Londres évoque une « menace » visant les Occidentaux à Benghazi (màj) Paris demande aux Français de quitter Benghazi

Addendum 25.01: Libye : Paris demande aux Français de quitter Benghazi 
La France, après d’autres pays européens, a recommandé vendredi matin à ses ressortissants d’éviter pour l’instant la région de Benghazi, où des menaces visent les Occidentaux. L’intervention française au Mali est à l’origine de prêches virulents sur des sites extrémistes.

La semaine dernière, la chaîne de télévision libyenne Al Assima a rendu compte du prêche d’un religieux extrémiste dans une mosquée de la ville voisine de Derna, recommandant de tuer et d’enlever des Français et des Occidentaux, en représailles à l’offensive française contre les islamistes au Mali

Le Figaro
(Merci à Zatch/Appoline)

—————————————-

Le Royaume-Uni a mis en garde jeudi contre « une menace spécifique et imminente » visant les Occidentaux à Benghazi, et appelé les citoyens britanniques à quitter immédiatement cette ville de l’est de la Libye en proie à une insécurité grandissante.

« Nous sommes maintenant au courant d’une menace spécifique et imminente contre les Occidentaux à Benghazi et demandons aux Britanniques qui sont là-bas en dépit de nos conseils de partir immédiatement », a annoncé le ministère britannique des Affaires étrangères dans un communiqué, sans donner plus de précision sur la nature de la menace.

AFP / Direct Matin
(Merci à Zatch)

Henri Guaino (UMP) / printemps arabes : « Nous avons peut-être tous fait une erreur de jugement »

Le député Henri Guaino (UMP), ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a évoqué une possible « erreur de jugement » sur les printemps arabes.

« Tout cela a ouvert grand la porte aux mouvements islamistes »

« Nous avons peut-être tous fait une erreur de jugement, en jugeant trop vite les printemps arabes qui ont déstabilisé » les pays, a concédé l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy sur Radio Classique. « La suite de l’histoire n’est pas aussi belle qu’on pouvait le penser à l’époque ».

« Ce qui se passe en Tunisie, en Egypte, en Syrie contribue évidemment à alimenter les mouvements jihadistes, à alimenter le désordre, déstructurer la lutte contre le terrorisme dans toute cette région. Tout cela a ouvert grand la porte aux mouvements islamistes », selon le député UMP des Yvelines.

A propos de la Libye, M. Guaino a jugé que le pays était déjà « désagrégé bien avant que la France n’intervienne parce que c’est un Etat qui reposait sur des bases tribales et qu’une partie du pays, notamment du côté de Benghazi » faisait sécession, influencé par l’ »onde de choc » des révolutions tunisienne et égyptienne.

Le Figaro

NB : L’historien Bernard Lugan :
« Ceux qui ont lancé la guerre contre le colonel Kadhafi étaient des irresponsables et je n’ai cessé de le dire depuis le premier jour. Outre qu’ils ont provoqué une réaction déstabilisatrice en chaîne, ils ont armé les jihadistes. Il faut en effet savoir que certaines des armes aujourd’hui utilisées contre nos soldats proviennent de nos propres arsenaux et qu’elles furent généreusement parachutées aux « démocrates » libyens chers à BHL. »

Marine Le Pen : « L’odeur du sang excite BHL » (vidéo)

Marine Le Pen sur l’intervention militaire française au Mali (17/01/13)

Rappel des dernières déclarations de BHL sur le Mali et Marine Le Pen :

“Les terroristes n’ont pas de frontières. Les démocrates ne doivent pas en avoir non plus. Le poison, le vrai poison, c’est le souverainisme. Et je suis heureux que Hollande, comme Sarkozy, l’ait compris. La Libye a fait précédent, le Mali fera jurisprudence.

“Toutes proportions gardées, et sans comparer, naturellement, l’incomparable, même raisonnement. Marine Le Pen présidente, ce serait un coup dur pour la République, une atteinte à la démocratie, une sorte d’état d’exception institué. Ce serait, la guerre en moins, l’équivalent de Philippe Pétain investi par l’Assemblée du Front populaire.

BHL, La Règle du Jeu, 16/01/13

Mali : l’armée française pour repousser les groupes islamistes … et défendre les intérêts de Total ?

S’exprimant de manière officielle, à l’Élysée, le président de la République française, François Hollande a confirmé vendredi l’engagement des forces armées françaises au Mali. Dans une déclaration, le chef de l’État a par ailleurs affirmé vendredi que l’opération de lutte contre des « terroristes » durerait « le temps nécessaire » , sans plus de précision.

