Jean-Louis Borloo a décidé de mettre un terme «à ses fonctions et mandats» politiques

Selon les informations recueillies par Le Point auprès de son entourage, Jean-Louis Borloo a décidé de démissionner de la présidence de l’UDI et du Parti radical. Il abandonne également la présidence du groupe UDI à l’Assemblée nationale. L’ex-ministre considère que son état de santé ne lui permet plus d’assumer ces charges.

Fin janvier, Jean-Louis Borloo avait été hospitalisé en urgence pour une « pneumonie aiguë frontale ». Son entourage évoquait alors « quelques semaines d’absence ».

Jean-Louis Borloo, 62 ans, ancien maire de Valenciennes et ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, a lancé cet été le rassemblement des centristes. L’UDI et le MoDem de François Bayrou se sont ainsi réunis début novembre sous la bannière « l’Alternative » pour proposer une « alternative » à droite de l’échiquier politique notamment pour les élections européennes de fin mai.

Le Point

Barack Obama réélu pour un second mandat

Sa victoire ne fait plus aucun doute : avec son succès confirmé dans l’Ohio, Barack Obama ne peut plus perdre l’élection présidentielle américaine. Le président sortant, qui ne sera pas rattrapé par Mitt Romney dans la course aux 270 grands électeurs, résidera quatre années supplémentaires à la Maison-Blanche.

L’Ohio a tranché. Traditionnel juge de paix des élections présidentielles américaines, cet Etat a fait basculer tôt mercredi matin le scrutin du 6 novembre. La victoire de Barack Obama a été annoncée par plusieurs grands médias américaines. Si tous les bulletins n’ont pas encore été dépouillés dans le pays, le retard pris par le républicain est trop important. Le président sortant a donc l’assurance d’empocher les 270 grands électeurs (sur 538) nécessaires à la victoire et de rester à la Maison-Blanche quatre ans de plus.

A 5h14, heure française, Barack Obama a confirmé son succès, via son compte Twitter. «Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci», écrit le président des Etats-Unis..

Le JDD