Quand un journaliste du Point compare le vote FN à l’invasion nazie (maj vidéo)

mise à jour du 13 avril 2014 :


source : Le Point


Le journal Le Point réalise régulièrement des vidéos de commentaire de l’actualité. Ce vendredi 11 avril, l’hebdomadaire joue la carte de la provocation : le journaliste Frédéric Lewino compare le vote Front National à l’Allemagne nazie.

Durant tout son monologue, le journaliste parle devant un mur blanc, où est accrochée une carte de l’Europe, aux couleurs … du IIIème Reich ! Une croix gammée, symbole de l’Allemagne nazie y est très visible. Une inscription « la Trinité-sur-Mer » est également faite.

C’est une provocation qui va certainement faire réagir. Dans cette vidéo du site d’information Le Point, sur fond de faux bruits de mouette, le journaliste commence sa saynette : «en direct de la Trinité-sur-Mer, la nouvelle capitale de l’Europe. On nous annonce le retour du Franc, la fermeture des frontières et un grand projet européen : une tour de 600 mètres rebaptisée Jean-Marie le Pen à la place de la Tour Eiffel. Trêve de plaisanteries, on nous annonce un score historique du Front National (…)».

Valeurs actuelles

« Civilisation : nous sommes tous des Arabes ! » (Le Point) (rediff 2012)

Tous les hommes descendraient d’ancêtres communs ayant peuplé la péninsule arabique, selon les généticiens.

Nous sommes tous des Arabes ! Telle est la dernière révélation fracassante des généticiens. Que cela plaise ou non à Marine Le Pen et à Claude Guéant, tous autant que nous sommes, Français, Américains, Esquimaux, Chinois ou Papous, nous descendons d’ancêtres communs ayant peuplé la péninsule arabique ! Après être née en Afrique, l’humanité aurait donc fait une étape dans l’Arabie heureuse, après avoir franchi la mer Rouge. C’est du scoop. En effet, jusque-là, les grands experts des migrations humaines pensaient que la division des troupes s’était plutôt faite au Proche-Orient ou en Afrique du Nord.

(…) Le Point

Le Point condamné pour diffamation envers les immigrants chinois

Le directeur de la publication de l’hebdomadaire Le Point, Franz-Olivier Giesbert, a été condamné vendredi 24 janvier à 1 500 euros d’amende pour diffamation envers les immigrants chinois en France, en raison d’un article publié en août 2012. Il a été déclaré coupable de «diffamation publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine ou nationalité chinoise».

«A notre connaissance, il s’agit d’une première en France», a déclaré Me Alexandre-M Braun, avocat de SOS Racisme, qui avait porté l’affaire devant la justice. Intitulé «L’intrigante réussite des Chinois de France», l’article litigieux dépeint le parcours décrit comme typique de l’immigrant chinois, de la clandestinité à la réussite.

Si le tribunal correctionnel de Paris a relaxé le prévenu pour les propos contenus dans l’article principal, il a jugé trois des cinq «Commandements de l’entrepreneur chinois en France », qui figuraient dans une infographie, diffamatoires : «Tu ne rémunéreras pas tes employés car ce sont des membres de ta famille», «Tu ne cotiseras pas et donc tu ne toucheras pas d’aides» et «Tu ne paieras pas d’impôts».

Le tribunal, qui a également condamné M. Giesbert à verser à SOS Racisme 1 500 euros de dommages et intérêts et la même somme pour les frais de justice, a écarté le droit à l’humour invoqué par l’avocat du Point, Me Renaud Le Gunehec.[...]

Le jugement rendu vendredi «vient rappeler qu’il n’y a pas de divisibilité du racisme» , a souligné Me Braun, qui a dénoncé des « poncifs discriminatoires ». Il est temps de marquer un coup d’arrêt à «ce racisme anti-chinois qui est devenu trop banalisé», a-t-il ajouté.

Les limites de la liberté d’expression n’ont pas été respectées par cet article, « qui n’a fait que véhiculer des fantasmes, des suspicions sur les Français d’origine chinoise. C’est vraiment une belle décision» a renchéri David Li, président de l’AJCF, confiant avoir été «ému» en entendant le délibéré.

le Monde

Les vrais chiffres de la délinquance du 14 juillet (Exclusif Le Point)

Le Point.fr a pu consulter les chiffres officiels concernant les faits délictueux du week-end dernier. 21 fonctionnaires de police ont été blessés près de Paris.

Au lendemain de chaque 14 juillet se pose le même dilemme au ministre de l’Intérieur, qu’il soit de droite ou de gauche : doit-il publier les chiffres des incidents et des arrestations survenus au cours de la nuit de la fête nationale ?[...]

