Lobby. Vanneste sera jugé pour provocation à la haine envers les homosexuels

Christian Vanneste est poursuivi pour des propos où il évoquait, dans une vidéo, le poids des homosexuels en politique ou dans les médias… . Christian Vanneste avait été exclu de l’UMP et avait perdu son investiture aux législatives de juin 2012.

L’ex-député UMP du Nord Christian Vanneste sera jugé le 21 février 2014 à Paris pour complicité de provocation à la haine envers les homosexuels, a-t-on appris ce jeudi de source judiciaire. Dans une vidéo diffusée sur le site libertepolitique.com le 10 février 2012, le député du Nord parlait notamment de «légende de la déportation des homosexuels» en France. Mais ce sont d’autres propos qui sont poursuivis, dans lesquels Christian Vanneste évoquait le poids des homosexuels en politique ou dans les médias.

Christian Vanneste avait entre autres déclaré que «l’un des fondements principaux de l’homosexualité (…) c’est le narcissisme», et qu’il y a «de plus en plus» d’homosexuels en politique. «Il y en a de plus en plus à droite, d’ailleurs je remarque qu’ils se font la courte échelle. C’est bien mais je ne pense pas que ce soit en ayant une vie différente de la plupart des gens que l’on peut les diriger», poursuivait-il.

«Vous en avez beaucoup dans le domaine de la culture (…), des médias, (…) par là-même il y a un renversement (…) de la proportion, du poids de l’homosexualité dans la société, c’est assez fascinant de ce point de vue-là», avait-il ajouté. Le responsable de la publication du site sera jugé pour provocation à la haine envers les homosexuels et Christian Vanneste pour complicité.

20 minutes

Les ventes de Libé en chute libre : – 40% en un an !

Nicolas Demorand, le patron de Libération, proposera le 19 juin la candidature de Fabrice Rousselot à la tête de la rédaction et le lancement en septembre d’une nouvelle offre de fin de semaine.

Les ventes au numéro du quotidien Libération ont baissé de 40% en un an. Une chute qui n’est que faiblement compensée par les ventes du format numérique, précise le site Challenges. En 2012, les ventes avaient été maintenues au même niveau que 2011 à la faveur de l’élection présidentielle. Mais depuis janvier 2013, elles ont chuté de 14%.

Conséquence de ces mauvais chiffres ? Nicolas Demorand, président du directoire de Libération, va proposer le 19 juin une nouvelle organisation du journal, la candidature de Fabrice Rousselot à la tête de la rédaction et le lancement en septembre d’une nouvelle offre de fin de semaine, a appris l’AFP ce mercredi. Libération devrait ainsi s’épaissir en fin de semaine avec un nouveau concept alliant quotidien et magazine, sans pour autant adopter le principe d’un magazine distinct comme le font Le Figaro, Le Monde et Le Parisien. [...]

Atlantico

(merci à Damien)

«La crainte de l’islam n’est pas justifiée en Occident»

Pour Jocelyne Cesari, Directrice du programme «L’Islam en Occident» de Harvard, l’islam est parfaitement compatible «avec les valeurs occidentales». Cette «vérité» doit être enseignée aux citoyens occidentaux.

Il faudrait justement apprendre cette vérité aux citoyens occidentaux, par des moyens éducatifs et culturels.

Des travaux de recherche universitaire montrent que l’islam n’est pas incompatible avec les valeurs occidentales, sans avoir cependant de véritable impact sur les discours et les décisions politiques, qui restent, au contraire, très imprégnés de cette idée d’incompatibilité.

La persistance du fossé entre l’islam et l’Occident n’est pas du tout liée à la qualité du travail académique effectué à ce sujet mais est plutôt lié au fait que les conclusions de ces recherches sont rarement prises en compte par les acteurs politiques et culturels des pays concernés, et encore moins par les médias.

Or la solution viendra peut-être d’une meilleure compréhension de la réalité sociale et culturelle de l’islam qui contredit cette idée de division. Autrement dit, les choses s’amélioreront lorsque l’on comprendra que les musulmans d’Occident soutiennent les valeurs occidentales et l’intégration civique. [...]

saphirnews

Lobby gay chez les journalistes

Une poignée de journalistes homosexuels des rédactions de 20 Minutes, Alternatives Economiques, Arte, le Journal du sida, Mediapart, NEON, VIH.org, et Yagg.com, ont annoncé dans Libération du 17 mai dernier, la création d’une « association de journalistes LGBT ».

En créant ce lobby dans la profession, ces journalistes entendent dénoncer les «  propos caricaturaux publiés sous la plume de confrères et consœurs dans leurs éditoriaux ». Pire, ils s’insurgent contre l’« espace et temps disproportionnés accordés à des opposants à la loi explicitement homophobes sur les antennes télé ou dans les pages de magazines etc ». Quand on voit le parti-pris, quasi généralisé, de la presse sur cette question, une telle remarque laisse songeur…

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle association s’est fixée plusieurs objectifs : « s’élever à chaque fois que des propos injurieux et discriminatoires à l’encontre des homosexuel(les) et des transsexuel(les) sont publiés dans un média sous couvert de «débat» ; engager un « travail de pédagogie […] sur le traitement médiatique des questions spécifiques touchant les LGBT » ; ou encore «  contribuer à la visibilité des personnes LGBT dans l’espace public ». Tout un programme !

