Municipales 2014, L’Hôpital (57) : fusion de liste FN / DVD

Marine Le Pen a annoncé ce mardi que deux de ses listes allaient fusionner avec la droite pour le second tour des élections municipales.

La présidente du Front national a fait savoir ce mardi 25 mars que deux de ses listes allaient fusionner avec des listes divers droite pour le second tour des municipales.

Ceci est valable pour Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne, 33.000 habitants), où la liste FN est arrivée en troisième position (26,07%), derrière une liste de gauche (38,88%) et une autre de droite conduite par Philippe Gaudin (31,80%), DVD.

Est également concernée la commune de L’Hôpital (Moselle, 5.500 hab), où le parti d’extrême droite est arrivé en seconde position et fusionnera avec la liste DVD de Jean-Marcel Labach (3e) pour empêcher la victoire de la liste de gauche arrivée en tête.

 

RTL

«Charlie Hebdo» attaqué pour «blasphème» à Strasbourg

Une plainte circonscrite à l’Alsace et à la Moselle. La Ligue de défense judiciaire des musulmans – LDJM, créée à l’été 2013 par l’ex-avocat Karim Achoui – a utilisé, en décembre, le concordat où figure le délit de blasphème pour porter plainte contre Charlie Hebdo. Ce lundi, le tribunal correctionnel de Strasbourg se penche sur la une du journal satirique du 10 juillet 2013. Après une tuerie en Egypte, il titrait : «Le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles. 

Cette plainte n’inquiète pas Charb, le directeur de Charlie Hebdo. «On sait d’avance que le procès n’ira pas jusqu’au bout dans la mesure où la religion musulmane n’est pas dans le concordat [qui reconnaît et régit les cultes catholique, réformé, luthérien et israélite].» Samim Bolaky, avocat au barreau de Paris et secrétaire général de la LDJM, en est conscient mais ajoute :

«On a saisi l’opportunité de porter plainte pour que le juge se prononce sur la question : quelle est la place de la religion islamique dans le concordat ?» (…)

20 Minutes

Florange : Edouard Martin, candidat PS, ex CFDT, refoulé par le service d’ordre de Valls (Vidéo)

Edouard Martin n’était manifestement pas le bienvenu pour accueillir Manuel Valls. L’ancien leader syndicaliste de la CFDT, désormais tête de liste du PS dans le Grand Est aux élections européennes, a été refoulé du comité d’accueil du ministre de l’Intérieur, ce lundi 10 février au matin à Florange, en Moselle.

Edouard Martin n’a donc pas pu, comme prévu, approcher le locataire de la place Beauvau qui effectue une visiste dans la région. «Vous ne communiquez pas entre vous», lance-t-il à un policier qui lui bloque l’accès.

Nouvel Obs

Moselle : un motard de Valls en reconnaissance meurt dans un accident

Un policier à moto est décédé, dimanche à Richemont (Moselle). L’homme était parti reconnaître l’itinéraire qu’empruntera Manuel Valls, lundi pour sa visite dans la région, lorsqu’il a perdu le contrôle de son véhicule sans raison apparente. [...]

Hebergeur d'imageLe ministre de l’Intérieur est attendu en Moselle (NDLR : fief de Florian Philippot) et en Meurthe-et-Moselle pour une visite sur le thème de la sécurité. Brigadier-chef de 39 ans, Fabrice Martin était parti en compagnie de quatre autres collègues de formation motocycliste urbaine de Metz. Il a perdu le contrôle de son véhicule pour des raisons inexpliquées. [...]

TF1 News

Merci à Stormisbrewing

Thionville (57) : Migrants logés, délogés, relogés, …

Déménagement contraint donc douloureux, hier matin à Thionville, pour douze familles de migrants en attente de régularisation.

Hier, douze familles de migrants ont dû quitter l’hôtel où elles logeaient, rue Jemmapes à Thionville. L’immeuble, dont le système électrique et de sécurité incendie est défectueux, est sous le coup d’une fermeture administrative.

Le Républicain Lorrain (1)
Le Républicain Lorrain (2)

« Vazi fais pas ton radin » : des ados de Moselle interpellent le préfet sur Twitter

En raison des chutes de neige, des collégiens mosellans espéraient que la préfecture prendrait un arrêté interdisant la circulation des bus scolaires. Ils ont profité du réseau social Twitter pour le demander directement à la préfecture… à leur manière à eux.
(…)
France Info

Des jeunes de quartiers très sensibles au Center Parcs de Moselle

Le Center Parcs de Sarrebourg (Moselle) a dû faire appel aux services de la gendarmerie pour maîtriser les débordements de clients… turbulents.  [...]

