Les détenus néerlandais auront le droit de manger du porc

Les détenus néerlandais ont désormais le droit de manger de la viande de porc. La décision a été prise fin juin par le ministère de la Justice, qui refusait jusqu’alors d‘offrir le choix entre deux menus différents, la majorité de la population carcérale étant composée de musulmans.

A l’origine de l’affaire, le procès intenté par un prisonnier néerlandais lassé de la viande halal. Son avocat a invoqué la liberté de religion garantie par la Constitution néerlandaise : «Mon client ne veut pas qu’une religion lui soit imposée, il veut simplement des boulettes de viande», les fameuses gehaktballetjes que consomment traditionnellement les familles néerlandaises de souche. Pour chaque repas halal servi à son client, l’avocat réclamait 25 € de dommages et intérêts.

Après enquête, le ministère de la Justice s’est alors empressé d’autoriser le cochon au menu des détenus. «C’est bien connu, les prisons néerlandaises sont remplies de musulmans, mais tout le monde ne doit pas pour autant se soumettre à un régime halal», a commenté Sietse Fritsma, député du Parti de la liberté de Geert Wilders.

Source

Nota bene : Selon Le Devoir.com, les prisons néerlandaises disposent d’un haut niveau de confort, incluant cellules individuelles, accès Internet, vidéo-club, salles de sport. En 2005, la prison de Esserheem avait été contrainte de fermer son bar, le « Club 91« , qui proposait notamment bière sans alcool, cigares, homards et steaks saignants, suite à un reportage dénonçant le régime trop complaisant accordé à certains détenus.

Grèce : heurts entre immigrés musulmans et policiers dans le centre d’Athènes (ajout vidéo)

Des échauffourées se sont produites jeudi soir dans le centre d’Athènes entre les forces de l’ordre et plus d’un millier d’immigrés musulmans qui accusent des policiers d’avoir déchiré un livre du Coran au cours d’un contrôle.

Merci au Magicien

Quelque 1.500 manifestants ont défilé du quartier populaire de Kypséli et se sont dirigés vers la place d’Omonia, dans le centre de la capitale, où les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser, a ajouté la même source.

Les manifestants ont également jeté des poubelles et lancé des pierres contre le poste de police de Kypséli. Un policier a été légèrement blessé. Une voiture a été endommagée. Les policiers ont dispersé les manifestants à l’aide de gaz lacrymogènes.

Il protestaient contre la manière dont quatre immigrés syriens on été interpellés mercredi au cours d’une opération de contrôle d’identité. Selon des manifestants, un des policiers a alors arraché un Coran et l’a piétiné. (merci à Léonidas)

suite

La phrase du jour

…Savoir que la majorité de la population turque a moins de 25 ans est une bonne chose pour nos pays aux populations vieillissantes. La Turquie entrera dans l’Union, cela prendra quelques années, mais elle entrera. C’est de l’intérêt de l’Europe. J’espère que je serai encore dans cette maison quand l’adhésion se fera. (…)

Source : Bondyblog

Festivités judéo-musulmanes à Paris

Six jeunes gens, trois juifs et trois d’origine maghrébine, ont été mis en examen pour des violences volontaires à caractère raciste à la suite d’agressions perpétrées mercredi entre membres des deux communautés.

Le parquet de Paris a ouvert samedi une information judiciaire pour « violences volontaires aggravées à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Dans ce cadre, six jeunes gens ont été mis en examen samedi. Ils ont tous été laissés en liberté sous contrôle judiciaire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, une première agression se serait déroulée mercredi boulevard Voltaire (Paris XIe), non-loin du magasin de téléphonie où travaillait Ilan Halimi, le jeune juif enlevé et torturé à mort en 2006 par le « gang des barbares ».

Dans la perspective du procès de ses ravisseurs présumés, qui s’ouvre mercredi à Paris, de jeunes juifs collaient des affiches à la mémoire de Ilan Halimi lorsqu’ils ont été agressés par trois jeunes d’origine maghrébine, dont l’un était armé d’un nunchaku.

Décidés à se venger, les jeunes juifs ont retrouvé leurs agresseurs présumés qui se rendaient à une soirée pro-palestinienne dans le même quartier, organisée par l’association « Génération Palestine ». Ils les ont alors roués de coups en utilisant notamment une matraque.

Source : Europe 1 (merci à Nicole)

Mosquée : « Oui, c’est une subvention déguisée »

Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) vient d’ouvrir une nouvelle salle de prière, et plusieurs communes d’Ile-de-France cherchent à faire de même, Quelles sont les « méthodes » utilisées ?

A Epinay, le maire a inauguré un centre de 1 400 places, financé par ses soins pour 2 millions d’euros. Officiellement, il s’agit d’une salle polyvalente mise à disposition d’une association. La loi de 1905 sur la laïcité est donc « respectée ». En réalité, la structure sert de mosquée.

« Oui, c’est une subvention déguisée, admet Hamid Bou shaki, président de l’association musulmane. Mais on le fait déjà pour les synagogues. »

Dans le 18e, la mairie va investir 22 millions d’euros pour construire deux bâtiments, dont l’un comprendra deux salles de prière de 1 000 places chacune. La municipalité vendra ensuite les bâtiments aux associations, pour 6 millions d’euros.

Ainsi, « Paris ne construit pas une mosquée mais un institut culturel sur l’islam, décrypte Daniel Vaillant, maire (PS) du 18e. Si l’association veut en faire une mosquée, pas de problème ! »

(lire l’article complet)