Après avoir attaqué deux policiers, le chien de Michèle Delaunay mord un enfant

Après s’être fait les dents sur deux policiers municipaux en mars dernier, la chienne de la ministre Michèle Delaunay a cette fois attaqué un enfant de 9 ans.

Hebergeur d'image

Décidément, le berger allemand de Michèle Delaunay, aurait peut-être besoin d’une muselière. D’après le Parisien, un jeune garçon de 9 ans a été légèrement mordu par Dixie, la jeune chienne de la ministre en charge de personnes âgées, dimanche sur une plage de la côte landaise. [...]

Les CRS en poste sur la plage qui sont intervenu n’ont pas dressé de procès-verbal à la ministre. Pourtant la présence des chiens sur la plage où s’est déroulée « l’agression », est théoriquement interdite. [...]

TF1 News

Un nouveau chantier pour le gouvernement : l’homophobie dans les maisons de retraite

Alors que la loi sur leur mariage gay a été promulguée samedi, le gouvernement étudie des mesures pour améliorer la prise en charge de des seniors gay. Le problème de l’homophobie envers les personnes âgées homosexuelles se pose à domicile, en établissement spécialisé mais aussi en maison de retraite. Le gouvernement souhaite sensibiliser les personnels travaillant avec des seniors à ce sujet délicat.

Les associations consultées. La ministre demande aux associations de concevoir, d’ici l’an prochain, des programmes de formation spécifique, à destination des personnels de maisons de retraite.

Des remarques déplacées. Si elle ne va pas jusqu’à la maltraitance physique, l’homophobie est bien présente en maison de retraite. Par des remarques, des allusions, qui deviennent vite blessantes pour les pensionnaires visés […].

La nécessité d’un accompagnement particulièrement attentif. La ministre des personnes âgées, Michèle Delaunay, reconnaît qu’il y a bien un effort à faire sur la formation des personnels : «c’est particulièrement nécessaire car, pour beaucoup de personnes homosexuelles, il y a beaucoup de solitude : souvent, elles n’ont pas d’enfants, se sont éloignées de leur famille pour une raison ou pour une autre. Il doit donc y avoir un accompagnement particulièrement attentif dans ces cas de solitude», fait valoir la ministre. Outre l’isolement, certains seniors gay peuvent, par ailleurs, être lourdement malades, séropositifs par exemple, ce qui rend leur prise en charge plus complexe.

Europe 1

Delaunay veut créer une « age-pride »

La ministre déléguée aux Personnes âgées Michèle Delaunay veut créer une « age-pride » sur le modèle de la « gay-pride ». « Il ne s’agit pas forcément d’organiser une manifestation à coup de cannes », a précisé la ministre lors de ses voeux à la presse, mais de « changer l’image » de la vieillesse dans la société, pour la rendre « positive, voire sexy ». Des concertations avec des associations sont en cours pour déterminer quelle forme pourrait prendre l’évènement. Une première age-pride pourrait avoir lieu courant 2013.

Le Figaro

Un dîner pour les ministres « qui ne servent à rien »

Le Lab indique ce matin que Jean-Marc Ayrault a décidé d’inviter les ministres Sylvia Pinel (Artisanat), Guillaume Garot (Agroalimentaire), François Lamy (Ville), Pascal Canfin (Développement), Kader Arif (Anciens combattants), Michèle Delaunay (Personnes âgées), George-Pau Langevin (Réussite éducative), Thierry Repentin (Formation professionnelle) , Hélène Conway (Français de l’étranger) et Yamina Benguigui (Francophonie), car ceux-ci ont été montrés du doigt par l’hebdomadaire Marianne, qui juge qu’ils ne « servent à rien. »

Le Figaro

Michèle Delaunay : «J’ai une longue liste de personnes que je voudrais voir en Russie»

Deux ministres s’amusent du possible départ de Bardot en Russie (…)

(…) «Elle pourra demander Gérard Depardieu en mariage, ce sera formidable !», a lancé Benoît Hamon, ministre de l’Economie solidaire, interrogé dans la cour de Matignon à l’issue d’un séminaire sur l’emploi.

Pour sa part, Michèle Delaunay, ministre des Personnes âgées, a déclaré:

«J’ai une longue liste de personnes que je voudrais voir en Russie»,

ajoutant aussitôt : «Je ne la connais pas personnellement. Non, je ne l’avais pas mise en haut de la liste». Et d’ironiser : cette liste «je ne la confierai que par l’intermédiaire d’un avocat. Mais j’ai du monde». (…)

Le Parisien

Laurent Wauquiez : «Jamais on n’aurait accepté ces propos sur l’islam ou sur les juifs»

Laurent Wauquiez s’insurge contre les propos «scandaleux» du ministre de l’Éducation, qui a tancé vendredi l’enseignement catholique pour ses prises de position sur le mariage gay. (…)

Vous vous scandalisez que l’on réduise l’opposition au projet aux seuls catholiques…

Le mariage homosexuel et l’homoparentalité, c’est un sujet pour tous et pour toutes les religions. Les juifs, les musulmans, les protestants s’y opposent.

