Des postiers de Paris refusent de distribuer les tracts FN, posture idéologique des syndicats ? (màj vidéo)

Addendum 11/03/14

Dans les GG de RMC, le syndicaliste Olivier Rosay (SUD) s’explique sur la polémique des tracts FN non-distribués dans le 7ème arrondissement de Paris. A la question de savoir si les postiers adopteraient la même posture avec des tracts communistes, Rosay se montre bien évasif. Ce qui a le don d’énerver Didier Giraud, Gilles-William Goldnadel et Jacques Maillot. Un facteur dénonce l’hypocrisie du syndicaliste.

« Faut que Olivier Rosay arrête de dire des conneries ! Les dernières municipales qu’on a faites, on avait déjà des tracts de l’UMP, du PS etc qui n’étaient pas sous pli, et ça ne posait pas problème ! Parce que là c’est FN… (je vote pas FN, hein ?) » – Fabrice

_______________________________

mise à jour du 11 mars à 11H00

Béatrice Houchar du journal l’Opinion :

source : extrait de LCP – Politique Matin - 11 mars 2014


10/03/14

Des postiers du 7e arrondissement à Paris ont refusé aujourd’hui de distribuer un tract du Front national figurant dans un lot de publicités non mis sous pli, selon les syndicats SUD et CGT.

Hebergeur d'imageLe tract est celui de la candidate du Front national et du Rassemblement bleu marine aux élections municipales dans l’arrondissement. Il enveloppe plusieurs communications commerciales, selon une photo transmise par SUD. Sur la quarantaine de facteurs qui travaillaient lundi sur l’arrondissement, « au moins une douzaine ont retiré le tract avant de partir faire leur tournée », a rapporté à l’AFP Olivier Rosay (SUD).

En leur mettant entre les mains « ostensiblement de la propagande politique du Front National », « La Poste transforme les facteurs en militants du Front national », s’indigne le syndicat. Seul le 7e arrondissement est concerné, précise-t-il. [...]

La Poste met en avant le « principe de neutralité ». « La Poste et Médiapost (filiale du groupe) distribuent la propagande électorale des partis politiques lors de chaque élection. Dès l’instant ou le parti qui s’exprime n’est pas interdit, La Poste doit les traiter avec équité« , affirme le groupe. [...]

« D’ordinaire, la communication politique est masquée sous pli opaque », en déambulant ainsi avec des tracts du FN sous le bras, « les facteurs risquent d’être interpellés au cours de leur tournée », « il y a un danger pour leur intégrité physique et morale », estime-t-il.

Le Figaro

Les gendarmes sont obligés de protéger les camions qui transportent les produits de Noël

Champagne, vins fins, parfums ou matériel hifi … En cette fin d’année, les vols se multiplient sur les aires d’autoroutes, notamment en Bourgogne. La gendarmerie met en place des patrouilles pour faire face à ces attaques.

Un phénomène récent est apparu cette année : C’est l’attaque des fourgonnettes de la poste.

On s’est aperçu qu’il y a des agressions au gaz dans les cabines. Les agresseurs utilisent les aérations de la cabine pour injecter du gaz à l’intérieur de la cabine et endormir le conducteur.

(…) France 3 Bourgogne

A Grenoble, la police intervient sur le tournage d’un clip vidéo de rappeurs

Lundi 17 juin, en fin d’après-midi, la police est intervenue à Grenoble pour mettre fin au « braquage » d’une agence postale. Il s’agissait en réalité d’un groupe musical qui réalisait des images pour un clip vidéo! Mais ça, la police ne le savait pas.

Les coups de téléphone donnés à l’Hôtel de police par des témoins de la scène, ne laissaient alors aucun doute sur ce qui était en train de se passer : le bureau de poste allait se faire braquer par un groupe d’individus dont un au moins était cagoulé et armé. Sauf que… sauf que, tout ce petit monde ne braquait rien, ni personne! En fait, ils jouaient la scène d’un braquage dans une agence postale pour les besoins d’un clip vidéo.

(…) Apparemment dans ce cas, ni la ville de Grenoble, ni le commissariat n’avaient été informés, La Poste non plus. L’établissement affirme qu’un homme a bien fait irruption dans l’agence pour informer du tournage mais sans laisser aux agents le temps de répondre.

(…) France 3 Alpes

Chelles (77). Sécurité : la Poste sort les boîtes aux lettres des halls

Depuis l’agression d’une factrice en août dans l’un des immeubles, le courrier n’est plus distribué cité Schweitzer-Laennec. Les habitants dénoncent une stigmatisation.

Schweitzer-Laennec, à Chelles, est le seul quartier de Seine-et-Marne où le facteur ne passe plus, depuis l’agression en août dernier d’une factrice dans un hall d’immeuble. Par mesure de sécurité, la Poste a décidé d’y interrompre la distribution du courrier dans les boîtes aux lettres. Depuis deux mois, quelque 300 locataires devaient donc se déplacer jusqu’au centre de tri situé à plus de vingt minutes à pied pour récupérer leurs lettres.

Pour sortir de l’impasse, la Poste a recours à un dispositif exceptionnel : des boîtes aux lettres groupées ont été installées à l’extérieur des immeubles. Des cidex existent ailleurs pour faciliter la tournée des facteurs, notamment à l’entrée de lotissements, de cours communes — fréquentes en Brie — ou de résidences fermées. Mais de l’aveu de la Poste, la cité Schweitzer-Laennec est le seul cas dans le département où cette mesure a été prise pour « mieux assurer la sécurité des agents ».

