Arabie Saoudite : la duchesse Camilla favorablement impressionnée par les nouvelles femmes parlementaires du pays.

La duchesse de Cornouailles Camilla a rencontré les toutes premières femmes  parlementaires saoudiennes et leur a dit « Sous tous ces jolis sourires, il y a beaucoup de femmes très puissantes ici »

Pour rappel, il y a deux mois à peine, 30 femmes ont été nommées au parlement saoudien par le dirigeant du pays, le roi Abdallah

Tout sourire Camilla, la duchesse de Cornouailles, a rencontré les premières femmes parlementaires d’Arabie Saoudite au sixième jour d’une tournée au Moyen-Orient de neuf jours

Camilla s’est dite «impressionnée» par les nouvelles parlementaires féminines du pays.

« C’est un moment d’émotion et de fierté pour nous et nous en portons une grande part de responsabilité »

Le Prince Charles et son épouse sont actuellement en visite diplomatique de neuf jours au Moyen-Orient pour le compte du gouvernement britannique

Tandis que le Prince Charles a profité de ce voyage officiel pour discuter d’un certain nombre de points, en l’occurrence la coopération militaire et le commerce entre les deux pays, Camilla s’est elle concentrée de son côté sur le rôle des femmes.
Les femmes saoudiennes ont en effet à ce jour peu de droits légaux et doivent obtenir la permission d’un tuteur masculin pour toutes démarches qui vont de l’ouverture d’un simple compte bancaire jusqu’au mariage.
Elles sont toujours séparées des hommes en public: dans la plupart des bureaux, les banques et les universités, ont des entrées séparées et elles sont appelées à siéger séparément dans les transports publics ou pour manger au restaurant.

Concernant la façon de se vêtir, les femmes doivent obligatoirement cacher toutes les parties du corps afin d’éviter toute exposition concupiscente.
L’application stricte de l’Islam en Arabie Saoudite signifie qu’elles doivent couvrir leur corps avec une tunique noire connue sous le nom d’hijab, ne laissant que les yeux et les mains visibles.
Ces règles sont farouchement appliquées par le mutawaeen, la Commission qui gère la promotion de la vertu et la prévention du vice.

En tant que membre de la famille royale britannique, Camilla n’a pas jugé nécessaire de porter une abaya mais a néanmoins choisi de se vêtir «modestement» comme une marque de respect pour ses hôtes.

Article (en anglais) sur le Daily Mail

Le Nouvel Obs interdit au Maroc à cause d’une représentation de Mahomet

Le Maroc a bloqué la distribution de l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur qui a publié un dossier sur le monde arabe comportant notamment une représentation du visage du prophète Mahomet, proscrite par la tradition musulmane.

Cette décision intervient quelques jours après l’interdiction de l’hebdomadaire français l’Express, qui avait publié un dossier de 95 pages sur l’islam, dans lequel le visage du prophète Mohamet était également reproduit.

« Le numéro du Nouvel Observateur a été interdit parce qu’il a reproduit le visage du prophète et c’est interdit par notre religion. C’est évident », a déclaré un responsable du ministère de la Communication sous le couvert de l’anonymat.

Le Figaro (Merci à Zatch)

Libye : Les islamistes, une forme de «démocratie chrétienne» ?

Les nouvelles autorités libyennes ont déclaré dimanche que la législation serait fondée sur la loi islamique. L’annonce était attendue, estime l’islamologue Mathieu Guidère, qui écarte à court terme le risque d’une dérive islamiste et y voit plutôt une évolution similaire à l’apparition de partis de la démocratie chrétienne en Europe. Interview.

La Libye prend le chemin d’une démocratie musulmane, tout comme les pays européens sont devenus des démocraties chrétiennes à partir de la fin du XIXème siècle où des partis comme la CDU en Allemagne ou l’UDF en France se réfèrent aux valeurs chrétiennes.

Le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, a officialisé le fait que la législation du pays serait fondée sur la charia, la loi islamique. Cela vous surprend-t-il ?

Pas du tout. Le CNT l’avait annoncé dès le mois d’août et ce n’est pas surprenant pour un pays où les gens sont très croyants et où la pratique de l’islam est traditionaliste et rigoriste. […] Surtout, c’est bien l’aile islamiste de l’opposition qui a, majoritairement, libéré Bengazi et Tripoli. Ils étaient en première ligne, ils ont sacrifié leur vie. Il fallait leur donner un signal de reconnaissance fort. […]

Risque-t-on d’assister à une dérive islamiste qui pourrait mettre en danger les aspirations démocratiques en Libye ?

A court terme non.
Certes, pendant longtemps, les islamistes libyens voulaient à tout prix instaurer la charia et étaient prêts, comme en Algérie, à recourir à la violence. L’expérience de la guerre civile algérienne des années 90 a calmé tout le monde. […]

Le Figaro

Al-Qaida appelle au soulèvement et à l’instauration de régimes islamiques

La branché yéménite d’al-Qaida appelle les musulmans à se soulever contre les dirigeants arabes pour installer des gouvernements basés sur la loi islamique, selon un enregistrement audio mis en ligne samedi sur des sites Internet militants.

Rubeish, un ancien détenu du camp américain de Guantanamo. Il critique l’Arabie saoudite pour avoir accueilli sur son territoire l’ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, qui a fui son pays sous la pression populaire le 14 février. Il estime également que le renversement des dirigeants arabes n’est pas suffisant, et que la loi islamique, ou charia, doit être installée.

«Un tyran s’en va, seulement pour être remplacé par un autre qui pourra peut-être trouver une solution aux problèmes matériels de la population en donnant des opportunités d’emploi et en augmentant ses revenus, mais le problème général demeure», déclare-t-il, selon une retranscription fournie par SITE, une organisation américaine de surveillance des sites islamistes.

Le Figaro/AFP