Arnaud Lagardère: « les Qataris sont nos amis! »

Pour le co-gérant du groupe Lagardère, le Qatar est un « Etat francophile » et « un investisseur avisé » aux « intentions amicales ».

Dans un entretien au Monde, Arnaud Lagardère s’exprime sur ses rapports avec le Qatar, dont le fond souverain détient 12,8% du groupe Lagardère, ce qui en fait le premier actionnaire.

Leur arrivée au capital « est plutôt une marque de confiance. Dès leur arrivée chez nous, en 2006, les intentions des Qataris ont été amicales et inscrites dans la durée. Ils ont approuvé notre stratégie de recentrage dans les médias et nous ont soutenus dans les moments difficiles, » assure le co-gérant du groupe.

« J’ai d’excellentes relations avec la famille régnante ou avec Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. Je rencontre régulièrement le cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, à Doha ou à Paris. J’entends dire que ce sont des investisseurs dangereux. Pour moi, ce sont des investisseurs avisés« , poursuit Arnaud Lagardère.

Un strapontin pour le Qatar

Selon lui, « quand cet Etat francophile est arrivé, en 2006, il était intéressé par le sport et la production d’émissions de télévision dans le cadre du lancement d’Al-Jazira. Les Qataris ont toujours indiqué qu’ils monteraient au capital. Ce qu’ils ont fait en 2011, avec aussi pour objectif de moyenner le montant de leur investissement. Je ne vois aucune intention hostile. Il faut apprendre à les respecter!« Enfin, l’héritier indique « discuter régulièrement » de synergies dans le sport, « mais pour l’instant, aucun projet commun ne s’est matérialisé« .

Toutefois, lorsque le Qatar est monté à 12,8%, il avait indiqué à l’AMF « envisager de proposer sa nomination au conseil de surveillance de Lagardère« . Une demande à laquelle Lagardère n’a jamais accédé, leur accordant uniquement un siège au conseil de la branche sports.

BFM

«Le nouveau musée de l’Institut du Monde Arabe veut rayonner en France et à l’international»

Aujourd’hui est inauguré le nouveau musée de l’Institut du Monde Arabe, point de départ de la célébration des 25 ans de l’institution, destinée à affirmer les liens privilégiés de la France avec les pays arabes. Le président de l’IMA, Renaud Muselier, présente aux Echos ses projets.

Ce nouveau musée de l’IMA, est-ce un musée d’art islamique ou un musée de société?

 

Le nouveau musée de l’Institut du Monde Arabe a été entièrement repensé après 3 ans de fermeture.

A l’heure ou le Louvre s’apprête à ouvrir son département des arts de l’Islam, il fallait rendre au musée de l’IMA sa singularité,

en partant des hommes et non plus des collections : les hommes et leurs langues, leurs arts, leurs cultures, leurs religions, leurs influences mutuelles. Nous avons remonté le temps bien avant la naissance de l’Islam, jusqu’aux cultures préhistoriques puis aux civilisations antiques qui ont marqué cette aire géographique (…)

Quels sont vos moyens et qui vous finance?

Le budget de rénovation est de 5 millions d’euros, apporté principalement par les mécénats du Koweït pour 3 millions, la fondation Lagardère pour un million et l’Arabie saoudite pour 416.500 euros. Le budget de fonctionnement est en cette année de 230.000 euros, essentiellement consacré aux expositions. (…)

Les Echos

Arnaud Lagardère attaque La Tribune

Arnaud Lagardère, héritier de l’empire du même nom, a décidé de poursuivre en justice le quotidien économique La Tribune pour « diffamation publique » à la suite d’un article paru fin juillet, a indiqué mercredi un communiqué du groupe.

« Arnaud Lagardère a chargé Me Marie Burguburu de déposer plainte du chef de diffamation publique à la suite d’informations parues dans La Tribune du 25 juillet dernier sous le titre +Arnaud dirige-t-il encore Lagardère?+ », selon le communiqué.

Le Figaro

Un chalet, un emploi, un supermarché : la prison du futur

Un petit chalet pour chacun, un emploi à plein-temps, des formations et un domaine ultra-sécurisé comprenant un supermarché : la prison du futur devrait ouvrir ses portes en 2012 dans la région parisienne.

Chargé de mission sur le milieu carcéral par le gouvernement, l’homme d’affaire Pierre Botton, qui a lui-même connu les geôles françaises, et son association « Les prisons du coeur » ont mis au point ce concept unique du monde de village-prison qui a retenu selon lui l’attention de l’Elysée.

