6 mois de prison avec sursis pour un jeune qui se prenait pour Mohamed Merah sur YouTube

Un jeune homme qui s’était présenté comme le « nouveau Mohammed Merah » et avait proféré des propos antisémites sur YouTube a été condamné à six mois de prison avec sursis mardi à Lons-le-Saunier.

Agé de 23 ans, il comparaissait pour « apologie d’un acte de terrorisme » et « provocation à la haine envers un groupe compte tenu de son origine » devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, qui l’a également condamné à verser 800 euros d’amende.

En janvier dernier, le jeune homme avait diffusé sur le site internet YouTube une vidéo de 40 secondes, dans laquelle il proclamait: « Je suis le nouveau Mohammed Merah. (…) Celui qui dit le contraire, je le crible de balles », puis « dans ton domicile, je fais péter une grenade ».

Dans une seconde vidéo, il tenait des propos antisémites. [...]

Lors de son procès, le 11 février dernier, le prévenu avait dit qu’il voulait simplement faire parler de lui et « faire le buzz » sur internet.
« Je ne savais pas qu’il (Mohammed Merah) avait tué des enfants. C’est en garde à vue que j’ai compris que ce que j’avais fait était grave. Je ne recommencerai plus à faire ce type de vidéo », avait-t-il assuré. [...]

source : midi-pyrenees.france3.fr

Pour lutter contre l’insécurité, il prône la lapidation (RMC)

Dans les GG de RMC, un auditeur dénonce l’insécurité et le laxisme des juges vis-à-vis des délinquants. Le débat devient suréaliste lorsqu’il évoque l’islam et la lapidation. Avec Elina Dumont, Marie-Anne Soubré et Renaud Muselier.

« La lapidation, c’est pas comme dans les films… La lapidation, on jette des cailloux sur les gens pour qu’il ne refassent plus leurs péchés. C’est pas genre on les attaques comme vous vous pensez… (sic) » – Mohamed

« C’est trop facile de dire que c’est seulement les immigrés qui cambriolent. » – Olivier Truchot

Mohamed : premier prénom donné dans les maternités de Londres

Depuis plusieurs années, le prénom Mohamed, et ses différentes graphies, arrive en tête des prénoms les plus donnés aux garçons dans la ville de Londres, en Grande-Bretagne.

Selon l’Office for National Statistics, l’organisme officiel chargé des statistiques outre-Manche, Mohamed est pour l’année 2012 le prénom le plus donné aux petits Londoniens, et le deuxième devant le prénom Harry en Angleterre et au Pays de Galles : Mohamed a en effet été donné 7 139 fois l’an dernier, le prénom Harry, numéro 1, tout juste 29 fois de plus.

Ce prénom populaire chez les musulmans apparaît parmi les 100 premiers prénoms trois fois, selon les graphies suivantes : Muhammad (19e place), Mohammed (26e), Mohammad (60e).

En 2009, le prénom Mohamed était le premier prénom de Seine-Saint-Denis, de même en 2010 à Marseille, depuis du reste 2007 selon France Soir, année où « pour la première fois, un prénom arabe arrive en tête sur les faire-part de naissance à Marseille ». En 2012, à Oslo, capitale de la Norvège, Mohamed, toutes graphies confondues, était aussi le prénom le plus donné.

En 2010, Mohamed-Amine était le numéro 1 des prénoms composés en France et en 2012 Mohamed figurait parmi les 100 prénoms les plus donnés à Paris. Il était en 2007 premier à Bruxelles et en 2008 premier à Milan en Italie.

Al Kanz

Creil (60). Il fait feu au fusil sur un groupe de jeunes

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers minuit, un homme a tiré au fusil de chasse sur des jeunes rassemblés autour d’un barbecue dans le parc Branly, au niveau du 12-14 rue Descartes, sur le plateau de Creil.

Six coups de feu ont été tirés. Ils n’ont pas fait de blessés. Interpellé peu après les faits, il a été placé en garde à vue.

