Meeting du CRIF ‘contre l’antisémitisme’ : Un journaliste juif antisioniste se fait tabasser par la LDJ (vidéo)

Déjà beaucoup de tension lors de la présentation du rassemblement du CRIF dans On ne va pas se mentir sur ITélé avec Sophie de Menthon et Émilie Frèche :

Le rassemblement du CRIF avec Manuel Valls, BHL, Harlem Désir, Claude Goasguen, Meyer Habib (député UDI), Ibrahim Sorel Keita (président de SOS Racisme), Hassen Chalghoumi (imam de Drancy), Louis-Georges Tin (président du CRAN), Serge Klarsfeld,
Père Thierry Vernet (cardinal archevêque de Paris), Nathalie Kosciusko-Morizet, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoë, David Assouline, etc…


lien direct de la vidéo sur : VK
source : inconnue à cette heure, le lien de la référence est mort, peut être l’Agence Info Libre ou InfoCritiqueWeb ?

Alors qu’il est lui-même juif, Jonathan Moadab de l’Agence Info Libre a été agressé par un groupe de la Ligue de Défense Juive .

Hommage à Ilan Halimi ; « nous étions [en France] avant les premiers Goyim » (vidéo)

Europe-Israël, le BNVCA et la FJN avec la participation de la LDJ et du BETAR organisent un hommage à Ilan Halimi tué par le gang des barbares en janvier 2006. Environ 500 personnes (source police) été réunies et malgré quelques moments de tension aucun incident n’a été observé.

(Merci à Memory One)

Un militant juif des agressions de Lyon, menace physiquement les « quenelliers » Français

« Nous n’attendons pas qu’il se passe un attentat anti-juif en France, nous essayons de prévenir, de faire mal avant que les antisémites ne frappent en France ». Un des « 6 justiciers anti-quenelles » mis en examen dans les expéditions punitives à Lyon contre les personnes qui ont fait le salut nazi inversé, était mardi soir sur le plateau d’i24news, où il a souhaité gardé l’anonymat. Il s’explique sur son combat et sur ses actions à venir.

Que s’est-il passé à Lyon ?

Les faits remontent à plusieurs jours. 4 serveurs d’une discothèque de Lyon ont fait le geste antisémite dans l’enceinte de l’établissement. Ils ont été avertis. Ils ont été prévenus. Nous avons appelé le responsable pour attendre des sanctions mais elles n’ont pas été prises. Nous avons donc décidé de faire justice nous-mêmes, d’agir nous-mêmes et de frapper fort.

Nous pensons que la seule solution est de faire justice nous-mêmes, même si nous avons confiance en les autorités.

Aujourd’hui, les forces de l’ordre agissent mais après les faits. Nous essayons d’agir avant. Nous n’attendons pas qu’il se passe un attentat anti-juif en France, nous essayons de prévenir, de faire mal avant que les antisémites ne frappent en France.

Vous n’avez pas peur d’entacher la réputation de votre communauté ?

Ce qui est important de souligner, c’est qu’aujourd’hui il y a une montée virulente de l’antisémitisme. Nous savons exactement ce que nous faisons. Cela peut choquer le CRIF ou d’autres organisations mais que nous agissons ou non, notre communauté a toujours été salie, à n’importe quelle époque. En 39-45 on disait que la Shoah n’arriverait pas. Nous essayons d’agir comme la résistance à l’époque du ghetto de Varsovie.

Nous voulons montrer aujourd’hui qu’il y a des Juifs qui sont prêts à réagir en 2014, que nous ne sommes plus en 39-45. Nous sommes là pour montrer qu’il y a une jeunesse très réactive et prête à réagir n’importe quand et partout.

Quelle est la prochaine étape ?

La prochaine étape c’est la surprise. Nous n’avons pas l’habitude d’exposer nos types d’actions avant de les concrétiser.

Personne n’est à l’abri ?

Nous travaillons avec une équipe de hackers qui a réussi à entrer sur le site de Dieudonné qui a été piraté. Tous les gens responsables de ces quenelles ont été identifiés. Nous connaissons leur travail, leur domicile, où ils habitent.

Le message est clair et net : ces personnes ne sont pas à l’abri. Nous avons pu faire augmenter le taux de chômage en France car énormément de personnes ont été licenciées après avoir effectuées des quenelles. C’est vrai que nous allons frapper fort.

Frapper fort ? Dieudonné en ligne de mire ?

Ce qu’on peut dire aujourd’hui c’est que Dieudonné est une cible potentielle à nos yeux. Il a instauré un climat d’antisémitisme, pousse à la violence, essaye de conquérir le maximum de jeunes musulmans ou d’autres personnes, pour les pousser à les convertir.

Alors oui, Dieudonné n’est pas à n’est pas à l’abri, Alain Soral n’est pas à l’abri. D’autres personnes ne sont pas à l’abri. Les jours parleront de toute façon et ce qui est important c’est nous faisons malgré tout confiance aux forces de l’ordre et aux pouvoirs publics. Cela ne nous amuse pas de prendre de notre temps, de notre travail, de notre vie privée pour agir en toute impunité. Mais malheureusement notre peuple a connu d’innombrables souffrances. L’illégalité en a fait partie et a démontré énormément de choses.

source : chaîne d’information israélienne i24news

rappel de l’affaire de Lyon sur fdesouche :
Lyon, Villeurbanne: violentes expéditions punitives contre le salut de la quenelle

Affaire Dieudonné : Un geste « étrange » devant le théâtre de la main d’or ?

