Nathalie/Nathan Balsan-Duverneuil, un profil atypique dans la PQR

Fausse interview, diffamation, calomnies : il y a quelques semaines, Nathalie Balsan-Duverneuil lançait une cabale contre Fdesouche.com dans le Midi Libre. Portrait de ce journaliste militant.

——————————

Parmi les 37000 cartes de presse il y a les vedettes, les sans-grades (les nombreux CDD
ou pire ceux qui sont au régime non choisi d’auto entrepreneur). Et puis il y a les
personnalités atypiques comme Nathalie/Nathan Balsan-Duverneuil, (NBD).

(…) Nathalie Balsan-Duverneuil, né(e) le 21 novembre 1973, à Gérone (Espagne), est journaliste au Midi Libre. Mais Nath-Sakura (son autre identité) est aussi photographe. Les deux sont la même personne. Les deux ou plutôt les trois car Nathalie était Nathan avant son changement de sexe reconnu par la justice le 6 octobre 2011.

Ces identités diverses sont un des trais caractéristique du journaliste et de son travail, comme il/elle l’évoque dans plusieurs entretiens.

(…)

Parcours Politique

Responsable de l’UNEF-ID Lettres à Montpellier de 1993 à 1995

Nathalie Balsan-Duverneuil a fondé le syndicat étudiant SEUL en 1996 après que sa section soit partie de l’UNEF-ID : dans un éditorial du 19 avril 2000 publié sur le site de ce syndicat étudiant et signé NBD, il citait d Christine Clerc à la suite d’un article de cette journaliste donné au Midi Libre.

Le SEUL a publié de 1997 à 2002 le journal La Canonnière.

NBD est présentée sur Linkedin comme rédactrice en chef du journal étudiant “La Canonnière”, récompensé deux fois du Prix Varenne en 1998 et 2000. On trouve sur Linkedin un Vincent Dusseau, se présentant aussi comme rédacteur en chef du mensuel étudiant La Canonnière et qui revendique la même distinction pour 1998. Il est également un ancien de l’Université Montpellier 3 Paul Valery et ancien journaliste au Midi Libre de 1999 à 2001.

Le SEUL a participé en 2000 à la création de la Fédération syndicale étudiante, changeant de nom pour s’appeler FSE-Montpellier. Le SEUL a adopté comme slogan « une attaque contre un seul est une attaque contre tous », slogan des IWW américains.

NBD échangera par ailleurs quelques emails avec l’UNEF signés « Nathan Balsan-Duverneuil ». Échanges au ton parfois vif au cours duquel son interlocuteur le qualifie alors de « Monsieur Balsan-Duverneuil, diplômé ès syndicalisme étudiant ».

Il/elle appartient également à l’organisation trotskyste La Commune et a participé à d’innombrables actions de l’extrême-gauche : soutien à des clandestins squatteurs avec le Comité Chômeurs-Salariés d’Alfortville, et signe d’innombrables pétitions comme celle-ci, en 2000, où il signe Nathan Balsan-Duverneuil journaliste économique et social attaché à la rédaction électronique du groupe Midi Libre – Chef d’édition du Midi libre),etc…

(…)

Il/elle l’a dit

« Quand je croise une église, j’ai envie d’aller y mettre le feu. »

OJIM

Arrêt sur images :  » Midi Libre bataille contre Fdesouche »

Affrontement par articles interposés entre Midi Libre et le site d’extrême-droite Fdesouche. C’est l’interview d’un « militant repenti » d’extrême-droite, racontant les procédés utilisés sur internet par les grouspuscules identitaires, qui a mis le feu aux poudres. Le site Fdesouche s’est senti visé et s’en est pris au Midi libre et à son directeur de rédaction. (…)

Arrêt sur images

Le clash Midi Libre/Fdesouche vu par l’Organe

Une journaliste transsexuelle d’extrême-gauche a flairé le bon scoop en balançant au Midi Libre une vraie-fausse interview d’un activiste d’extrême-droite qui n’existe que dans son imaginaire. Manque de bol, la supercherie a été démontée par l’infâme site d’extrême-droite Fdesouche, censé être fréquenté selon la journaliste par le mystérieux activiste afin d’y diffuser sa propagande nazie. Petite histoire d’une intox complètement foirée dont le Midi Libre est le dindon – complice – de la farce.
(…) L’Organe

Attaquer Fdesouche.com : une stratégie de carrière efficace pour un journaliste ?

Le journaliste du Midi-Libre Nathalie Balsan-Duverneuil va-t-il avoir une promotion pour avoir attaqué Fdesouche dans plusieurs articles pourtant mal écrits, truffés de fautes d’orthographe et remplis d’inexactitudes (12 ) ?

Interview d’un repenti du Midi Libre

Nous souhaiterions réaliser l’interview exclusive d’un repenti du Midi Libre en utilisant la méthode du Midi Libre, à savoir l’interview imaginaire.

Merci à nos lecteurs de nous envoyer leur propositions d’interviews comprenant les questions et les réponses. Les meilleures propositions seront publiées en une.

