Mantes : «Mais pourquoi on fait peur ? Qu’est-ce qu’on fait de mal ? »

[extraits] Ils sont d’origine africaine ou maghrébine et se sentent naturellement concernés par l’excellent score du FN à Mantes-la-Ville, arrivé en tête des suffrages au soir du premier tour.

Dans la cité sensible et populaire des Merisiers, un électeur sur cinq a voté pour le candidat Cyril Nauth. « Ça fait un peu bizarre. On devinait dans le quartier qu’untel ou untel pouvait voter FN. Mais autant de gens, non. C’est vraiment surprenant », dit Bab,

« Maintenant, on se pose des questions sur les gens qu’on croise », enchaîne, presque déçu, Djibril, devant le fast-food

Le score du parti frontiste est à la hauteur de leur déception. Aucun de ces jeunes interrogés n’avait senti la montée en puissance du parti de Marine Le Pen. « Les gens du FN, on ne les a jamais vus dans le quartier. C’est la surprise totale », glisse Djibril.

« Surprise totale », aussi, tant l’ambiance, à les croire, semble bonne dans la cité.

« Quand on fait des fêtes de quartier, c’est mélangé. Des Blancs, des Noirs, des Rebeus… Personne ne se regarde de travers, on ne nous a jamais dit qu’on gênait », dit Bab, casquette vissée sur une tête bien pleine.[© Le parisien]

Comprennent-ils le vote FN ? Ont-ils voté eux-mêmes Le Pen ? Un peu plus tôt au cours d’un rassemblement anti-FN, l’un d’entre eux avait confié qu’il comprenait ce vote :

« Franchement, quand on voit comment la ville s’est dégradée et comment la délinquance est présente, je comprends. Je suis contre le Front national, mais ça ne me choque pas que des électeurs votent pour eux. »

Bab s’énerve un peu quand on lui demande si ce petit groupe bruyant a conscience de faire peur à certains habitants.

« Mais pourquoi on fait peur ? Qu’est-ce qu’on fait de mal ? Parler fort ? Il n’y a pas d’appartements au-dessus de nos têtes ! Et pourquoi ne fait-on peur qu’à 20 % des gens ? Le problème n’est pas là. » L’argumentaire du jeune homme fait mouche. Il est salué par ses camarades. Yanis douche un peu l’ambiance.

« On est indésirables ! Je comprends ces électeurs. En plus, le maire et les autres candidats ne tiennent pas leurs promesses. Les gens sont déçus et vont vers ce parti. »

« Dimanche, on va aller voter. Contre le FN, bien sûr », promet Djibril.

Le Parisien (payant) - Merci Jump124 et Poulozeudor

Mantes-la-Jolie (78) : les policiers pris à partie lors du tournage d’un clip

Trois personnes sont en garde à vue depuis dimanche soir au commissariat de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Elles sont soupçonnées d’avoir caillassé des policiers dans le quartier du Val-Fourré lors du tournage d’un clip. Durant les incidents, les agents ont remarqué qu’un hélicoptère planait au-dessus de leur tête. Selon le commissariat, l’aéronef, piloté pour les besoins du clip, filmait la scène.

(…) Le Parisien

Mantes-la-Jolie : nouvelles échauffourées au Val-Fourré. Pompiers et policiers caillassés

La nuit de dimanche à lundi a été le théâtre de nouveaux affrontements entre des habitants du Val-Fourré et les forces de l’ordre. A 21 heures, pompiers et policiers ont été caillassés dans le quartier des Peintres alors qu’ils intervenaient sur des feux de poubelles. Les policiers ont riposté avec des flash-balls et des grenades lacrymogènes.

Un peu plus tard, les assaillants ont tenté de mettre le feu à deux voitures qu’ils avaient poussées dans la rue du Commandant-Boucher après les avoir aspergées de produit inflammable. Les forces de l’ordre ont empêché le départ de l’incendie. A 22 heures, alors qu’ils évacuaient les deux voitures vandalisées, les policiers ont essuyé de nouveaux jets de projectiles tandis que d’autres feux de poubelles étaient allumés sur le boulevard Clemenceau. Les incendiaires ont ensuite allumé un dernier feu sur un chantier.

