Libye : les combats s’intensifient, la coalition se divise

Les violences se sont accrues en Libye, lundi 21 mars, alors que les forces de Mouammar Kadhafi ont mené des attaques répétées sur Misrata, la troisième ville du pays, faisant au moins 40 morts et 300 blessés, selon des personnels médicaux sur place. Trois jours après le début des frappes aériennes pour faire cesser le « bain de sang », les pays engagés au sein de la coalition hésitaient sur la façon de prolonger les opérations militaires.

Le secrétaire américain à la défense, Robert Gates, a laissé entendre que son pays se désengagerait des efforts militaires dans les prochaines jours, sans préciser de quelle façon

L’arrivée annoncée de l’OTAN divise la coalition. Face aux critiques de la Ligue arabe, de la Russie ou de la Chine, le ministre des affaires étrangères français, Alain Juppé, a qualifié l’opération militaire de « succès » car elle a évité un « bain de sang ». Il a ajouté que l’OTAN serait prête à soutenir l’intervention « dans quelques jours ». Jusqu’ici, la France ne souhaitait pas que l’Alliance participe à l’effort militaire, estimant que les pays arabes ne voudraient pas s’y rallier et, pire, finiraient par la dénoncer, répète la France. [...]

Les premières critiques apparaissent. L’Union européenne a adopté lundi des sanctions renforcées contre le régime de Kadhafi et s’est dite prête à apporter de l’aide humanitaire, sans parvenir à dissimuler de profondes divisions en son sein. Même au sein de la coalition – à laquelle participent du côté de l’UE notamment la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Belgique, le Danemark, la Grèce et l’Espagne – des voix discordantes se font entendre. « Cela ne devrait pas être une guerre contre la Libye » mais l’application stricte de la résolution de l’ONU, a jugé le ministre des affaires étrangères italien, Franco Frattini. Le premier ministre russe, Vladimir Poutine, dont le pays s’était abstenu lors du vote de la résolution 1973 de l’ONU sans pour autant y opposer un veto, a affirmé que la résolution lui faisait penser « à l’appel aux croisades à l’époque du Moyen-Age ». [...]

Le Monde

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

Au deuxième jour de l’opération occidentale contre la Libye, et alors que les Français ont repris leurs vols au-dessus du pays dans une configuration proche de celle de la journée de samedi, de nombreux points ont été éclaircis. Il est très clair que les Américains sont aux commandes. [...]

Les autorités politiques françaises présenteront sans doute une version les plaçant en tête de gondole, mais la réalité est plus prosaïque : les Américains sont aux manettes et assurent le contrôle opérationnel de l’ensemble du dispositif (OPCON, pour Operational Control) en assurant la coordination de l’ensemble des missions et des moyens qui leur sont attribués.

Les Français sont donc des « fournisseurs de moyens » à la coalition qui leur a accordé le « privilège » (ou vécu comme tel par Nicolas Sarkozy) de prendre l’air les premiers. Les Français ne s’engagent cependant qu’aux conditions qu’ils ont fixées. La maîtrise de leur stratégie et de leurs moyens, donc le commandement de leurs opérations (OPCOM pour Operational Command), demeure entre les mains du chef d’état-major des armées, l’amiral Édouard Guillaud. [...]

Le Point


(merci à XIII)

Libye : L’intervention militaire internationale est lancée

Addendum 20 03 : L’aviation américaine passe à l’attaque. Trois bombardiers furtifs B-2 américains ont mené un raid contre une importante base aérienne libyenne, larguant 40 bombes, annonce dimanche la télévision CBS News. Le Parisien

Riposte libyenne à Tripoli

http://www.dailymotion.com/video/xhpvak
Libye: tir français sur un véhicule pro-Kadhafi
http://www.dailymotion.com/video/xhpqt7

Images de la télévision libyenne (Attention, images choquantes)

Image de prévisualisation YouTube

L’analyse de Pierre Servent, expert en stratégie militaire (19/3/11).

Image de prévisualisation YouTube

La TV libyenne affirme qu’un avion français a été abattu, la France dément (vidéo)

Cette guerre, comme toutes les guerres, sera aussi une guerre de l’information. Samedi, la télévision libyenne a ainsi affirmé qu’un avion français avait été abattu dans la région de Tripoli. Information démentie par les autorités françaises.

BFM TV

Image de prévisualisation YouTube

La TV libyenne affirme qu’un avion français a été abattu dans la région de Tripoli. Information non confirmée par les autorités françaises.

Le Bien Public

Immigration clandestine : la Libye cesse son aide à l’Europe

La Libye a décidé de ne plus coopérer avec l’Union européenne dans sa lutte contre l’immigration clandestine, a annoncé dimanche un responsable de la sécurité cité par la télévision officielle libyenne.

La Libye ne s’estime plus responsable de l’immigration clandestine vers l’Europe »

« La Libye ne s’estime plus responsable de l’immigration clandestine vers l’Europe », affirmé ce responsable non identifié dans un bandeau de la télévision, après l’opération militaire impliquant Paris, Washington et Londres, contre les troupes du régime de Mouammar Kadhafi.

