Le drapeau arc-en-ciel flotte sur les bâtiments officiels anglais

Pour célébrer la droit des couples homosexuels à pouvoir se marier après de longues années d’attente, les bâtiments officiels anglais affichent aujourd’hui et demain sur leurs façades le drapeau arc-en-ciel, symbole du lobby LGBT.

Les premiers mariages homosexuels seront célébrés aussitôt après minuit vendredi et tout le week-end au pays de Galles et en Angleterre, où des drapeaux arc-en-ciel flotteront à Londres sur les bâtiments ministériels pour fêter l’entrée en vigueur d’une «loi d’égalité» très attendue.

Cette réforme, à laquelle les défenseurs des droits homosexuels sont très attachés, est avant tout symbolique, les couples homosexuels bénéficiant déjà des mêmes droits parentaux que les couples hétérosexuels : ils peuvent adopter, recourir à la procréation médicalement assistée et à une mère porteuse, pourvu qu’elle ne soit pas rémunérée. Ils peuvent également s’unir depuis 2005 dans le cadre d’un partenariat civil.

Libération et Daily News

« Depuis mon mariage gay dans ‘Plus belle la vie’, je me fais insulter et agresser dans la rue »

C’est l’acteur star de la série « Plus belle la vie » sur France 3, et pourtant ses confidences, ce week-end, au magazine Closer font froid dans le dos. L’acteur Laurent Kerusoré explique que beaucoup de téléspectateurs confondent le personnage de la série et l’acteur et qu’il lui arrive de se faire insulter et agresser dans la rue. Il déclare:

Hebergeur d'image« Plus de 5,9 millions de personnes ont regardé l’épisode du mariage de Thomas et Gabriel. En revanche, j’en subis les conséquences dans la vie. Parfois, j’ai l’impression que c’est moi qui ai fait passer la loi car je me fais insulter et agresser dans la rue. [...]« 

Morandini

La préfecture de police interdit la Marche des Veilleurs à Paris. Màj : Malgré l’interdiction, plusieurs centaines de veilleurs place de la Concorde

Addendum 31 août 2013 (22h30) : Plusieurs centaines de personnes réunies place de la concorde.

—————————————————

Addendum 31 août : Quelque 200 «Veilleurs» opposés au mariage homosexuel (selon les chiffres de la police), ont quitté samedi par petits groupes La Défense pour se rendre place de la Concorde à Paris, en dépit de l’interdiction de manifester de la préfecture de police (PP).

(…) En fin d’après-midi samedi, un cordon de CRS empêchait la circulation, trottoirs compris, entre la porte Maillot et l’Arc-de-Triomphe. Et plusieurs stations de métro dans ce quartier ont été fermées. Vers 20H00, une centaine de ces opposants au mariage homosexuel s’étaient assis sur la place, sans gêner la circulation, selon une journaliste de l’AFP sur place. Certains lisaient tandis que d’autres dînaient d’un sandwich. Des fourgons de police étaient stationnés à chaque entrée de la place de la Concorde, des CRS bloquant l’accès piéton à l’obélisque au centre de la place.

 

(…) Le Parisien

——————————————–

La préfecture de police de Paris a annoncé aujourd’hui l’interdiction de la Marche prévue demain du parvis de la Défense à la place de la Concorde par les Veilleurs, opposés au mariage homosexuel. Dans un communiqué, la préfecture regrette « l’absence totale de dialogue » qui l’a conduite à annuler la manifestation sur le parcours envisagé pour des raisons de « préservation de l’ordre public. »

Interrogé aujourd’hui par l’AFP, un membre du mouvement des Veilleurs a pourtant assuré que « la marche aura lieu », donnant rendez-vous samedi à 17h30 comme prévu au parvis de la Défense.

(…) Le Figaro

Le mariage homosexuel n’attire pas les foules

Peu d’unions de personnes de même sexe ont eu lieu, selon « Le Monde » et France Inter. Parmi les raisons invoquées, l’attente de 2014 pour se marier dans un climat plus apaisé.

 

Les personnes homosexuelles hésitent encore à se passer la bague au doigt. En effet, peu d’unions ont eu lieu en France depuis l’ouverture du mariage gay, fin mai, selon les chiffres de France Inter. La radio établit ainsi à 596 le nombre d’unions célébrées dans les 50 plus grandes villes de l’Hexagone, soit 1 % du total des mariages en France durant ces trois mois.

