«Monsieur le président de la République, supprimez ce timbre à l’effigie d’une Femen»

Julie Graziani, porte parole du collectif «Ensemble pour le bien commun» demande dans une lettre ouverte à François Hollande de ne plus tolérer le scandale que représente l’existence d’un timbre à l’effigie d’Inna Shevchenko, la fondatrice des Femen.

«Ces profanations ont profondément heurté des millions de Français dans leur conscience religieuse mais aussi dans leur simple attachement à la France, à ses valeurs et à son patrimoine.»

Monsieur le Président,

Près de 125 000 personnes ont signé en quelques jours la supplique au Pape que nous avions mise en ligne à l’occasion de votre visite du 24 janvier 2014 au Vatican. Cette supplique avait pour objet de faire part au Pape François du profond malaise et de l’inquiétude grandissante de beaucoup de catholiques de France face à la promotion par votre gouvernement de ce qu’ils jugent être des atteintes majeures à la dignité humaine, et face aux attaques dont ils sont l’objet.

Le grand succès rencontré par cette supplique, qui n’était soutenue par aucun parti politique, aucune organisation, aucun leader, mais qui émanait simplement de quelques amis chrétiens inquiets de la situation en France, est la preuve que ce malaise est réel et partagé. […]

Lors de votre conférence de presse du 14 janvier 2014, vous aviez dénoncé, sans les citer, les actions des Femen en indiquant: «Il y a des actes antichrétiens avec des personnes qui pensent qu’on peut s’exhiber dans une église et faire des gestes qui touchent profondément les consciences des croyants. Aucun de ces actes ne peut être accepté.» […]

Le Figaro

France : Une dizaine de lieutenants interpellent l’opinion publique sur le budget de l’armée

Normalement soumis au devoir de réserve, une dizaine de lieutenants de l’armée française publient, sous couvert d’anonymat, une tribune sur francetv info. Ils interpellent l’opinion publique sur le budget de l’armée et dénoncent sa mauvaise répartition. Voici leur texte.

Nous, jeunes officiers, sommes inquiets des gaspillages et des coupes budgétaires commis au détriment de la capacité opérationnelle.

A leurs concitoyens,

Marc Bloch, dans L’Etrange Défaite, a dénoncé les dysfonctionnements administratifs de l’armée et l’abandon moral des élites françaises des années 1930. Marc Bloch fut aussi un officier exemplaire pendant deux guerres mondiales, et un résistant de la première heure fusillé par les nazis. Nous nous réclamons de lui car il était un vrai soldat et un analyste lucide des travers qui avaient précipité la France dans la défaite.

Nous sommes de jeunes officiers de l’armée française, issus de différents recrutements et appartenant à différents corps. Nous nous sommes tous engagés pour défendre nos compatriotes, les intérêts et les valeurs de la France. […]

Aujourd’hui dans cette armée, 5 500 généraux qui devraient être à la retraite sont artificiellement maintenus en activité dans un statut appelé la « 2e section ». Dans le même temps, des dizaines de milliers d’emplois de militaires du rang et de sous-officiers sont supprimés.

Les acteurs privés de la Défense sont essentiellement français. Au lieu d’effacer les dernières traces de notre autonomie industrielle, il faut augmenter le budget de la Défense, et réarmer. Les emplois civils concernés se comptent par milliers. Les répercussions financières, par milliards. Contester cela, c’est contester que Total et Areva n’ont pas d’intérêt à exploiter des gisements de matières premières.

A court terme, bien sûr, tout cela est cher. Mais le prix de l’indépendance est bien inférieur au coût du déclin. […]

Cinq mesures peuvent lancer le signal d’un redressement qui pourra préserver la place de la France dans le monde, ses intérêts et ses valeurs universelles.

1. Augmentation significative du budget de la Défense. Financement d’équipements individuels tactiques efficients.
2. Suppression de la 2e section.
3. Création d’une commission parlementaire de révision des primes et indemnités des militaires.
4. Maintien de tous les postes de militaires du rang et de sous-officiers qui s’apprêtent à être supprimés. Maintien des régiments.
5. Diminution du nombre d’officiers.

francetvinfo (Merci à Diwal-da-reor)

Vote des étrangers : Lettre ouverte du «Collectif Votation citoyenne» à François Hollande

Le «Collectif Votation citoyenne» a appelé mercredi François Hollande à donner, comme promis, le droit de vote aux étrangers aux élections locales et s’est engagé à mobiliser ses militants pour convaincre les parlementaires indécis.