Si aucun bilan n’a été délivré concernant les faits délictueux du week-end dernier, est-ce alors parce que les chiffres ne sont pas à l’avantage du ministre ? [...]

Selon des documents officiels que le Point.fr a pu consulter, 21 fonctionnaires de police ont été blessés à Paris et dans les trois départements limitrophes de la capitale (92, 93, 94) au cours de la soirée. En 2012, le bilan faisait état de 3 policiers malmenés dans l’exercice de leurs fonctions.

Le nombre de véhicules incendiés a augmenté de 30 % par rapport à 2012, passant de 196 à 256 en 2013.

Les tirs de mortier et les jets de projectiles sur les agents de la force publique se maintiennent à un niveau élevé.

On a dénombré 386 faits de caillassage, mais surtout 337 tirs de mortier contre 210 l’an dernier.

Les pétards tirés au mortier font de plus en plus de dégâts : si les utilisateurs peuvent y perdre leur main, ces gros pétards peuvent aussi déclencher des incendies. À Suresnes (92), cette nuit-là, un tir de mortier sur le toit d’un immeuble a provoqué l’incendie de deux appartements.

À Aulnay-sous-Bois, les forces de l’ordre ont été visées par une vingtaine de tirs de mortier ainsi que des cocktails Molotov. Les policiers se sont dégagés en tirant au Flash-Ball.

Par rapport aux festivités des 13 et 14 juillet 2012, le nombre d’interpellés a diminué de près de 30 %, passant de 543 à 387.

Les individus arrêtés l’ont été principalement pour des vols aggravés ou simples et pour des jets de projectiles sur les fonctionnaires de police. De même, il y a eu, selon les statistiques officielles, 294 personnes placées en garde à vue contre 330 l’an dernier. Au vu de ce bilan, on peut comprendre que le ministre de l’Intérieur n’ait pas opté pour la transparence.

Le Point
(Merci à Zatch)

A revoir : CRS contre « jeunes » le 14 juillet

Le Point/halal : «Viande : la nouvelle guerre de religion»

Après sa Une sur «l’islam sans gêne» en octobre 2012, Le Point consacre sa une, cette semaine du 14 janvier, à la viande halal avec pour sous-titre «le dossier noir du halal». Le journal contient également les extraits du livre «Halal à tous les étals». Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) n’apprécie pas.

L’intégration doit-elle passer par le saucisson et le pinard ?», s’interroge alors le CCIF

«On voit bien où les journalistes ont voulu en venir en comparant le problème de la viande à une « guerre de religion», commente le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui estime que Le Point «joue à nouveau avec les fantasmes islamophobes». […]

Cette vision négative est surtout présente avec l’interview de l’auteur d’une enquête sur le sujet. «Sous la plume sensationnaliste du journaliste qui pose les questions et dans les réponses orientées de son invité, on retrouve tous les clichés et raccourcis islamophobes habituels : le halal serait un ‘moyen de prosélytisme’, le signe d’un ‘communautarisme exacerbé’, en proie à des ‘dérives inquiétantes’. Exemples de dérives, selon l’auteur du livre : ‘l’extension du port du voile’, les ‘petits pots pour bébé halal’, ou encore des chambres d’hôtel halal où l’on trouve ‘un Coran à la place de la Bible dans le tiroir de la table de nuit’, et où les téléviseurs ‘ne diffusent pas de films pornographiques’», indique le CCIF. […]

saphirnews

Giesbert poursuivi pour diffamation

L’association des jeunes chinois de France a annoncé dans un communiqué poursuivre en diffamation le directeur de l’hebdomadaire Le Point, Franz Olivier Giesbert pour « diffamation publique raciale à l’encontre des Français d’origine chinoise ». Une première audience est prévue le 24 janvier 2013 devant le TGI de Paris.

Dans son édition datée du 23 août 2012, Le Point avait publié un article intitulé « L’intrigante réussite des Chinois en France » qui détaille, notamment « Les 5 commandements de l’entrepreneur chinois ».

« Cette publication a entraîné un émoi légitime, notamment chez les jeunes issus de l’immigration chinoise, en raison des clichés racistes qu’elle véhicule », déplore l’AJCF.

« C’est la première fois en France qu’une plainte est déposée pour une diffamation raciale visant les Français d’origine chinoise », a expliqué Rui Wang, Porte-parole de l’AJCF. « Nous remercions SOS Racisme d’avoir accepté de déposer cette plainte, qui a pour nous une valeur de symbole »

Le Figaro

Rokhaya Diallo : «L’islam et les médias : cet acharnement sans gêne»

Par Rokhaya Diallo, « militante associative, éditorialiste » revient sur la une du Point daté du 1er novembre – «Cet islam sans gêne» et sur d’autres couvertures de magazines, ainsi qu’avec une série de faits divers dont l’écho médiatique fut très faible selon elle.

