Prostestations contre le licenciement de l’ex-patron de Mozilla opposé au mariage homosexuel (màj vidéo)

mise à jour du 15 avril 2014 :

Mobilisation des défenseurs de l’ancien patron de Mozilla (Firefox)

Désinstaller le logiciel Firefox de leur ordinateur… c’est l’engagement qu’ont pris plus de 40000 internautes en signant ce texte disponible sur le site citizengo.org. Une mesure destinée à protester contre la démission, la semaine dernière, de Brendan Eich, le patron de Mozilla. En effet, pour les défenseurs du désormais ex-PDG de la société américaine, ce dernier aurait été poussé vers la sortie uniquement en raison de son opposition affichée au mariage gay. Une situation inadmissible pour de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux qui ont donc décidé de monter au créneau sur la Toile pour exprimer leur mécontentement.(…)

Et les utilisateurs du web sont également invités à s’adresser directement aux équipes de Mozilla via le site Firefox Input pour leur faire part de leur colère. Une page où les messages d’internautes déçus par l’attitude de l’entreprise ne cessent d’affluer et où ils sont nombreux à promettre de ne plus utiliser ses services tant que la société américaine ne respectera pas la liberté de penser de ceux qui y travaillent.

source : SUR LE NET – France 24 du 10 avril 2014


article d’origine du 4 avril 2014 :

La fondation américaine Mozilla, qui développe le navigateur internet Firefox, a annoncé jeudi le départ de son patron à peine entré en fonctions, au coeur d’une polémique pour son soutien à une initiative contre le mariage homosexuel.

Hebergeur d'image« Brendan Eich a choisi de démissionner de son poste de directeur général », a indiqué Mozilla sur son blog officiel. L’annonce de sa nomination remontait seulement au 24 mars.

Brendan Eich était l’un des co-fondateurs de Mozilla, où il avait occupé plusieurs fonctions avant de devenir patron.

Mais après sa récente promotion, il s’est retrouvé au centre d’une polémique du fait d’un don qu’il avait effectué pour soutenir une campagne contre le mariage homosexuel menée en 2008 en Californie. [...]

« Mozilla se targue d’avoir une norme différente et, cette dernière semaine, nous n’avons pas été à la hauteur. Nous savons pourquoi les gens sont blessés et en colère, et ils ont raison : c’est parce que nous n’avons pas été fidèles à nous-mêmes », reconnaît jeudi sur le blog de Mozilla Mitchell Baker, la présidente exécutive du conseil d’administration de la fondation. [...]

« Nous acceptons des contributions de n’importe qui, quel que soit son âge, sa culture, son ethnicité, son identité sexuelle, sa langue, sa race, son orientation sexuelle, sa position géographique et ses opinions religieuses » et « nous avons des salariés avec une grande diversité d’opinions », fait-elle valoir.

Principalement connu pour avoir créé le langage JavaScript, Brendan Eich est longtemps resté directeur technique de Mozilla. En fin de mois dernier, l’homme avait été nommé PDG afin de succéder à Gary Kovacs.

Morandini et Clubic

« vK », le Facebook russe, poursuivi par les majors de la musique

Trois plaintes viennent d’être déposées en Russie par les majors de la musique à l’encontre du réseau social vKontakte (vK). Ce site, accusé d’être une véritable plateforme de téléchargement direct et de streaming illicites, est dans le collimateur des principales organisations d’ayants droit depuis plusieurs années déjà.

C’est une action d’envergure et préparée depuis « des mois » que vient de lancer la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI), le bras armé des plus importantes maisons de disques au monde (Universal, Warner, EMI,…), à l’encontre de vKontakte. Et pour cause. L’organisation considère que le « Facebook russe », qui revendique pas moins de 100 millions d’utilisateurs actifs de par le monde, propose des outils facilitant délibérément le piratage massif de chansons protégées, le but étant bien entendu d’y gagner en popularité.

