Pacé : la statue du monument aux morts retrouvée découpée en quatre (màj)

Addendum 03/02/13

Dans le box, les deux prévenus âgés de 21 ans, membres de la communauté des gens du voyage, sont jugés pour le vol de la statue du monument aux morts de Pacé, le 23 janvier dernier.
L’auteur principal reconnaît les faits. Il dit avoir agi seul, pour se faire de l’argent en revendant l’objet à un ferrailleur.

« Je ne savais pas l’importance qu’elle avait, explique t-il. Pour moi, c’était une statue de décoration. »

Les deux prévenus, déscolarisés très tôt, « n’ont jamais ouvert un livre d’histoire, plaide la défense. Le respect de la religion et des anciens est pourtant dans la culture de leur communauté », reconnaît Me Gwendoline Tenier. [...]

Maville

Merci à Centurion Lire la suite

Pacé/Rennes : Sept blessés dans une bagarre au squat des migrants

« Couteau, barre de fer, extincteurs, tout y est passé », n’en revient pas un pompier. Sept personnes, ressortissants tchétchènes et mongoles, ont été blessées dans une bagarre au squat des migrants de Pacé, près de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Pour rappel, environ 250 demandeurs d’asile occupent une ancienne maison de retraite de 2000 m2 dans cette commune du Nord Ouest de Rennes depuis le 6 mai dernier.

La rixe a éclaté un peu après 15 h. Le motif ? « Il semblerait qu’il s’agisse d’un souci de cohabitation entre les communautés tchétchènes et mongoles.

Sept personnes ont été blessées, dont deux très sérieusement. Leur pronostic vital n’est cependant pas engagé. « Il s’agit de cinq hommes et de deux femmes.

La justice a donné jusqu’au 15 novembre aux 250 demandeurs d’asile qui occupent la résidence du Parc, à Pacé, pour libérer les locaux.

Source

merci chris3818919

À Pacé, près de Rennes, le plus grand squat de migrants de France (vidéo)

Ils ne sont pas moins de 200 migrants et sont originaires d’une quinzaine de pays. De Mongolie, de Côte d’Ivoire, d’Afghanistan, d’Arménie, de Georgie… Des migrants qui, depuis le 6 mai dernier, occupent une ancienne maison de retraite située à Pacé, commune à une dizaine de kilomètres au nord ouest de Rennes.

Un bâtiment d’environ 2 500 m2 « réquisitionné » par l’association du droit au logement (Dal). « Ça permet à ces personnes, dont une soixantaine d’enfants ainsi que des personnes handicapées, de disposer d’un toit et de vivre dans des conditions dignes » explique Yannik, du Dal. « Dès que l’Etat leur aura trouvé un toit, on quittera le lieu. » Il s’agirait de la plus grande occupation de migrants en France.

Ouest France

(merci à Banqueroute)

Pacé (35) : Un collégien agressé, trois mineurs interpellés

Un adolescent de 12 ans a été agressé par trois jeunes, lundi après-midi alors qu’il attendait le bus après la sortie du collège à Pacé (35) près de Rennes. Les agresseurs l’ont frappé, et lui ont volé son baladeur sous la menace d’un couteau. Les gendarmes ont rapidement identifié les voyous, et les ont interpellés hier matin. Il s’agit de trois mineurs, tous âgés de moins de 15 ans, et demeurant dans le quartier de Villejean à Rennes. Les auditions se poursuivaient hier après-midi dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Pacé.

Le Télégramme