Or le gouvernement marque une volonté scandaleuse de réduire l’opposition à un seul groupe réactionnaire qui serait les cathos. Bien commode.

Vous accusez particulièrement certains ministres, que leur reprochez-vous?

Les lignes rouges ont été franchies de manière inacceptable avec l’attitude insultante de plusieurs membres du gouvernement et du rapporteur socialiste du projet de loi qui, lors des auditions, a accusé les religions d’un «défaut d’intelligence». Passons sur le ridicule dont s’est couverte Cécile Duflot avec son intention de réquisitionner les biens de l’Église pour loger les sans-abri. Le plus inacceptable vient de la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie, Michèle Delaunay, qui a relayé un tweet outrageant et discriminant («Aujourd’hui les catholiques condamneraient la sainte Famille: un mari qui n’était pas le père, une mère vierge…», NDLR). Elle insulte juste la foi de millions de Français. Dans quelle république est-on si un ministre se permet ce genre de dérive? Sommes-nous condamnés à devoir tout accepter? Stop, ça suffit!

C’est ça la cathophobie?

Jamais on n’aurait accepté ces propos sur l’islam ou sur les juifs. Tout le monde l’aurait aussitôt taxée d’antisémitisme ou de racisme. Toutes les religions ont droit à un égal et même respect. Nous devons être très vigilants avec ce sectarisme et cette intolérance. (…)

Le Figaro

Novlangue : Ne plus «vieillir» mais «avancer en âge»

Changer par l’évolution de la langue. Michèle Delaunay, ministre aux personnes âgées et à l’autonomie souhaiterait qu’on n’évoque plus négativement les anciens. Elle propose sur une note de blog de ne plus dire «vieillir», mais «avancer en âge».

Michèle Delaunay a fait cette iconoclaste proposition lors de son premier Conseil des ministres européens : «Il s’agissait d’examiner le programme ‘European innovation Partnership on Active and Healthy Ageing’. Dans ce programme plus que dans aucun autre puisqu’il s’agit d’être actif et en bonne santé, le mot vieillissement ne convient pas car il comporte obligatoirement une connotation négative. J’ai donc proposé ‘avancer en âge’».

Dans la foulée, forte de son succès, Michèle Delaunay lance donc deux autres propositions. On pourrait ne plus dire «tomber amoureux», mais «monter en amour», qui «convient mieux à l’esprit de légèreté et à l’énergie de cette circonstance favorable».

Elle part aussi en guerre contre le «tomber enceinte», qu’elle juge proche de l’idée de «fille-mère» et de «femme abusée». Mais cela est en dehors des compétences de son ministère.

lelab.europ1 (Merci à yo1stm )

Immigration : Michèle Delaunay (PS) veut « imposer la mixité »

Le député socialiste de Bordeaux est en colère. Dans un article publié sur son site internet « Immigration : bonne question, médiocres réponses », Michèle Delaunay s’insurge contre les récents propos de Marine Le Pen et Nicolas Sarközy concernant « le débat avarié sur la viande Halal et la dénonciation du trop grand nombre d’immigrés ».

Pour la fille de l’ancien préfet de la région Aquitaine, le problème de l’immigration en France ne viendrait pas de sa quantité, mais uniquement de sa concentration : « Une politique du logement imbécile a concentré les migrants du sud dans quelques dizaines de quartiers ».

Elle propose donc une solution qui ne s’embarrasse pas de précautions :

« imposer de la mixité réelle dans tous les projets immobiliers, imposer la mixité scolaire dans tous les établissements publics et privés, quitte à transporter les élèves d’un quartier dans l’autre »

 et rajoute « matraquer financièrement les villes qui ne font aucun effort non seulement pour le logement social mais pour sa localisation dans des quartiers où il quasiment absent (notre ville en est le bon exemple) ».

Comme disait Sophocle : « Le mauvais exemple est contagieux ». Nos lecteurs imaginent que Madame Delaunay habite le Grand-Parc, quartier de mixité par excellence au sein de sa circonscription.

Pas du tout, le député réside dans un quartier les plus huppés de la ville, près du Jardin-Public, où la concentration de migrants est une des plus faibles à Bordeaux.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Infos Bordeaux