Les Mureaux (quartier populaire de la Vigne Blanche). un enfant renversé par une voiture

Un enfant de 6 ans a été renversé par une voiture ce samedi vers 19 heures, rue des Tulipes aux Mureaux (Yvelines) et se trouve dans un état grave.

Il a été transporté par les secours dans un hôpital parisien sous escorte policière peu après 20 heures.

L’accident a provoqué une vive émotion dans le quartier populaire de la Vigne Blanche où l’accident s’est produit et où des renforts de police ont été dépêchés dans la cité pour prévenir tout débordement.

Le Parisien

Australienne tuée en 2001 aux Mureaux: peine de 30 ans de prison confirmée pour Adriano Araujo da Silva

Un Français d’origine brésilienne âgé de 37 ans a été condamné jeudi en appel à 30 ans de prison pour le meurtre d’une étudiante australienne, tuée il y a douze ans près de Paris.

A l’issue de près de quatre heures de délibéré, la cour d’assises des Hauts-de-Seine, à l’ouest de Paris, a condamné Adriano Araujo da Silva à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Jeanette O’Keefe, confirmant le verdict de première instance.

Le corps ensanglanté de l’étudiante âgée de 28 ans, morte étranglée, avait été découvert le 2 janvier 2001 dans un sac de couchage sur un parking d’un quartier sensible des Mureaux, une commune proche de Paris où vivait l’accusé.

Après avoir passé la nuit ensemble, Adriano Araujo da Silva avait dit lui avoir asséné un coup sur la tête avec une masse ou une barre de fer, puis l’avoir tuée en l’étranglant, ce que l’autopsie a confirmé. Selon sa version, il a alors mis le cadavre dans un sac de couchage puis l’a jeté par le balcon du quatrième étage, avant de le récupérer quelques instants plus tard pour le déposer sur un parking.[...]

Le Figaro / AFP
(Merci à Desiderata)

Les Mureaux (78) : Duplex pour « les familles blacks », racisme anti-Noirs des Arabes et départ des Européens

[...] Daniel Vitter, le responsable communiste, confirme l’existence d’un « ancien vote FN chez les immigrés ». Il parle à voix basse. On est à la Mascotte, un café du quartier des Bougimonts. Dans la salle : quarante hommes et deux femmes. Seule la télé parle français. Elle est branchée sur Equidia.

« Chez certains, il pouvait y avoir une forme de racisme, notamment des Arabes vis-à-vis des Noirs. Les autres voulaient protéger leurs acquis. Ceux qui viendraient après eux aggraveraient forcément leur situation. »

Leurs conditions de vie, en tout cas, s’étaient fortement détériorées.

Des duplex pour « les familles blacks »

Après-guerre, Les Mureaux se rêvent en cité idéale pour les ouvriers de Renault-Flins. D’ex-ruraux affluent. Et à la fin des années 60, Renault fait venir des milliers de Marocains. Puis les chocs pétroliers surviennent. La Régie dégraisse. Peu à peu, le chômage, la honte et la peur s’installent dans les tours.

Maimouna Talla, animatrice au centre social de la Vigne Blanche, un des quartiers considérés comme les plus difficiles, se souvient des « premiers programmes de rénovation urbaine », dans les années 90.

« La mixité qui existait encore dans les cités a disparu. On a concentré ici tous les appartements en duplex pour familles nombreuses, c’est-à-dire les familles blacks. Les communautés portugaise et italienne et les Français dits de souche ont gagné les zones pavillonnaires. »

Et ont voté FN comme un seul homme. [...]

Rue89

Versailles (78) : Jugé pour l’agression du fils du conseiller général

Un jeune homme de 19 ans comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Versailles pour avoir agressé depuis un mois trois adolescents dont le fils de Karl Olive le conseiller général UMP du secteur, à la gare routière de Poissy.

L’affaire commence le 8 février dernier en début d’après-midi lorsque Yaya intimide le jeune Quentin avant de s’emparer de son téléphone de type Iphone.

 Son père dépose immédiatement plainte et les enquêteurs du commissariat de Poissy découvrent rapidement une piste. « L’agresseur avait déjà été contrôlé par une équipe de la compagnie de bus, précise une source proche de l’affaire.

Il avait fait un scandale et les agents l’ont reconnu formellement grâce à une marque distinctive. En l’occurrence, une imposante cicatrice sur le front ». Vendredi Yaya est interpellé à son domicile des Mureaux et il passe rapidement aux aveux.

« Il reconnaît même deux autres agressions commises le 6 février et le 19 janvier, à chaque fois sur deux autres ados. Aucun des téléphones n’a pu être retrouvé. Yaya les a vite revendus à Paris, dans le quartier du Chatelet.

« J’avais besoin d’argent, souffle-t-il dans le box. Mon père vient de se faire amputer et a besoin d’une jambe de bois. Et je devais de l’argent à un type ».

Le jeune homme est récidiviste, il a déjà purgé une peine de trois mois pour des faits similaires. Les parents d’Alexandre et Mikael ont confié que leurs enfants ont été passablement traumatisés par cette expérience.