« Cette société exploite en violation du droit d’auteur un service de musique comprenant une bibliothèque immense de titres stockés sur son site Internet. Elle fournit un accès illimité à ce répertoire, ce qui permet à ses dizaines de millions d’utilisateurs de rechercher et d’écouter de la musique en streaming » affirme l’IFPI. En clair, le puissant lobby accuse le réseau social de permettre aux internautes d’uploader de la musique sur ses serveurs, pour que les titres ainsi téléchargés soient ensuite mis à la disposition de l’ensemble de ses utilisateurs, qui peuvent y accéder grâce à une simple recherche.

Du coup, l’organisation a annoncé hier le dépôt de trois plaintes distinctes devant les tribunaux russes. Si l’IFPI coordonne ces poursuites, ce sont cependant trois maisons de disques qui en portent officiellement les couleurs (Sony Music Russie, Universal Music Russie et Warner Music UK). L’objectif est ainsi d’obtenir :

- Le retrait des titres mis à disposition en violation du droit d’auteur,
- 50 millions de roubles de dommages et intérêts (soit environ 1,02 million d’euros),
- La mise en place de mesures visant à empêcher la mise à disposition, à l’avenir, de titres appartenant aux catalogues des plaignants (tel qu’un système de détection d’empreintes par exemple).

Ces poursuites à l’encontre de vKontakte ne sont guère surprenantes. Depuis plusieurs années, les majors de la musique ou du cinéma pointent régulièrement du doigt le réseau social, qu’ils considèrent comme une véritable plateforme de téléchargement direct et de streaming. En février dernier, le Facebook russe s’est ainsi retrouvé pour la quatrième année consécutive sur la « liste noire » réalisée chaque année par les États-Unis s’agissant des sites de piratage.

PC Inpact

Mais pourquoi les Juifs se tiennent-ils toujours les coudes ?

Article de Benoît Rayski

Ça se dit beaucoup. Et peut-être bien que c’est vrai. Vous voulez savoir pourquoi ?

Des Juifs, il y en a des biens. Et des pas biens. Des crétins. Et des intelligents. Des riches (on ne parle que de ceux-là). Des pauvres (on n’en parle jamais). Des gros. Et des minces. Des escrocs. Des qui sont honnêtes. Des qui sont de gauche. Des qui sont de droite. Des prix Nobel (il y en a pas mal). Des analphabètes (il n’y en a pas trop). Des mafieux. Des écrivains. Des cinéastes. Et des marchands de fringues. Mais ils ont tous quelque chose en commun : ils sont juifs ! Et depuis la nuit des temps on le leur rappelle.

Avec cette phrases répétée ad nauseam : ils se tiennent toujours les coudes ! Ça se dit dans les bistrots. Et les derniers bistrots où l’on cause, c’est le Net. La plupart des commentaires, fort nombreux, publiés sous l’article « Pourquoi Bernard-Henri Lévy suscite-t-il tant de haine ? » n’ont pas échappé à cette règle. Du moins, ceux qui n’ont pas été supprimés, la loi française interdisant toute incitation à la haine raciale. Et le « ils se tiennent toujours les coudes » y est remarquablement représenté.

Ils se tiennent toujours les coudes ? Mais bien sûr que c’est vrai ! Et pourquoi donc ?

Lire l’explication de Benoît Rayski sur Atlantico

Un complot homo-franc-maçon ? Le délire du Printemps français (Nouvel Obs)

Pour le Nouvel Obs il n’existe pas de lobby gay ou de pressions de la part des francs-maçons pour transformer la nature de la société et de la famille. L’hebdomadaire préfère parler de «délire» du Printemps français.

Un temps membre d’EELV, l’avocate Caroline Mécary, spécialiste de l’homoparentalité, inverse la charge de la preuve : «Si lobby il y a, c’est le lobby catholique intégriste lié aux fondamentalistes américains, qui a soutenu le collectif de la Manif pour tous.»

