La France va accueillir davantage de réfugiés syriens

Laurent Fabius souhaite que la France accueille plus de réfugiés syriens. Le ministre des Affaires étrangères a déclaré ce jeudi sur RTL avoir donné «des instructions pour que la demande de droit d’asile puisse être instruite beaucoup plus rapidement que dans le passé. Nous allons aller vers un accueil plus large de toute une série de familles qui ont une attache avec la France».

Hebergeur d'image

Plusieurs organismes avaient dénoncé mercredi les entraves que la France mettait, selon elles, à l’accueil de réfugiés syriens sur son territoire. [...]

Le Parisien

Thomas Fabius, flambeur des tables monégasques : « il a joué trois millions d’euros en une seule soirée »

Le fils ainé du ministre des Affaires étrangères, qui serait non-imposable mais possède un appartement parisien à sept millions d’euros, est un habitué de la Côte d’Azur.

(…)

Selon une source proche des croupiers, « il appelle même les inspecteurs des jeux par leur prénom ». Plutôt orienté vers les jeux européens (roulette, trente et quarante), Thomas Fabius débarque souvent à l’improviste en Principauté, à bord d’un jet privé. Une limousine le conduisait de Nice à Monte-Carlo. Et il y aurait craqué des sommes colossales.

« Lors d’un réveillon, il a joué trois millions d’euros en une seule soirée », affirme un témoin. « C’était compulsif, il était assez agité, pas particulièrement discret. Il a beaucoup perdu, mais finalement regagné deux millions d’euros. Ce soir-là, il avait laissé 200.000€ de cagnotte. » La « cagnotte », c’est le pourboire offert aux croupiers.

Nice-Matin

Fabius hué par des anti-mariage gay (vidéo)

Environ 200 personnes se sont réunies face au musée des Beaux Arts de Rouen aujourd’hui pour huer la venue de Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères s’est déplacé en Haute-Normandie afin d’inaugurer la deuxième édition du festival « Normandie Impressionniste ».

Libé Vs Fabius : Demorand s’excuse

Par NICOLAS DEMORAND Directeur de Libération

Retour sur l’édition de Libération du lundi 8 avril 2013. A la une, cette manchette : « Affaire Cahuzac, le cauchemar continue », accompagnée d’un sous-titre : « Après le scandale impliquant l’ex-ministre, Laurent Fabius dément, à « Libération », détenir un compte suisse. Panique à l’Elysée ». En page 2, un article raconte comment la République a tremblé de la base au sommet pendant 48 heures, les journalistes du service politique de Libération parvenant à établir les faits et la chronologie de ce week-end pas comme les autres (informations confirmées, d’ailleurs, par le Canard enchaîné de ce mercredi, au terme de sa propre enquête).

Fin de l’acte 1 et début du suivant au moment où le journal paraît. Indignation immédiate autour de trois critiques principales : Libération aurait accusé, sans preuve, Laurent Fabius de détenir un compte en Suisse ; ce faisant, nous aurions propagé une rumeur au lieu de publier des informations ; nous avons révélé que des confrères menaient une enquête sur le sujet.

Il est possible de répondre à ces critiques, exprimées à l’extérieur du journal et au cours de vifs débats internes à la rédaction. Mais l’essentiel est ailleurs : l’édition du 8 avril 2013 a creusé un écart entre l’intention journalistique de départ et la réception, par une partie du public, de notre travail. Cet écart, impossible de l’ignorer ou de le minorer. Or, comme directeur de Libération, je suis aussi comptable des réactions que suscite le journal une fois qu’il circule dans l’espace public et des erreurs dont j’assume par définition la responsabilité. Que les lecteurs de Libération ayant été choqués par l’édition du 8 avril reçoivent ici mes excuses les plus sincères.

Libération

______________________________________

En 2008, quand Demorand déplorait les rumeurs :

Demorand contre les rumeurs – Best Of Arrêt sur… par asi

Laurent Fabius dément détenir un compte en Suisse (MàJ)



Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères dément catégoriquement détenir un compte en Suisse contrairement à la rumeur qui court partout dans Paris et aux preuves que détiendrait Mediapart selon Libération.