 

(…) Le Point

Lâcher de poules sous les fenêtres de Hollande

Samedi matin, des militants du Printemps français se sont postés devant le domicile très surveillé du Président de la République et de sa compagne Valérie Trierweiler, dans le XVe arrondissement de Paris. « Epouse, concubine ou poule ? Fiscalement, le Président doit choisir » ou encore « Première dame ? Non, poule de luxe » étaient les slogans affichés par la dizaine de manifestants présents. Le Printemps français, qui s’est illustré dans le mouvement d’opposition au mariage gay, entendait ainsi dénoncer le fait que François Hollande et Valérie Trierweiler ne sont pas mariés.

Une dizaine de poules blanches ont été lâchées devant l’immeuble de la rue de Cauchy. La police étant omniprésente dans le secteur, l’action n’a duré que trois minutes, avant que les manifestants ne s’enfuient en courant, abandonnant les poules sur place. Trois personnes ont été interpellées (un homme et deux femmes).

(…) Le Parisien

Doubs : Le maire de Gondenans-Montby refuse de marier deux personnes du même sexe

Pas de mariage pour tous dans cette petite commune du Doubs. Monsieur le maire s’y oppose. « C’est un question de principe, de conscience » : Pour Claude Sancey-Richard, le mariage gay, non merci.

L’homme est maire depuis 24 ans de Gondenans-Montby. L’élu refuse d’appliquer la loi du mariage pour tous. Il a demandé à la Préfecture de pouvoir démissionner. Démission refusée à neuf mois des élections municipales.

(…) france 3 Franche Comté

Pierre Bergé menace de vendre l’hebdo chrétien « La vie » après ses prises de position anti-mariage gay

Lors du conseil de surveillance du groupe Le Monde mardi après-midi, Pierre Bergé a poussé un coup de gueule contre les éditoriaux du magazine « La Vie », titre du groupe Le Monde, contre le mariage pour tous.

Hebergeur d'image

D’après nos informations, l’actionnaire du quotidien « Le Monde » _ aux côtés de Xavier Niel et Matthieu Pigasse_ s’est emporté mardi après-midi contre le directeur de la rédaction de « La Vie », Jean-Pierre Denis. La raison ? Les éditoriaux de « La Vie » contre le mariage pour tous, qu’il a indiqué désapprouver en tous points, lors du conseil de surveillance du groupe Le Monde.

Ce dernier aurait même menacé d’ « abandonner  » « La Vie » si de telles prises de positions devaient se reproduire, sous-entendant qu’il pourrait, à titre personnel, solliciter la mise en vente du titre, témoignent trois sources concordantes, présentes à la réunion. [...]

Les Echos

Merci à antibarbare

Pour aller plus loin dans la compréhension du contrôle des médias par les puissances d’argent, réécouter  Regard sur les médias : E. Ratier reçoit B. Dormann et J.Y. Le Gallou (Radio Courtoisie)

Mariage gay : les anti réinventent la contestation

« Veilleurs debout », « Tour de France pour tous », grande marche… Revue de détails.

Ils ne scandent aucun slogan, ne déploient aucune banderole, n’arborent aucun signe de ralliement. Ils n’ont l’air de rien comme cela, impassibles, les mains dans les poches, une cigarette aux lèvres ou un livre sous le bras. Mais contre la loi Taubira, contre la « justice à deux vitesses » qui a envoyé l’un des leurs en prison, ils sont vent debout. Depuis une semaine, des dizaines d’opposants au mariage gay se relaient place Vendôme ou devant le palais de justice de Paris. Ils ne manifestent pas ; ils « veillent » tout simplement. Debout.