Les croisés de l’ordre moral fustigent une conspiration imaginaire. Le gouvernement, poussé par des militants de l’égalité homme-femme et de la cause homosexuelle qui veulent aller plus loin, freine.

Des descendants de Maximilien Robespierre et d’Olympe de Gouges hanteraient les ministères et les salles des profs. Ils s’acharneraient à détruire la famille en imposant le mariage pour tous, pervertiraient la jeunesse en enseignant l’homosexualité et annihileraient le mâle occidental en assurant la suprématie féminine… «Il y a une volonté totalitaire de changer l’homme» : c’est ainsi que le polémiste Eric Zemmour fantasme le «politiquement correct» de ce «lobby gay». […]

Les preuves ? Nul n’a jamais pu produire la moindre consigne visant à imposer une « théorie du genre » dans l’Education nationale. Le procédé – bien connu – consiste plutôt à déformer des éléments de la réalité (la prise en compte de la question du «genre») pour étayer la thèse paranoïaque d’un complot. […]

Pour dénoncer les promoteurs cachés de la loi Taubira, 150 militants du collectif Printemps français manifestaient en mai dernier devant le siège parisien du Grand Orient de France au cri de : «Francs-maçons, fascistes !» Depuis Joseph de Maistre, premier penseur contre-révolutionnaire, tous les maux de la fille aînée de l’Eglise ne proviennent-ils pas des frères ? «Les maçons sont très inquiets du climat actuel, mais le temps est passé où les lois de la République étaient discutées dans les loges», confie Daniel Keller, le grand maître du Grand Orient de France. […]

Qu’à cela ne tienne, les agitateurs néoréacs reportent leurs fantasmes complotistes sur le «lobby gay».[…]

Le Nouvel Obs

Les Juifs turcs accusés de mener la fronde contre Erdogan

Les dérapages verbaux du premier ministre islamiste inquiètent une communauté qui compte encore quelque 15.000 âmes à Istanbul. Même – ou peut-être surtout – après le chapelet de propos racistes entendus au sujet de l’insurrection de Gezi, le parc de la place Taksim. Dans ses meetings, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui est un coutumier des dérapages antisémites, accuse « le lobby du taux d’intérêt » d’être un des responsables de la révolte. « Évidemment, derrière, tout le monde entend le mot “Juif” » précise ce trentenaire.

Emboîtant le pas au chef du gouvernement, Melik Gökçek, le maire d’Ankara, ne s’est pas embarrassé de précaution oratoire. L’édile, membre du parti islamo-conservateur, a pointé du doigt « le jeu du lobby juif ». Et la semaine dernière, Besir Atalay, vice-premier ministre, a désigné « la diaspora juive ». Sur son site Internet, la Communauté juive de Turquie a réagi par un timide communiqué, exprimant la crainte qu’une « telle généralisation » ne désigne des Juifs comme « cible ».

En mer de Marmara, à une heure de vapur d’Istanbul, l’île de Burgaz est depuis le XIXe siècle un lieu de villégiature prisé de la communauté. Sur un balcon qui surplombe une impasse envahie de bougainvilliers violets, quelques amis sont regroupés autour d’un barbecue. « Bien entendu que le gouvernement n’aime pas les Juifs, ce n’est pas une découverte, déclare un ingénieur qui a turquifié son nom sur ses cartes de visite. Que cela soit dit aussi ouvertement, au plus haut niveau de l’État, a cependant quelque chose d’effrayant. » Dans leur vie quotidienne, ils disent ne pas être souvent confrontés à des réactions hostiles, qu’ils font tout pour ne pas les susciter. Entre deux brochettes, des anecdotes surgissent. « Une fois, un ancien patron m’a dit: “Cela m’est égal que vous soyez juive, nous sommes là pour faire du business, vous aurez votre punition lors du jugement dernier” », se souvient en rigolant une jeune fille.