L’homme a été placé sous contrôle judiciaire après sa présentation devant le juge d’instruction en charge du dossier.

Mohamed, connu pour trafic de stupéfiants, était déjà cous contrôle judiciaire au moment des faits pour violences conjugales. [...]

Le Courrier Picard
(Merci à 93)

Ce soir sur France 2 : «Depuis trente ans, Mohamed, un habitant des quartiers populaires au chômage…»

A 20h45 sur France 2 programme un téléfilm « La crèche des hommes », avec Salim Kechiouche, Alex Fondja, Julien Courbey, Mhamed Arezki…

Synopsis : Depuis trente ans, Mohamed, un habitant des quartiers populaires au chômage, passe le plus clair de son temps à traîner dans le même hall d’immeuble, avec les mêmes personnes. Le quotidien dans sa cité n’est pas rose. Mohamed, qui a laissé depuis longtemps ses rêves de côté, est gagné par l’ennui et peine à se motiver.

Pourtant, autour de lui, la vie continue. Mohamed observe les mamans qui emmènent leurs enfants à la crèche, les jeunes actifs qui partent au travail, toute cette population qui a réussi et qui passe devant lui sans même le voir. Mais un jour, Mohamed décide de s’offrir un véritable avenir. Contre l’avis général, il entreprend d’ouvrir avec l’aide de ses amis une crèche sauvage dans le quartier…

programme-tv (Merci à riri22 )

Belgique : soul, il agresse la gérante du Point Chaud

Mohamed, un jeune homme de 32 ans originaire du Gabon, a été interpellé jeudi matin au Point Chaud de la place Saint Lambert après avoir agressé physiquement la gérante. Le jeune homme était en plus en séjour illégal et a fait l’objet d’un arrêté ministériel qui l’interdit de séjour dans l’espace Schengen pour 10 ans depuis le 10 novembre 2011. [...]

Sud Info

Merci à chris3818919

Belgique : Mohamed, réparateur de téléphonie, cambriolait des clientes âgées

L’auteur, Mohamed, qui travaille pour un sous-traitant, sélectionnait les victimes après que les rendez-vous aient été fixés entre les clientes (en panne) et Belgacom. Ses proies? Des dames âgées et vivant seules. [...]

Sud Info

Merci à pauvrebelgique

Avignon: Au collège, l’agent de service refuse d’oter son tee-shirt siglé « Algérie » : un mois ferme

C’est au nom du principe de neutralité qui doit être de mise dans un établissement scolaire que le principal du collège Anselme-Mathieu d’Avignon a demandé le 31 mai 2010 à un agent de service de bien vouloir aller se changer : Mohamed, 44 ans, qui arborait un tee shirt vert siglé « Algérie » a refusé.

Le ton est monté et très vite Mohamed a outragé le chef d’établissement qui a été fortement choqué.

Mohamed a ensuite quitté le collège et s’est rendu au commissariat pour déposer une plainte pour discrimination.

Ce n’est qu’après un mouvement de protestation du personnel, agacé par la posture de Mohamed, que le Conseil général de Vaucluse, qui l’emploie, a muté quinze jours plus tard cet agent dans un autre collège. Le 19 juin, lorsque Mohamed est revenu à Anselme-Mathieu pour y récupérer ses affaires, il a cette fois outragé l’intendant du collège.

Convoqué devant le tribunal correctionnel d’Avignon, Mohamed ne s’est pas présenté pour répondre de ces outrages. Une absence déplorée par le représentant du ministère public mais aussi par Me Tartenson, qui, au nom de la partie civile, aurait aimé rappeler à cet homme le devoir de neutralité. Au-delà du respect de la laïcité, il est exigé des élèves une neutralité dans l’apparence. Ceci pour éviter justement toute discrimination. Il n’y a qu’une communauté, c’est la communauté scolaire et au nom de ce principe les adultes doivent, eux aussi, ne pas arborer de signes ostentatoires. Un discours relayé par le procureur adjoint Villardo qui demande une peine d’un mois de prison afin de susciter une réaction du prévenu.