Midi Libre Vs Fdesouche.com : jamais deux sans trois

Troisième article du Midi Libre en quelques semaines (voir 1 et 2) visant Fdesouche. Ca fait beaucoup pour un blog lu par 6 visiteurs.
————————-

Au cours de la semaine, le site midilibre.fr a publié, sous la signature de notre journaliste Nathalie Balsan-Duverneuil, une enquête sur les dessous de Fdesouche, blog politique communautaire qui assume pleinement ses « choix identitaires et son opposition à l’immigration ». Cette enquête faisait suite à un premier sujet consacré aux confessions d’un militant d’extrême-droite, proche du Bloc Identitaire, qui racontait comment lui et ses amis « trollaient » internet pour y faire passer leurs idées.

Cette démonstration a, à l’évidence, déplu à Fdesouche. En l’espace de quelques heures, un flot d’injures aussi gratuites les unes que les autres s’est non seulement abattu sur notre site mais a également pris à partie, via les réseaux sociaux, notre collaboratrice. Cette tentative de discrédit est aussi inacceptable qu’indigne.

Dans le cadre de son enquête, notre journaliste a ainsi pu démontrer que Fdesouche, site qui prône, souvent à l’emporte-pièce, le « made in France », était hébergé à l’étranger, qu’il avait maille à partir avec la justice, qu’il était rayé du classement Wikio des blogs politiques, qu’il trichait sur la comptabilisation des « likes » Facebook, qu’il s’auto-alimentait pour s’auto-satisfaire et que son action ne reposait, finalement, que sur une petite et triste poignée de thuriféraires acquises à une cause idéologique aussi dangereuse et que conspirationniste.

(…)

C’est son droit, mais le tout manque de courage, voire de panache.

Dans le cadre de son enquête, notre journaliste a ainsi pu démontrer que Fdesouche, site qui prône, souvent à l’emporte-pièce, le « made in France », était hébergé à l’étranger, qu’il avait maille à partir avec la justice, qu’il était rayé du classement Wikio des blogs politiques, qu’il trichait sur la comptabilisation des « likes » Facebook, qu’il s’auto-alimentait pour s’auto-satisfaire et que son action ne reposait, finalement, que sur une petite et triste poignée de thuriféraires acquises à une cause idéologique aussi dangereuse et que conspirationniste.

Abjecte et volontairement destructrice, cette attaque infamante est dénuée de sens car la direction de la rédaction de Midi Libre est totalement étrangère aux agissements de la personne citée. Ce qui démontre, une fois encore, le caractère approximatif, amateur et belliqueux du site Fdesouche incapable d’assurer la modération des commentaires.

Il est probable que cette mise au point fasse l’objet de nouvelles attaques de Fdesouche. Elles seront, comme l’est Fdesouche, dépourvu du sens des valeurs.

Le Midi Libre

Article anti-Fdesouche : Pris en flagrant délit de manipulation, Nathalie Balsan-Duverneuil (Nath Sakura) du Midi Libre change de version

Virage d’opinion : Témoignez

Addendum 21H : BFMTV et Francetvinfo reprennent « l’information » du Midi Libre

Addendum :

- Le Midi Libre vient de retirer le passage mettant en cause Fdesouche.com (capture d’écran)…

- Le nom de l’auteur de l’article, le « journaliste » militant FDG Nathalie Balsan-Duverneuil, a été effacé par Le Midi Libre et ses tweets compromettants ont été effacés.

- Les commentaires ont été fermés par Le Midi Libre et plusieurs ont été effacés.

_______________________________

Alors que la mouvance islamiste radicale fait la une des médias et que l’actualité nous donne plus que jamais raison, le Midi Libre allume un contre-feu visant à détourner l’attention de ses lecteurs.

C’est le journaliste militant LGBT et mélenchoniste Nathalie Balsan-Duverneuil qui s’est chargé de l’opération.

En ce qui nous concerne, nous n’avons jamais entendu parler de ce Damien. D’ailleurs, il dit avoir milité à une époque à laquelle notre site était animé par une équipe très réduite et possédait un lectorat très confidentiel. Or, son profil ne correspond à aucun membre passé ou présent de notre équipe.

__________________________________________________

Damien (1) a été, pendant quatre ans, membre d’une petite organisation politique d’extrême-droite proche du Bloc Identitaire. Originaire d’un petit village dans l’Aude, il a côtoyé pendant une dizaine d’années un groupe de militants de la région dont le but était de « réveiller les consciences nationales » comme il le dit, en agissant principalement sur internet. Rangé des voitures, il a souhaité témoigner de cette période de sa vie et de ses dérives.

Moi et les autres on s’est laissé avoir. Il n’y avait pas de travail dans le village, on était désoeuvré, on avait l’impression d’être inutile et rejetés par la société. D’ailleurs il ne se passait jamais rien chez nous en terme de délinquance, et les seuls étrangers étaient les fils de réfugiés espagnols.

Avec le recul, je sais maintenant que le problème de la délinquance est lié à la pauvreté de certaines populations, et pas à leur origine ethnique, mais pour un rural comme je l’étais à l’époque les choses étaient différentes. Je réagissais avec mes tripes pas avec ma tête.

(….) Fdesouche.com, le principal blog d’information de l’extrême-droite sur internet nous donne illustration de ces méthodes.

(…) Mais la sélection de leurs sources est évidemment très orientée et tend à mettre en avant un phénomène au détriment de tous les autres, en liant l’immigration à l’islam et à l’insécurité.

(…) Un dernier refuge où sait les trouver l’ultra-droite pour servir ses desseins…

Le Midi Libre