(…) Ankara a également débloqué des fonds pour la restauration du camp d’extermination d’Auschwitz et la chaîne de télévision publique TRT a diffusé l’année dernière le film Shoah de Claude Lanzmann. Cette démarche fait de la Turquie une exception parmi les pays musulmans de la région.

Ce discours à deux niveaux exaspère Eli : « Le gouvernement s’imagine que s’incliner à Auschwitz lui donne le droit d’adopter ce ton-là. » Les digues ont particulièrement sauté depuis l’affaire du Mavi Marmara et la dégradation des relations turco-israéliennes. Le 31 mai 2010, neuf militants turcs ont été tués par l’armée israélienne lors de l’assaut d’une flottille qui faisait route vers Gaza. « Ce qui me dérange le plus n’est pas ce qu’a dit Besir Atalay, mais qu’aucun parti politique ni qu’aucune association des droits de l’homme n’ait réagi », poursuit ce quadragénaire établi dans le domaine culturel.

Les propos antisémites dans la presse ne sont jamais sanctionnés. Mardi, un édito du quotidien islamiste Takvim accusait les Juifs de Turquie d’être responsables des manifestations anti-Erdogan et du massacre de Frères musulmans au Caire. La logorrhée haineuse se termine ainsi: « De toute façon, vous n’avez jamais été turcs. »

(…) Le Figaro

Lobby. Vanneste sera jugé pour provocation à la haine envers les homosexuels

Christian Vanneste est poursuivi pour des propos où il évoquait, dans une vidéo, le poids des homosexuels en politique ou dans les médias… . Christian Vanneste avait été exclu de l’UMP et avait perdu son investiture aux législatives de juin 2012.

L’ex-député UMP du Nord Christian Vanneste sera jugé le 21 février 2014 à Paris pour complicité de provocation à la haine envers les homosexuels, a-t-on appris ce jeudi de source judiciaire. Dans une vidéo diffusée sur le site libertepolitique.com le 10 février 2012, le député du Nord parlait notamment de «légende de la déportation des homosexuels» en France. Mais ce sont d’autres propos qui sont poursuivis, dans lesquels Christian Vanneste évoquait le poids des homosexuels en politique ou dans les médias.

Christian Vanneste avait entre autres déclaré que «l’un des fondements principaux de l’homosexualité (…) c’est le narcissisme», et qu’il y a «de plus en plus» d’homosexuels en politique. «Il y en a de plus en plus à droite, d’ailleurs je remarque qu’ils se font la courte échelle. C’est bien mais je ne pense pas que ce soit en ayant une vie différente de la plupart des gens que l’on peut les diriger», poursuivait-il.

«Vous en avez beaucoup dans le domaine de la culture (…), des médias, (…) par là-même il y a un renversement (…) de la proportion, du poids de l’homosexualité dans la société, c’est assez fascinant de ce point de vue-là», avait-il ajouté. Le responsable de la publication du site sera jugé pour provocation à la haine envers les homosexuels et Christian Vanneste pour complicité.

20 minutes

Le lobby musulman : une solution, une illusion, une plaisanterie ?

A l’heure où le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, déclare « Le voile qui interdit aux femmes d’être ce qu’elles sont doit rester pour la République un combat essentiel », où les voix s’élèvent contre la tentative d’imposer Hassan Chalghoumi comme représentant des musulmans en France, Akhawate Business se pose à son tour la question du lobby musulman… (…)

Une chose est sure, le nombre de musulmans est en constante croissance, on prévoit qu’en 2030, 1 français sur 10 sera musulman, et que dans le monde ils représenteront 26,4% de la population. Représenter un poids économique conséquent est le début de ce cheminement qui ferait de nous, par la permission du Tout Puissant, des acteurs et interlocuteurs incontournables.

