Elle réclamait du travail à François Hollande l’été dernier : elle finit candidate PS

En août dernier devant de nombreuses caméras, cette quinquagénaire de Vendée avait interpellé François Hollande sur les conditions de vie des chômeurs seniors. Six mois plus tard, Nathalie Michaud est candidate sur la liste municipale du maire sortant socialiste de La Roche-sur-Yon, Pierre Regnault.

« Quand on m’a contactée, j’ai rencontré un maire, mais au-delà d’un maire, j’ai rencontré une personne qui m’a semblé humaine, qui m’a vraiment semblé s’investir pour les habitants de sa ville », a expliqué Nathalie Michaud, lors de la conférence de presse de présentation de la liste. « Cela m’a vraiment touchée, je me suis dit: j’ai envie de m’investir moi aussi pour mes concitoyens. J’ai envie de travailler pour eux, d’être à leur écoute et cette équipe me semblait la plus proche de mes convictions », a-t-elle ajouté. [...]

« Je vais peut être apporter le discours des personnes qui sont comme moi, qui vivent encore ou qui ont vécu la précarité, la dureté de la vie », a souligné Nathalie Michaud. [...]

Huffington Post

La Roche-sur-Yon (85) : un homme d’origine géorgienne tué au cours d’une bagarre

Les faits se sont déroulés le soir de Noël, un homme a été retrouvé mort au pied d’un immeuble dans le quartier du Coteau à la Roche-sur-Yon, 5 personnes elles aussi d’origine géorgiennes ont été placées en garde à vue.

Selon le procureur de la république de La Roche-sur-Yon, la victime est un homme de nationalité géorgienne né en 1974. Pour l’instant 5 personnes, de même nationalité sont en garde à vue. Elles auraient, soit assisté à la scène, soit y ont participé. L’homme serait mort d’un coup de couteau, bien qu’un coup de feu ait été tiré après que l’homme soit au sol.

(…) france 3 Pays de la Loire

La Roche-sur-Yon (85) : François Hollande accueilli par des opposants au mariage homosexuel (MàJ vidéo)

Le président François Hollande a effectué mardi à La Roche-sur-Yon (Vendée) un nouveau déplacement sur le thème de l’emploi, qu’ont voulu perturber des opposants au mariage pour tous.

Avant son arrivée dans une agence Pôle Emploi de la ville, une cinquantaine d’opposants à la loi sur le mariage homosexuel avaient accueilli bruyamment le chef de l’Etat. Manifestant aux cris notamment de «dictature socialiste» et «police politique», la plupart ont été tenus à l’écart par les forces de l’ordre. Quelques-uns ont toutefois sifflé à l’arrivée du cortège présidentiel.

Arrivée en fin de matinée, le chef de l’Etat a entamé sa visite par une agence de Pôle Emploi ayant signé une convention avec la chaîne de restauration rapide KFC pour l’emploi de chômeurs de longue durée. [...]

Est Républicain

La Roche-sur-Yon. Un jeune motard fonce sur un policier et le blesse gravement

Un adolescent qui conduisait une moto a foncé sur un policier de la brigade anti-criminalité lors d’un contrôle, dans le quartier de la Vigne-aux-Roses, à La Roche-sur-Yon.

Sérieusement blessé à la tête, le policier a été transporté aux Urgences de l’hôpital. Ses collègues ont immédiatement interpellé le jeune homme de 17 ans.

Le syndicat Alliance dénonce l’agression de leur collègue. « Ça démontre que La Roche-sur-Yon n’est pas à l’abri de ce genre de faits, de plus en plus nombreux et de plus en plus graves. »

Le syndicat attend « une réponse pénale à la hauteur de la gravité des faits. »

Ouest-France

La-Roche-sur-Yon (85). Expulsée en septembre dernier, la famille tchétchène est revenue

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, hier après-midi, parmi les ONG de Vendée : la famille Dzhanaraliev, originaire de Tchétchénie, expulsée en septembre dernier en Vendée, est de retour. L’expulsion de cette famille de huit enfants vivant dans un bungalow de 20 m2 dans un quartier de La Roche-sur-Yon avait suscité une intense émotion, politiques, associations et l’évêché s’indignant des méthodes employées.

Le 27 septembre, vers 6 h, un impressionnant dispositif de CRS avait en effet été déployé pour interpeller cette famille. Le lendemain, malgré la mobilisation, ils quittaient le sol français pour la Pologne à bord d’un avion spécialement affrété pour l’occasion. Pourquoi la Pologne ? Parce que c’est dans ce pays de l’Union européenne que le couple avait déposé sa première demande d’asile.

Mais, depuis, les nouvelles se faisaient plus rares. Jusqu’à l’appel de Rumissa Dzhanaraliev, hier, survenu en début d’après-midi. Elle venait d’arriver en gare de La Roche-sur-Yon. « Quand elle m’a appelée, je n’y croyais pas, témoigne Karine Fahy, de la Cimade. On s’est mise à pleurer toutes les deux. » Visiblement éprouvée par un voyage de cinq jours, Rumissa est accompagnée de ses cinq plus jeunes enfants, les trois plus grands ayant préféré rester à Paris, « de peur de vivre une nouvelle expulsion », raconte une interprète. Le père, lui, n’a plus donné de signes de vie depuis plusieurs semaines.