« Ce centre sera composé de 120 chalets-cellules individuels », a-t-il expliqué à Lyon en présentant le prototype de l’une de ces petites habitations de 11,5 m2. « L’originalité du concept tient aussi au fait que les détenus travailleront à plein-temps avec une rémunération au smic, qui leur permettra de payer leurs loyers, leurs charges, mais aussi d’indemniser leurs victimes », ajoute-t-il.

Pierre Botton a signé des partenariats avec de grandes entreprises comme Carrefour, Schneider-Electric, Lagardère, Toupargel et M6 qui offriront emplois et formations aux détenus. Son village pénitentiaire comprendra en son sein un supermarché ouvert au grand public et géré par les détenus. (…)

LePoint.fr

Merci à Jean Moulin

 

 

Plusieurs médias poursuivis par «l’homme à la Porsche» de DSK

Ramzi Khiroun, proche de Dominique Strauss-Kahn, et montré du doigt, avant l’arrestation de son champion à New York, pour sa coûteuse Porsche Panamera dans laquelle DSK et son épouse étaient montés place des Vosges, aurait déposé, selon le Point.fr, cinq plaintes contre différents médias ou journalistes, à qui il reproche de l’avoir diffamé, dénigré ou injurié.

Âgé de 40 ans, Ramzi Khiroun a été le collaborateur de DSK à l’Assemblée nationale jusqu’en 2007 et a travaillé pour l’agence de publicité et de communication EuroRSCG. Il est aujourd’hui porte-parole du groupe Lagardère et figure parmi les principaux conseillers de son dirigeant, Arnaud Lagardère.

Son avocat dénonce une chasse aux sorcières .Après la parution de ce cliché, pris le 28 avril, mais avant l’affaire du Sofitel, de nombreux journaux avaient consacré un portrait à cet homme de l’ombre, fidèle d’un trio de fidèles complété de Gilles Finchelstein et d’Anne Hommel, capable de prendre un avion au pied levé pour Washington, pour démêler les déboires de DSK aux prises avec l’affaire Piroska Nagy, cette économiste hongroise avec qui le directeur du FMI avait eu une liaison courant 2008.

Ramzi Khiroun n’a donc pas apprécié que l’on parle de lui et qu’on interprète son rôle au côté de l’ancien homme fort. Selon le Point, les plaintes visent notamment le magazine Challenges. Le mensuel a fait état des «menaces» que cet homme de communication aurait lancées à Tristane Banon, la jeune femme qui dit avoir été agressée par DSK dans un appartement parisien, et «des scandales» qu’il aurait contribué à «étouffer». Ramzi Khiroun vise aussi le journal L’Union, et le site internet Electron libre qui estimait que son emploi chez Lagardère était fictif.[...]

Le Parisien

(merci à Mandrin)

Mais qu’arrive-t-il à Laurent Ruquier? ‎

Lundi, Laurent Ruquier poussait un violent coup de gueule contre certaines réactions entendues à propos de l’affaire DSK. Trop violent? Mercredi, il est tombé malade au point au point de devoir annuler l’enregistrement d’On n’est pas couché qui devait être diffusé samedi.

Gala

 

17/05/2011 :

- Laurent Ruquier vs DSK

La seule qui a été sincère hier dans toutes les radios et toutes les télés c’est bien Marine Le Pen puisque personne dans le milieu journalistique et parisien n’est surpris par ce qui est arrivé. »

 

Affaire EADS : Lagardère SCA mis en examen

Le groupe de médias Lagardère a annoncé vendredi sa mise en examen pour délit d’initié lors de la vente d’une partie de ses actions dans le groupe européen d’aéronautique et de défense EADS.

Plusieurs anciens dirigeants d’Airbus ainsi que les groupes EADS et Lagardère sont soupçonnés par la justice d’avoir bénéficié d’informations privilégiées avant l’annonce de retards du programme du très gros porteur A380 en 2006.

En novembre 2009, une enquête de l’Autorité des marchés financiers avait blanchi le groupe dirigé par Arnaud Lagardère. Une enquête judiciaire distincte était par ailleurs toujours en cours. [...]

Le Figaro

Denis Olivennes contre « les groupes industriels »

A son arrivée au « Nouvel Obs » en 2008, l’ex-patron de la Fnac, nommé mardi à la tête d’Europe 1, ne mâchait pas ses mots contre les sourdes menaces contre la liberté de la presse. En juin 2008, Denis Olivennes quittait la Fnac pour diriger Le Nouvel Observateur. L’occasion d’un vibrant plaidoyer pour la liberté de la presse, forcément, contre « la concentration des pouvoirs médiatiques entre les mains de quelques groupes industriels ». Suivez son regard.