[...] En effet, les jeunes adultes originaires de la banlieue parisienne, dont certains de quartiers très sensibles n’ont pas amusé le personnel de sécurité du site de loisirs et d’hébergement.

Ils ont d’abord dérobé des petites voiturettes de golf électriques et détruit des barrières du site en y conduisant à vive allure.

Avec ces véhicules motorisés ils ont procédé dans la soirée et la nuit de samedi à dimanche de nombreuses dégradations sur du mobilier extérieur tel que des bancs.

Les sept clients difficiles s’en sont ensuite pris à la boutique du Center Parcs pour y dérober de nombreux objets de valeur. Aucun fait de violence n’a été relevé a-t-on appris de la gendarmerie.

Lor’Actu
(Merci à Discretis sed praesens)

Annulation du barbecue de fin d’année 100% halal à l’école (MàJ)

Addendum 25/06/12 :

Kermesse annulée : l’extrême droite s’en prend aux enfants

La faute non pas à la météo automnale, mais à l’extrême droite qui a décidé de faire payer à des enfants la présence de brochettes de bœuf et des saucisses halal, comme le précisait l’invitation envoyée aux parents d’élèves et publiée sur le site de Fdesouche, qui, avec d’autres, a décidé d’intimider la direction de l’école.

Al Kanz

Lire la suite

Moselle : les prix cassés cachaient du travail au noir dans la communauté turque

[...] Les gendarmes viennent de dénouer les fils d’une organisation familiale derrière laquelle des entreprises du bâtiment sont montées sans aucune existence légale.

Résultat : pas de taxes, pas d’impôts, des salariés non déclarés et payés en espèces. Peu de charges, donc autant de bonnes raisons pour que ces sociétés soient compétitives face à la concurrence et empochent les marchés en Moselle-Est [...]

Une entreprise ferme pendant qu’une autre ouvre avec le même nom, voire un nom légèrement différent. Et puis la boutique met à nouveau la clé sous la porte… Et pendant ces formalités administratives, le travail sur le terrain bat son plein [...]

Officiellement, pourtant, ces individus sont au chômage et bénéficient donc de toutes les allocations possibles [...] A la marge du principal réseau, cet homme sans ressource est propriétaire de deux maisons estimées, d’après les Domaines, à 475 000 € [...]

Le montant des fraudes aux cotisations sociales s’élève à près de 150 000 €.

Une nouvelle vague d’interpellations vient d’avoir lieu. Une quarantaine de militaires ont arrêté, mardi matin, sept personnes de la communauté turque, les dirigeants des sociétés fantômes et leurs compagnes. Trente autres sont entendus sur des transferts de fonds suspects. Les confiscations patrimoniales ont déjà commencé : trois véhicules, des bijoux, plus de 100 000 € trouvés sur des comptes. Trois maisons devraient suivre rapidement.

Montant total estimé de ces nouvelles saisies : 1 million d’euros [...]

Le Républicain Lorrain (Merci à Docteur Bazooka)

La Licra veut supprimer le mot « race » de la Constitution (màj)

La race, « un concept scientifiquement inopérant »

La « Ligue contre le racisme et l’antisémitisme » demande notamment de « supprimer le mot ‘race ‘dans l’article premier de la Constitution ». Et rappelle que ce « ce concept est scientifiquement inopérant pour l’espèce humaine et qu’il a servi de support aux discours qui ont précédé les pires actes criminels ».

France télévision

L’association demande notamment la suppression du mot « race » dans l’article premier de la Constitution.

La ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme présente ce mercredi 8 février 50 propositions « pour une France plus fraternelle » destinées à interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

« Il est nécessaire de rappeler ces principes aussi simples qu’essentiels à l’aube d’une campagne qui s’ouvre sur fond d’une crise morale, économique et financière sans égale depuis 1929, écrit son président Alain Jakubowicz en préambule. « Nous ne voulons pas non plus nous poser en donneurs de leçons », précise-t-il.

