Une pétition sur le site de la Maison Blanche pour le rattachement de l’Alaska à la Russie

Lien de la pétition sur le site de la Maison Blanche :
https://petitions.whitehouse.gov/petition/alaska-back-russia/SFG1ppfN

Une pétition, publiée sur le site de la Maison Blanche, concernant l’adhésion de l’Alaska à la Russie a recueilli 7500 signatures au cours de deux jours seulement.

Il faudra recueillir encore 92 500 signatures avant le 20 avril pour que les autorités américaines formellement donnent la réponse à cette pétition.

« Votez pour la sécession de l’Alaska des États-Unis et son adhésion à la Russie », précise la pétition publiée le 21 mars. Son texte indique que « dans l’antiquité, des groupes de Sibériens russes ont traversé le détroit de Béring et commencé à s’installer sur la côte de l’Arctique ».

La pétition fournit également des informations encyclopédiques que les Russes étaient les premiers Européens qui ont visité l’Alaska en 1732.

source : La Voix de la Russie

Les journalistes français rappelés à l’ordre par la Maison blanche

Les médias français se comportent un peu trop comme des touristes turbulents à Washington…

Déjà considérés comme les pires touristes au monde, les Français ont maintenant le discutable honneur d’être considérés comme ayant les journalistes les plus turbulents par le service de sécurité de la Maison Blanche.

A l’occasion de la visite officielle de François Hollande à Washington, la délégation de journalistes français s’est fait remarqué par sa turbulence et sa propension à se comporter comme… des touristes, précisément.

La presse américaine, médusée par les journalistes français prenant des «selfies» dans le bureau ovale ou au pupitre du président Obama, ironisent abondement sur les réseaux sociaux.

20 minutes, merci à Pat

Barack Obama réélu pour un second mandat

Sa victoire ne fait plus aucun doute : avec son succès confirmé dans l’Ohio, Barack Obama ne peut plus perdre l’élection présidentielle américaine. Le président sortant, qui ne sera pas rattrapé par Mitt Romney dans la course aux 270 grands électeurs, résidera quatre années supplémentaires à la Maison-Blanche.

L’Ohio a tranché. Traditionnel juge de paix des élections présidentielles américaines, cet Etat a fait basculer tôt mercredi matin le scrutin du 6 novembre. La victoire de Barack Obama a été annoncée par plusieurs grands médias américaines. Si tous les bulletins n’ont pas encore été dépouillés dans le pays, le retard pris par le républicain est trop important. Le président sortant a donc l’assurance d’empocher les 270 grands électeurs (sur 538) nécessaires à la victoire et de rester à la Maison-Blanche quatre ans de plus.

A 5h14, heure française, Barack Obama a confirmé son succès, via son compte Twitter. «Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci», écrit le président des Etats-Unis..

Le JDD

Le régime de Kadhafi est « tombé », assure Longuet (MàJ)

Addendum 22/ 08 :

Selon les dernières informations parvenues depuis la capitale libyenne, Tripoli serait presque aux mains des rebelles désormais. Mais personne ne sait où se trouve le guide libyen, Mouammar Kadhafi, défendu par ses derniers fidèles.

LeJDD

Les rebelles libyens ont pris le contrôle d’un quartier de l’est de Tripoli, après s’être emparés d’une caserne stratégique à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la capitale libyenne. Mouammar Kadhafi a affirmé dans un message à la télévision libyenne qu’il ne se rendra pas et n’abandonnera pas Tripoli.

Sur Europe 1, Arnaud Montebourg, candidat à la primaire socialiste, a déclaré : «Il faut éviter le scénario à l’irakienne, c’est-à-dire un démembrement de l’Etat, des risques de guerre civile et finalement une déstabilisation de tout le Maghreb». Le JDD

Addendum 21/08 :

Les combats à Tripoli dans la nuit d’hier et aujourd’hui auraient fait 1300 morts des deux côtés, selon le porte-parole du gouvernement de Kadhafi. Figaro

La brigade chargée de la sécurité de Kadhafi s’est rendue, selon la télévision qatar al-Jezira, ainsi que la chaîne Al Arabiya, qui cite le Conseil national de transition.Figaro

L’un des fils de Mouammar Kadhafi, Saïf al Islam, aurait été capturé selon Moustapha Abdeldjeïl , le chef de file du Conseil national de transition (CNT). «Nous avons donné des instructions pour qu’il soit bien traité afin qu’il puisse être jugé», a-t-il ajouté. Yahoo

Addendum : Martine Aubry, candidate à la primaire socialiste, a déclaré : «C’est avec plaisir que nous voyons les rebelles entrer dans Tripoli, la capitale où ils auraient pu entrer plus tôt, si la communauté internnationale s’était mobilisée plus tôt comme je l’avais demandé», a-t-elle déclaré lors d’une émission sur BFMTV.

