Marmande : 15 ans de prison pour Abdelaziz pour coups mortels sur un octogénaire

Jugé pour tentative de vol avec violence ayant entraîné la mort, Abdelaziz Chentouf a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Lot-et-Garonne. Le verdict a été rendu mardi, au terme de deux jours de procès pour vol avec violence ayant entraîné la mort, où l’impulsivité de l’accusé a été au centre des débats.

Selon le psychiatre, Abdelaziz Chentouf a été traversé d’un «chaos quasi-continu tout au long de son existence, caractérisé par une intolérance aux contraintes.» Abdelaziz Chentouf, qui avait quitté le Maroc à l’âge de 12 ans caché sous un bus, sera finalement renvoyé dans son pays d’origine une fois sa peine de prison effectuée.

Une octogénaire frêle et élégante s’avance à la barre, prend une grande inspiration avant de fondre en larmes. «Je ne peux pas. Excusez-moi», murmure la sœur d’André Arblade, tué sous les coups violents assénés en décembre 2011 par l’accusé. La victime est décédée après 77 jours d’hospitalisation, consciente de l’issue fatale provoquée par ses blessures.

Mardi, avant l’annonce du verdict, la matinée a été consacrée aux témoignages des experts légistes, exposant en détail les stigmates laissés par la brutalité de l’agression dont a été victime André Arblade. 85 ans, 1,59 mètre et 65 kg, le profil d’un homme vulnérable qui ne portait aucune lésion défensive suite à son attaque. Une réalité appuyée par Me Stéphanie Gouzes, avocate de la partie civile, porte-parole d’une victime définitivement réduite au silence, et de laquelle elle tient «à raconter l’histoire, expliquer sa vie. André Arblade, un homme aspirant à vieillir tranquillement et qui a un jour croisé la route d’Abdelaziz Chentouf. L’accusé, qui vit dans le déni de toute règle et de toute contrainte.» […]

Sud Ouest (Merci à D’Artagnan)

Grenoble : Un octogénaire tabassé chez lui par un voleur

Un homme de 87 ans domicilié 5 rue Malakoff à Grenoble a été attaqué chez lui jeudi matin par un voleur qui l’a passé à tabac avant de fouiller son appartement.

Entendant sonner vers 10 h 30, le vieil homme a ouvert sa porte et a été immédiatement frappé au visage avec une grande violence. L’agresseur, âgé d’une vingtaine d’années, lui a encore porté de nombreux autres coups pour qu’ils lui indique l’endroit où il cachait ses économies.

Ne trouvant rien d’intéressant dans l’appartement, il a pris la fuite après avoir saccagé les lieux. Un voisin a semble-t-il tenté de poursuivre l’agresseur mais a été immédiatement distancé.

Le malheureux octogénaire a été secouru par les sapeurs-pompiers et transporté à l’hôpital pour une plaie importante au visage et des hématomes multiples. Les services de police ont ouvert une enquête.

« Les commentaires sont clos » sur Le Dauphiné (Merci à jojo2)

Montréal (Aude). Pierre, 82 ans, victime d’un home-jacking est décédé ce matin

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4 h du matin, un couple, âgé tous les deux de 82 ans, a été braqué par quatre à cinq hommes encagoulés, gantés et armés d’une arme de poing, à leur domicile de Montréal, à une vingtaine de kilomètres de Carcassonne.

Conséquence directe ou indirecte du braquage dont il a été victime avec son épouse, dimanche, à son domicile de Montréal, Pierre Cahusac est décédé ce matin en milieu de matinée, à l’âge de 82 ans.

En phase terminale d’un cancer et sous assistance respiratoire, l’octogénaire avait été admis à l’hôpital de Carcassonne dimanche après-midi, mais ce n’est que lundi qu’une fracture du col du fémur lui a été diagnostiquée par les médecins.

Joint ce mardi matin, le magistrat de permanence au parquet de Carcassonne a indiqué que des investigations étaient en cours afin de déterminer si le braquage dont a été victime Pierre Cahusac, dimanche, peut être en lien directe avec son décès.  » Il était très malade, mais j’ai demandé qu’une autopsie soit pratiquée à l’institut médico-légal de Monptellier, jeudi après-midi », a indiqué Stéphane Bérès.

Dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’ils dormaient, c’est aux environs de 4 h du matin que les époux Cahusac ont été sortis de leur lit par quatre ou cinq hommes encagoulés, gantés et armés.

Ces derniers étaient parvenus à entrer au domicile du couple, après avoir escaladé la façade arrière du bâtiment et forcé une porte-fenêtre. Mis en respect, Jeanine et Pierre Cahusac avaient alors eu les chevilles attachées avec du ruban adhésif, pendant que les malfaiteurs fouillaient l’appartement de fond en comble.