Cette mesure est loin de faire l’unanimité parmi les habitants. « Après nous avoir coupé le courrier pendant deux mois, c’est une nouvelle façon de faire de nous un cas d’exclusion », tempête Nadia, une locataire, en découvrant les nouvelles boîtes aux lettres installées la semaine dernière sur la pelouse, à quelques mètres des entrées d’immeubles. « Ça nous stigmatise un peu plus » lâche un autre locataire. Comme d’autres, il s’alarme : « Regardez, ces boîtes sont exposées à la vue de tous, n’importe qui peut y passer la main et récupérer notre courrier, ce n’est pas du tout rassurant pour nous. »

La semaine dernière déjà, plusieurs locataires s’inquiétaient des risques de dégradations. « Ça n’a pas loupé, ce week-end plusieurs de ces boîtes aux lettres ont déjà été cassées, vandalisées. » Tant et si bien que la Poste a dû différer la remise des clés et le retour de la distribution du courrier, prévu à l’origine ce mardi.

(…) Le Parisien

Carrières-sous-Poissy : La Poste cesse de distribuer les colis dans un “ quartier populaire ”

[Le Parisien du 12 aout 2012. Titre d'origine : "Carrières-sous-Poissy : ça coince à la poste"]

Un mouvement de grogne secoue la poste de Carrières-sous-Poissy. Les facteurs ne distribuent plus ni recommandés ni colis dans un quartier populaire de 5000 habitants et ce sur décision de leur direction.

Une série de vols des scooters et des sacoches des postiers est évoquée pour justifier cette mesure. Les clients doivent donc se présenter à l’agence principale pour retirer leurs plis. Le maire prévoit de saisir la justice pour dénoncer cette décision qu’il juge « discriminatoire ». Hier matin, les clients devaient patienter entre trente minutes à une heure pour atteindre le guichet.

Une série de vols des scooters et des sacoches des postiers est évoquée pour justifier cette mesure.

Le parisien (merci Stormisbrewing)

———————————————-
Complément 1 : Relire :
Les projets de mosquées fleurissent en vallée de Seine (78)
Carrières-sous-Poissy : Un maire «décale» la chasse aux oeufs de Pâques pour éviter toute connotation religieuse
Carrières-sous-Poissy (78) : trente voitures brulées et un incendiaire interpellé
———————————————-
Complément 2 :

Des facteurs refusent de distribuer des tracts du FN (MàJ vidéo)

Dans la 8e circonscription du Var, Le Front national a passé un contrat avec la poste pour que soient distribués des tracts . Certains facteurs refusent.


Dans le Var, des facteurs refusent de distribuer… par BFMTV

Les postiers tentent de justifier leur position.

« En tant que postier, en tant que fonctionnaire, pour moi c’est immoral. » – Didier, facteur dans le Var

Grigny (91) : Une employée de La Poste aspergée d’essence lors du braquage

Braquage spectaculaire ce samedi matin à La Poste principale de Grigny. Peu avant 8 heures, deux hommes cagoulés entrent par l’arrière de l’établissement. Ils agressent une employée qu’ils aspergent d’essence.

Six autres employés arrivent au fur et à mesure dans la pièce où se déroule le drame. Tous sont neutralisés puis ligotés. La scène dure près d’une demi-heure.

Les deux malfaiteurs sont repartis avec un butin estimé à plus de 130 000 €.

Le Parisien

Gargenville – Juziers (78) : Le braquage de trop fait plier la Poste

Après trois vols à main armée en un an et demi, la Poste a décidé de fermer son bureau de Juziers. Les habitants ont lancé une pétition pour réclamer sa réouverture.

A la suite de ce braquage, le 3e en dix-huit mois la Poste a décidé de fermer la petite agence, « au nom de la sécurité de nos agents mais aussi de nos clients ».

Inédite, cette décision semble également définitive : le salarié victime des malfaiteurs est toujours en arrêt maladie et « il n’y a plus d’agents volontaires pour prendre sa place », selon la mairie. (…)

Le Parisien

Discrimination positive à La Poste ?

La Poste va embaucher 230 facteurs en 2012

L’Etat et la direction de la Poste des Yvelines viennent de signer une convention pour faciliter l’embauche de facteurs. Une première pilotée par Pôle emploi.

C’est Pôle emploi qui pilote ainsi la sélection des candidats. Une procédure de recrutement simplifiée avec un test de lecture et d’écriture et un entretien de motivation. « L’objectif est de pouvoir proposer ces postes au maximum de candidats, notamment ceux issus de la diversité », explique Anne-Marie Barbeau, la directrice territoriale adjointe de Pôle emploi Yvelines.

L’objectif est de pouvoir proposer ces postes au maximum de candidats, notamment ceux issus de la diversité », explique Anne-Marie Barbeau, la directrice territoriale adjointe de Pôle emploi Yvelines.

 

Le Parisien

Les postes françaises et vaticanes émettront un timbre en l’honneur de Jeanne d’Arc

Afin de marquer le 600e anniversaire de la naissance de la Pucelle d’Orléans, la Poste vaticane et la Poste française émettront conjointement un timbre en l’honneur de sainte Jeanne d’Arc (1412-1431), indique l’agence I.Media.

Cette émission conjointe devrait avoir lieu en deux temps. Mi-mai, la Poste française émettra un timbre d’une valeur de 0,89 € sur lequel apparaîtra Jeanne d’Arc, revêtue de son armure et portant sa bannière. Probablement émis en septembre, le timbre de la Poste vaticane, réalisé par le Bureau philatélique et numismatique de l’État de la Cité du Vatican, ne devrait pas être très différent de celui proposé en France.

Ce n’est pas la première fois que les postes françaises et vaticanes émettent un timbre en commun. En 2005, elles avaient ainsi proposé un timbre sur l’Annonciation de Raphaël.

La Croix

(merci à Souk)