Michel Rocard : « J’en veux un peu aux homosexuels de ne pas s’être contentés du Pacs »

L’ancien Premier ministre a accordé un entretien à l’hebdomadaire Valeurs actuelles à paraître jeudi, dans lequel il se dit favorable au mariage pour tous même si « le Pacs aurait pu suffire ». Il s’oppose toutefois à l’adoption par les couples de même sexe.

Pour le mariage, contre l’adoption. C’est l’opinion de l’ancien Premier ministre Michel Rocard au sujet du mariage homosexuel, que l’on peut lire dans un entretien à l’hebdomadaire Valeurs actuelles de jeudi.

Mais « le Pacs était une idée formidable [qui] aurait pu suffire », d’après l’ancien chef du gouvernement (de 1988 à 1991) âgé de 82 ans.

Au point d’en avoir une petite rancoeur? « J’en veux un peu aux communautés homosexuelles de ne pas s’être contentées du Pacs et d’avoir poussé leur revendication jusqu’à des symboles, recherchant un peu une revanche ou la victoire sur les hétéros », explique Michel Rocard. Et d’enfoncer le clou: « La communauté homosexuelle a tort de pousser jusqu’aux symboles qui appartiennent objectivement aux hétéros à raison de ce qu’ils sont ».

[...]

L’Express

Michel Rocard : «Et si l’intervention au Mali ouvrait la porte des réformateurs en islam»

Tribune de Michel Rocard, ancien premier ministre, président du conseil d’orientation scientifique de Terra Nova, sur l’intervention française au Mali.

Nous défendons surtout, des peuples désireux de vivre en paix et de vérifier que leur religion leur permet parfaitement de respecter et de cohabiter avec ceux qui ne prient pas comme eux.

On se souvient de la France. Naturellement ce dont on se souvient là n’est pas l’ensemble des outrages de l’autorité coloniale aux pouvoirs et aux intérêts économiques locaux… Ce dont on se souvient, c’est que le colonisateur respectait la religion, et que la France a une armée. […]

Nous défendons certes quelques centaines de nos concitoyens, et de maigres reliefs d’intérêts économiques qui furent autrefois coloniaux. […]

Bien au delà du Sahel, cela concerne toute l’Afrique et notre propre territoire. C’est un problème de civilisation.

Le Prophète n’a jamais édicté l’ordre de tuer des non croyants, bien au contraire. En urgence et en anticipation de nécessaires décisions religieuses ce sont les pouvoirs civils qui sont en charge. Et faute de pouvoir faire autrement devant un problème devenu militaire ils demandent à la France son aide militaire pour une mission qui consiste, au Sahel d’abord à rendre de nouveau possible la cohabitation des chrétiens et des musulmans. […]

Le Monde

Quand Michel Rocard dévoile le pot aux roses…

Michel Rocard a déclaré fin décembre sur Europe1 que la réforme de la Banque de France de 1973 a interdit que celle-ci prête à l’État à taux zéro. L’État est donc allé emprunter avec intérêt sur les marchés privés. Si nous en étions restés au système précédant, qui permettait, répétons-le, à la Banque de France de prêter à l’État à taux zéro, notre dette serait de 16 ou 17 % du PIB, soit bénigne.

Les deux journalistes chargés de l’interviewer ne réagirent pas, comme si Rocard avait dit là une banalité.

Pourtant, il venait de leur dire que tous les fameux « sacrifices », prétendument inéluctables, auxquels le peuple français devait consentir, ou encore la rigueur imposée par le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), n’étaient pas une fatalité mais la résultante d’un choix de politique de dette.

Suite et commentaires sur Fortune

L’UMP dénonce le « déplacement inopportun » de Rocard en Iran

Alors que l’Iran a déroulé le tapis rouge pour la visite « privée » de Michel Rocard, Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, s’est « étonné », dimanche 13 mai, du « déplacement pour le moins inopportun » de l’ancien premier ministre à Téhéran.

La veille, l’entourage de François Hollande avait affirmé que M. Rocard n’était « porteur d’aucun message ni investi d’aucune mission ». « Si Michel Rocard, ancien premier ministre socialiste et figure morale du PS, n’estime pas nécessaire d’informer François Hollande d’un déplacement aussi sensible, il y a de quoi être inquiet pour l’avenir », déclare Jean-François Copé dans un communiqué, qui « demande à François Hollande de sortir de son silence et d’expliquer aux Français quelle politique il entend mener vis-à-vis de l’Iran. » [...]

Le Monde

Michel Rocard, gros mensonge et bel humanisme (rediff)

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde. » Cette phrase, tout le monde en est certain, c’est bien Michel Rocard qui l’a prononcée. Reste la deuxième partie de la phrase, « mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part », dont l’ancien Premier ministre assure qu’il l’a également prononcée il y a vingt ans, lors d’un discours à la Cimade.

