Canal+ transforme un « hispanic » acquitté en un blanc assassin d’un adolescent noir innocent (vidéo)

Affaire Trayvon Martin sur wikipédia : L’affaire Trayvon Martin est une polémique médiatique et judiciaire issue de la mort par balle de Trayvon Martin, un jeune Afro-Américain de 17 ans, non armé. L’auteur du coup de feu, George Zimmerman, un Latino-Américain de 28 ans, était le coordinateur de la surveillance de voisinage de la résidence fermée où est mort Trayvon Martin qui y résidait temporairement.
La décision initiale de ne pas inculper Zimmerman, et le débat sur la remise en question de la loi de Floride nommée Stand your ground (Défendez-vous) reçurent une attention toute particulière aussi bien aux États-Unis que dans le monde entier. Des accusations de racisme à l’encontre de Zimmerman et de l’attitude de la police dans l’affaire, accompagné de l’intense couverture médiatique — qui parfois rapportait des faits inexacts — contribuèrent à ce que l’opinion publique exige l’arrestation de George Zimmerman.
Le 13 juillet 2013, le jury, composé de six femmes, déclara Zimmerman non coupable de toutes les charges retenues contre lui, après 16 heures de délibérations.

wikipédia en anglais : George Zimmerman had identified himself as Hispanic on voter registration forms [George Zimmerman s'était identifié comme hispanique sur les formulaires d'inscription des électeurs]

La vision de Canal Plus dans l’Effet Papillon du 8 mars 2014 :

57s « l’idée est de profiter du meurtre d’un jeune noir par un blanc pour se faire de l’argent sans aucun état d’âme »

2mn50s « à l’époque on pouvait imaginer que Zimmerman marquait ainsi son respect pour l’ado innocent qu’il avait abattu. »

lien direct de la vidéo sur : VK

Michèle Tribalat : «Le vote musulman en France est presque aussi polarisé que celui des Noirs aux Etats-Unis»

Michèle Tribalat, démographe spécialiste de l’immigration, analyse le poids des minorités dans les élections aux Etats-Unis et fait une comparaison avec la France.

Le PS a donc tout intérêt à bichonner cet électoral. Nul doute que le droit de vote accordé aux étrangers, s’il passe, viendra sécuriser ce matelas de voix.

La France a une population d’origine étrangère en proportion moins élevée que les États-Unis. La polarisation du vote latino, et plus encore du vote noir sur les candidats démocrates est bien connue. […]

Si la situation de la France est plus confuse, on sait néanmoins que le think tank Terra Nova a défini la nouvelle cible du PS, qu’il appelle la France de demain, comme étant composée des minorités des quartiers populaires, des femmes, des jeunes et des diplômés. La stratégie électorale ainsi dessinée doit choyer ces segments d’électorats afin, notamment, de disposer d’un matelas de voix que la droite ne sera pas en mesure de disputer au PS. […]

L’insee a estimé à 11,7 millions leur nombre, soit 19 % de la population de la France métropolitaine. En 2017, on devrait, si la croissance en nombres absolus observée entre 1999 et fin 2008 se maintient, il devrait y avoir une population d’origine étrangère de l’ordre de 13 millions, ce qui représenterait environ 21 % de la population. […]

Atlantico

La fin des USA ?

Il s’agit d’une hypothèse tout ce qu’il y a de plus sérieuse, même si elle tend à défier le sens commun et l’image d’un pays que nous croyons si familier.

Origine ethnique des ancêtres, aux USA (cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Les USA traversent aujourd’hui l’une des crises les plus graves de leur courte histoire, mais cette crise n’est que partiellement économique et les problèmes de l’Amérique, jusqu’ici différés et ignorés, grâce à l’empire et à la domination planétaire de l’Oncle Sam, risquent de ressurgir avec une violence [qu'on] peine à imaginer.

Suite et commentaires sur Fortune