Un nouveau parcours administratif commence pour cette famille tchétchène.

Ouest France

Merci à Nathan_

La Roche sur Foron (74). Un jeune Rochois retrouvé mort au fond d’un puits

Depuis une semaine, les gendarmes de l’Aude recherchaient l’identité d’un homme retrouvé mort au fond d’un puisard. Un promeneur l’avait découvert par hasard sur les berges de l’étang de la Palme, entre Narbonne et Perpignan. L’homme mesurant 1,85 m gisait recroquevillé au fond d’un puits fermé par un couvercle.

L’autopsie pratiquée mercredi a confirmé que l’homme était mort d’un coup violent porté sur la tête. Le coup a provoqué « une fracture multiple et complexe du crâne ». C’est une étude ADN qui a permis d’identifier l’identité de la victime. Il s’agit de Johan De Cock, un Rochois qui allait avoir 30 ans le mois prochain.

L’information a été confirmée par la propre mère de la victime qui habite toujours la ville. Depuis plusieurs mois, elle n’avait pas de nouvelles de lui expliquant qu’il ne faisait que voyager. Après avoir travaillé à La Roche-sur-Foron, le jeune homme avait rejoint le Sud pour chercher du travail. Il baignait dans le milieu de la drogue et il aurait rechuté lors de son séjour là-bas.

La compagnie de gendarmerie de Narbonne qui ne souhaite pas s’exprimer sur l’affaire a toutefois confirmé la piste criminelle.

LE dauphiné

(Merci à Antibarbare)

A la mosquée de La Roche-sur-Yon, « des collégiens s’imprègnent de l’islam »

A la mosquée de La Roche, des collégiens s’imprègnent de l’islam

L’éveil aux religions, c’est aussi s’imprégner des lieux cultuels. Venus du collège Saint-Pierre aux Essarts, des élèves en 5e, curieux et ouverts, ont posé leur regard sur la mosquée. Un échange riche a suivi avec Ali Bensaada, aumônier auprès des maisons d’arrêt. Grâce à cette visite, les collégiens auront une image de l’endroit où l’islam se vit. Une bonne manière de comprendre au mieux leur programme scolaire, s’intéressant aux débuts de l’Islam.

Ouest-France

NB : Les visites scolaires de mosquées existent aussi en Angleterre :

(Merci à Star Wolf)

La Roche-sur-Yon (Vendée) : Les fidèles ont « enfin » une « vraie » mosquée

Après trois ans de travaux, la mosquée est sortie de terre. Le lieu de prière a été inauguré hier. Reste maintenant à réaliser la partie culturelle de l’édifice religieux.

Pourquoi ? Comment ?A quand remonte le projet ?

Le chantier remonte à plus de trois ans déjà. Les musulmans souhaitaient depuis longtemps disposer d’une mosquée digne de ce nom et non plus seulement de ce modeste local loué par la ville de La Roche-sur-Yon aux pratiquants. Cette nouvelle mosquée peut accueillir jusqu’à 500 fidèles.

Outre la partie religieuse, le centre comprendra une partie culturelle de 700 m2, avec salles de conférence et d’exposition, salle de cours, tisanerie. La mosquée ne comporte pas à ce jour de minaret, mais elle devrait en avoir un. « Il est d’ailleurs mentionné sur le permis de construire », indique Joël Soulard, adjoint à l’urbanisme, présent à l’inauguration.

Pour l’élu présent hier, « cette mosquée, dans un quartier en plein bouleversement, célèbre le vivre ensemble et la richesse de la diversité culturelle ». L’adjoint local a insisté pour que chacun résiste « à la tentation de la stigmatisation ». « Il existe aujourd’hui un islam de France qui a complètement intégré les valeurs de notre République », fait-il remarquer. (…)

La nouvelle mosquée attire-t-elle plus de fidèles ?

Plus encore que la nouvelle mosquée, c’est surtout la présence d’un imam qui « dope » la fréquentation et attire de nouveaux fidèles. Car Aziz Bentama le constate, le profil des fidèles a beaucoup changé. « On voit des Français de souche, beaucoup de fidèles d’Europe de l’est ou encore d’Afrique subsaharienne », note-t-il.

Présent à l’inauguration, un représentant de l’Union des organisations islamiques de France (réputé proche des Frères musulmans) a plaidé pour que la mosquée soit ouverte à tous, « y compris aux non musulmans ».

Alors que se profilent des échéances politiques majeures, il demande aussi de la « retenue » aux élus. Elles ne doivent pas être prétexte « à des discours islamophobes ». Revenant sur la polémique au sujet des prières dans la rue, il a fait remarquer que c’était un fait « marginal », et que les fidèles n’avaient « aucune envie de prier dans la rue ».

Ouest-France

Merci à BobbyW