(…)

Impossible aujourd’hui de trouver trace de cette deuxième partie de phrase salvatrice. Ce dont on est certain, en revanche, c’est que Michel Rocard a bien affirmé publiquement que « la France ne peut accueillir toute la misère du monde » sans rien ajouter derrière et ce à au moins deux reprises. A l’époque, son gouvernement menait une politique hostile à l’immigration, traquant clandestins et faux demandeurs d’asile.

(…)

Le 7 janvier 1990, Michel Rocard confirme ses propos face à des élus socialistes originaires du Maghreb :

« Aujourd’hui, je le dis clairement, la France n’est plus, ne peut plus être, une terre d’immigration. Je l’ai déjà dit et je le réaffirme : nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. (…)

A la Cimade, il ne reste aucune archive de cette journée, rien ne permet de confirmer la réalité de cette seconde moitié de phrase, que personne n’avait à l’époque évoquée dans les médias

Rue 89

Michel Rocard victime d’un AVC, ses proches démentent et parlent d’un malaise (màj)

Addendum

Un proche de Michel Rocard a expliqué que l’ex-chef du gouvernement (1988-1991) avait été victime de ce malaise « en arrivant à l’ambassade de France et avant de se rendre à un déjeuner ». « Son état clinique s’est amélioré », a-t-il ajouté.

« Il s’agit d’un malaise et pas d’un AVC (accident vasculaire cérébral, ndlr) », a insisté ce proche, alors que la chaîne d’information en continu LCI avait évoqué un AVC. « Il communique », a renchéri un autre proche de l’ancien premier ministre de François Mitterrand. [...]

_____________________________

L’ancien premier ministre Michel Rocard a été victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’il assistait à un congrès à Stockholm, en Suède , selon une information de la chaîne de télévision LCI et confirmée au Figaro. Il a été transporté conscient à l’hôpital. Un diagnostic plus détaillé est attendu d’ici la fin de l’après midi.

Le Figaro

Les réponses de Nora Berra, secrétaire d’Etat française à la Santé

En visite en Algérie ce lundi 12  mars, la secrétaire d’État française chargée de la Santé, Nora Berra, s’est exprimée sur le différend entre la Cnas et les hôpitaux français et le refus de l’UMP (parti de Nicolas Sarkozy) de l’investir dans la 4e circonscription de Lyon pour les législatives en France.

http://img14.imageshack.us/img14/9223/ddyyxw.jpg

Mme Berra a indiqué qu’un comité devrait être mis en place entre la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas) et la direction de la sécurité sociale française, pour régler le différend lié aux impayés de l’institution algérienne.

« Je pense que la demande de rendez‑vous a été formulée par la direction de la sécurité sociale française qui attend la réponse de la Cnas pour fixer des dates », a‑t‑elle déclaré lors d’une conférence de presse à Alger.

Selon elle, le montant des dettes impayées par les assurances sociales algériennes s’élève, du côté français, à trente‑deux millions d’euros.
« D’où l’importance de mettre en place ce comité bilatéral pour qu’on puisse regarder d’une façon pertinente, dossier par dossier, et de consolider les chiffres », a‑t‑elle ajouté.
Début janvier, l’affaire d’un bébé algérien de huit mois, atteint d’une maladie génétique rare nécessitant une greffe de moelle osseuse ne pouvant être effectuée en Algérie, a mis à nu ce différend.
Alors que la commission de la Cnas avait validé le transfert du petit à l’étranger, un hôpital français avait refusé de délivrer le devis à la famille. Le problème évoqué était lié aux impayés de la Cnas. Un cadre de cette institution avait démenti mais le bébé a finalement été admis dans un hôpital à Lyon grâce à une large campagne médiatique menée en sa faveur, alors que le différend demeure entre les institutions des deux pays.
Mais « il n’y a pas eu de frein à la prise en charge de patients [algériens, NDLR] », a toutefois tenu à préciser Mme Berra.

« À l’institut Gustave Roussy, il n’y a pas eu de problème, nous recevons beaucoup de malades algériens, je pense que les dettes ont été épurées », a ajouté, pour sa part, le chef du département d’imagerie médicale du cet institut, Martin Schlumberger.

(…) Également interrogée sur la politique française concernant l’immigration, Nora Berra reprend la célèbre citation du socialiste français Michel Rocard :

« Comme disait Michel Rocard en son temps, la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde », a‑t‑elle rappelé.

Et de poursuivre : « en partant de ce constat, il est clair que la France ne régularisera pas toutes les personnes étrangères qui sont sur son sol ». Pour Mme Berra, qui est cofondatrice du club Convergence, le problème est lié à la « la dignité des personnes ». « Il faut qu’il y ait au préalable de bonnes conditions d’accueil », a‑t‑elle insisté.

