Belgique : Saïd.B, multirécidiviste, agresse et vole Léon, 80 ans

Quelques paquets de cigarettes, plusieurs canettes, une somme de 150 €. C’est le butin pour lequel un jeune homme de 21 ans a agressé Léon, 80 ans, dans son petit magasin du quartier des casernes, à Namur. Encagoulé, il l’a pris à la gorge et l’a maintenu au sol avec le pied. Récidiviste, l’agresseur risque une peine de cinq ans de prison.

Saïd B., 21 ans, a comparu lundi au tribunal correctionnel de Namur pour avoir violemment agressé un octogénaire à Namur pour le voler. Il a utilisé une jeune fille mineure pour l’aider à commettre ces méfaits. Il risque cinq ans de prison.

Le 20 février 2013, Saïd s’était rendu dans l’épicerie de Léon, 80 ans, située rue Jean-Baptiste Brabant à Namur.

«Le prévenu envoie sa copine mineure en éclaireur. Ensuite, il entre, attrape Monsieur par la gorge, le plaque au sol et lui maintient la tête contre le sol avec son pied pendant que sa copine fait main basse sur ce qu’elle trouve», explique le substitut du procureur du Roi.

Ils en ressortent avec 150 euros, des canettes, de l’alcool et du tabac. «Monsieur a une petite pension et travaille encore à 80 ans pour s’en sortir. Vous trouvez ça normal d’aller le voler? «, s’est insurgée la juge. «J’avais bu, j’avais besoin d’argent», justifie Saïd, qui s’est excusé plusieurs fois auprès de Léon.

Le prévenu a plusieurs antécédents: vols avec violences et coups et blessures volontaires datant de 2009, 2010 et 2011. [...]

Sud Infos.be
(Merci à Magma)

Le parquet de Namur diffuse un portrait-robot du violeur

L’homme est soupçonné d’avoir commis une tentative de viol le 15 mars à Namur.

[...] Sur cette base, un portrait-robot a été élaboré. L’homme est de type africain, a les cheveux rasés, il mesure 1m80, est de corpulence forte, et aurait entre 30 et 35 ans.

Le profil du présumé agresseur s’apparente à celui qui avait commis trois viols et trois tentatives de viols sur des étudiantes entre décembre 2011 et février 2012 dans le quartier des facultés. [...]

DH.be

(merci à Molon)

Barres de fer, autopompes: la manifestation des metallos ArcelorMittal dégénère à Namur (vidéo)

Plus de 2.000 travailleurs d’ArcelorMittal sont venus mettre la pression sur le monde politique ce midi à Namur. Mais la manifestation a dégénéré, à proximité de l’Elysette, le siège du gouvernement wallon: on déplore 5 policiers blessés et quelques blessés aussi côté manifestants.

Namur: le violeur d’étudiantes a fait au moins une nouvelle victime (MàJ)

Les étudiantes namuroises formées pour « faire face à un prédateur »

Les Facultés Notre-Dame de la Paix de Namur (FUNDP) vont organiser plusieurs séances d’information destinées à apprendre aux étudiantes à faire face à un « prédateur », rapporte lundi La Dernière Heure. Plusieurs agressions sexuelles ont eu lieu dans le quartier des facs depuis début décembre.

Les FUNDP mettront à disposition des étudiantes deux moniteurs sportifs responsables de la formation des enseignants à la gestion de la violence. L’objectif est clairement de donner des conseils pratiques aux jeunes filles.

La mobilisation n’est certainement pas réservée aux étudiantes des FUNDP. De jeunes filles fréquentant les hautes écoles namuroises, comme l’IMEP, ont également été victimes.

7 sur 7

Un homme âgé entre 20 et 30 ans soupçonné d’avoir commis cinq agressions sexuelles depuis le début du mois de décembre dans le quartier des facultés de Namur et à Salzinnes, aurait fait au moins une nouvelle victime.

Un nouveau viol a été signalé dans le centre-ville de Namur. Une jeune fille aurait été agressée dans la nuit de dimanche à lundi sur un pont de la Sambre. Selon l’Avenir, une autre aurait été également abusée quelques heures plus tôt. Cette information n’est toutefois pas confirmée par le parquet.

 Au moins 7 victimes

Le 20 janvier dernier, le parquet de Namur a lancé un appel à la vigilance et avis de recherche concernant un violeur en série. Depuis décembre, 5 plaintes ont déjà été déposées, ce qui porte à 7 le nombre de victimes déclarées.

Description de l’individu

Cet individu est noir ou métisse, il mesure environ 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a les yeux foncés, le visage rond, les lèvres épaisses, et porte généralement une veste de type doudoune noire, un jeans foncé ainsi qu’un foulard ou une casquette sur la tête.

Son mode opératoire

L’homme agit toujours selon le même mode opératoire: il observe et attend qu’une jeune femme rentre seule, parfois d’une soirée arrosée, et en profite alors pour l’interpeller, en lui demandant par exemple une cigarette. « Il plaque ces jeunes femmes contre un mur ou les empoigne et la victime n’a généralement pas le temps de le voir arriver et de s’enfuir », a expliqué un substitut du parquet. (…)

RTL.be

Belgique : Un agresseur sexuel d’étudiantes sévit à Namur

Un homme âgé entre 20 et 30 ans est soupçonné d’avoir commis cinq agressions sexuelles depuis le début du mois de décembre dans le quartier des facultés de Namur et à Salzinnes, où il y a de nombreux kots d’étudiants. Il est activement recherché, a indiqué jeudi le parquet de Namur, qui recommande aux jeunes femmes de ne pas circuler seules tard le soir dans les rues de Namur.

Cet individu est noir ou métisse, il mesure environ 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a les yeux foncés, le visage rond, les lèvres épaisses, et porte généralement une veste de type doudoune noire, un jeans foncé ainsi qu’un foulard ou une casquette sur la tête.

Depuis la nuit du 2 décembre 2011, il aurait commis cinq agressions sexuelles (attouchements et pénétrations digitales). « Il plaque ces jeunes femmes contre un mur ou les empoigne et la victime n’a généralement pas le temps de le voir arriver et de s’enfuir », a expliqué un substitut du parquet. [...]

RTL info.be 19/01/2012

(Merci à résurgence)

Belgique : Acquittement et 4 ans de prison pour un viol avec rituel vaudou

Un Namurois d’origine congolaise a été acquitté, jeudi, par le tribunal correctionnel de Namur pour son implication dans une affaire de viol d’une étudiante, sur fond de rituel vaudou, en février 2009 à Namur. Son comparse, un homme d’origine sénégalaise, absent à l’audience, écope de quatre ans d’emprisonnement.

L’étudiante et une de ses amies avaient rencontré les deux hommes lors d’une sortie. L’un des deux hommes lui avait servi un café et elle avait commencé à se sentir mal. Puis, le Sénégalais avait prononcé des incantations et emmené la jeune fille dans sa chambre pour lui faire des massages. Ces derniers s’étaient terminés en attouchements et en viol.

Pour le substitut du procureur du roi, une drogue avait été ajoutée au café et le rituel vaudou n’était qu’un prétexte. Le Congolais avait nié tous les faits qui lui étaient reprochés. Le ministère public avait requis trois ans de prison avec sursis à son encontre et quatre ans fermes à l’égard du Sénégalais.

RTBF

(Merci à maxb007)