Romandie.com

La Libye menace de s’attaquer au trafic aérien et maritime en Méditerranée

La Libye a mis en garde jeudi contre toute opération militaire étrangère contre son territoire, menaçant de s’attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée, à quelques heures d’un vote à l’ONU destiné à freiner la répression de l’insurrection.

« Toute opération militaire étrangère contre la Libye va exposer tout le trafic aérien et maritime en Méditerranée au danger », a indiqué un porte-parole du ministère libyen de la Défense cité par l’agence officielle Jana.

« Tout élément mobile civil ou militaire sera la cible d’une contre-offensive libyenne », a-t-il ajouté. « Et le bassin méditerranéen sera exposé à un grave danger non seulement à court terme mais aussi à long terme ».

Cette annonce intervient quelques heures avant un vote prévu au Conseil de sécurité de l’ONU sur un projet de résolution imposant une zone d’exclusion aérienne pour clouer au sol l’aviation utilisée fréquemment par les forces fidèles à M. Kadhafi.

Le dirigeant libyen va s’adresser jeudi aux habitants de Benghazi, ville de l’est de la Libye aux mains de la rébellion, a annoncé la télévision officielle libyenne. Peu avant, l’armée avait annoncé l’arrêt à partir de dimanche de ses opérations militaires, selon Jana. »Le comité général provisoire (ministère) pour la Défense a décidé d’arrêter les opérations militaires contre les bandes terroristes armées à partir de dimanche 00H00 (22H00 GMT) (…) pour donner une chance (aux insurgés) de remettre leurs armes et qu’ils profitent d’une décision d’amnistie générale », selon l’agence. [...]

El Watan

Libye : raids aériens franco-anglais ce soir si feu vert de l’ONU

Des raids aériens ciblés pourraient intervenir dans la nuit de jeudi à vendredi sur des positions de l’armée libyenne, dès l’obtention d’un feu vert de l’ONU à un recours à la force, a-t-on appris de sources proche du dossier et diplomatiques françaises.

« Des frappes peuvent intervenir dès cette nuit ou demain vendredi », a indiqué à l’AFP une source proche du dossier, s’exprimant sous couvert d’anonymat. « A partir du moment où la résolution est adoptée, des actions militaires peuvent être engagées dans les heures qui suivent », ont confirmé de leur côté des diplomates français, également sous le couvert d’anonymat.

Ces raids pourraient être engagés dans le cadre d’une opération menée par la France, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Emirats Arabes Unis, a-t-on précisé de source proche du dossier, une information qui n’a pas pu être confirmée dans l’immédiat d’autres sources. [...]

Le Figaro

Le Parti de l’In-nocence pour « une intervention urgente en Libye »

Le parti de l’In-nocence partage pleinement l’opinion du ministre des Affaires étrangères M. Alain Juppé qui estime qu’il n’est pas trop tard pour une intervention en Libye afin d’empêcher la folie meurtrière du colonel Kadhafi contre son peuple d’être menée jusqu’à son trop prévisible terme.

Il appuie également et relaie l’appel du collectif d’intellectuels et de figures médiatiques tels que Pascal Bruckner, Bernard Kouchner, Bernard-Henry Lévy et bien d’autres qui, sous le titre « Il faut intervenir en Libye, et vite ! », exhortent la France à se montrer digne, enfin, de ses plus véritables valeurs.

L’union européenne est en train d’exposer une fois de plus, non sans honte ni sans ridicule, son absence de tout poids dans les affaires du monde. Dans ces conditions dramatiques c’est bien à la France qu’il revient d’être le fer de lance d’une action aussi urgente qu’indispensable, et qui constitue une exigence morale autant que politique.

Parti de l’In-nocence (Renaud Camus)

 

 

BHL veut frapper les tanks de Kadhafi, même sans mandat de l’ONU

L’écrivain Bernard-Henri Lévy a souligné jeudi l’urgence d’intervenir en Libye, prônant des « frappes ciblées sur les tanks » du leader libyen Mouammar Kadhafi, à quelques heures d’un vote au Conseil de sécurité de l’ONU sur un projet de résolution.

« La destruction des aéroports qui était suffisante il y a quatre jours ne l’est plus aujourd’hui et pour sauver la Libye libre il faut un degré supérieur et il faut des frappes ciblées sur les tanks », a déclaré l’intellectuel, qui est en contact avec l’opposition libyenne du Conseil national de transition (CNT).

« On peut imaginer un opération tri ou quadripartite, la France et l’Angleterre et un ou deux pays arabes », a poursuivi M. Lévy, qui s’est rendu à Benghazi début mars et avait ensuite accompagné à l’Elysée des émissaires du CNT. « Pour moi c’est une question d’heures », a-t-il dit, alors que les forces de Kadhafi se rapprochent de Benghazi, bastion de l’opposition.

Sur France Inter, il a précisé qu’il fallait agir même sans mandat de l’ONU. « Il y a des situations d’urgence humanitaire où si l’on n’arrive pas à avoir de mandat il faut y aller sans mandat », a-t-il dit. [...]

Le Figaro

(merci à Latine)