 

Les nouvelles générations de musulmans comptent des forces vives qui pratiquent un islam décomplexé et assument la pluralité de leur identité. Loin d’être des béni-oui-oui, si utiles aux nostalgiques du colonialisme, l’avenir de la communauté musulmane est prometteur. Faut-il encore avoir conscience de son pouvoir, avoir une bonne connaissance de sa religion et surtout avoir la crainte du Très-Haut. Dans tous les cas, il n’y aura pas de succès sans la volonté et la bénédiction d’Allah, il faut donc d’abord aspirer à cette bénédiction pour espérer changer la situation des musulmans en France et dans le monde.

Akhawatebusiness.com

Les subventions pas très gaies du lobby homo

Appel au meurtre, propagande dans les écoles, provocations…

En tête de la manifestation en faveur du mariage « pour tous » le 27 janvier 2013 à Paris, Bertrand Delanoë, Eva Joly, Harlem Désir, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon, etc.

Tous les moyens sont bons pour les khmers roses, ce noyau d’activistes homos qui promeut son idéologie à coup de subventions.

C’est la crise, mais pas pour le lobby gay.

Suite et commentaires sur Fortune

Philippot s’en prend à Minute (màj)

Addendum 08/01/13

Florian Philippot revient sur la manifestation contre le mariage homosexuel le 13 janvier. Il réitère ses critiques contre Minute.

« Quand François Hollande veut parler de sociétal, on sait très bien que c’est pour oublier le reste. Pendant ce temps-là, on ne parle pas de Virgin, on ne parle pas des agressions, comme cette pauvre lycéenne qu’a été poignardée par quatre filles dans son lycée… » – Florian Philippot

_______________________________

Le vice-président du Front national Florian Philippot s’en prend a l’hebdomadaire Minute. [Il] s’exprime sur la manifestation contre le mariage gay de dimanche prochain, à laquelle le FN, après des semaines d’hésitation, a finalement décidé d’envoyer une délégation, mais sans sa présidente. « Certains évoquent un problème gay, fondé sur l’existence d’une cour de cadres gays qui isolerait Marine Le Pen. Qu’en pensez-vous« , l’interroge-t-on.

« Ce sont des analyses dignes des complotistes d’extrême droite de l’entre-deux-guerres. Vous savez, pendant l’entre-deux-guerres, on ne disait pas gay, on disait juif, mais c’est du même niveau. Ce n’est pas étonnant que cela vienne du journal Minute. C’est le degré zéro de la politique« , répond Florian Philippot.

Dans son numéro du 2 janvier, Minute affirme qu’il existe en effet au sein du FN un lobby gay très actif dans l’équipe dirigeante, dénoncé par plusieurs militants de la base et des cadres. (…)

Le Figaro

Hannah Giles : l’Américaine de 20 ans qui a fait trembler Obama

Le mouvement conservateur américain a une nouvelle héroïne: elle a vingt-trois ans et s’appelle Hannah Giles. Il y a trois ans, déguisée en prostituée, elle a révélé à l’Amérique la réalité du fonctionnement et des financements publics à ACORN, une  « organisation communautaire » dans laquelle le Président Barack Obama avait travaillé dans le passé. (…)

http://img3.imageshack.us/img3/170/hannagiles1.jpg

Alors qu’elle est à Washington pour un stage, elle a l’idée d’aller enquêter sur l’association ACORN, connue pour ses liens avec Obama. Elle lance un appel sur Facebook pour trouver de l’aide. Trois personnes se portent volontaires. Un plan est monté pour aller filmer les membres de l’association en caméra cachée. Au dernier moment, deux personnes se désistent, craignant pour leur carrière. Avec James O’Keefe, qu’elle rencontre pour la première fois après leurs échanges sur Facebook, ils réécrivent le scénario en catastrophe la veille de l’opération.

Elle sera déguisée en prostituée et lui en mac. Ils vont demander à ACORN de les aider à obtenir un prêt pour ouvrir un bordel avec des mineures venues du Venezuela et filmer les réactions des employés.

