Contre l’euro ou contre l’islam : lutte de pouvoir chez les jeunes FN

Chez les jeunes frontistes, les tensions entre souverainistes (anti-Europe) et identitaires (anti-immigration) pourraient se cristalliser autour de Gaëtan Dussausaye, favori à la présidence du FNJ, et souverainiste.

Avant, au Front, on se disputait entre catholiques traditionalistes et païens, antisionistes et anti-Arabes. Depuis que Marine Le Pen est à la tête du FN, il existe de nouvelles fractures. Le parti fait coexister une sensibilité souverainiste incarnée par Florian Philippot (vice-président du FN) – ils se voient comme des gaullistes, et prônent la sortie de l’Europe et de l’euro – et une sensibilité identitaire – anti-immigration et anti-islam.

L’équilibre est difficile à maintenir, la présidente du parti y parvient en tapant un coup contre l’euro, un coup contre l’immigration.

Mais chez les jeunes, moins disciplinés, la mésentente commence à se voir. Début avril, sur Twitter, certains se sont querellés pendant des heures : « identitaires » contre « souverainistes ». Ils sont le FN de demain et cela dessine sûrement les divisions du futur.

(…) Rue89

 

 

 

Julien Rochedy (FN) : «Nous lançons un mouvement européen de jeunes patriotes, le YEAH»

INTERVIEW – Le Front national de la jeunesse lance, vendredi à Vienne (Autriche), une alliance des jeunes patriotes européens. Julien Rochedy, président du FNJ, explique le projet au Figaro.

Vous lancez vendredi à Vienne le YEAH (Young European Alliance for Hope). De quoi s’agit-il ?
Julien ROCHEDY – C’est une initiative commune puisque nous avons appris à bien nous connaître entre différents mouvements de jeunes patriotes depuis deux ans. Nous avons pensé qu’il serait bien de créer, au niveau des jeunes, l’équivalent de l’Alliance européenne des libertés. Ces structures existent déjà chez les socialistes, les libéraux et les écologistes. Désormais, après six mois de préparation, nous lançons ce projet dans le cadre des élections européennes et nous organiserons une réunion en France probablement le 1er mai lors du meeting dédié à ces élections.

Quels sont les objectifs de ce nouveau groupe ?
Si nous le lançons au début de la campagne des européennes, c’est pour envisager des actions communes (communication, propagande…). Le FNJ, qui sera très impliqué dans la campagne, veut démontrer qu’il n’est pas le seul mouvement de jeunes patriotes en Europe. Ce groupe veut aussi montrer qu’il n’est pas du tout anti-européen mais contre l’organisation particulière qu’est l’Union européenne. Nous voulons incarner un mouvement de «vrais Européens».
Nous souhaitons nous associer à des mouvements qui nous ressemblent le plus, éloignés de toutes formes d’extrémismes inutiles mais portés sur la défense de la liberté de leur nation et de leur souveraineté. D’ailleurs, ces mouvements qui prospèrent en Europe font tous aujourd’hui le même constat sur l’Union européenne.

Interview complète sur LeFigaro.fr

« La France tranquille » : le nouveau slogan du FNJ qui ne fait pas rire la gauche (màj Séguéla atterré)

Addendum 18/12/13

_______________________________

Cher Tonton, [...]

Tu as dû te retourner dans ta tombe, voici que le Front National te plagie. Pire, plagie à son tour celui qui t’avait plagié

Le nouveau slogan du FNJ vole à ton affiche le « Tranquille » et à celle de Nicolas Sarkozy le « France » qu’il t’avait lui même emprunté sans permission aucune.

Une OPA sans vergogne sur l’imaginaire de la Gauche et de la Droite, un double copier coller.
Normal que le cocktail s’avère incolore, inodore et sans saveur. De l’eau…. Pire de l’eau usée.

C’est toi, cher tonton, qui m’a enseigné la règle de trois de toute communication électorale.

- Un message fort, celui de FN est mollasson.
- Un message frontal, qui regarde l’avenir en face, les yeux dans les yeux. Ici, le visuel est une image fuyante, elle tourne le dos à son électeur, comment espérer le convaincre.
- Un message mobilisateur. Il est champêtre: une partie de campagne pas une campagne de Parti.

Bref une triple faute. Triste à pleurer pour ses auteurs ! [...]

Huffington Post

17/12/13

Le FNJ a dévoilé ce mardi une nouvelle affiche qui plagie le slogan de François Mitterrand, transformant « La Force tranquille » en « La France tranquille ». « La France tranquille, c’est tout le contraire du programme du FN », rétorque le MJS. [...]

Hebergeur d'image

Le directeur national du FNJ, Julien Rochedy, reconnaît ce « petit clin d’oeil à Mitterrand et au socialisme ». Cette affiche, plus sobre que les dernières du FNJ (« Choisis ta France », « On est chez nous », etc.) « inspire une France tranquille, une France apaisée. Manifestement les jeunes n’y ont pas le droit », a précisé Julien Rochedy.

Plagier le slogan de François Mitterrand « montre que le FNJ n‘a pas beaucoup d’imagination », a déclaré Laura Slimani, la présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS). [...]

Julien Rochedy a par ailleurs revendiqué la place de « mouvement jeune politique le plus important » avec 25.000 membres.