« Je suis obligé de conduire mon fils au lycée en voiture car il appréhende de se déplacer en transport en commun », explique une maman. (…)

Le Parisien (merci à Kalamine )

Viol dans un train aux Mureaux : dix interpellations


Neuf adolescents, âgés de 16 à 19 ans, ont été interpellés, mardi matin aux Mureaux (Yvelines), dans le quartier sensible de la Vigne Blanche avant d’être placés en garde à vue. Un dixième jeune homme, âgé de 17 ans, a été arrêté.

«Ils sont tous connus pour des agressions mais aussi pour outrage, rébellion, extorsion, violence et séquestration.»

Ils sont soupçonnés d’avoir agressé, volé et violé, une lycéenne de 18 ans en avril dernier, au petit matin dans un train, entre les gares de Poissy et des Mureaux. « Ce sont tous des types connus pour des agressions dans les trains» mais aussi pour outrage, rébellion, extorsion, violence et séquestration. Ils ont été identifiés grâce aux images de vidéosurveillance de la gare et une stratégie de recoupements de faits réalisée par les enquêteurs.

«Ce sont de mauvais gars. Ils n’ont aucun remord et considèrent les femmes comme de la viande, confie une source proche de l’affaire. Ils expliquent que la jeune fille s’est approchée d’eux pour leur demander une cigarette et qu’ils ont voulu aller plus loin. Ils ont commencé à la frapper, la tripoter puis l’ont violée. L’un d’eux a fouillé son sac pour lui voler son téléphone portable et son baladeur.» (source)

Les Mureaux ? Une mini-sélection…

Image de prévisualisation YouTube
• 11 octobre 2009 :
incendie de l’école primaire Jean Zay. L’établissement est fermé pour la semaine. (source)
• 4 octobre 2009 :
un jeune homme de 22 ans blessé par balles. Touché au ventre et à la tête au cours de ce qui pourrait être un règlement de comptes entre bandes. (source)
• Juillet 2009 : Braquage
d’un distributeur de billet à la voiture-bélier. Source
• Juillet 2009 :
Face à des habitants voulant manifester leurs convictions religieuses à tout prix, le conseil municipal des Mureaux  a été contraint d’adopter une Charte de la laïcité. (Le Parisien)
• Mars 2009 : 21 policiers blessés. Ils ont été touchés par des plombs de calibre 12 au niveau des jambes et au ventre. lors d’échauffourées avec une centaine de jeunes.  Ces violences font suite à la mort d’un homme de 29 ans, abattu lors d’une course poursuite avec la police sur l’autoroute A4. Médiateur de la ville, il totalisait déjà trente-cinq condamnations. Dans la voiture, les forces de l’ordre avaient retrouvé des cagoules et des armes. Le Parisien
• 400 clandestins vont être régularisés
après dix jours d’occupation d’une salle municipale. Source
• Octobre 2007 :
Émeutes aux Mureaux : 7 policiers blessés. Une centaine de jeunes cagoulés s’en prennent à des automobilistes. Une agression à coups de fumigènes, de pierres et de pavés. Les forces de l’ordre interviennent en nombre. Sept d’entre eux seront blessés dans les affrontements. (source)
• Janvier 2002 : 40 voitures incendiées
en trois jours et émeutes après la mort de Moussa, 17 ans, tué par un policier alors qu’il forçait un barrage sur le boulevard périphérique (source)
• Les Mureaux en 2002 :
Image de prévisualisation YouTube

Evolution démographique aux Mureaux (source wikipedia)

Tous les actes criminels ou de délinquance aux Mureaux (cliquer)

Les Mureaux : adoption d’une «Charte de la laïcité»

Face à des habitants voulant manifester leurs convictions religieuses à tout prix, le conseil municipal des Mureaux (Yvelines),  a adopté à l’unanimité une Charte de la laïcité. Elle s’adresse à la fois aux usagers et aux agents du service public et sera prochainement affichée dans tous les établissements publics rattachés à la ville.

Ce document de onze articles doit encadrer dès la rentrée le travail des fonctionnaires de la ville, pas toujours préparés à trouver des solutions face au comportement de certains croyants, « notamment » de confession musulmane.

Le texte est à l’étude depuis l’été dernier, où à la suite de plusieurs incidents, le maire de cette commune à forte communauté musulmane a décidé de taper du poing sur la table. « A l’époque, nous avions rencontré le cas d’une femme qui avait refusé de retirer sa burqa lors de la cérémonie de mariage en mairie. A la même période, il nous a été rapporté qu’un jeune homme, parti en colonie de vacances avec la ville, avait demandé qu’on arrête les activités cinq fois par jour pour qu’il puisse se consacrer à la prière… », relate Céline Baumel, adjointe PS au maire chargée de la citoyenneté.

Certes, poursuit-elle, « ce genre de situation ne relève pas d’une tendance de fond aux Mureaux. Ainsi, nous ne faisons pas face à des associations ou des lobbys organisés. Mais on a l’impression d’être confrontés à des gens qui testent, qui essaient, pour voir. Face à cela, il faut imposer immédiatement un cadre strict, des barrières ».
(Le Parisien)
(>>Lire la Charte)