Ce collectif d’associations demande au chef de l’Etat «de ne pas céder aux pressions de la droite et de l’extrême droite en pleine surenchère xénophobe».

Europe 1

Parmi les membres du Collectif : la Ligue des droits de l’Homme (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), Association des Marocains en France, APCV, Association des Tunisiens en France (ATF), Fédération des étudiants maghrébins, Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF), Fédération des Tunisien(ne)s pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Les Alternatifs, Alternative libertaire, Europe écologie – les Verts, JRG, La Voie démocratique, MJCF – Mouvement jeunes communistes de France, MJS, PC – Parti communiste, PS – Parti socialiste, Parti de Gauche, NPA…

Liste complète sur oui-droitdevotedesetrangers.org

Magdalena « qui a encore le courage de se dire chrétienne » se pose des questions sur la liste Islam

Magdalena a adressé une lettre ouverte aux politiciens qu’elle nous a soumise. Chrétienne et fille d’immigrés, elle énonce une série de questions sur la liste Islam, une petite liste qui a décroché deux conseillers communaux à Bruxelles et vise à long terme l’instauration de la charia en Belgique. (…)

La lettre ouverte de Magdalena, enseignante:

« Je me pose au moins les questions suivantes:

1. A-t-on jamais vu une liste s’appeler juste CHRISTIANISME ou CATHO ?  (le PSC a perdu son nom il y a plus de dix ans)

2. La loi belge n’impose-t-elle pas de séparer sphère publique et sphère privée ?

3. N’y a-t-il pas eu un tollé, une levée de boucliers de la part de certains pays lorsque, au moment de la Constitution Européenne, certains autres voulaient voir dans ladite Constitution « L’Europe est chrétienne » ?

4. Les échevins arrivent-ils au conseil communal avec la Bible ou le Nouveau Testament sous le bras ?

5. Quel élu commence une interview par « Notre Père » ou « Je vous salue Marie » ?

6. Les musulmans iront-ils travailler le jour de la Toussaint, de Noël, de Pâques et autres fêtes chrétiennes ?

7. Que dire de la souffrance des enfants des couples séparés ou dont l’un des parents est décédé ?

Nous voilà en tout cas bien loin de tout ce pour quoi nos mères se sont battues ! NON, je ne suis pas devenue raciste, NON je n’oublie pas d’où je viens ! Justement, j’y pense tout le temps, MOI, à ce que mes parents ont vécu en arrivant ici. Bien sûr c’était il y a longtemps, mais ce que je sais, c’est que l’INTEGRATION s’est faite relativement rapidement et cette diversité-là, basée sur l’ECHANGE, c’est la seule acceptable, constructive et enrichissante !! Les Italiens ont apporté des choses (par exemple des produits inconnus, certaines manières de faire qui, au début, ont aussi surpris) et ont reçu et accepté des choses du pays dans lequel ils ont décidé de s’installer en respectant ses lois, pas en voulant y imposer la leur.

Je signe : une fille d’immigrés (italiens, tout le monde l’avait compris), enseignante, et qui a encore le courage de se dire chrétienne… » (…)

RTL.be

Aïd-El-Kebir : Lettre ouverte de Brigitte Bardot au Ministre de l’Agriculture

A trois semaines de la fête de l’Aïd-El-Kebir, Brigitte Bardot adresse le 18 octobre une lettre ouverte au Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Stéphane Le Foll.

[...] Monsieur le Ministre, la France est un pays civilisé, un état laïque, nous ne devons pas nous soumettre à des rituels religieux archaïques d’égorgements douloureux pour ces pauvres bêtes. Cette barbarie nous ramène aux époques des sacrifices voués aux Dieux que nous avions bannis depuis des siècles ! [...]

Lire la suite sur fondationbrigittebardot.fr

Omar Djellil : Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

(…) Sur l’affaire qui nous concerne, je souhaite éclaircir deux points qui me paraissent urgent de soulever pour remettre les choses dans leurs contextes.