C’est place Taksim, à Istanbul, où un jeune chorégraphe a inventé il y a quelques jours cette forme de contestation, que le premier « veilleur debout » a puisé son inspiration. Il a vite été rejoint par de nombreux anonymes. « Chacun reste le temps qu’il veut, explique Éléonore, libraire à Boulogne, immobile sur la place Vendôme. Cela peut être dix minutes avant d’aller travailler, une demi-heure, comme ces cadres en costume cravate qui mangent leur sandwich parmi nous, deux heures, comme un retraité de 70 ans, hier après-midi, ou toute la nuit, comme plusieurs mères de famille.» Le record étant détenu par le jeune Arthur, qui aurait veillé trente-quatre heures d’affilée…

« C’est une force irrépressible, affirme Jean, médecin. On ne s’exprime même pas, on existe, c’est tout. Qui peut empêcher quelqu’un de se tenir debout, de se dresser devant l’injustice ? » Pour les autorités, voilà qui est très irritant: impossible de disperser ce qui n’est pas un « attroupement non autorisé », puisque les veilleurs restent toujours espacés de plusieurs mètres! « J’avoue que ça a de la gueule ! » sourit un policier.

(…) Le Figaro

Lyon. Dix-huit mois avec sursis pour un manifestant anti-mariage homosexuel

Le 23 avril, un jeune homme de 23 ans, militant de la mouvance identitaire, était interpellé en marge des manifestations des anti-mariage pour tous alors qu’il venait d’agresser une journaliste. (Il a tenté de lui arracher son appareil photo). Jugé le 30 mai, il a écopé d’une peine avec sursis. Le parquet a fait appel.

Alors que les pro mariage pour tous se rassemblaient en soirée pour fêter dans le calme cette victoire de « l’égalité », les opposants tentaient le coup de force, en essayant de bloquer la circulation sur l’A7 au niveau de l’échangeur de Perrache. Puis, ils se déplaçaient devant l’université de Lyon 2, quai Claude-Bernard où ont eu lieu des débordements.

Et c’est précisément dans le septième arrondissement qu’un manifestant, appartenant à la mouvance identitaire était interpellé par les policiers de la brigade anticriminalité. A l’angle du quai Claude-Bernard et de la rue de l’Université, il venait d’agresser et de molester une journaliste, tentant de lui arracher son appareil photo.

Placé en garde à vue, il avait été présenté au parquet. C’est devant le tribunal correctionnel de Lyon qu’il a répondu de ses actes le 30 mai. Il écope ainsi d’une peine de dix-huit mois avec sursis, et mise à l’épreuve de trois ans. Il est également soumis à une obligation de travail et devra indemniser sa victime. Il a également interdiction de paraître dans une quelconque manifestation sur la voie publique. Le parquet a fait appel de la décision.

(…) Le progrès

Le Parlement européen réfléchit à une législation commune sur la GPA

Réclamée par une partie de la gauche, la gestation pour autrui (GPA) avait finalement été écartée du texte sur le mariage homosexuel. Elle revient, subrepticement, par la voie d’un rapport européen. Considérant que la GPA est une pratique « en plein essor », le Parlement européen vient de commander un rapport à une quinzaine d’experts français et étrangers, afin de faire le point sur les différentes politiques. Pour les couples d’hommes, voilà l’occasion de refaire du lobbying sur le sujet.

Sollicités par la commission des Affaires juridiques du Parlement européen, les juristes présenteront leur rapport le 8 juillet. « En Europe, c’est le désordre le plus complet : les positions des pays sont très différentes, indique Me Xavier ­Labbée, avocat lillois spécialiste de l’éthique, qui a rédigé la partie française. En France, c’est simple: à la GPA, on dit non ». « La circulaire Taubira (permettant l’obtention du Certificat de nationalité française pour les enfants nés d’une GPA à l’étranger) n’a pas de valeur normative », se justifie-t-il. Cette circulaire très controversée ainsi que plusieurs décisions de justice contradictoires datant de 2011 permettent toutefois à Laurence Brunet, chercheuse à l’université de ­Paris-I, qui a coordonné le travail, d’arguer que la loi française est devenue ­« illisible »…

Il n’en fallait pas plus pour que l’Association des familles homoparentales (ADFH) souligne que la France, « dans le groupe des mauvais élèves de l’Union, est taclée par le rapport ». « En refusant de transcrire une filiation légalement établie dans le pays de naissance, affirme Alexandre Urwicz, son président, la France raye l’intérêt supérieur de l’enfant là où d’autres pays voisins l’ont fait primer sur toutes autres considérations ».

(…) Le Figaro