Selon nos informations, les braqueurs, qui ont porté des coups à Jeanine Cahusac, pensaient qu’il y avait un coffre-fort dans la maison… Mais c’est avec des bijoux et des montres de valeurs qu’ils sont repartis à bord d’une voiture volée.

Un véhicule qui a été retrouvés calciné quelques heures après le braquage, à Carcassonne, à hauteur de la route de Limoux. A l’intérieur, des bijoux fantaisie qui avaient été volés par les braqueurs ont été retrouvés par les enquêteurs. [...]

Midi Libre
(Merci à SaintJores50)

Le DAL vole le logement d’une octogénaire : 4 membres du DAL en garde-à-vue (màj)

Addendum 19/07/13 Nouveau rebondissement dans l’affaire du logement réquisitionné de manière intempestive, rue Planterose à Bordeaux, au profit de deux familles bulgare et géorgienne.

Quatre militants de l’association Droit au Logement, âgés de 39 à 55 ans, membres du bureau du DAL33 et donc responsables légaux, ont été interpellés hier matin. Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de l’unité de police administrative de la sûreté départementale, au commissariat central dont ils sont ressortis dans l’après-midi.

[...]
Sous le contrôle du parquet de Bordeaux, les enquêteurs de l’UPA cherchent toujours à faire la lumière sur les circonstances de cette occupation illégale. En clair, ils veulent savoir qui Lire la suite

Belgique : Une octogénaire décède après une agression dans une église

Une instruction a été ouverte à Marche-en-Famenne à la suite du décès d’une octogénaire, dix jours après avoir été agressée dans l’église Saint-Remacle de Marche-en-Famenne, a indiqué vendredi le parquet marchois.

L’Avenir Luxembourg révélait vendredi ces faits. La victime, Marie-Thérèse Deflandre, 85 ans, avait été retrouvée inanimée le vendredi 28 juin en fin de matinée par des visiteurs dans l’église.

La dame, croyante, se rendait fréquemment dans l’église. Souffrant d’un grave traumatisme crânien, l’octogénaire a été emmenée au CHU de Liège.

Elle est décédée ce lundi 8 juillet. Si au départ, la possibilité d’un malaise suivi d’une chute aurait pu être évoquée, des expertises légistes ont écarté cette possibilité, précise le parquet de Marche-en-Famenne. Aucun effet personnel (sac, papiers, GSM,…) n’avait de plus été trouvé près de l’octogénaire, ce qui a pu donc laisser penser à une agression. Une carte bancaire appartenant à la dame a ensuite été utilisée par une tierce personne. Cette manipulation a permis aux enquêteurs d’interpeller un individu le week-end dernier.

Celui-ci a été placé sous mandat d’arrêt du chef de vol avec violence et d’utilisation frauduleuse de la carte bancaire. Cette personne est déjà passée mardi devant la chambre du conseil qui a confirmé son mandat d’arrêt pour un mois, précise encore le parquet. L’enquête devra établir si la personne privée de liberté est l’auteur de l’agression ou bien s’il s’agit uniquement d’un receleur de la carte bancaire volée.

dhnet.be

Une octogénaire retrouvée égorgée à son domicile en Seine-Saint-Denis (màj) Un « jeune » arrêté

Addendum 07.06.2013: 
Un jeune homme a été arrêté et placé en garde à vue jeudi matin, après la découverte lundi du cadavre d’une femme de 82 ans, égorgée dans son appartement d’une cité du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de source judiciaire. [...]

Le Parisien

————————

Une dame de 82 ans a été retrouvée morte, probablement égorgée, lundi dans son appartement d’une cité du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, selon des sources concordantes.

Cette dame a été « probablement égorgée, selon les premières constatations », indique une source proche du dossier. Elle vivait seule au troisième étage d’un immeuble HLM de la cité Guy Môquet.

Une équipe d’une vingtaine de policiers s’activaient au pied et dans l’immeuble, et des enquêteurs de la police scientifique et technique les ont rejoints en milieu d’après-midi.

Ce sont les pompiers qui ont découvert la vieille dame après avoir été appelés par la gardienne, qui s’inquiétait de ne pas réussir à joindre sa locataire par téléphone, en milieu de journée, a expliqué un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, qui n’a pas souhaité donner plus de précisions.

La brigade criminelle de Paris est saisie de l’enquête, a indiqué une source judiciaire. Un représentant du parquet de Bobigny s’est rendu sur place.

BFMTV

(Merci à Solly)

Meurtre d’une octogénaire à Juan-Les-Pins : des clandestins arrêtés

Quatre individus soupçonnés d’avoir participé à l’agression mortelle de Maria-Cristina Prieto en septembre dernier sont identifiés. Le principal suspect qui l’a frappée et étouffée est en prison

C’était bien pour lui voler ses bijoux, que Maria-Cristina Prieto, une octogénaire, a été sauvagement tuée le 21 septembre dernier dans sa résidence secondaire de la rue Dulys à Juan-les-Pins.

