Le banquier d’affaires et patron de presse Matthieu Pigasse, ancien conseiller de DSK, a été reçu par Manuel Valls jeudi.

Le banquier d’affaires et patron de presse Matthieu Pigasse, ancien conseiller de DSK, a été reçu par Manuel Valls jeudi. L’économiste, qui éreinte dans son dernier livre la politique menée par François Hollande, plaide pour des réformes structurelles associées à une relance économique à l’italienne…

C’est un rendez-vous qui peut étonner, au moment où le nouveau gouvernement prend ses marques, et qui tendrait à accréditer la facette « briseur de tabous » de la gauche de Manuel Valls. Le nouveau Premier ministre a reçu jeudi pendant 45 minutes Matthieu Pigasse, le banquier d’affaires et patron de presse qui, dans son dernier livre, éreinte François Hollande et son « inaction » , fustige les politiques d’austérité et les choix économiques faits par l’équipe en place depuis 2012.

« Je suis venu parler de l’avenir », a-t-il dit devant des journalistes en quittant la résidence du nouveau Premier ministre.

Actionnaire du quotidien Le Monde et propriétaire du magazine culturel Les Inrockuptibles, Matthieu Pigasse a profité des élections municipales pour faire une tournée de promotion de son ouvrage, « Éloge de l’anormalité » – une allusion transparente au président « normal » que serait François Hollande…

Dans un entretien accordé à Reuters, celui qui fut à Bercy conseiller technique au cabinet de Dominique Strauss-Kahn et directeur adjoint du cabinet de Laurent Fabius (et qui a depuis noué un partenariat avec Xavier Niel et Pierre Bergé pour racheter des médias, comme Le Monde ou Le Nouvel Observateur) plaidait pour que la France s’inspire des réformes lancées par le nouveau président du conseil italien, Matteo Renzi. Ce dernier a annoncé pour l’Italie un vaste plan de relance de plusieurs dizaines de milliards d’euros, quitte à laisser filer les déficits …

Les échos

Matthieu Pigasse selon Wikipédia :

Ancien administrateur civil du ministère de l’Économie et des Finances, il est directeur général délégué de la banque Lazard en France et vice-président de Lazard en Europe, ainsi que propriétaire et président du magazine Les Inrockuptibles, et actionnaire du journal Le Monde et du Huffington Post.

 

Le Nouvel Obs vendu pour une bouchée de pain

[extrait] On avait annoncé 13,8 millions d’euros. En réalité, Le Nouvel Obs, racheté à 65% par le trio BNP (Pierre Bergé, Xavier Niel, Matthieu Pigasse), a été cédé pour seulement 4,1 millions d’euros.

C’est Claude Perdriel lui-même, le fondateur de l’hebdomadaire qui conserve par ailleurs 33,5% des parts, qui l’a révélé (…)

S’il reconnaît que « la valeur réelle de l’Observateur est très largement supérieure à ces 4,1 millions d’euros », Claude Perdriel a « considéré  qu’il ne pouvait pas vendre le Nouvel Observateur et qu’il devait le donner ».

Lire l’article intégral sur l’OJIM

Politique, médias, affaires : les secrets de Matthieu Pigasse (infographie Ojim)

L’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique propose une infographie sur  l’homme d’affaires et de médias Matthieu Pigasse (Le Monde, Les Inrocks, Parti Socialiste, banque Lazard…).

Télécharger l’infographie complète (format pdf)

Audrey Pulvar quitte les Inrocks et est primée aux Gérards

La journaliste de 40 ans, directrice de la rédaction des Inrockuptibles, a démissionné du magazine cinq mois seulement après son arrivée.

Hebergeur d'image

Les rumeurs de la séparation allaient bon train depuis quelques semaines, c’est désormais officiel. Audrey Pulvar démissionne des Inrockuptibles. Cinq mois après son arrivée à la tête de l’hebdo, la journaliste s’en va. En interne, la greffe n’avait pas pris avec la rédaction. Mais surtout, les relations entre Audrey Pulvar et le propriétaire des Inrocks, le financier Matthieu Pigasse, s’étaient dégradées ces dernières semaines.

« Audrey Pulvar refusait les économies. Elle disait que ce qui était prévu avec Matthieu Pigasse au départ, c’était le développement du titre et que ça impliquait encore des dépenses, et que Pigasse avait changé là-dessus et que du coup elle ne voulait pas suivre », a expliqué vendredi matin un journaliste à l’AFP.  [...]

Outre la crise aux Inrocks, Audrey Pulvar a connu des revers à la télévision. Elle a notamment été l’une des principales victimes des Gérard 2012 de la télé, des prix potaches récompensant le pire du petit écran. La cérémonie a été retransmise lundi soir sur Paris Première et le jury lui a attribué le « Gérard du Chevalier de la Légion Donneur de Leçon » pour son émission sur D8, un prix ex-aequo avec la journaliste Natacha Polony. [...]

TF1 News

Stéphane Guillon attaque Audrey Pulvar sur Twitter

L’humoriste a attaqué Pulvar, désormais rédac’ chef des Inrocks, sur Twitter. Guillon est persuadé qu’Audrey Pulvar a décroché son nouveau job grâce à son conjoint politicien Arnaud Montebourg qui aurait rencontré Matthieu Pigasse, le propriétaire du magazine, juste avant sa nomination. Audrey Pulvar nie et affirme qu’elle ne doit ce travail qu’à la sueur de son front.

Guillon a donc écrit hier: « On nous apprend que Montebourg et Pigasse se sont bien rencontrés 15 jours avant la nomination d’Audrey aux Inrocks. Impossible, pure calomnie. » Dans un deuxième message, posté juste après, il ajoute « Audrey a écrit sur Twitter que les 2 hommes ne s’étaient jamais rencontrés. La tendre, la douce, l’exquise ne peut pas nous avoir baratinés ! » [...]

7sur7.be

Merci à Stormisbrewing

Etienne Mougeotte, futur consultant de la chaîne TVous La Diversité

L’ancien directeur des rédactions du Figaro va renouer avec ses premières amours.

Etienne Mougeotte, qui a quitté la direction des rédactions du Figaro ce mois-ci, va se recaser à la télévision, révèle le site du Point. Le journaliste officiera en tant que consultant de la chaîne, TVous La Diversité, qui sera lancée le 12 décembre prochain sur la TNT.

Etienne Mougeotte, ancien vice-président de TF1 (1987-2007), faisait appel à Pascal Houzelot, dirigeant de TVous, pour contrôler les nuisances éventuelles des instances de régulation dans les années 1990”, rappelle Le Point.  Autre révélation? TVous La Diversité a signé, ce lundi 23 juillet, un contrat de régie publicitaire avec TF1 Publicité. 

La nouvelle chaîne, qui compte parmi ses soutiens Matthieu Pigasse, pourrait bénéficier de programmes de France 24 (d’après Le Canard Enchaîné) mais aussi d’émissions en partenariat avec le magazine Les Inrockuptibles (contrôlé par Pigasse). (…)

Le nouvel Observateur