Diam’s élue personnalité musulmane de l’année 2012 (màj)

Addendum 01/02/13

Première « Personnalité de l’année » de notre tout premier classement du genre, c’est avec émotion que Diam’s, redevenue Mélanie Georgiadès, a appris sa victoire à cette grande élection du cœur. [...]

Sous une plume à son image, généreuse, humble et emplie de spiritualité, voici, dans son intégralité, le texte de remerciements à votre attention, signé tout simplement Mélanie.

Essalamou’alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,

Chers frères, chères soeurs,

Du plus profond de mon cœur, je suis très touchée par votre marque d’amitié et de soutien et très touchée aussi par tous ces musulmans qui se sont émus de mon histoire et de mon parcours. [...]

Pourtant, l’Islam m’a appris l’humilité et m’a appris à ne jamais se mettre en avant pour soi-même, mais seulement pour parler des grâces du Seigneur Le Très-Haut.

Tant de croyants se battent ici-bas pour aider les orphelins, les malheureux, les affamés, tant de savants pieux s’efforcent de montrer le visage merveilleux de l’Islam et devant tous ces gens, je ne suis rien et je n’ai rien fait. [...]

Oumma

Merci à Zatch

_________________________________

Pour clore 2012 en beauté, et tourner la page d’une année pleine de tumultes sur une note radieuse, fédératrice et résolument positive, Oumma a choisi, le 24 décembre dernier, de mettre en pleine lumière des personnalités de confession ou de culture musulmane, dont le talent, les compétences, l’éthique, et les nobles engagements ont illuminé notre horizon. [...]

Hebergeur d'image

C’est votre grand coup de cœur, pour 45% des votants, Mélanie Georgiadès, alias Diam’s, est consacrée « Personnalité musulmane de l’année 2012″. [...]

Sur la deuxième marche du podium, c’est le virtuose du ballon rond au grand coeur, Frédéric Kanouté, que vous avez plébiscité pour 20% d’entre vous. [...]

Enfin, troisième et non des moindres, le défunt président charismatique du MRAP, l’inoubliable grande figure de l’anti-racisme, Mouloud Aounit, recueille 15% de vos suffrages. [...]

Oumma

Merci à Zatch

________________________________

Complément 1) – France 2 – 28 janvier. Diams retrouvera-t-elle sa dignité ?

Complément 2

Complément 3

Décès de Mouloud Aounit, ancien président du MRAP (màj info+rediff vidéo)

Mise à jour 20h15: De nombreuses personnalités, dont le président François Hollande, ont rendu hommage à l’ancien président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP).

« Acteur essentiel de la marche pour l’Egalité de 1983, il aura fortement contribué au dialogue entre les cultures, au sein de la communauté nationale », écrit le chef de l’Etat dans un communiqué.

Pour Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Mouloud Aounit « a été un des premiers à dénoncer, avec courage, bravant certaines critiques, l’islamophobie montante, exacerbée par l’extrême droite et une partie de la droite ».

Le Nouvel Obs

Rediff: Menard VS Mouloud Aounit 21.06.2010

Image de prévisualisation YouTube

Rediff: Zemmour/Polac VS Aounit/Khadra: 30.09.2006

http://www.dailymotion.com/video/x8j61p

Mise à jour 17h37 : Martine Aubry exprime sa «tristesse» après le décès de Mouloud Aounit

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a exprimé ce vendredi sa «grande tristesse» après l’annonce du décès de Mouloud Aounit, ex-président du Mrap, saluant en lui un militant parmi «les plus engagés en faveur de l’intégration».

«J’apprends avec une grande tristesse le décès de Mouloud Aounit, l’ancien président du Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, ndlr)», écrit-elle dans un communiqué. «Infatigable militant de la lutte contre le racisme et les discriminations, il avait fait de sa vie un long périple militant en faveur du respect des cultures du monde au sein de la République», dit-elle.

«La France perd un de ses compatriotes les plus engagés en faveur de l’intégration. Son combat demeure le nôtre. Il reste tant à faire dans le monde d’aujourd’hui pour faire reculer les réflexes de replis identitaires, nationalistes et communautaristes qui minent nos sociétés. C’est en prolongeant cet engagement en faveur de l’amitié entre les peuples que sera rendu à Mouloud Aounit le plus fidèle hommage», écrit encore Martine Aubry.

20 minutes 

Mouloud Aounit, militant associatif et politique et ex-président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), est mort vendredi à l’âge de 59 ans, des suites d’une tumeur au cerveau à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, a-t-on appris auprès de son entourage.

(…) France 24

Mouloud Aounit et la « ringardisation » du MRAP

« C’est une histoire à plusieurs voix », confie Jean-Michel Riera. Deux récits se tressent pour ne faire qu’un dans le documentaire Mouloud Aounit, une marche pour l’égalité, celui du militant Mouloud Aounit et celui des mouvements anti-racistes en France.