Depuis le début, c’était la piste principale des enquêteurs de la police judiciaire qui ont discrètement identifié quatre hommes, trois auteurs principaux et un complice ayant servi de chauffeur au trio soupçonné. Trois ont été mis en examen par le juge Christophe Morgan de Grasse et ont été écroués, dont celui qui est considéré comme le tueur ayant frappé, puis bâillonné et étouffé la retraitée de 82 ans vivant habituellement à Salon-de-Provence.

Son amie handicapée de 75 ans, véritable sœur adoptive, avait survécu à l’agression et avait passé de longues semaines à l’hôpital.

(…) Le précieux témoignage d’un homme ayant eu vent qu’une relation éloignée avait « participé à un coup » à Antibes, a mis les enquêteurs sur la trace d’un ressortissant tunisien qui vivait clandestinement à Nice lors des faits et qui a bizarrement disparu juste après… En s’intéressant à l’environnement de cet homme arrivé en France après avoir profité du Printemps arabe pour sortir d’une prison de son pays, les policiers ont identifié deux autres individus, eux aussi Tunisiens clandestins ayant vécu à Nice. Et eux aussi évaporés…

(…) Nice Matin

Bondy (93). Décès de la femme de 87 ans retrouvée gravement blessée (MàJ)

Une femme âgée de 87 ans a été retrouvée à son domicile de Bondy (Seine-Saint-Denis) sérieusement . Elle a été transportée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et son pronostic vital est engagé.

Addendum 09/05 : La vieille dame est décédée ce matin, a-t-on appris de source judiciaire. Une autopsie aura lieu demain et devra déterminer les causes de la mort, selon cette source. Le Figaro (Merci à Chantecler)

La vieille dame a été découverte mercredi après-midi à son domicile et «des traces de coups sur le bassin et les membres supérieurs», selon une source proche du dossier, qui a évoqué la piste d’une agression.

« Pour le moment, il n’y a aucun élément qui pourrait déterminer qu’il s’agit d’une agression», a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny, précisant que la victime était âgée de 87 ans. Une autre source avait dans un premier temps parlé d’une femme de 77 ans.

Une enquête a été ouverte pour rechercher les causes des blessures, a-t-on appris de même source. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est saisie.

Le Figaro (Merci à anargyre et Stormisbrewing)

Aubagne (13) : Une octogénaire grièvement blessée lors d’un vol

Vendredi, vers 9h30, une dame de 86 ans a été grièvement blessée lors d’un vol avec violence à la traverse du Moulin, à Aubagne (Bouches-du-Rhône).

Deux individus l’ont bousculée en lui arrachant son sac à main, la propulsant au sol et causant une épaule luxée et une hanche brisée qui lui valent 6 mois d’ITT.

Transportée à l’hôpital Edmond-Garcin, elle n’a pu identifier ses agresseurs.

La Provence (Merci à DANY)

Belgique : il agresse sa copine mineure et une vieille dame

Souhail, un jeune homme âgé de 20 ans, a été interpellé, samedi en début d’après-midi, au Woluwe Shopping Center, à Woluwe-Saint-Lambert, après avoir agressé sa petite amie de 17 ans dans le parking, a indiqué dimanche le parquet de Bruxelles.

Le jeune homme a été identifié comme l’auteur d’une agression pour vol au domicile d’une dame de 82 ans, plus tôt dans la matinée, à Woluwe-Saint-Lambert. Un mandat d’arrêt a été demandé à son encontre. [...]

DH

Merci à chris3818919

Châtellerault (86): Il agresse une octogénaire dans la rue pour lui voler 40 euros

Choquée mais vaillante. Colette, 80 ans, se remet doucement de son agression de dimanche matin, dans le centre-ville de Châtellerault.

Il est un peu plus de 11 heures lorsqu’elle rentre chez elle après avoir fait quelques courses. « Je revenais de chercher mon pain en bas des halles, en marchant tranquillement carrefour Joyeux. Puis, j’ai vu un homme déboucher, rue des Moulins. Il est venu vers moi. Il a saisi mon panier qui contenait mes provisions, a tiré fort dessus. Comme je tirais aussi, l’anse du panier a cassé. Il ne m’a pas donné de coups. Je suis tombée au sol sur les fesses. Et je me suis fait mal à la tête. J’avais un hématome et je saignais, il y avait du sang sur mon manteau. »

L’agresseur ne s’occupe pas de sa victime. Il ramasse ce qui l’intéresse, à savoir le porte-monnaie, qui se trouvait au fond du panier, et prend la poudre d’escampette, rue Noire. « Il y avait 40 € à l’intérieur et ma carte vitale. » [...]

La Nouvelle République