(…) Le Parisien

Mantes-la-Jolie (78). Mamadou éventré lors d’une rixe entre « jeunes »

Un homme de 25 ans a été éventré, lundi soir à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Vers 21 h 25 dans le quartier des Garennes, une bagarre a éclaté avec un autre homme, âgé de 23 ans.

Au cours de la rixe, Mamadou a été éventré et un de ses doigts a été sectionné.

Il a été conduit à l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine). Lundi soir, son pronostic vital était engagé.

L’autre participant à la bagarre est, lui, blessé à la cuisse et porte de nombreuses traces de coups.

D’autres jeunes ont tenté de le lyncher. Un riverain lui a sauvé la vie en l’enfermant dans sa voiture avant l’arrivée de la police. Le jeune homme, connu des services de police, a été placé en garde à vue à l’hôpital.

Le Parisien
(Merci à Joyeux Luron)

Mantes-la-Jolie (78). un gardé à vue s’évade de l’hôpital

Un homme de 29 ans a réussi à s’échapper lors de sa garde à vue ce dimanche vers 16 heures alors qu’il se trouvait à l’hôpital de Mantes-la-Jolie (Yvelines) pour un contrôle médical de routine.

Conduit dans l’établissement hospitalier pour la traditionnelle visite médicale inhérente à son placement en garde à vue, l’individu a profité de l’instant où ses menottes lui ont été retirées pour violemment bousculer le médecin et le policier qui le gardait et s’enfuir.

Des recherches ont été entreprises avec le soutien de chiens pisteurs mais elles se sont révélées infructueuses. Elles ont été abandonnées aux alentours de 18 h 30.

L’homme avait été arrêté à midi avec 20 barrettes de cannabis sur lui. Les policiers avaient découvert un kilo du même stupéfiant à son domicile.

Le Parisien

Le centre commercial du Val-Fourré (78) partiellement fermé après un incendie criminel

Réveil difficile pour les commerçants de la dalle du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans le parking souterrain de ce centre commercial très couru des habitants de la cité. Le feu s’est déclenché depuis deux véhicules stationnés dans le parking.

Il y a eu deux départs distincts. La piste criminelle est donc largement privilégiée par les enquêteurs.

Des spécialistes de la police scientifique sont sur place. Le sinistre a considérablement endommagé les installations électriques et, ce mercredi matin, environ 20 des 80 commerces n’ont pas pu ouvrir leurs portes. [...]

Le Parisien
(Merci à Lilib)

Il met le feu à une locomotive, le réseau Paris-Saint-Lazare perturbé

Le trafic SNCF sur le réseau Paris-Saint-Lazare subit des perturbations depuis ce matin 11 heures, à la suite d’un incendie dans un train stationné à la gare de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Le feu s’est déclaré vers 11 heures derrière la cabine du conducteur. Il s’agit d’un acte de malveillance et un suspect a été interpellé.

La SNCF a rapidement dépêché de nombreux agents en gare de Mantes-la-Jolie afin de renseigner au mieux les voyageurs. Le trafic revient lentement à la normale.

Le Parisien

Mantes-la-Jolie (78) : arrestation du commerçant algérien suspecté de terrorisme

Abdelghani Hadef, un commerçant de Mantes-la-Jolie a été interpellé ce jeudi matin dans le quartier du Val-Fourré et remis entre les mains de la Police aux Frontières. Ce gérant de supérette est suspecté de terrorisme et pourrait faire l’objet d’une expulsion vers l’Algérie.

Le 10 février, le ministère de l’Economie et des Finances avait pris un arrêté pour geler les avoirs du commerçant qui est suspecté de promouvoir « le jihad armé contre la France » et d’inviter à « commettre des actions violentes et des meurtres à l’encontre de personnes ».
Il était depuis théoriquement expulsable.