Jean-Michel Riera est réalisateur, Vincent Geisser , sociologue et politologue, les deux se sont lancés dans ce défi cinématographique, celui de retracer l’histoire de Mouloud Aounit, figure de proue du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP).

L’homme aux mille combats raconte son vécu personnel et son acharnement dans la lutte contre le racisme. Atteint d’un cancer il n’a  désormais qu’un rôle symbolique au sein du MRAP mais reste la mémoire des combats contre le racisme.

« Au départ nous voulions faire le portrait d’un pur produit issu de l’immigration nord-africaine et de la culture des banlieues rouges. Mais on s’est vite rendu compte qu’il fallait en dire plus, qu’il fallait l’intégrer à la grande histoire », explique Jean-Michel Riera. Parler des évolutions de ces grands mouvements dans le temps était important.

l fallait comprendre comment ils sont rentrés dans des niches, et même comment ils se sont ringardisés. » (…)

Algérie-Focus

Mouloud Aounit : “En France, tu es né bougnoule, tu resteras bougnoule à vie.”

Samir Abdallah signe un nouveau documentaire sur la représentativité politique des minorités. (…) Le lundi 4 juin 2012, une projection débat avait eu lieu à Paris. À l’issue de la projection, Mouloud Aounit et Samir Abdallah se penchent sur la situation actuelle.

Pour Mouloud Aounit  : « En France, tu es né bougnoule, tu resteras bougnoule à vie. Immigré, beur, pote, issu de… J’ai été un des premiers marcheurs de 1983, et je me rends compte que la France fait du surplace, elle est crampée mentalement. À l’époque, on manifestait déjà pour l’égalité des droits et contre le racisme. La France ne s’est pas libéré du racisme anti-arabe et spécifiquement anti-algérien. Une tâche immense nous attend : être des porte-voix, des porte-exigences, des sentinelles de la dignité ».

« La France fait du surplace, elle est crampée mentalement. Elle ne s’est pas libéré du racisme anti-arabe et spécifiquement anti-algérien. Une tâche immense nous attend : être des sentinelles de la dignité» Mouloud Aounit.

Source

Complément : Relire la Lettre de Serge de Beketch à Mouloud Aounit

France : Un documentaire sur Mouloud Aounit ancien président du MRAP

Jean-Michel Riera, en collaboration avec le chercheur Vincent Geisser, travaille sur le film Mouloud Aounit, une marche vers l’égalité. Né en 1953 à Timezrit en Algérie, Aounit a milité pendant près de 30 ans dans le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), dont il a été secrétaire général, puis président. Bien que bénéficiant de fonds publics, il lance un «appel aux bonnes volontés et au public naturel» de ce film afin de boucler le budget. Il répond aux questions du quotidien algérien El Watan.

Votre premier documentaire sur les mosquées de Paris vous a tout de suite distingué dans le monde de l’audiovisuel…

Ce film, qui a été soutenu par la Ville de Paris, met en lumière des aspects originaux. J’en suis le réalisateur ainsi que le coauteur avec Franck Hirsch et Pierre Guenoun. […]

Pourquoi avoir choisi Mouloud Aounit comme sujet de votre second documentaire ?

Il représente une époque, une culture et un savoir-faire. Il est le produit de l’immigration algérienne en France qui date des années 1950. Son parcours retrace l’histoire de cette immigration, de son intégration dans le pays d’accueil et de son imprégnation de la culture populaire ouvrière de la banlieue rouge. C’est aussi une illustration du succès et du déclin de cette culture ouvrière. Car, alors que nous assistons à sa mise à l’écart par la direction du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), nous constatons que la culture qui l’a façonné est en déclin. […]

A quel stade est parvenue la réalisation du film ?

[…] Il reste quelques entretiens à réaliser avec notamment George Pau-Langevin, avocate députée et ancienne présidente du MRAP et Houria Bouteldja, porte-parole du parti Les Indigènes de la République. L’intervention de cette dernière s’inscrit dans le cadre du thème relatif à l’évolution du mouvement antiraciste et son fractionnement en niches. Car, nous assistons de plus en plus, ces dernières années, à l’émergence de mouvements communautaires. […]

El Watan

L’ancien préfet Girot de Langlade fait condamner Mouloud Aounit

Le président du Mrap, Mouloud Aounit, a été condamné mercredi pour avoir porté atteinte à la présomption d’innocence de l’ancien préfet Paul Girot de Langlade, qu’il avait qualifié dans Le Monde de « multirécidiviste de l’insulte ».

M. Girot de Langlade réclamait 50.000 euros de dommages et intérêts. Il a obtenu 1 euro, ainsi que la publication de la condamnation dans un organe de presse.

