Mort de Thierry Roland : « Ils disent « Paix à son âme » mais ils pensent « Bon débarras »"

Il était sympa, mais plus jamais ça

Je crois que le plus dégueulasse ce ne sont pas les gauchistes qui chient sur la mémoire de Thierry Roland mais ceux qui lui rendent hommage, en disant « C’est vrai qu’il avait pas sa langue dans sa poche, souvent c’était limite mais enfin, il n’y avait rien de méchant au fond. Il reflétait le ton d’une vieille époque, mais ce n’était pas un salaud. ». Quelle hypocrisie de la part de ceux qui passent précisément leur temps à associer ces « dérapages » aux heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire. Ils font semblant d’éprouver une forme de respect et de nostalgie pour cette époque où l’on pouvait appeler un chat un chat, où lorsqu’on y allait franchement au pire on se voyait répondre « Roh t’es con », et que ça repartait dans des engueulades chaleureuses et mémorables, quand aujourd’hui on exige de plates excuses, on nous parle des nazis, pour la moindre liberté de parole on fait des procès en sorcellerie. Ils veulent nous faire croire qu’ils sont bienveillants devant les petites phrases du commentateur, tout en cherchant le prochain « facho » qu’ils traîneront au tribunal pour les mêmes propos.

Quelle imposture que ces gens qui font mine de regretter un type d’hommes qu’ils ont eux-mêmes mis à mort, et qui le font encore, en associant depuis trente ans l’image de Dupont Lajoie à celle d’Adolf Hitler, les apéros saucisson-pinard aux horreurs de la guerre. Ce qu’ils disent trouver « attachant » dans la bouche de Roland va vite redevenir « ignoble », le temps que la nouvelle se tasse. Le charme d’un personnage spontané comme Thierry Roland, c’est celui-là même que la gauche écrase sous le poids de la honte, depuis toujours et de toutes ses forces. S’ils feignent aujourd’hui de lui dire au revoir dignement, c’est pour mieux persécuter ses semblables encore vivants. Certains n’osent pas le vomir trop directement, car ce type était un mythe populaire, alors ils disent « Ok, ça passe pour celui-là, il était vieux, c’est vrai qu’il était sympa tout ça, je te l’accorde [comme une dernière volonté], mais bon c’est la dernière fois, la récré est terminée ». Ceux sont les pires. C’est l’histoire du mec qui cogne sa femme tout en lui disant qu’il l’aime. Leur hommage est glacial, comme caresser un agneau pendant qu’on l’égorge. Ils disent « Paix à son âme » mais ils pensent « Bon débarras ».

L’Horreur du Château

Lire aussi « Depuis la grande prairie »

74% des journalistes ont voté François Hollande

On le savait et preuve en est faite : Tous des gauchos, devrait-on entendre au fil des conversations!

S’il est un sondage qui risque, en effet, d’alimenter le discours récurrent selon lequel les journalistes sont de fieffés gauchistes, c’est bien celui réalisé par Harris Interactive, sur Twitter, pour le magazine Médias.

Cette enquête indique ainsi, que 74% des journalistes voteraient à gauche, un chiffre imposant qui recoupe nombre d’enquêtes réalisées sur le thème par le passé.

C’est ainsi que 39% des journalistes interrogés déclarent avoir voté pour François Hollande au premier tour de la présidentielle, 19% pour Jean-Luc Mélenchon et 18% pour Nicolas Sarkozy. Mais ils sont 74% à avoir fait le choix du candidat socialiste au second tour.

Seuls 3% des sondés disent avoir voté pour Marine Le Pen [...]

L’Express

Les médias ont favorisé Hollande pour 40% des Français (TNS-SOFRES)

40% des Français considèrent que les médias ont « plutôt favorisé » François Hollande dans leur traitement de la campagne présidentielle, au détriment de Nicolas Sarkozy, selon un sondage TNS Sofres publié jeudi.

En revanche, selon cette enquête réalisée pour Marcie Média, une agence d’édition multicanal gérant plusieurs sites internet, seuls 10% d’entre eux estiment que les médias ont « plutôt favorisé » le président sortant au détriment du candidat socialiste.

Ils sont par ailleurs 38% à dire que les médias n’ont favorisé ni l’un ni l’autre, et 12% sont sans opinion.

Dans le détail, 62% des électeurs de François Hollande au premier tour estiment que les médias ont traité de manière équilibrée les deux candidats, tandis que 81% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour jugent que les médias ont favorisé le nouveau président. [...]