Tout sur l’Algérie

Rocard : Chevènement est un «nationaliste qui n’a pas de solidarité vraie avec la gauche»

L’officialisation de la candidature à la présidentielle de 2012 de Jean-Pierre Chevènement ne laisse pas indifférent. L’ancien Premier ministre socialiste, Michel Rocard, a qualifié, lundi, sa candidature à l’Élysée de «coup de poignard» et estime qu’il «fait une faute grave que nous risquons de payer beaucoup».

Et Michel Rocard accuse aussi l’ancien ministre de la Défense et de l’Intérieur de Mitterrand d’être un «nationaliste qui n’a pas de solidarité vraie avec la gauche», et de défendre «des valeurs d’un monde ancien». Une attaque en règle qui contraste avec la relative sérénité du Parti socialiste. […]

«Sa candidature est une fragilisation des chances de François Hollande», «donc c’est un peu un coup de poignard dans le dos», a certifié l’ancien premier secrétaire du Parti socialiste (de 1993 à 1994). Une rancune entre les deux hommes qui semble durer depuis un certain temps déjà. «Je me souviens, quand il était socialiste, il réussissait à être anti-allemand, anti-américain et pro-irakien, c’était une synthèse d’opinions internationales au moins étrange» poursuit Michel Rocard, qui voit donc en Jean-Pierre Chevènement plus un homme dans l’opposition que dans la coalition.

France Soir

Michel Rocard : DSK est atteint d’une « maladie mentale » (MàJ Vidéo) – Rocard s’excuse

Addendum 31/08/2011 TF1

« Maladie mentale » de DSK : Rocard s’excuse

Michel Rocard a tenu à s’excuser mercredi auprès de son « ami » Dominique Strauss-Kahn, dont il avait estimé lundi qu’il était atteint d’une « maladie mentale » qui l’empêchait de « maîtriser ses pulsions », dans une déclaration à l’AFP.

Michel Rocard a assuré qu’il « regrettait que les propos à l’emporte-pièce qu’il a tenus sur Canal+ aient pu être blessants pour son ami Dominique Strauss-Kahn et il tient à s’en excuser auprès de lui ».

TF1

Addendum 30/08/2011 LCI

Jack Lang tance Michel Rocard sur son manque de retenue

Canal + Le Grand journal le 29/08/2011

[...] « Je crois que Michel Rocard a quelques difficultés aussi à maîtriser les siennes, de pulsions. Quand on est comme ça en public, sur des questions privées, on s’impose un minimum de retenue », a réagi Jack Lang, député PS et ancien ministre, sur LCI.

« Je ne savais pas que Michel Rocard était un expert médical international reconnu », a pour sa part ironisé Laurent Fabius, député PS et ancien premier ministre, sur I-Télé.

_______________________________________

L’ex-premier ministre Michel Rocard a estimé aujourd’hui que Dominique Strauss-Kahn était atteint d’une « maladie mentale » qui l’empêchait de « maîtriser ses pulsions« .

Lors de l’émission Le Grand Journal de Canal+, M. Rocard a déclaré : « Cet homme a visiblement une maladie mentale », éprouvant des « difficultés à maîtriser ses pulsions. C’est dommage, il avait un vrai talent, c’est vrai« .

Le Figaro

Michel Rocard : « Le FN, un discours, au total, ridicule »

Dans le cadre de sa chronique « Mon petit déjeuner avec… » Constance Vergara, rédacteur de « France Soir », s’entretient avec Michel Rocard. Extrait :

En termes comptables, les choses sont claires : il vaudrait mieux avoir un peu plus d’immigrés si vous voulez continuer de payer des retraites décentes à la population française. »

F-S. La montée du FN peut–elle créer un électrochoc ?
M. R.
Le Front national, c’est un discours protestataire, scandaleux, intenable qui est, au total, ridicule. La France a, depuis plus d’un siècle, une tradition d’extrême droite qui varie entre 3-4% et 10-12%. C’est une tradition dommageable. Et, à côté de ça, on a des problèmes dans les travaux agricoles saisonniers et dans le bâtiment car on n’est plus capable d’importer de main d’œuvre immigrée pour faire le boulot que les Français ne veulent plus faire.

F-S. Ce n’est pas du tout le discours du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant…
M. R.
Les discours, vous savez !… En termes comptables, les choses sont claires : il vaudrait mieux avoir un peu plus d’immigrés si vous voulez continuer de payer des retraites décentes à la population française. Quand on dit le contraire, on n’assume la responsabilité des catastrophes que l’on prépare. Quant au FN, mieux vaut le laisser sombrer dans l’indifférence…[...]

France Soir