Extrait :

« Le Nouvel Observateur est au cœur de trois défis cardinaux des années à venir. Tout d’abord un enjeu de liberté. Je veux parler évidemment de la « libre communication des pensées et des opinions (…) l’un des droits les plus précieux de l’homme », comme dit la Déclaration de 1789. Elle n’est certes pas menacée dans notre pays par quelque moderne despotisme. Mais, plus sourdement, par la concentration des pouvoirs médiatiques entre les mains de quelques groupes industriels, avec la connivence d’intérêt ou la complaisance qu’une telle situation implique parfois, soit vis-à-vis du monde économique, soit vis-à-vis de telle ou telle force politique et plus généralement du pouvoir. Il est à craindre que les choses n’aillent pas s’améliorant à l’avenir. La totale indépendance du Nouvel Observateur par rapport aux puissances quelles qu’elles soient, son entière liberté de pensée et de parole sont un bien rare et précieux qui doit être défendu becs et ongles et garanti pour les années qui viennent. »

Transmis au groupe Lagardère, groupe industriel dirigé par celui que Sarko désigne comme son « frère », et propriétaire d’Europe 1. Son nouvel employeur.

Bakchich

Comment l’AMF a sauvé Lagardère et consorts

Une enquête de chercheurs suisses vient à point pour montrer les graves insuffisances de l’enquête menée par l’Autorité des marchés financiers sur les délits d’initiés éventuels des cadres dirigeants d’EADS.

Nickel chrome ! Arnaud Lagardère et tous les dirigeants d’EADS sont donc sortis blanchis de l’enquête diligentée par EADS sur les soupçons de délits d’initiés après l’annonce des retards de mise au point de l’Airbus A 380, en 2006. Après trois ans et demi d’investigations, l’Autorité des Marchés financiers (AMF) a refusé de suivre l’un de ses propres enquêteurs, Antoine Coureault lequel estimait que sept dirigeants devaient être sanctionnés. Pourtant, La Tribune avait révélé que les dirigeants de l’entreprise ont été les destinataires d’un document interne les informant des retards dès le 6 mars, deux semaines avant le début des cessions massives d’actions par les cadres dirigeants ! La décision de l’AMF ne va pas conforter sa crédibilité. Pour trois raisons …

suite

Fiscalité des entreprises : plus on est gros, moins on paie…

Un nouveau rapport du Conseil des prélèvements obligatoires constate que ce sont les plus grandes entreprises qui paient le moins d’impôts. Les raisons en sont faciles à voir : les multinationales maîtrisent parfaitement le recours aux paradis fiscaux et aux multiples « niches fiscales ». Elles ont aussi des filiales à l’étranger et peuvent, via les prix de ventes internes à l’entreprise, s’arranger pour déclarer leurs bénéfices là où les impôts sont les plus faibles.

Il est impossible de savoir dans quelle mesure telle ou telle entreprise utilise tel ou tel paradis fiscal pour échapper à l’impôt dû sur tel ou tel territoire. Il n’existe pas en effet pour l’instant d’obligation pour elles de déclarer dans leurs comptes annuels les montants de chiffres d’affaires réalisés et d’impôts payés dans chacun des pays où elles opèrent.

Seules quatre entreprises du CAC 40 ont payé un impôt sur les sociétés qui corresponde au taux officiel en France. Toutes les autres ont trouvé le moyen de réduire sensiblement l’addition. (…) La palme revient sans conteste à la société immobilière Unibail-Rodamco, qui a réussi l’exploit de ne consacrer que 1 % de ses bénéfices cumulés sur 2006-2008 à l’impôt…

Suite et commentaires sur Fortune

Pour le Journal du Dimanche, la Turquie est déjà en Europe

Capture d’écran du 8 aout 2009. L’infographie est incomplète probablement pour empêcher sa reproduction.

La Turquie a été sciemment intégrée dans le décompte de la population de l’Union Européenne (source) et il est, selon nous, strictement impossible qu’un tel article provienne d’une erreur ou d’une méconnaissance. Il s’agit bien, partout, et par tous les moyens, de faire entrer dans les esprits que l’intégration de la Turquie est inéluctable et déjà actée. (capture complète)

Le Journal du Dimanche fait partie du Groupe Lagardère. Dans l’affaire de EADS (Airbus), Arnaud Lagardère a été soupçonné de délit d’initié. Il a en effet vendu une grande partie de ses action peu avant que l’action ne chute et réalisé 890 millions d’euros de plus-values (Canard Enchaîné du 30 mai 2007). (affaire Lagardère/EADS : voir ici)

Dans le réseau de relations d’Arnaud Lagardère, on compte Nicolas Sarkozy, Martin Bouygues, Laurent Fabius, Alain Juppé, Bertrand Delanoë, François-Henri Pinault… Il a été promu Chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 2009.