20 Minutes

Présidentielle : qui est le meilleur journaliste ?

Le Figaro organise un vote sur son site Internet.

Ferrari, Pujadas, Lenglet, Lapix… L’heure est venue de tirer le bilan des prestations des journalistes télé et radio dans la campagne électorale. [...]

Pendant la présidentielle, plusieurs journalistes ont su imprimer leur marque, en particulier François Lenglet, spécialiste d’économie, que l’on peut considérer comme la révélation des soirées politiques de France 2 avec ses chiffres et ses graphiques dans Des Paroles et des actes.

Sur Canal +, Anne-Sophie Lapix a confirmé la pugnacité de ses interviews tandis que sur RMC, Jean-Jacques Bourdin s’est livré à son exercice favori : les entretiens musclés. Sur BFM TV, Olivier Mazerolle a joué la carte du sérieux tant dans ses commentaires pendant la soirée électorale du 22 avril que dans son éditorial politique quotidien. [...]

Le Figaro

59 artistes contre l’abstention

A l’initiative du mouvement Pluricitoyen lancé par l’historien François Durpaire, 59 personnalités – rappeurs, chanteurs, journalistes, acteurs…- se mobilisent en chanson contre l’abstention.

 Une démarche « citoyenne » et totalement « apolitique » (…)

Avec La Fouine, Stéphane Bak, Geneviève de Fontenay, Francis Lalanne, Soprano, Dave, Hugues Aufray, Sonia Rolland, Aïssa Maïga, Clémentine Célarié, Yvan Le Bolloc’h, Cyril Hanouna, Franck Dubosc, Michel Field…

RespectMag

PluriCitoyen

Malika Sorel: « depuis plus de trente ans nous sommes soumis à un régime médiatique qui relève de la propagande »

Lorsque l’on évoque la « propagande », on pense presque aussitôt au régime nazi ou au Soviet suprême. On ne voit pas, ou on ne veut pas voir, que depuis plus de trente ans nous sommes soumis à un régime médiatique qui relève de la propagande. Dans ces conditions, parmi les Français qui iront voter s’en trouveront beaucoup qui ne pensent plus par eux-mêmes. Ils sont prisonniers de la pensée unique qui a tout fait pour détruire l’héritage français. Ils ont perdu leur liberté de pensée et de jugement.

Voici ce que j’écrivais dans mon dernier ouvrage, Immigration, intégration: le langage de vérité :

« Ces médias qui entravent le fonctionnement de la démocratie

Même si Internet prend une ampleur croissante dans l’information des citoyens, les médias traditionnels demeurent (encore) les véritables faiseurs de rois.

En s’appliquant à sélectionner très soigneusement les idées, les personnes et les personnalités qu’ils souhaitent voir promues, les médias modèlent constamment l’opinion publique. Les médiacrates s’emploient à l’orienter. Ils la représentent à leur guise, à longueur de pages et d’heures d’émissions, ce qui contribue à la façonner (…)

[...]

La plupart des médias offrent bien plus souvent, et plus facilement, une tribune à ceux qui font la propagande de la “diversité” et travaillent à la communautarisation de notre société, qu’à ceux qui défendent le modèle républicain français (…)

Sur la question de l’intégration, les médias s’appliquent à décourager toute évocation de l’existence et de la réalité d’une identité française. À leurs yeux, seuls les étrangers ont le droit de posséder une identité et de l’affirmer. Les Français qui tentent d’évoquer la leur sont, quant à eux, immédiatement accusés de racisme et de xénophobie. Le parti pris contre les idéaux qui symbolisent l’identité du peuple français est évident. Quel sinistre paradoxe que d’utiliser le concept de “diversité” pour tenter d’étouffer l’âme de la France, et celui de “minorités visibles” pour vampiriser l’universel. Cette manipulation des foules, à laquelle se livrent bien des intellectuels et animateurs de shows médiatiques, est un jeu dangereux, car elle provoque une crispation de la société française qui peut déclencher, à terme, un rejet viscéral de tout ce qui est d’origine maghrébine ou africaine.

À la suite d’associations qui se sont donné pour mission de lutter contre le prétendu racisme des Français, les médias ont créé un climat qui pèse très lourd sur notre société. Ils ont coulé une chape de plomb sur la liberté d’expression dans la société française.