But affiché : repousser les combattants islamistes qui contrôlent le nord du Mali, assurer la sécurité de la population malienne et celle des 6.000 ressortissants français présents dans le pays.

Parallèlement, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué vendredi que cette opération avait notamment pris la forme d’une « intervention aérienne » , sans confirmer la présence de forces africaines. Le ministre avait auparavant précisé que la France avait été saisie « d’une demande d’appui aérien et militaire » par le Mali.

L’Élysée a précisé que la décision du président Hollande avait été prise vendredi « matin en accord avec le président malien Dioncounda Traoré ». Ajoutant que le Parlement serait « saisi dès lundi  » de sa décision d’intervention. La France intervient « en liaison avec les Nations unies, car nous intervenons dans le cadre de la légalité internationale » , a par ailleurs tenu à préciser François Hollande.

Un responsable de l’armée malienne a par ailleurs indiqué que des troupes nigérianes étaient également engagées. Le Sénégal - pays voisin – n’a « pas de troupes combattantes » au Mali, a pour sa part démenti vendredi soir un responsable de l’armée sénégalaise. Le président de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a indiqué quant à lui dans un communiqué avoir autorisé vendredi l’envoi immédiat de troupes au Mali.

Mais au final, l’intervention de la France pourrait être également due à d’importants enjeux économiques et financiers, encore une fois sur fond de forte odeur de pétrole et de gaz. Pure coïncidence ou remake d’un scénario proche de celui prévalant en Afghanistan ? … Voire mise à exécution d’une stratégie du chaos menée par les lobbies pétroliers et militaires américains en échange de soutiens financiers de campagnes électorales US pour éviter une avancée trop importante de majors pétrolières étrangères concurrentes ? Allez savoir ….

Suite et commentaires sur Fortune

L’ambassadeur libyen en France agressé

L’ambassadeur de Libye en France a été légèrement blessé aujourd’hui au front par des anciens combattants de l’insurrection qui a conduit au renversement du régime de Mouammar Kadhafi.

L’incident s’est produit lorsqu’une vingtaine de vétérans, reçus par un fonctionnaire pour discuter de l’éventuelle prise en charge de frais médicaux à Paris, ont fait irruption dans le bureau de l’ambassadeur, apparemment mécontents de la tournure des discussions.

(…) Le Figaro

Merci à Antibarbare

Les 50 pays où la foi coûte le plus

Publié tous les ans par l’association Portes Ouvertes, l’index mondial de persécution liste les 50 pays où les chrétiens subissent le plus de pression en raison de leur foi. La situation se dégrade du fait de la montée de l’intégrisme islamique.

Dossier complet de l’index mondial de persécution  

Pour la 11 e année consécutive, la Corée du Nord occupe la première place des pays les plus intolérants à l’égard des chrétiens. « La simple possession d’une bible peut conduire toute une famille en camp de travaux forcés », a dénoncé Claire Lacroix, coordinatrice pour la France de l’index mondial de persécution en présentant le triste classement hier à Strasbourg (le siège français de l’association est à Ost- wald).

Parmi les dix premiers pays, « huit sont à majorité islamique » et cinq nouveaux font leur entrée dans l’index, « tous en Afrique subsaharienne, où une étape a été franchie avec l’aide de l’Arabie saoudite et la chute du régime libyen » : le Mali, directement à la 7 e place, la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda et le Niger. « C’est le reflet d’un islamisme de plus en plus radical et violent » qui est la tendance marquante des dernières évolutions. Parallèlement,

l’hiver chrétien, déjà observé l’année dernière, se confirme dans les pays qui ont connu des révolutions arabes


(Syrie où les chrétiens sont considérés par les rebelles comme des partisans du régime, Libye, Égypte, Tunisie).

Globalement, la persécution des chrétiens dans le monde augmente.

Et si certains pays descendent dans la liste (Égypte, Iran, Ouzbékistan), « c’est parce que la situation s’est aggravée dans d’autres pays ».

La Chine en net progrès, la Turquie* sortie de l’index.

Seul élément positif, l’amélioration dans les anciens pays communistes d’Asie du sud-est avec une Chine en net progrès. La Tchétchénie, la Turquie, Cuba, la Biélorussie et le Bangladesh sont sortis de l’index.

(…)

Source  DNA

Campagne 2007 : la charge de Takieddine contre Sarkozy

L’intermédiaire franco-libanais dit avoir des preuves du financement par le régime libyen de la campagne et le début de mandat de Nicolas Sarkozy en 2007. Des entreprises françaises auraient aussi bénéficié des largesses de Mouammar Kadhafi.

Ziad Takieddine persiste et signe. Mise en examen à de nombreuses reprises dans l’affaire dite de Karachi, l’ancien intermédiaire franco-libanais assure que l’ex-régime libyen a financé la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy, puis le début de son mandat, révèle Le Parisien.