Le quotidien à paraître ce lundi 8 avril révèle que François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault se trouvent confrontés à la menace de ce nouveau scandale en plein incendie Cahuzac.

Selon le quotidien, « Mediapart aurait en sa possession les preuves que Laurent Fabius détient un ou plusieurs comptes en Suisse » et Fabrice Arfi, le journaliste qui a notamment travaillé sur l’affaire Cahuzac a rencontré samedi matin le ministre dans le cadre de son enquête.

(…) LeLab

Le flash d’actualité hebdomadaire avec « Voix de la Russie » (vidéo)

Au sommaire de ce n°19 du lundi 28 janvier 2013 :

  • L’Europe de Bruxelles n’était qu’une étape vers la mondialisation
  • Quand l’or part… les guerres arrivent…
  • La diplomatie selon Sergeï Lavrov : incompréhensible pour un Laurent Fabius
  • Le CRSC de Paris rend hommage à Vladimir Vyssotsky
  • La France et l’Allemagne fêtent les 50 ans du Traité de l’Élysée comme un vieux couple
  • Solidarité Kosovo n’oublie pas les Serbes du Kosovo et de la Métochie
  • Mali : la France paie l’addition libyenne
  • Nigéria : le massacre des chrétiens continue

Fabius a passé ses vacances à Zanzibar

Selon les informations du Lab d’Europe1.fr, le chef de la diplomatie Laurent Fabius a passé « quelques jours » au large de la capitale de la Tanzanie, Dar-es-Salaam, dans l’archipel de Zanzibar, à l’occasion des fêtes de fin d’année. [...]

Avant les vacances, François Hollande avait pourtant donné pour consigne à ses ministres de séjourner à moins de deux heures de Paris. [...]

Le Figaro

France-Algérie: pas de « traité d’amitié » mais un « partenariat stratégique »

La France souhaite conclure un « partenariat stratégique » avec l’Algérie à l’occasion de la visite, en décembre, du président François Hollande dans ce pays, mais pas un « traité d’amitié », que « ne souhaitent pas » les Algériens, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

« Nos amis algériens ne souhaitent pas qu’on rentre dans ce type d’instrument juridique. Ils veulent un partenariat stratégique avec nous et c’est aussi notre approche », a affirmé M. Fabius, sur Europe 1 et I-télé.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le ministre délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif, avait pour sa part dit « espérer » que le traité franco-algérien « portera le nom de traité d’amitié ».
« Je pense que ce concept ne sera pas retenu », a dit M. Fabius.
Il a par ailleurs réaffirmé que ce voyage du président Hollande ne donnerait pas lieu à une repentance de la France sur son passé colonial. « Les Algériens ne souhaitent absolument pas qu’on fasse un voyage tourné vers le passé », a-t-il affirmé.

Le Parisien (Merci à Waterman)

Laurent Fabius accueille volontiers les investissements qataris en France

Le ministre des affaires étrangères souhaite la bienvenue aux investissements du Qatar en France en relativisant leur signification politique.

Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, voit d’un bon oeil les investissements du Qatar en France, et ce alors que la polémique grandit sur les 50 millions d’euros que le Qatar veut injecter dans un fonds pour les banlieues, et qui suscite bien des oppositions à droite. Or, pour le chef de la diplomatie française, ces investissements du Qatar n’ont « aucune pesée sur la politique étrangère » de la France.

« Bienvenue à tous les investisseurs, dès lors que c’est clair et que ça permet d’apporter des emplois et un soutien » indique l’ancien Premier ministre pour qui « on a beaucoup parlé du Qatar, c’est vrai que son action est souvent spectaculaire. Mais dès lors que les investissements sont positifs pour la balance française, pour l’emploi, je ne vois pas pourquoi on serait réticents« .

« Nous avons de très bons contacts avec les autorités du Qatar que nous voyons régulièrement et nous sommes parfaitement au clair. (…)

Paris dépêche

Lire : Qatar : sous les gratte-ciel, l’enfer des travailleurs