Les Français ne doivent plus se laisser impressionner par les “ayatollahs de la pensée unique”, ceux qui, depuis plusieurs décennies, utilisent le terme “raciste” comme une arme atomique dans le but de dissuader toute liberté de pensée et de jugement de s’exercer en France (…) »

Je n’ai aujourd’hui qu’un seul message : Français, recouvrez votre liberté ; faites la démonstration que vous êtes encore un peuple libre, que vous n’êtes pas un peuple soumis !

Le blog de Malika Sorel

Remaniements médiatiques possibles en cas de victoire de Hollande

A droite:

‘Le Figaro’ : Etienne Mougeotte sur la sellette en cas de victoire de la gauche

Si François Hollande est élu président de la République, la question du maintien en poste d’Etienne Mougeotte à la direction des rédactions du « Figaro » se posera, même si Serge Dassault souhaite le ménager.
Du côté du groupe Dassault, où l’on dément catégoriquement tout contact entre avec l’équipe du candidat socialiste, Etienne Mougeotte a officiellement toute la confiance du propriétaire. Serge Dassault, lui a en effet rendu hommage, le 3avril, lors du conseil d’administration du groupe de presse.
Cependant, des sources internes confirment qu’

il est hors de question pour l’industriel d’adopter une politique d’opposition systématique en cas de victoire de François Hollande. Dassault est trop dépendant de la commande publique et de l’aide de l’Etat pour exporter ses avions. (…)

Le Monde

 

A gauche:

Audrey Pulvar écartée de « On n’est pas couché » en cas de victoire de François Hollande ?

(…) En cas de départ du samedi soir, France 2 pourrait lui offrir un lot de consolation, un peu comme pour Béatrice Schönberg. Comme vous l’a révélé puremedias.com, la journaliste a présenté à sa direction « Huis clos », un nouveau magazine produit par Black Dynamite. Un format garanti 100% sans politique où Audrey Pulvar, entourée de sept jurés, débat sans langue de bois sur une question qui divise la société. Si le pilote venait à ne pas être retenu, celle qui officie aussi chaque matin sur France Inter pourrait disparaître du petit écran. Fatiguée par « cette agitation permanente » autour d’elle, elle avoue penser « plusieurs fois par jour » à arrêter la télévision pour se consacrer à la radio.

ozap.com

« Moi je vais voter Marine Le Pen ! » (RMC) (rediff.)

Rediffusion 06/02/12

Les GG de RMC se font passer un savon par un auditeur, échaudé des manipulations médiatiques dont serait victime Marine Le Pen.

Les sondages sont aux ordres des maîtres qui les commandent. Et jusqu’à preuve du contraire, les sondages on les fait arranger, même sur votre antenne. [...] » – Christian

Moi j’ai le plus grand respect pour les travailleurs immigrés qu’on avait à cette époque-là, qui étaient pour une bonne part des Algériens ou des Marocains qui venaient travailler chez nous. [...] Mais à l’époque, ils ne demandaient pas d’avoir des mosquées, ni de nous faire bouffer du halal. A force de fermer les yeux et de baisser notre culotte, on n’est plus chez nous ! » – Christian

Le Front de Gauche accuse les médias d’utiliser les « argumentaires du FN » à l’encontre de Mélenchon

Le Front de gauche s’est livré jeudi à une attaque en règle contre les médias, les accusant d’utiliser les « argumentaires du FN » à l’encontre de son candidat Jean-Luc Mélenchon, y voyant « un mépris du peuple ». [...]

Hebergeur d'imageQuand les médias parlent de M. Mélenchon comme « l’idiot utile du système », c’est un « argumentaire recopié tel quel des argumentaires du FN », on a « le sentiment que Marine Le Pen leur manque » alors que le « risque apparaît que nous passions devant » elle au premier tour, a-t-il affirmé. Parlant de « viol de l’éthique journalistique la plus élémentaire », il a jugé que cela allait « jusqu’à contaminer la Une du Monde qui annonce que Mme Le Pen serait en tête chez les jeunes » dans un sondage qui serait, selon lui, un simple « recollement d’enquêtes d’opinion » sur « 300 personnes en tout et pour tout ».

Hebergeur d'image
La couverture incriminée

Mais « la palme revient sans doute au Nouvel Observateur, journal de la deuxième gauche brejnévienne » qui, dans sa dernière édition, caricature M. Mélenchon avec « les yeux bridés et la peau foncée pour en faire le croisement d’un singe et d’un Chinois ». C’est un « document de propagande » pour dire « il faut tout sauf voter Jean-Luc Mélenchon », a-t-il poursuivi. [...]

 Jean-Marc Morandini