Ces propositions touchent tous les domaines, éducation, politique, sport, justice, immigration…

La Licra souhaite entre autre l’instauration d’ »une épreuve de validation des acquis en Éducation civique aux examens de fin de cycle de l’enseignement secondaire. » Elle demande également la suppression du   »mot « race » dans l’article premier de la Constitution. »

Concernant les questions de laïcité, la Licra voudrait voir »abroger le Concordat en Alsace? Moselle, ou, à défaut, reconnaître à l’Islam le statut des religions concordataires . »

Pour le milieu du travail, l’association internationale propose d’ »Intégrer au bilan social des entreprises un bilan annuel antidiscrimination. »

Sur le plan international elle appelle à « promouvoir la première Convention internationale relative à la diffusion des contenus haineux sur Internet. » (…)

Les 50 propositions de la Licra

Le nouvel Observateur

Jean-Pierre Chevènement : Pour une formation des imams de France

Jean-Pierre Chevènement :

L’avenir  de  l’Islam  de  France  intéresse  la  communauté  nationale  dans  son  ensemble. La France du XXIème siècle doit prendre la mesure de cette réalité nouvelle qu’est la présence sur  son  sol  de  près  de  quatre  millions  de  musulmans.  Le  défi  est  immense, c’est celui  de l’unité dans les valeurs qui sont les siennes.

En second lieu, je suis favorable à la création d’un institut de formation des imams de France. Il pourrait être utile à cette fin de mettre à profit l’existence des lois concordataires, toujours en vigueur en Alsace et Moselle. Elles pourraient permettre à l’Etat de financer un tel projet, à Strasbourg par exemple,

où sont déjà installées une université catholique et une université protestante, délivrant toutes deux un diplôme d’Etat. Cela me semble être la meilleure solution pour permettre une formation de haut niveau répondant aux critères républicains, et bénéficiant du soutien financier de l’Etat.

J’entends déjà, bien sûr, les objections de certains, estimant paradoxal de ma part de défendre les dispositions héritées du concordat pour faire naître en France un Islam respectueux des valeurs et des règles de la République.

Néanmoins, le raisonnement inverse me semble plus juste : croit-on que la séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905 ait pu voir le jour sans qu’au préalable aient pu être franchies plusieurs étapes ? Nous avons connu dans notre histoire une Eglise catholique absolutiste qui prétendait régir l’ensemble de la vie sociale. Puis, au Moyen-Age et sous l’Ancien Régime, des tendances gallicanes se sont manifestées. Nous sommes ensuite passés, sous la Révolution, au clergé constitutionnel qui devait prêter serment et face auquel s’est dressé le clergé réfractaire.

Cet épisode très conflictuel n’a pas duré et on doit à Napoléon d’avoir enfin trouvé, avec le Concordat, une sorte d’équilibre, premier pas vers la sécularisation qui en France a revêtu en 1905 la forme de la séparation des Eglises et de l’Etat. (…)

Newsring

Forbach (57) : Une manifestation «anti-islam» interdite à Forbach (MàJ)

Addendum du 09/09/11
Une manifestation «anti-islam» interdite à Forbach

Les services de l’Etat ont interdit une manifestation «anti-islam» qu’un mouvement d’extrême droite voulait organiser à Forbach (Moselle) dimanche, jour anniversaire des attentats du 11 septembre, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture.

«Le préfet a interdit cette manifestation car il jugé que le risque de trouble à l’ordre public était trop important», a indiqué une porte-parole de la préfecture.

L’Alsace
8/09/11

Moselle: la gauche contre la manif « anti-islam »

Les trois sénateurs socialistes de la Moselle ont indiqué jeudi qu’ils avaient demandé à Claude Guéant d’interdire une manifestation « anti-islam » annoncée pour dimanche à Forbach, en Moselle, au motif qu’elle apporterait, selon eux, « un trouble manifeste à l’ordre public ».

ndlr : Jean-Pierre Masseret, Gisèle Printz, Jean-Marc Todeschini

Europe 1

La préfecture de Moselle a décidé de ne pas interdire la manifestation anti-islam organisée ce dimanche 11 septembre à Forbach à l’appel de la Nouvelle droite populaire.

Sous couvert de la commémoration d’une bataille du XVII e siècle aux portes de Vienne entre les troupes du roi de Pologne et les Ottomans, la NDP organise un rassemblement de stigmatisation des musulmans.

Le maire de Forbach, les unions départementales de la CFDT, de la CGT, de la FSU, de l’Unsa et de Solidaires ainsi que des organisations de gauche ont réclamé en vain l’interdiction de ce rassemblement. Une contre-manifestation est prévue le même jour à 19h, à Forbach.

Républicain Lorrain

(Merci à iron turd et Totof)