(…) Ojim.fr

 

Rémi Gaillard piège TF1 (En ce moment à la télé) (Màj « original TF1″)

16/04/2013
Aidé de complices, Rémi Gaillard piège les caméras de TF1 dans l’émission Confessions Intimes. Aurélien joue le fan débile et Ludivine joue sa compagne qui ne supporte plus de passer après… Confession d’une contre enquête

L’émission telle que diffusée par TF1, retirée du replay

La « Gamification », la solution pour faire perdurer la gratuité de la presse ?

Alors que la presse en ligne continue de se chercher un modèle économique, certains semblent avoir trouvé une nouvelle parade afin d’assurer la gratuité du contenu : le chantage par le partage, caché sous une couche de « Gamification ». Faudra-t-il désormais devenir un homme-sandwich pour s’informer ?

(…) Le Washington Post via BrandConnect (voir cet exemple) ou encore le Huffington Post semblent d’ailleurs suivre la tendance. Aux USA, ils permettent ainsi aux marques de rédiger directement des contenus au sein de leurs pages. Des opérations spéciales qui ne touchent pas que nos confrères outre-Atlantique. Alors que l’on voit déjà dans les documents publicitaires de certains confrères français apparaître ces pratiques : les sections sponsorisées, infographies créées à la demande et autres mini-sites accompagnés d’un bouton publicitaire plus ou moins discret commencent à se multiplier. Et ensuite ?

(…) PCinpact

l’AFP confirme la mise en examen d’Hervé Chabalier (CAPA / Les Infiltrés)

9/04/2013

Patrick de Carolis (ex pdt de France Télévisions) n’est pas mentionné par le communiqué de l’AFP :

Le fondateur de l’agence Capa, Hervé Chabalier, et un de ses journalistes ont été mis en examen pour atteinte à l’intimité de la vie privée dans un reportage en caméra cachée sur un groupuscule d’extrême droite, a annoncé lundi à l’AFP Me William Bourdon, leur avocat.

Le journaliste mis en examen, Matthieu Beurier, a participé au tournage d’un reportage qui a été diffusé en 2010 sur France 2 dans le cadre de l’émission « Les infiltrés », intitulé « A l’extrême droite du père ». (…)

 

 

 

 

AFP + Copié/collé Nouvel Obs + Copié/collé Le Figaro

__________________________

6/04/2013

Selon l’Observatoire de la Christianophobie, il aura donc fallu trois années pour que l’affaire des « Infiltrés » sur France 2 aboutisse à trois mises en examen par un juge. La présomption d’innocence étant sauve, trois des principaux protagonistes de ce scandale médiatique anticatholique à l’état pur viennent d’être mis en examen pour atteinte à la vie privée, publication d’un montage et escroquerie pour avoir fait usage d’une fausse qualité dans le but d’obtenir des propos et des images ayant servi au montage de propagande de CAPA vendu à France 2, à savoir : Patrick de Carolis, alors président de France Télévisions, Hervé Chabalier, dirigeant de CAPA, et Matthieu Beurier alias Mathieu Maye, le “journaliste” infiltré… À mon sens, il manque un quatrième mousquetaire dans les mises en examen : le journaliste de France 2 David Pujadas dont j’ai révélé ici une manipulation me concernant directement…

Vous pourrez trouver sur Riposte Catholique une très riche documentation sur ce scandale : il vous suffira de taper “Infiltrés” dans la case recherche.

______________________________________

 
Près de 100.000 vues et plus de 800 coms

Indépendance de la presse : Pujadas a-t-il fait un lapsus ?

Dialogue savoureux entre Jean-Marc Ayrault et David Pujadas, sur France 2, mardi 2 avril dernier, au sujet des aveux de Jérome Cahuzac.

Au cours de l’entretien, le premier ministre salue « le journal Médiapart », qui « joue son rôle de presse indépendante ». Question de David Pujadas : « Vous saluez la presse indépendante, ce soir, et son travail » ? Réponse de Jean-Marc Ayrault : « Absolument, c’est nécessaire dans une démocratie moderne parce qu’il ne peut pas y avoir de sur-pouvoir » !

Comme le dit Daniel Schneidermann, « c’est donc officiel, ratifié par le Premier ministre et le speaker d’État : il y a “les médias indépendants”, et les autres. Reste à trouver un nom pour les autres ».

Ojim.fr

Divorce entre les journalistes et les manifestants (France 5 MàJ)

France 5 – Media le Mag – 31/03/2013

Lancement de l’édito par Thomas Hugues : « des journalistes pris pour cible »

Pourquoi cette violence envers les journalistes ? Quand on entend la violence de certaines phrases qui ont été rapportées, je cite « Sale race de journalistes ! C’est à cause de vous qu’Hollande a été élu et qu’on en est là », on voit bien que le ton n’était pas favorable à la gauche. – Thomas Isle

un ton peu favorable à la gauche ou plutôt à l’égard des journalistes ? Lapsus ou acte manqué ? Gauche et journalistes sont-ils à ce point interchangeables dans l’esprit de certains ? Compte tenu du lancement de Thomas Hugues ainsi que du titrage de la séquence, il est permis de se poser la question …


Rappel, baromètre janvier 2013 de confiance dans les médias :

————————

Jean-Yves Le Gallou analyse les raisons de ce divorce entre populations et médias dans son nouveau livre « La tyrannie médiatique » :