Concernant ma supposée participation à l’agression d’une de vos militantes, il serait important de préciser que lors de l’altercation verbale qui m’a opposée à Mademoiselle Marie BATOUX et ses cinq amis, je surprenais votre militante en flagrant délit de dégradation de mes affiches électorales.

En effet, depuis plusieurs semaines vos militants dégradent mes affiches par des autocollants ou des slogans m’assimilant au FN. Or, il s’avère que ces mensonges étaient utilisés pour arracher mes affiches et recouvrir mon visage d’autocollants.

L’affaire aurait pu en rester là mais vos militants ont tentés d’instrumentaliser cette affaire médiatiquement pour discréditer ma candidature et m’utiliser pour accuser Marine Le Pen d’être une « semeuse de haines ».

Je constate que, comme l’UMP et le PS, vous n’avez aucun projet crédible à nous offrir si ce n’est d’essayer de vous faire élire au nom du sacro saint front anti-FN. (…)

Pourtant, votre parti empêche des petits candidats indépendants d’exprimer librement leurs opinions, d’être représentatifs des grands oubliés et des sans-voix de notre pays ou de pouvoir s’impliquer politiquement à l’amélioration du cadre de vie des citoyens français. (…)

Moi, je me bats sur le terrain des idées, je ne fais pas de la politique au ras des braguettes. Ce respect que je porte à votre engagement politique, je le porte à tous les candidats y compris ceux du Front National.

Faut-il vous rappeler que je suis l’un des symboles de cette génération trahie par la gauche. J’ai été militant de SOS Racisme, du Mouvement des Jeunes Socialistes et du Parti Socialiste pendant plusieurs années.

Je fus un militant du courant dit dela Gauche Socialiste.Un courant d’idées que vous incarniez avec Julien Dray. Comme vous j’ai quitté le PS par opposition aux dérives libérales de ce parti.

Si je suis profondément de gauche, je dénonce la façon dont la gauche et le Parti Socialiste en tête ont instrumentalisé l’immigration, trahis le prolétariat ouvrier et enfantés les communautarismes qui sapent les fondements de notre pays.

Il y a trois semaines, Monsieur Jean-Marc Coppola, leader du Front de Gauche à Marseille, s’est rendu en présence de plusieurs membres de votre parti dans mon ancienne mosquée.

Après une visite minutieuse du lieu de culte, vos représentants ont fait déposer des dossiers de subventions au Conseil Régional avec la contrepartie d’appeler à voter Front de Gauche aux élections. 

(…) Tout comme vous n’avez de cesse de nous rabâcher que vous êtes l’égérie de la lutte prolétarienne et du petit peuple de France.

Parlons-en ! Lors des dernières élections régionales, Monsieur Jean-Marc Coppola n’avait pas pu être élu sur la liste menée par le socialiste Michel Vauzelle et ainsi accéder à un mandat électif.

Heureusement, les accords entre potes de gauche sont toujours là. Il fit démissionner une colistière élue, en lui offrant des compensations confortables, et se retrouvait propulsé Conseiller régional sans passer par la case « électeur ».

Plus fort que la France Forte de Nicolas Sarkozy, les socialistes offrirent une vice-présidence du Conseil Régional à Monsieur Jean-Marc Coppola alors qu’il ne pouvait prétendre à cette fonction. Une vice-présidence sur mesure offerte à votre parti en contravention totale avec les statuts du Conseil Régional PACA. (…)

Agoravox

Les grands patrons anglais craignent une mise à l’écart de l’Europe

Une vingtaine de grands patrons britanniques ont demandé mardi au gouvernement de rester « au coeur de l’Europe », soulignant qu’il était « dans l’intérêt de la Grande-Bretagne que l’euro survive », trois millions d’emplois étant en jeu.

Dans une lettre ouverte publiée par le Daily Telegraph, les signataires, dont les patrons de Virgin Richard Branson et de British Telecom Mike Rake et le vice-président de Royal Dutch Shell John Kerr, ont accueilli comme un point positif la récente décision du gouvernement de prendre part comme observateur aux réunions d’experts sur le sauvetage de la monnaie unique.

Lire la suite…