Après délibéré, Mohamed écope de cette peine d’un mois de prison ferme. Il est alloué une somme totale de 1200€ au principal et 700€ à l’intendant.

La Provence

Angleterre. Le prénom le plus donné aux bébés garçons est Mohammed

[FranceTVinfo du 15 aout 2012]

EUROPE – Changement en tête du classement masculin. Le prénom Mohammed et ses variantes a été celui le plus donné par des parents anglais et gallois à leur fils en 2011, indique CNN mardi 14 août, qui a compilé les chiffres officiels du Bureau national des statistiques (PDF).

Depuis 2007, ce prénom a toujours occupé la première ou la seconde place du classement. « Il pourrait devenir encore plus populaire, après la médaille d’or de Mohamed Farah » dans l’épreuve du 5 000 m aux JO de Londres, prédit le site internet de la chaîne américaine.

Si vous avez lu cet article de la BBC, publié mardi, vous aurez eu une information différente. Officiellement, Harry a été le prénom le plus donné en 2011 pour les garçons. « Le gouvernement a déclaré que Harry était le prénom préféré, mais si l’on additionne les cinq différentes orthographes de Mohammed, Harry repasse derrière », commente CNN. Mohammed, Muhammad et Mohammad font ainsi partie du top 100, tandis que Muhammed et Mohamed s’inscrivent dans le top 200 des prénoms préférés.

4,6% des Britanniques sont musulmans

En 2010, le Royaume-Uni (Angleterre, pays de Galles, Ecosse, Irlande du Nord) abrite une minorité musulmane forte de près de trois millions de fidèles, pour une population totale d’environ 62 millions de personnes. En Angleterre et au pays de Galles (55 millions d’habitants), au total, 7 907 bébés ont été appelés Mohammed et ses variantes en 2011 (et 37 564 sur cinq ans). En 2011, 723 913, garçons et filles ont vu le jour en Angleterre et au pays de Galles. Le prénom Mohammed et ses variantes n’a donc été choisi que pour un peu plus de 2% des nourrissons garçons.

Parmi les autres prénoms les plus populaires, Oliver (36 653 bébés sur cinq ans) et Jack (36 581 bébés) suivent de près. CNN rappelle que le gouvernement britannique tient des statistiques séparées pour l’Ecosse et l’Irlande du Nord.

Côté filles, la bataille a lieu entre les Y et les A : les parents anglais et gallois ont préféré Amelia en 2011, devant Olivia (pourtant 1er en 2010). Lily, Jessica et Emily sont les trois prénoms qui ferment ce top 5 très convoité. Voici le nuage des prénoms publié par l’Office national des statistiques, sur son site.

Source
Merci BobbyW et Gemingzhe

Rencontres d’Avignon : Nos ancêtres «Soundjata et Mohamed»

Les Rencontres d’Avignon, organisées par le Think tank culture médias Altaïr, dans le cadre du Festival Off, interrogent la société française. Sous le chapiteau, acteurs de la culture et des sphères médiatiques et politiques ont échangé autour d’une question : Comment la France peut-elle faire la paix avec son histoire coloniale ?

L’élargissement des ancêtres du peuple français est une réalité. On avait les Gaulois, les Francs, les Romains ; maintenant il y a Soundjata et Mohamed parmi nos ancêtres».

[…] Dominique Sopo, président de SOS Racisme, demande l’intégration des figures de l’histoire coloniale dans les symboles de la Nation : «Les ancêtres que l’on reconnaît à travers une nation sont de toute façon symboliques. Est-ce qu’on reconnaît Aimé Césaire comme tel ? Faire nation, c’est intégrer dans son imaginaire ce type de filiation». […]

Respect Mag

« Tournante » de Carpentras : verdict (MàJ)

Addendum du 06/07/11 :

Quatre accusés, mineurs au moment des faits, ont été condamnés pour les viols dans les caves à des peines qui vont de 30 mois avec sursis et mise à l’épreuve à quatre ans de prison, dont deux avec sursis.
Trois majeurs, impliqués dans les viols à l’hôtel, ont écopé de quatre ans de prison, dont 24 à 30 mois sont assortis du sursis. Deux des accusés, qui étaient également renvoyés devant la cour pour « proxénétisme aggravé », écopent de deux et trois ans ferme.