Le scénario est caricatural et Hannah ne croit pas trop qu’ils seront pris au sérieux.

Surprise : non seulement ils sont bien accueillis mais en plus on leur donne tous les conseils pour falsifier les papiers, maquiller leur activité illégale en club de danse, escroquer le fisc américain et les banquiers. C’est tellement inimaginable que pour en avoir le cœur net, ils vont louer une voiture et refaire l’opération 8 fois, dans 8 villes différentes. Sept fois sur 8 l’improbable se produit : on leur prête une assistance bienveillante pour monter l’opération en toute sécurité.

ACORN est une association qui regroupe des « community organizations », c’est-à-dire des travailleurs sociaux. Son nom complet est Association of Community Organizations for Reform Now.

L’association, aussi célèbre que SOS Racisme ou les Restos du Cœur en France,

compte alors quatre cent mille membres répartis dans mille deux cents antennes à travers tout le pays. C’est une association gouvernementale, subventionnée par des fonds publics et privés.

Et c’est aussi un puissant lobby qui défend les droits des minorités et milite pour tous les candidats de la gauche progressiste.

En 2008, l’association avait financé la campagne d’Obama. Ce dernier y avait travaillé pendant un an comme « organizer », après ses études à Columbia. Le concept de « community organizing » est né dans les années 60, sous l’inspiration de Saul Alinsky. En 1971, ce dernier avait rédigé un « Manuel de l’animation sociale » (Rules for radicals), qu’on peut résumer en une phrase : « la fin justifie les moyens ».

Mais cette fois le piège s’est refermé sur les « organizers »… et sur Obama. Hannah met en ligne une première vidéo le 9 septembre 2009. L’association ACORN nie tout en bloc et crie à la manipulation. Elle décide alors d’en publier une seconde, puis une troisième, etc. Prise la main dans le sac, obligée de reconnaître les faits, l’association présente ses excuses. Obama, gêné, fait de même.

Quelques semaines plus tard, en novembre 2010, après avoir vainement tenté de lancer des procès contre Hannah, ACORN, l’une des plus grosses organisations de la gauche culturelle américaine dépose son bilan et disparaît. (…)

Contrepoints

Montréal. Le spectacle de Dieudonné annulé suite aux pressions d’une association juive

Interdit de Scène. La série de spectacles que Dieudonné devait prochainement donner à Montréal a été annulée et ce, notamment à cause des protestations d’une association juive. Le théâtre Corona, où devait se produire l’humoriste français de lundi à jeudi prochain, a en effet préféré annuler les quatre représentations prévues. Le public ne pourra donc pas assister au show intitulé « Rendez-vous Jésus ». La raison: « un différend contractuel ». Cette décision intervient suite à une intervention du Centre consultatif des relations juives et israéliennes de Montréal auprès du théâtre Corona et de son propriétaire, le groupe Evenko.

« Nous somme satisfaits de constater que M. Dieudonné de par ses rodomontades antisémites et ses provocations haineuses continue de se marginaliser non seulement en France et en Belgique mais ici aussi au Québec », a déclaré David Ouellette, le directeur adjoint du centre consultatif. Fort de la décision prise par le théâtre Corona, celui-ci a ajouté: « Vous savez, en prônant la liberté d’expression, nous croyons aussi que dans une société civilisée comme la nôtre, les idées haineuses comme celles que propage M. Dieudonné devraient être reléguées aux marges de la société ». Pour convaincre le théâtre d’annuler les dates de l’humoriste, le centre avait notamment insisté sur le fait qu’ « il est notoire que cet individu a depuis longtemps cessé d’être un comédien et s’est transformé en un virulent agitateur antisémité, qui non seulement côtoie et promeut des négationnistes de la Shoah, mais est subventionné par le régime antisémite iranien ».

France Soir