«Aucun arrêté d’expulsion n’a pourtant été pris à son encontre, s’inquiète son avocate, Me Nawel Gafsia. Je crains que cette arrestation subite ne vise qu’à précipiter son expulsion en m’empêchant de formuler un référé.» [...]

Le Parisien

Mantes-la-Jolie : un commerçant suspecté de terrorisme

Les avoirs bancaires d’un commerçant algérien installé en France ont été gelés par un arrêté du ministère de l’Economie au motif que cet homme « promeut le jihad armé contre la France » et « le terrorisme », ce que son avocate conteste. Paru le 10 février au Journal officiel, l’arrêté divulgue l’identité de cet homme de 45 ans né en Algérie, son nom de guerre présumé ainsi que le nom de son commerce, à Mantes-la-Jolie, dans la banlieue de Paris. [...]

Le Figaro

Merci à Lilib

Mantes-la-Jolie : deux policiers agressés par une quinzaine de personnes lors d’un contrôle

Deux fonctionnaires de police ont été légèrement blessés dans le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Ils tentaient d’interpeller un conducteur sans permis. Ce dernier a pris la fuite.

Les forces de l’ordre avaient tenté d’interpeller un automobiliste qui roulait sans permis de conduire. Ce dernier s’est rebellé et a incité un groupe de jeunes à en découdre avec les policiers.

Assaillis par une quinzaine de personnes

Assaillis par une quinzaine de personnes, ces derniers ont réussi à quitter les lieux avec le conducteur, âgé de 24 ans, en faisant usage de gaz lacrymogène, selon la source.

Source

Merci Chris

Mantes-la-Jolie (78). Attention à vos plaques d’immatriculation !

Surveillez vos plaques d’immatriculation ! Avec déjà plus de 220 victimes cette année, le vol de plaques a augmenté dans le département. Cette hausse serait liée à la multiplication des radars, certains voulant à tout prix éviter de se faire flasher.

Les vols concernant cet accessoire automobile connaissent une hausse constante. Entre 2011 et 2012, le phénomène a connu une augmentation de 4,2% dans les zones urbaines. Même les garagistes ont constaté cette tendance : « Ça n’arrête pas, assure un responsable du garage Speedy de Mantes-la-Ville. Il y a eu une explosion des vols. Parfois, une seule plaque est volée, mais ça semble leur suffire pour ce qu’ils veulent en faire. »

L’intérêt des voleurs est basique : il s’agirait de s’offrir un peu de « liberté » sur les routes. En installant sur leur véhicule des plaques dérobées, les voleurs peuvent rouler sans se soucier des radars automatiques. Certains poussent le perfectionnisme jusqu’à se servir sur des véhicules identiques aux leurs. Et ce sont les victimes des vols qui reçoivent les PV des contraventions commises par d’autres.

Pour se prémunir de ces PV injustes, les policiers conseillent de demander, à la préfecture, un changement de numéro d’immatriculation.

(…) Le Parisien

Mantes-la-Jolie. Un carnet d’école destiné aux parents de la cité

D’ordinaire précautionneux, les services de l’Etat mettent les pieds dans le plat. La préfecture des Yvelines distribue depuis quelques jours un guide pratique destiné aux parents d’élèves du Val-Fourré. Didactique et pédagogique, ce carnet de 32 pages imprimé à 8 000 exemplaires doit aider les parents qui ne maîtrisent pas les rouages du système scolaire.

Sont principalement et délibérément concernés les immigrés de la dernière génération et le public des quartiers populaires. « Ce travail est le fruit d’entretiens avec des parents et des acteurs du monde éducatif du Val-Fourré. Tout le monde a été motivé, détaille Naïma M’Faddel, déléguée du préfet dans cette cité. Le maître mot, c’est le pragmatisme. Il ne faut pas se voiler la face, il existe parfois dans ces quartiers une méconnaissance du système éducatif. Dans certaines familles, l’école est sacralisée. Des parents ignorent par exemple qu’ils ont la possibilité de rencontrer les instituteurs en cas de problème.

Ce recueil est truffé de dessins d’écoliers de la cité.

(…) Le Parisien