Trois des accusés sont acquittés pour les faits de « viols en réunion », mais deux écopent pour « corruption de mineure » d’un an de prison avec sursis.
La plupart des accusés avaient reconnu des relations sexuelles qu’ils disaient consenties, mais prétendaient ignorer le jeune âge de la victime.
Dans son réquisitoire, l’avocate générale Isabelle Tourn a rappelé « le cauchemar vécu pendant deux semaines » par la jeune mineure et insisté sur le fait que tous savaient qu’elle n’avait que 14 ans, sa disparition ayant été largement reprise par les médias.

Le Figaro

23/06/11

» À l’extérieur ce n’est pas la même chose: à l’école puis au collège ils ont tous du mal à accepter l’autorité. Et la solidarité du quartier prime sur le reste. Tous s’accordent à reconnaître « qu’avec une fille de chez nous, cela ne se passerait pas comme ça »

Des pères, un oncle, des mamans avancent même que Patricia a été « manipulée par les policiers pour mettre les jeunes en prison »! Six ans après les faits, les accusés adoptent une autre posture : la plupart d’entre eux sont mariés, certains ont des enfants et tous ont un emploi. Ils se sont rangés et parlent d’erreurs de jeunesse et d’effet de groupe pour expliquer leurs actes d’incivilité. Mais, en ce qui concerne « l’affaire », ils n’en démordent pas : Patricia était consentante.

La Provence

 

20/06/11
La Cour d’assises des mineurs du Vaucluse va évoquer, dès aujourd’hui, sous la présidence de Marie-Claude Berenger, (Isabelle Tourn exerçant au ministère public), un dossier particulièrement lourd : douze Carpentrassiens, âgés aujourd’hui de 21 à 28 ans, sont renvoyés devant la juridiction criminelle pour avoir, en avril 2005, commis des faits qualifiés de « viols en réunion sur une mineure de 15 ans ». Quatre d’entre eux répondent également de « corruption » et deux de faits de « proxénétisme ». Deux autres mis en cause dans ce terrible dossier, un garçon et une fille âgés de moins de 16 ans lors des faits, sont renvoyés devant le tribunal pour enfants de Carpentras.

C’était il y a 6 ans. Patricia (1) une adolescente âgée de 14 ans, a fui le 7 avril le domicile de son père après une dispute. La jeune fille, qui n’a pas voulu retourner chez sa mère, s’est rendue au quartier du Pous du Plan à Carpentras dans l’espoir d’y être hébergée par un ami prénommé Redouane. Elle allait connaître l’enfer: un premier baiser volé est suivi d’une fellation imposée par un ami de Redouane. Patricia est ensuite conduite dans une cave pourvue d’un matelas.

La « nouvelle » fait le tour de la cité : le copain de Redouane revient à 18 heures accompagné de plusieurs jeunes. Ils éclairent la pièce avec leurs téléphones portables et imposent à la jeune fille des relations sexuelles. À 22 heures elle est conduite dans une autre cave où six jeunes attendent. Ils lui demandent, tout en la violant, de pousser des cris de nature sexuelle pour justifier de son consentement.

Peu après minuit un jeune prénommé Kamel, accompagné de Mohamed et Karim, se rend dans la cave et dit à Patricia de se rhabiller. L’enfer n’est pas fini. Ils la conduisent dans une chambre d’hôtel au Pontet. Sans réagir elle subit de nouveaux rapports sexuels et passe la journée du vendredi avec Kamel. Le samedi elle est contrainte à des relations avec deux hommes emmenés par Kamel. (…)

La Provence

(Merci à Hussard et Yohanan)