Confrontés à cette surexposition négative, les musulmans sont placés dans une remise en cause permanente de leur légitimité, matérialisée par ce message implicite : «Vous n’êtes pas chez vous, vous n’êtes pas comme nous».

« Cet islam sans gêne », « Les convertis d’Allah », « Le spectre islamiste », « La peur de l’islam », « Islam : ces vérités qui dérangent », « L’Occident face à l’islam », « Les islamistes et nous », « Pourquoi l’islam fait peur »… Ces deux dernières semaines, les unes du « Point » et de « Valeurs Actuelles » sont venues allonger la liste de ces titres anxiogènes qui se sont succédé ces derniers mois en couverture de grands hebdomadaires d’information français.

Généralement accompagnés d’angoissantes photos représentant d’immenses minarets, des hommes très barbus ou des femmes recouvertes de larges pans de tissus, elles semblent problématiser l’existence même d’un islam présenté sous un aspect exagérément violent et folklorique, comme s’il s’agissait d’un ensemble de pratiques étrangères à la France. [….]

Le Nouvel Obs (Merci à pierrelermite)

La couverture du Point fait scandale : Rokhaya Diallo vs Elisabeth Lévy

Addendum : RTL, On refait le monde, 31/10/12

Avec Rokhaya Diallo, Yves Thréard, Claude Askolovitch et Elisabeth Lévy.

« Le Point a-t-il viré à l’extrême droite ? »

Lire aussi sur LeMonde.fr « CROISADE – Le Point et sa Une « sans gêne » sur l’islam »

Valls pas choqué par la Une du Point

Image de prévisualisation YouTube

Dans l’émission « Le Grand Journal », le ministre de l’intérieur Manuel Valls a réagi à cette Une, estimant qu’elle « exprime une réalité ». « Ce qui me choque moi, c’est une femme totalement voilée. » LeMonde.fr

http://img3.imageshack.us/img3/8237/lepoint.jpg

“Remplacez ‘chinois’ par ‘noir’, ‘arabe’ ou ‘juif’ et vous avez une polémique nationale”

Il y a quelques jours, lesinrocks.com relayaient la volonté de l’AJCF (Association des jeunes Chinois de France) d’attaquer l’hebdomadaire Le Point suite à la publication d’un article intitulé “L’intrigante réussite” stigmatisant la communauté chinoise de France. Face à l’intérêt suscité par ce premier article, nous avons décidé de donner la parole à Sacha Lin et Olivier Wang, respectivement président et secrétaire général de l’AJCF, pour qu’ils nous expliquent leur démarche.

[...]

S’attaque-t-on aux Chinois car il est aujourd’hui plus difficile de s’attaquer aux autres communautés ?

Sacha Lin : Il est certain que notre petit nombre autorise les débordements. Et puis dans l’esprit des gens, le Chinois est un coupable idéal… Dans l’encadré du Point sur “les 5 commandements de l’entrepreneur chinois” (voir notre premier article), remplacez le mot “chinois” par “noir”, “arabe” ou “juif” et vous avez une polémique nationale (et justifiée !). De la même façon, dites à la radio, sur les noirs, les arabes ou les juifs ce qu’un Vincent Moscato, sur l’antenne de RMC, disait des Chinois et vous verrez les réactions : le mec en question deviendrait un paria, il se ferait immédiatement virer ! Avec les Chinois, il faut croire que c’est différent : le racisme contre notre communauté a été intériorisé…

[...]

Les Inrocks

La page Facebook du Point censurée après la publication d’une caricature de Mahomet

La page Facebook de l’hebdomadaire Le Point a été censurée mercredi soir par le réseau social après avoir publié l’une des caricatures controversées de Charlie Hebdo, représentant le prophète les fesses à l’air, a indiqué jeudi le titre.

Mercredi à 18 heures, la rédaction du Point.fr a posté sur son compte Facebook une des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo en renvoyant vers l’article « Pourquoi Charlie Hebdo joue avec le feu ? »[...]

« Moins d’une heure plus tard, le post est supprimé par Facebook et notre administrateur reçoit un message d’avertissement : le contenu publié n’est pas conforme au règlement en vigueur sur le site communautaire. »

« En conséquence de quoi notre administrateur est interdit de Facebook 72 heures durant », indique Le Point.fr dans un article expliquant la mésaventure.

« On regrettera alors que la pudibonderie – s’il ne s’agit que de cela – s’exerce sur le compte professionnel des rédactions plutôt que sur les nombreux comptes individuels complètement dénués de pudeur », estime le site internet de l’hebdomadaire. [...]

Chez Facebook, on précise que « toutes les pages sont traitées de la même manière », que ce soit celle d’une rédaction ou d’un particulier.[...]

jeanmarcmorandini.com