Le Pontet (84) : Frappé, volé… le rendez-vous gay était un traquenard

Toujours se méfier des rendez-vous tardifs donnés dans des parkings isolés… La mésaventure de ce Vauclusien de 23 ans ne lui fera pas dire le contraire.

Vers 4h30, alors qu’il sortait de boîte de nuit, il décide de se rendre à un rendez-vous pour un plan sexuel avec un autre homme rencontré sur un service de “chat” sur internet. Le rendez-vous est donné sur un parking isolé du Pontet. Notre victime arrive, sans se douter de rien. Quand il sort de sa voiture, il se retrouve face à un homme agressif qui lui confisque ses clés de contact, et sort une matraque. Avant d’appeler deux complices en renfort. À trois contre un, aucune chance. La victime reçoit un coup de matraque sur la tête. Quand elle reprend ses esprits, son iPhone et sa voiture, une Ford Fiesta dernier modèle, ont disparu, et ses agresseurs avec.

Il est allé porter plainte à la gendarmerie, et a dû se faire poser quelques points de suture. La brigade du Pontet a ouvert une enquête.

Le Dauphiné Libéré

Une crèche attaquée à l’arme de guerre au Pontet (84)

Depuis quelques jours les établissements avec des enfants sont la cible de plusieurs attaques. Cette fois, c’est une crèche dans le Vaucluse près d’Avignon qui a été au centre de tirs. Heureusement, aucune victime n’a été référencée.

Cette attaque a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune du Pontet. Des impacts de balles ont été retrouvés par les gendarmes sur le mur de la crèche, trois voitures ont également été touchées.

Les habitants ont été réveillés par les coups de feu, ils ont immédiatement donné l’alerte. Lorsque les gendarmes arrivent sur les lieux, ils découvrent une vingtaine de douilles [...]

24matins.fr / France 3

Le Pontet (84) Mounir poussait ses copines à se prostituer

C’est une histoire qui fait froid dans le dos pourtant le prévenu, Mounir Ouali, reconnaît sans sourciller les faits reprochés devant le tribunal correctionnel d’Avignon.

Il a accompagné son amie se prostituer dans des hôtels du Pontet, il a parfois réservé la chambre et a assuré la surveillance. Sans manifester d’émotion, il admet également avoir incité cinq autres jeunes filles, dont deux mineures, à se prostituer. Ceci en leur faisant miroiter qu’il prendrait pour compagne celle qui lui rapporterait le plus d’argent.  Mounir était aidé dans sa démarche par Mehdi, 24 ans. Autre personnes mise en cause: la réceptionniste de l’hôtel.

Lors d’un sévère réquisitoire, le vice-procureur demande au tribunal de ne pas suivre les prévenus sur le chemin de la banalisation.

« Ce ne sont pas des proxénètes malgré eux. Ils ont fait un choix et entraîné sans remords dans une forme d’esclavage des mineures et des mères célibataires en errance ».

Me Bonnenfant obtient la relaxe de la réceptionniste qui ignorait tout de cette prostitution et n’a fait qu’obéir aux instructions de sa direction en proposant des tarifs pour les clients de l’après-midi. Assisté de Me Agu, Mehdi écope d’un an avec sursis et 2 000 € d’amende. Mounir Ouali, assisté de Me Marmillot, est condamné à 30 mois de prison dont 15 avec sursis et 3 000 € d’amende.

La Provence
(Merci à Lillib)

Le Pontet (84). Un détenu blessé d’un coup de couteau

Il est près de 11 heures, et comme il arrive régulièrement pendant les week-ends, des colis sont jetés depuis l’extérieur des murs de la prison et tombent dans la cour. C’est l’un de ces colis, chargé de drogue, que deux détenus se sont disputés pendant l’heure de promenade. La bagarre a été particulièrement violente. Les gardiens ont toutefois réussi à les séparer. Le premier détenu a jeté un couteau. Le second a réalisé qu’il avait une plaie au niveau de l’abdomen.

Le Dauphiné

Le Pontet (84) : Une bombe sous la voiture de deux gardiens de prison

Un couple de gardiens pénitentiaires du Pontet a vécu une scène digne des plus grands films de gangsters.

Samedi soir, vers 22h30, une des vitres de leur bâtisse est soudainement soufflée par une explosion. Les morceaux de verre traversent la pièce. Et, à l’extérieur, leur véhicule est quasiment détruit. Quant au couple, il est indemne.

Ce que tous ont pris pour un simple accident dans les minutes qui ont suivi l’explosion, serait en fait une menace d’intimidation envers le couple. Un engin explosif avec des billes de plomb a été jeté sous leur véhicule.

Le Dauphiné

Le Pontet (84) : 24 voitures détériorées avec des barres de fer

Expédition punitive d’une quinzaine de jeunes lundi soir : La bande de jeunes qui a investi la cité Joffre du Pontet a frappé au hasard des véhicules en stationnement.

