Trappes : le ministre de la ville veut des réunions régulières habitants/policiers pour restaurer le lien

Le ministre de la Ville, François Lamy, a indiqué ce vendredi 26 juillet 2013 à Trappes (Yvelines) qu’il réfléchissait à la mise en place de réunions régulières entre policiers et habitants des quartiers sensibles pour restaurer « un lien distendu. »

Après les échauffourées de la semaine dernière, le ministre de la ville François Lamy était en visite ce vendredi 26 juillet 2013 à Trappes. L’occasion pour lui d’évoquer l’idée d’un meilleur dialogue entre policiers et habitants des quartiers sensibles grâce à des réunions régulières. « Je suis en train de réfléchir avec Manuel Valls au fait que déjà dans un premier temps, dans les Zones de sécurité prioritaires (ZSP), on organise ce type de réunions régulières, un cadre où tout d’un coup le citoyen voit autrement le policier. »

Il a évoqué la possibilité « que régulièrement les policiers viennent rendre compte de leur activité auprès des citoyens par des rencontres qui pourraient se dérouler le week-end ou le soir. » « La police expliquerait son travail pour entendre les doléances des habitants pour que, petit à petit, se réinstalle le sentiment que la police est au service des citoyens et qu’elle est là pour les protéger, ce qu’elle fait tous les jours » a-t-il poursuivi.

(…) France 3 Île-de-France

Le ministre de la Ville délocalise ses voeux à Clichy-sous-Bois (93)

C’est Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) que le ministre de la Ville François Lamy a choisi pour adresser ses voeux. « L’idée était d’avoir un lieu symbolique ailleurs qu’à Paris dans le VIIe arrondissement », confirme-t-on au ministère. François Lamy s’associe à la cérémonie clichoise, qui a été fixée au 8 janvier par le maire PS, Olivier Klein.

(…) Le Parisien

Amiens : Des «emplois francs» pour les «jeunes gens des cités sensibles»

Le ministre de la Ville François Lamy s’est dit favorable cet après-midi à des «expérimentations» à Amiens, une semaine après les heurts dans les quartiers Nord de la ville, avec notamment la mise en place d’«emplois francs» destinés à favoriser l’embauche des jeunes gens des cités sensibles. Des affrontements ont opposé en début de semaine dernière à Amiens-Nord une centaine de jeunes aux policiers faisant 17 blessés chez les policiers et provoquant des millions d’euros de dégâts.

Ces emplois, qui figuraient dans les propositions du candidat François Hollande, seraient destinés aux jeunes gens issus de quartiers difficiles. Ils prévoient des exonérations fiscales aux entreprises qui embauchent des jeunes issus de quartiers sensibles. Le ministre doit lancer à la rentrée une concertation qui doit aboutir début 2013 à une refonte de la carte de la politique de la ville, destinée, comme il l’a répété aujourd’hui, à «concentrer les moyens là où on en a besoin».

«Ici il y a eu beaucoup d’argent mis dans la rénovation urbaine, on commence à en voir les résultats dans l’amélioration de la vie des citoyens. Ceux qui n’en ont pas bénéficié en réclament», a estimé François Lamy. Pour autant, «tant qu’on continuera d’avoir des populations avec ces difficultés, on aura les mêmes effets», a-t-il nuancé. [...]

Le Figaro

Complément :

« Il est impossible de résorber les émeutes, l’insécurité ou l’économie souterraine à partir de mesures contre le chômage. Ces mesures ne feront pas une émeute en moins, ne feront pas un criminel en moins. Les deux phénomènes n’ont rien à voir».

Image de prévisualisation YouTube