«Nous avons soutenu l’intervention de la France derrière l’ONU, bien évidemment. Il fallait le faire. J’attends là comme tous-et je pense que ce sera rapide-, la chute de Kadhafi», a-t-elle souligné. Le Figaro

Le président Nicolas Sarkozy «exhorte» le colonel Kadhafi «à renoncer sans délai à ce qu’il lui reste de pouvoir», selon l’Elysée. Dans un communiqué, le président français Nicolas Sarkozy demande au colonel Kadhafi d’«ordonner immédiatement à celles de ses forces qui lui sont encore loyales de cesser le feu, de déposer les armes, de regagner leurs casernements et de se mettre à la disposition des autorités libyennes légitimes».

De son côté, la Maison Blanche a estimé que «les jours de Mouammar Kadhafi en tant que dirigeant de la Libye étaient comptés».

Le Monde Le Figaro

Etats-Unis : la fin de «l’Obamania» ?

Deux ans après son arrivée à la Maison Blanche, Barack Obama ne soulève plus d’enthousiasme. Accusé de vivre dans sa bulle, ses plus fidèles partisans doutent de son action. Même à Harlem, au coeur de l’Obamaland, le Président ne peut plus compter sur ses plus fervents soutiens.

« A New York, on ne vend plus les T-shirts Obama qu’aux touristes étrangers »

Michelle Obama est en ville. A Manhattan s’entend. Elle est passée à l’appartement de Donna Karan où la créatrice recevait des amis démocrates pour une levée de fonds. Puis à Broadway pour un grand show présenté par Sarah Jessica Parker – 250 dollars la place, 2500 la bonne place. A Harlem, Chet Whye en est malade. L’homme n’est pas un anti-Obama. Pendant la campagne présidentielle, il chapeautait Harlem 4 Obama (« Harlem pour Obama »):

«Quand ils viennent à New York, les Obama récoltent de l’argent dans des cocktails, rien d’autre. Ils ne pensent même pas à faire des meetings ouverts à tous, histoire de garder le contact avec la base. » (…)

Suite sur Les Inrocks

«On aime les Américains. Pour preuve, on les copie»

Huit «jeunes» de la cité des 4000 à la Courneuve (93) poursuivent leur voyage aux Etats-Unis, avec l’artiste texan Monte Laster. Houssam, Mehdi, Dramon, Apo, Kaiz, Dayas, B-Ghetto, Sparte, Monte et Badrou rencontrent des écoliers du Bronx qui les perçoivent plus comme des Africains que comme des Français.

Une porte blanche. (…) c’est l’entrée d’une école dans le Bronx. Trois flics font le guet. Un portique de sécurité signale les objets métalliques. Videz vos poches. Donnez vos appareils. Présentez votre carte d’identité. Quand vous avez montré que vous étiez clean, vous pouvez entrer.

Monte Laster, l’accompagnateur des Courneviens, présente le projet «Our Better Angels» puis le film « First Personal» réalisé par les rappeurs, à La Courneuve.

Une fille prend la parole, au fond de la salle. Un voile noir entoure son minois légèrement poudré. Elle est «présidente de l’école». (…) «Nous, en France, à l’école, le voile est interdit, la croix aussi, les casquettes aussi. C’est pour ça, ça nous choque (de voir vos voile, croix et casquette).» Monte Laster traduit et dit «it’s the laicité». Personne ne comprend le mot. (….)
Lire la suite

De la Courneuve à la Maison Blanche

Huit «jeunes» de la cité des 4000 à la Courneuve (93) s’envolent aujourd’hui pour les Etats-Unis, avec l’artiste texan Monte Laster. Ils vont tourner un film et peut-être rencontrer Barack Obama. Un voyage subventionné par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) et l’ambassade des Etats-Unis.

«L’idée est apparue il y a un an, raconte Monte Laster. Je pars assez souvent à New York pour mon travail et, après l’élection d’Obama, un groupe de jeunes avec lesquels je mène des actions dans la ville m’a suggéré d’organiser un voyage aux Etats-Unis. Maintenant qu’Obama est élu, ils avaient envie d’y aller. (…)»
Lire la suite