« Il s’agit d’une agression injuste qui a touché des gens n’ayant rien à voir avec l’affaire et qui mérite une réponse judiciaire », tonnait hier le commandant Canivet, patron de la compagnie de gendarmerie d’Avignon. [...]

Ainsi, la cité Joffre a-t-elle été investie par une quinzaine de jeunes munis de chaînes et de barres de fer. Ils ont frappé au hasard et détérioré des véhicules stationnés dans le quartier. Bris de vitres, de lunettes arrières, de rétroviseurs, coups dans la carrosserie…

Au total, ce sont 24 véhicules qui ont été ciblés par cette bande. Une « descente » au goût de représailles puisque ce déchaînement de violence pourrait prendre sa source dans une altercation qui aurait opposé deux adolescents en début de soirée au coeur de la cité Joffre.

Un Pontétien aurait alors frappé un Sorguais, lui reprochant de s’être montré incorrect avec une jeune fille du quartier. Et le Sorguais n’aurait guère apprécié cette correction, jugeant probablement utile de revenir sur les lieux de la bagarre afin d’y faire une démonstration de force [...]

La Provence

Le Pontet (84) : En train de voler des câbles, ils jettent des pierres sur un employé

Deux hommes de 18 et 30 ans ont été surpris hier matin, dans une casse du Pontet (Vaucluse) alors qu’ils tentaient de dérober des gaines de câbles. Trois salariés de l’entreprise sont intervenus. L’un d’eux a reçu des pierres à la tête, jetées par l’un des voleurs. Il a été blessé et fait l’objet de quatre points de suture.

Les deux hommes, déjà connus de la Justice pour des faits similaires, ont été placés en garde à vue et sont présentés aujourd’hui au Parquet.

La Provence

(merci à parciparla)

Le Pontet (84): Ils découpent le coffre-fort du Buffalo Grill

Après un hôtel de luxe dans le Luberon, jeudi au matin, hier c’est le Buffalo Grill du Pontet qui a fait les frais de cette razzia sur les coffres-forts. Le restaurant avait fait, semble-t-il, le plein de clients la veille des faits.Selon toute vraisemblance, les voleurs ont agi entre la fermeture du restaurant à 2h30 et l’ouverture à 6h40. Les premières constatations des gendarmes semblent indiquer que les auteurs ont forcé une porte de l’établissement pour pénétrer dans le restaurant. Le coffre-fort a été descellé du sol et découpé à la disqueuse

D’après nos informations, qui restent encore à confirmer, le préjudice financier se situerait entre 6000 et 8000 euros. Sans compter le manque à gagner, causé hier à midi, par toute cette affaire.

Le Dauphiné

Le Pontet (Vaucluse) : Échauffourées sur la voie rapide

Tout est parti d’un mouvement de protestation, hier vers 19h45 au Pontet. Une centaine d’habitants de la cité Joffre avait décidé d’exprimer son mécontentement en bloquant l’ancienne nationale avec des conteneurs à ordures. Face à eux, une quinzaine de gendarmes et de policiers municipaux. Les raisons de la colère? Depuis quelque temps, la Ville aurait réduit la fréquence de passage de bennes à ordures.

Le Dauphiné Libéré

(Merci à Renaud84)

Le pontet (84) : Un coup de taser pour calmer un excité

Vendredi, les gendarmes du Pontet et le Psig (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) d’Avignon ont mené une opération coup-de-poing contre la drogue dans le quartier Joffre. Un des habitants, âgé de 20 ans, est passé à plusieurs reprises et à vive allure devant les gendarmes, les provoquant avant de revenir sans casque aux commandes d’un scooter.

Interpellé, le Pontétien était en possession d’un peu de cannabis. Les militaires ont dû user du taser pour le calmer. Il sera jugé le 3 juin pour outrage, rébellion et usage de stupéfiants.

Le Dauphiné

Le Pontet (Vaucluse) : Une mamie condamnée après avoir apporté de la drogue en prison

Le 7 décembre dernier, Yasmina Bennaceur, 60 ans, se rend au centre pénitentiaire du Pontet pour voir son petit-fils. Elle passe le portique de sécurité… qui sonne. Au cours de sa fouille, les agents du centre découvrent 44 g de cannabis, un téléphone et un chargeur de portable, avant de la confier aux gendarmes.

Mardi, à la barre du tribunal correctionnel d’Avignon, la sexagénaire, qui portait une minerve et des béquilles, a expliqué que des hommes l’avaient forcée à amener la drogue à son fils. Déjà condamnée pour des vols, elle a écopé de 60 jours amende à 4€. Elle s’est ensuite dirigée vers la sortie… avant de s’effondrer devant la porte de la salle. Les pompiers sont intervenus mais elle est finalement repartie indemne, avec son mari.

Le Dauphiné

(Merci à Trencavel)