Londres : 60 arrestations après une manifestation de la Ligue de défense anglaise

La police a arrêté 60 personnes à Londres hier après des incidents provoqués par un «groupe d’extrême-droite», la Ligue de défense anglaise (EDL), organisateur d’un rassemblement malgré l’interdiction de manifester imposée après les émeutes meurtrières qui ont secoué le pays en août.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

La police a d’abord annoncé dans un communiqué avoir arrêté 16 personnes «pour plusieurs délits, dont bagarres, alcoolisme, trouble à l’ordre public et agression d’un agent de police», dans une foule d’un millier de militants de la Ligue de défense anglaise (EDL). Quarante-quatre autres personnes ont également été interpellées dans le quartier d’East London, quand des membres de l’EDL sont descendus d’un bus et se sont battus avec des jeunes du quartier, a indiqué la police dans la soirée.

Lire la suite