de pression en raison de leur foi. La situation se dégrade du fait de la montée de l’intégrisme islamique.

Dossier complet de l’index mondial de persécution  

Pour la 11 e année consécutive, la Corée du Nord occupe la première place des pays les plus intolérants à l’égard des chrétiens. « La simple possession d’une bible peut conduire toute une famille en camp de travaux forcés », a dénoncé Claire Lacroix, coordinatrice pour la France de l’index mondial de persécution en présentant le triste classement hier à Strasbourg (le siège français de l’association est à Ost- wald).

Parmi les dix premiers pays, « huit sont à majorité islamique » et cinq nouveaux font leur entrée dans l’index, « tous en Afrique subsaharienne, où une étape a été franchie avec l’aide de l’Arabie saoudite et la chute du régime libyen » : le Mali, directement à la 7 e place, la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda et le Niger. « C’est le reflet d’un islamisme de plus en plus radical et violent » qui est la tendance marquante des dernières évolutions. Parallèlement,

l’hiver chrétien, déjà observé l’année dernière, se confirme dans les pays qui ont connu des révolutions arabes


(Syrie où les chrétiens sont considérés par les rebelles comme des partisans du régime, Libye, Égypte, Tunisie).

Globalement, la persécution des chrétiens dans le monde augmente.

Et si certains pays descendent dans la liste (Égypte, Iran, Ouzbékistan), « c’est parce que la situation s’est aggravée dans d’autres pays ».

La Chine en net progrès, la Turquie* sortie de l’index.

Seul élément positif, l’amélioration dans les anciens pays communistes d’Asie du sud-est avec une Chine en net progrès. La Tchétchénie, la Turquie, Cuba, la Biélorussie et le Bangladesh sont sortis de l’index.

(…)

Source  DNA

Des rebelles menacent les chrétiens de Syrie

Des rebelles ont menacé samedi d’attaquer deux villages chrétiens si les habitants n’en délogeaient pas les soldats du régime du président Bachar al-Assad, le patriarche grec-orthodoxe affirmant de son côté que les chrétiens resteraient en Syrie. Des rebelles ont menacé samedi d’attaquer deux villages chrétiens si les habitants n’en délogeaient pas les soldats du régime du président Bachar al-Assad, le patriarche grec-orthodoxe affirmant de son côté que les chrétiens resteraient en Syrie.

Un homme se présentant comme « Rachid Abou al-Fida, chef de la brigade al-Ansar », a mis en garde les habitants des localités de Mharda et Al-Sqilbiya, dans le centre de la Syrie, dans une vidéo mise en ligne par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Dans l’enregistrement, intitulé « Avertissement aux villes à majorité chrétienne de la province de Hama », il appelle les habitants à « expulser les gangs d’Assad et les chabbihas », les miliciens du régime, « sinon nous attaquerons immédiatement ». [...]

Forte de 1,8 million d’âmes, la communauté chrétienne syrienne est restée globalement à l’écart de la révolte populaire devenue conflit armé. Sa hiérarchie et une grande partie de la communauté, par peur des islamistes, ont pris position en faveur du régime. [...]

7sur7.be

Les chrétiens représentent 3 victimes de persécution sur 4

Les minorités chrétiennes sont particulièrement touchées : sur 4 victimes de persécution religieuse dans le monde, 3 sont des chrétiens. Le Groupe de travail pour la liberté religieuse (GLR) du Réseau évangélique suisse, auteur d’une pétition qui avait rassemblé 50’000 signatures fin 2010, a demandé à Mme Marianne Streiff, députée PEV au Conseil national, d’intervenir auprès du gouvernement au sujet de la liberté religieuse dans le monde. Mme Streiff a soumis hier une interpellation auprès du Conseil fédéral.

Genève, le 2 mars 2012 (mm) –

La persécution religieuse est un problème croissant dans le monde : aujourd’hui, 70% de la population mondiale vit dans un pays qui restreint sévèrement la liberté religieuse. Les minorités chrétiennes sont particulièrement touchées : sur 4 victimes de persécution religieuse dans le monde, 3 sont des chrétiens.

C’est dans ce contexte que le Groupe de travail pour la liberté religieuse (GLR) du Réseau évangélique suisse a invité Mme Marianne Streiff, députée PEV au Conseil national, à relayer une interpellation auprès du Conseil fédéral. (…)

Journal Chrétien

« Il est difficile d’être chrétien à peu près partout » (Barjot/RMC)

Eric Brunet débat avec Frigide Barjot et Odon Vallet de la persécution des Chrétiens dans le monde.

L’immense majorité des musulmans de France sont pacifiques. » – Odon Vallet

La France est née avec Clovis, et si elle n’avait pas été chrétienne, je ne sais pas où on en serait de la démocratie. » – Frigide Barjot

 Ce sont plutôt ceux qui sont de confession chrétienne qui ont beaucoup plus de privilèges. La discrimination concerne plutôt les personnes d’origine musulmane et de confession musulmane. » – Abdelali Mamoun

 Image de prévisualisation YouTube