Entendu le 19 décembre par le juge Renaud Van Ruymbeke, Ziad Takieddine a assuré que le montant de la somme versée par le régime libyen dépasse les 50 millions d’euros, dont une majeure partie aurait été donnée entre «décembre 2006 et janvier 2007». [...]

Le Figaro

Libye : Un mort dans l’explosion d’une église

Une explosion a fait un mort et trois blessés dimanche dans une église copte (chrétiens d’Egypte) près de la grande ville portuaire de Misrata, à 200 km à l’est de Tripoli, a annoncé à l’AFP une source de sécurité libyenne.

«Il y a eu une explosion dans une église copte dans la province de Misrata. Une personne a été tuée et trois autres blessées. L’enquête est en cours», a déclaré la source de sécurité locale, précisant que les victimes étaient toutes de nationalité égyptienne.

Le JDD (Merci à Vandenberghe)

Italie : Une «invasion providentielle» d’immigrants

L’afflux d’immigrants venus du Liban, de Somalie, d’Ethiopie, d’Erythrée, de Turquie, d’Irak ou d’Afghanistan a «ressuscité» Riace, un «village moribond» d’Italie du Sud.

Le modèle a ses limites, les membres de Citta Futura le savent. « Nous ne pouvons pas offrir du travail à tous les migrants qui passent par Riace. Et il serait impossible de reproduire la même chose dans une grande ville ».

Elle a un visage de madone et des doigts de fée. A l’ombre de son petit atelier situé tout en haut d’une rue escarpée, Lubaba, une Ethiopienne de 29 ans, peint des statuettes africaines destinées à la vente aux touristes. Des gestes mécaniques qu’elle répète depuis 2008, lorsqu’elle et son mari, Selan, sont arrivés à Riace. Des gestes qui lui font oublier le passé : leur départ soudain causé par les persécutions contre les chrétiens en Ethiopie ; leur arrivée en Libye, puis l’administration qui ­refuse de renouveler leurs papiers. Impossible de rentrer chez eux. Ils décident alors d’embarquer avec 500 autres fuyants à bord d’un rafiot. Direction l’Europe. […]

Des garde-côtes italiens ­finissent par les repérer et les conduisent jusqu’au camp d’accueil provisoire de Lampedusa. C’est là que le couple entend parler de Riace pour la première fois, un village qui a fait le pari de l’immigration. «Vous verrez, tout est fait pour vous aider», expliquent les travailleurs sociaux. La contrepartie ? S’intégrer à la société italienne et redonner vie au village victime de l’exode rural. Leur titre de séjour en poche, ils décident d’aller voir.

Quatre ans plus tard, ils y sont toujours. […]

Paris Match

440 clandestins africains accostent à Lampedusa

Deux bateaux transportant près de 440 migrants africains ont aujourd’hui accosté sur la petite île italienne de Lampedusa, dernier débarquement en date dans une vague de milliers de migrants sans papiers provenant des côtes d’Afrique du nord, a indiqué l’agence italienne Ansa. Les bateaux ont été interceptés par les garde-côtes italiens dans la nuit, en pleine mer au sud de l’île rocheuse, plus proche de l’Afrique que des côtes italiennes.

Le premier bateau transportait 218 migrants originaires d’Afrique sub-saharienne, dont sept femmes. Le second bateau, d’une vingtaine de mètres de long, transportait environ 220 personnes dont 20 femmes, selon Ansa, qui cite les garde-côtes.

La plupart des bateaux accostant à Lampedusa arrivent de Libye.

Le Figaro

Marine Le Pen juge «ahurissante» la reconnaissance de l’opposition syrienne par la France

La présidente du Front national, Marine Le Pen, invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, a jugé «ahurissante» la reconnaissance par la France de la coalition de l’opposition syrienne, en laissant entendre qu’elle préférait que Bachar el-Assad se maintienne au pouvoir.

Encore une fois le processus laïc qui avait lieu jusqu’à présent va être bousculé et va être remplacé […] par un régime d’islamistes fondamentalistes.

Ironisant sur le terme de «force démocratique», elle a fait un parallèle avec la Libye, où selon elle les «islamistes fondamentalistes» ont pris le pouvoir». […]

Elle s’est de nouveau prononcée pour la création d’un Etat palestinien. Selon elle, «tant que les Palestiniens n’auront pas un Etat reconnu sur la place internationale, on ne pourra pas leur réclamer de se soumettre aux exigences qui sont faites aux nations», comme «de lutter véritablement et sévèrement contre le terrorisme».

20 minutes