La Ligue de Défense Juive appelle à manifester contre Dieudonné, condamné à de multiples reprises pour antisémitisme, négationnisme, apologie de crime contre l’humanité, le jeudi 16 janvier 2014 devant le Théâtre de la Main d’Or à partir de 18heures 30 , 15 impasse de la Main d’Or 75011 Paris

3 jeunes manifestants devant le théâtre de la Main d’Or. Au milieu, un jeune effectuant le geste de ralliement du Lehi, les deux doigts vers le ciel.

Merci de vous mobiliser et de diffuser partout l’information dans vos cercles d’amis. Stoppons définitivement cet antisémite !
D’autres associations se joindront à notre appel. Soyons nombreux pour obliger les pouvoirs publics à interdire ces spectacles qui n’ont plus rien d’humoristique mais qui sont à chaque fois l’occasion de distiller la haine antisémite.

source : liguedefensejuive.com

 

complément d’informations sur le Lehi selon wikipédia :

Le Lehi fut un groupe armé radical créé en septembre 1940 et n’hésitant pas à se décrire comme terroriste, qui se fixait notamment pour but l’éviction par la force du mandat britannique sur la Palestine afin de permettre une immigration sans restriction des Juifs en Palestine et la formation d’un État juif sur toute la Palestine et l’actuelle Jordanie.

Dans son combat contre les Britanniques, le groupe tentera sans succès des contacts en 1941 avec les Italiens et avec les autorités nazies. À cette date, le groupe se déclarait notamment « étroitement lié aux mouvements totalitaires européens, par sa conception du monde et ses structures ».

Houria Bouteldja aspergée de peinture par la LDJ devant l’Institut du Monde Arabe

Addendum 29/10/12 : Tribune de Pascal Boniface dans Le Nouvel Obs

Imaginons un instant qu’une responsable de l’Union des étudiants juifs de France se soit fait agresser de la même manière par des militants musulmans radicaux. Imaginons qu’un musulman populaire chez les non-musulmans, comme l’imam Chalghoumi, se soit fait agresser également par des musulmans radicaux ? Y aurait-il eu le même silence médiatique et politique ?

On peut être à peu près certain qu’il y aurait eu dans ce cas un déferlement de réactions politiques et un tohu-bohu médiatique énorme. Caroline Fourest a été récemment chahutée à la Fête de l’Humanité. Elle était le lendemain invitée au Grand Journal de Canal Plus. [...]

Addendum 27/10 : Le NPA apporte son soutien à Houria Bouteldja et aux « idées radicalement antiracistes, anticolonialistes et antisionistes qu’elle défend ».

Addendum 26/10/12 23H : Le MRAP dénonce l’agression commise contre Madame Houria Bouteldja.

« L’acte ayant été commis par la Ligue de Défense Juive, le MRAP demande à nouveau la dissolution de cette organisation dont le racisme et la violence sont une menace pour l’ordre public. Il tient à rappeler une fois de plus qu’elle a été interdite dans l’Etat d’Israël. » [...]

Aucune réaction de la LICRA ni de SOS Racisme.

Lire la suite

Vandoeuvre-lès-Nancy (54) : Des tags signés « Ligue de défense juive » sur une mosquée

LDJ. Pour la plupart des fidèles de la mosquée Al Ihsane à Vandœuvre, ces trois lettres n’avaient aucun sens jusqu’à la diffusion, dimanche sur M6, d’un documentaire sur cette sulfureuse milice, interdite aux États-Unis et en Israël, officiellement dissoute en France mais qui sévit à Paris.

Jeudi, ces trois lettres (Ligue de Défense Juive) étaient taguées sur les portes de la mosquée ainsi qu’une étoile de David et une inscription en hébreux. [...] La LDJ a-t-elle frappé à Vandœuvre ? Imam, rabbin, policiers, élus… Personne n’y croit. Tous s’accordent à dire que ces tags dégagent un fort parfum de manipulation. « Une provocation qui s’ajoute à d’autres » pour l’imam Embarek Guerdam dont le prêche de vendredi a porté sur la nécessité de rester calme. « Nous ignorons qui sont les auteurs mais il semble évident que ceux-ci cherchent délibérément la confrontation des communautés ». [...]

Est Républicain

Deux membres de la LDJ interpellés dans les Yvelines (MàJ)

Addendum : Dimanche 23 septembre, 22H45, reportage de M6 sur la LDJ

Le Marais, c’est aussi le plus vieux quartier juif de Paris. Rue des Rosiers, restaurateurs historiques et nouveaux venus se livrent à une guerre des fallafels plutôt bon enfant. Mais en coulisse les membres d’une organisation clandestine multiplient bagarres et provocations, au nom d’Israël. Pourtant la Ligue de Défense Juive, interdite en France, est considérée comme une organisation terroriste aux États-Unis.

M6
____________________________________________

Deux jeunes gens de 17 et 20 ans, membres de la ligue de défense juive (LDJ), ont été interpellés hier matin à Rambouillet (Yvelines) par les gendarmes de la section de recherches de Versailles. Ils sont soupçonnés d’avoir jeté un engin incendiaire, le soir du 13 septembre à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, sur la voiture d’un militant de la cause palestinienne, qui est également journaliste indépendant.

Le jeune homme de 24 ans était venu rendre visite à son frère lorsque sa voiture a été prise pour cible. Les gendarmes ont retrouvé une bouteille avec de l’acide et de l’aluminium. Les murs du cabinet médical de son frère ont été tagués, pour inciter le jeune homme à cesser ces activités sur son blog.

Le Parisien

(merci à Zentropiste)