Insultes/femmes : « Y a un problème du mâle nord-africain vis-à-vis des femmes » (màj)

Addendum :

Les GG de RMC débattent de cette disposition en Belgique. Franck Tanguy relate sans détour une anecdote de son quartier.

« On se rend compte que c’est un problème d’éducation. C’est peut-être un problème d’intégration [...] Mais globalement j’ai le sentiment que c’est une certaine population qui croit qu’on peut se comporter avec les femmes comme si elles étaient des femelles corvéables. » – Franck Tanguy

________________________________

Sexiste, raciste, homophobe, etc… Toutes les insultes proférées dans les rues bruxelloises sont désormais passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 250 euros. L’ampleur du phénomène a été récemment illustré par le documentaire « Femme de la Rue ». [...]

L’ampleur du phénomène a été récemment illustré par le documentaire « Femme de la Rue » dans lequel la réalisatrice belge Sofie Peeters a filmé avec une caméra cachée les remarques et les injures auxquelles elle était confrontée dans les rues d’un quartier populaire de Bruxelles.

TF1 News

Suisse : des forces spéciales de police contre les criminels immigrés

Le nombre de demandeurs d’asile a plus augmenté en 2011 qu’au cours des 9 dernières années. La criminalité a également augmenté. Plusieurs cantons ont pris des mesures.

L’accroissement du nombre des demandeurs d’asile en 2011 a été de 45%, soit 22.551 personnes, majoritairement en provenance d’Afrique du Nord. Les cantons ont réagi en mettant en place des forces de police spéciales. Dans le canton de Genève, par exemple, une brigade anticriminelle a été crée parce que les vols ont augmenté d’un tiers.

S’ajoute un problème de criminalité transfrontalière. Les criminels sont principalement des Français d’origine nord-africaine. Ces gangs sont organisés de manière informelle, agissent toujours avec agressivité et sans aucun discernement. Ils utilisent des fusils d’assaut, des mitraillettes et des bazookas [ndlr : "Panzerfäuste" dans le texte allemand d'origine. Voir image].

«Les criminels transfrontaliers sont principalement des Français d’origine nord-africaine. qui utilisent des fusils d’assaut, des mitraillettes et des bazookas.»

Sources :  en allemand : Tagesschau. En anglais : Gates of vienna – Traduction française : Fdesouche.

 

Les Nord-africains de France plus que jamais méprisés

Régulièrement montrée du doigt pour son discours sur l’immigration, qui désigne du doigt la communauté maghrébine de France, la droite n’a pourtant pas le monopole du mépris pour les maghrébins. Ainsi ceux-ci sont sans cesse instrumentalisés, à droite comme à gauche. (…)

Notre instrumentalisation devient insupportable.

L’extrême droite et la droite nous tape dessus pour plaire à son électorat, la gauche et l’extrême gauche nous défendent pour se donner bonne conscience et plaire à l’autre partie de l’électorat.

Mais de l’extrême droite à l’extrême gauche, les français d’origine maghrébine ne seront utilisés que pour des tâches subalternes. Quand ce n’est pas carrément pour assurer la sécurité des réunions ou des meetings…

En regardant des images à la télévision, j’ai vu. Vu le rôle que veut nous voir jouer la société française. Et les médias. J’ai vu des jeunes qui lançaient des cailloux, débitaient des grossièretés, seuls mots que leurs bouches puissent articuler. Pour conforter la droite et ses électeurs.

Et j’ai vu, lors de l’élection de François Hollande, des français d’origine maghrébine faire la fête, les youyous pour fêter la victoire du corrézien.

« Nous sommes contre le racisme », « faut pas qu’on nous montre du doigt » disaient ces maghrébin(e)s sous le regard bienveillant des représentants socialistes et de la gauche. (…)

Kabyle.com

Lausanne (Suisse) : « 3 hommes de type nord-africain » agressent un juif

L’assistant du rabbin a été molesté par trois individus aux abords de la synagogues. La CICAD dénonce «un des actes antisémites les plus graves en Suisse de ces dernières années».Selon des informations transmises par la Communauté Israélite de Lausanne et du canton de Vaud (CILV), le nouvel assistant du rabbin «en poste depuis quelques jours seulement» s’est fait agresser, mercredi 23 février en fin de soirée, alors qu’il quittait les abords de la synagogue.

«Un groupe de trois individus a abordé l’homme qui portait un chapeau et une barbe et lui a demandé s’il était juif. Lorsque celui-ci leur a répondu que c’était le cas, il s’est fait aussitôt traité d’«espèce de sale juif». Les trois hommes lui ont alors assené plusieurs coups de poings et coups de pieds»,[....]

20 Minutes

(merci à Jean)

En bref

• Champagnole (Jura) : trois «jeunes» interpellés pour vol et entrave au travail des pompiers. Les secours intervenaient pour porter assistance à un «jeune», victime d’un accident au guidon d’une moto qu’il venait de voler. Les pompiers auraient été insultés et molestés par les amis du voleur, au point de devoir faire appel à la gendarmerie pour sécuriser leur intervention. Source

• Nîmes. Passage à tabac à la gare routière. Deux lycéens de 17 ans qui attendent tranquillement leur bus sont pris à partie par une bande «pour des motifs futiles». Les lycéens sont roués de coups par une dizaine de « jeunes» sous les yeux de nombreux témoins. Bilan : traumatisme crânien, entorse, multiples ecchymoses. « Sur ces mêmes lieux, mes enfants ont plusieurs fois été victimes de provocations, d’agressions physiques ou verbales», précise le père de l’une des victimes. Source

• Saint-Etienne. Tensions inter-communautaires entre Nord-Africains et Tchétchènes sur fond de vol de portable fin novembre dans le quartier de la Cotonne. La police parvient tant bien que mal à maintenir l’ordre dans le quartier, menacé par une «descente» de Tchétchènes,  tandis que dans le camp d’en face, des jeunes amassent des pierres. Source

• Menton : deux policiers de la BAC roués de coups par une horde de jeunes qui tentent d’empêcher l’arrestation d’un des leurs, auteur de l’agression au couteau d’un livreur de pizza.  Source