France 24

(Merci à Voyage)

Mouloud Aounit viré de la direction du MRAP

Mouloud Aounit n’apparaît plus dans la nouvelle présidence collégiale du MRAP. Suite à ses diverses prises de positions concernant l’ « islamophobie » et les actions engagées dans ce sens (comme dans l’affaire des caricatures de Mahomet du journal Jyllands-Posten), le président Mouloud Aounit était de plus en plus contesté au sein même du mouvement.

En 2008, le MRAP avait été la cible de nombreuses attaques dans la presse, notamment de l’hebdomadaire Marianne et du magazine Le Courrier de l’Atlas (mensuel des Maghrébins de France) qui reprochaient à la direction du mouvement un communautarisme et une confessionalisation de la question antiraciste.

Le communiqué du MRAP :

L’Assemblée Générale du MRAP s’est réunie en Congrès à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) les 8 et 9 janvier 2011 et a élu son nouveau Conseil d’Administration.

Le MRAP poursuivra son engagement dans la lutte contre le racisme, les discriminations racistes et la xénophobie quels qu’en soient la nature et les auteurs ainsi que pour les droits des migrants et la défense de la dignité de tout être humain.

Il poursuivra son combat pour la protection et la promotion des libertés et des droits humains en apportant son soutien aux peuples, minorités et groupes opprimés dans le respect du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, pour la paix et plus généralement l’amitié entre les peuples.

Mme Bernadette Hétier, M. Jean Claude Dulieu, Mme Renée Le Mignot et M. Gianfranco Fattorini composent la nouvelle Présidence collégiale du MRAP et, à ce titre, à compter d’aujourd’hui en sont les porte parole. Mme Bernadette Hétier est la nouvelle représentante légale du MRAP.

Saint-Denis, le 9 janvier 2011

MRAP

(merci à Nominoé)

Voile, caricatures, boycott d’Israël : Mouloud Aounit contesté jusqu’au sein du MRAP

Le MRAP au bord de l’implosion (rediff. 2008)

Le Mrap s’enfonce dans un soutien aveugle à la « religion des opprimés », au point que certains, à l’extérieur du mouvement, s’amusent à parler du « Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié du Prophète ».

Un congrès largement boycotté, une direction contestée dans ses orientations « communautaristes », un fonctionnement dénoncé comme antidémocratique, des démissions en chaîne, des effectifs en chute libre… Rien ne va plus au Mrap. [...]

Même les plus anciens militants se détournent du mouvement, comme le chanteur Jean Ferrat qui dénonçait dans une lettre au président « une position extrêmement grave pour l’avenir de notre démocratie laïque ».

L’opposition dénonce en vrac une direction qui « encourage la mise en concurrence des mémoires et les replis communautaristes, enferme dans l’identité religieuse les citoyens d’origine arabe ou maghrébine, taxe toute critique et interrogation sur les pratiques et régimes totalitaires liées à l’islam politique comme ‘islamophobes’, refuse d’étudier les nouvelles manifestations de l’antisémitisme venant d’autres mouvements que de droite ou d’extrême droite » et, plus globalement, accuse la direction d’avoir « renoncé à construire les positionnements du mouvement à partir des valeurs universelles qui unissent ». Un réquisitoire accablant. [...]

mrap.over-blog.com (Le Courrier de l’Atlas) Le Nouvel Obs

Evolution du nombre d’adhérents au MRAP entre 1995 et 2007 (source)

Le MRAP a été accusé notamment par des associations dont l’Union des familles laïques (UFAL) ou encore par le « Mouvement des Maghrébins Laïques de France » de vouloir réintroduire un délit de blasphème, qui n’existe plus depuis la séparation de l’Église et de l’État, et d’œuvrer ainsi contre la liberté d’expression.

En 2004, lors du débat sur le port du voile islamique dans les établissements publics français, le MRAP soutient les sœurs Levy, filles d’un des avocats du mouvement, lycéennes qui refusent d’enlever leur voile dans le lycée Henri Wallon à Aubervilliers. Il est alors sujet à d’autres critiques qui l’assimilent à un mouvement pour l’unique défense et de prosélytisme de l’islam. Au journal de France 2 le 6 janvier 2005, Mouloud Aounit intervient sur le cas d’élèves exclus de la cantine parce qu’ils avaient refusé de manger des plats non « halal » et il suggère que les élèves puissent avoir le choix entre plusieurs plats. Cette intervention a été aussi jugée par des détracteurs comme un autre signe de la dérive du MRAP vers un communautarisme musulman.

Selon Caroline Fourest, « une certaine gauche tiers-mondiste confond volontiers la libre critique de la religion musulmane (ses excès intégristes, sexistes ou homophobes) avec du racisme sous prétexte d’  » islamophobie  » ». [...]

Wikipedia

Lire la suite