« Le FN est devenu le premier mouvement chez les jeunes, comme en témoignent les dernières enquêtes d’opinion et la jeunesse de notre auditoire. Les jeunes représentent plus de 30% de nos adhérents », a affirmé la présidente du FN Marine Le Pen, présente à ses côtés. [...]

TF1 News

Mélenchon : « Je ne peux pas survivre quand il n’y a que des blonds aux yeux bleus » (MàJ)

27/03/13

Des idiots à l’indignation mal ordonnée et à l’inconscient coupable osent aujourd’hui traiter Jean-Luc Mélenchon d’antisémite ? Quand on connaît les dires du bonhomme sur les « blancs catholiques » et « la couleur marron », on se demande si ces derniers n’ont pas été, jusqu’ici, durement frappés par les foudres d’une sévère amnésie !

Boulevard Voltaire

26/03/13 France Inter, Cohen reçoit Mélenchon :

« Moscovici, salopard ? » :

Mea culpa, passons à autre chose … – Jean-Luc Mélenchon

Pas un mot du journaliste sur les propos « étonnants », du contempteur des têtes blondes aux yeux bleus  

_________________________________

Alors si Jean-Luc Mélenchon aime tellement les sociétés multiculturelles et le Maroc, plus que son propre pays, qu’il s’en aille vivre ailleurs !

Julien Rochedy

Ce souhait de reconquérir la France d’en bas paraît assez antithétique avec le racisme anti-gaulois que Jean-Luc Mélenchon a encore manifesté sur la radio marocaine Hit-Radio, sur laquelle il a déclaré qu’il ne pouvait pas survivre entouré que de « blonds aux yeux bleus » ; ou encore que la Normandie de son enfance, peuplée d’ arriérés et d’alcooliques, n’arrivait pas à la cheville du Maroc où il a vécu. Cette saillie est dans la droite ligne des panneaux habituellement brandis dans les manifs organisées par les officines antiracistes en faveur du « vivre ensemble » et/ou contre « le fascisme », sur lesquels des abrutis supplient les immigrés de ne pas «les laisser seuls avec les Français »…

Bruno Gollnisch

Lire la suite

«Sale Blanc !» sur Radio Courtoisie (Audio)

Samedi 15 décembre à midi, Romain Lecap recevait dans l’émission le « Libre Journal », diffusée sur Radio Courtoisie, Gérald Pichon, auteur d’un essai dressant un état des lieux du racisme anti-Blanc et anti-Français en 2012.

Les jeunes avec Marine soutiennent Fdesouche !

Communiqué de presse de Julien Rochedy

Nous tenons à exprimer notre sévère indignation à l’égard des persécutions dont est victime www.fdesouche.com.

Il est inadmissible qu’un site d’informations, sous prétexte qu’il contrevient à la pensée unique dont on nous abreuve tous les jours dans les médias dominants, soit la cible des autorités françaises. Ce fait concourt gravement à notre inquiétude à l’égard de la liberté que l’on essaie en ce moment de brimer sur Internet.

Fdesouche a le malheur de montrer tous les jours les violences que subissent les Français sur leur territoire, et les tentatives de manipulations médiatiques sur des sujets aussi importants que l’immigration, l’insécurité, l’école, la culture, etc.

Parce que sa lecture est très souvent un grand bol d’air dans cet univers confiné et menteur, les jeunes avec Marine apportent leur large soutien à ce site. Courage !

« Les jeunes avec Marine » (Radio Courtoisie)

« Le Libre Journal des Lycéens » du samedi 11 février. Une émission diffusée sur Radio Courtoisie, animée par Romain Lecap.

Campagne électorale oblige, le Libre Journal des lycéens reçoit Julien Rochedy, président des Jeunes avec Marine.
Libre Journal

Violente agression de Julien Rochedy (FN) : les « affrontements » auraient été filmés

Addendum : Le quotidien gratuit Métro consacre un article aux « affrontements » devant la Sorbonne :

La scène elle, « a probablement été filmées par les caméras de vidéosurveillance installées sur la place de la Sorbonne, selon une source proche de l’enquête. Si c’est le cas, les images parleront et elles seront incontestables » Métro

_________________________________________
Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Porte-parole de campagne de Marine Le Pen

Violente agression de Julien Rochedy, Président des « Jeunes avec Marine »

Tôt hier mardi, des militants des « Jeunes avec Marine » qui souhaitaient distribuer des tracts devant l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ont été agressés violemment par une trentaine de miliciens d’extrême-gauche armés et cagoulés.

Les jeunes militants frontistes ont échappé à un véritable guet-apens. Toutefois, Julien Rochedy, président des « Jeunes avec Marine », cherchant à calmer la situation, a été durement frappé prenant de violents coups dans les côtes et derrière la tête.

Cette agression fait écho aux propos de Jean-Luc Mélenchon demandant dans son dernier discours que l’on fasse le « nettoyage politique » à l’égard des partisans de Marine Le Pen. En outre le NPA, dans un communiqué officiel, revendique l’agression : « devant notre nombre et notre détermination, les militants du FNJ ont fui sans distribuer le moindre tract… partout où [le FN] cherchera à s’implanter, dans les universités, les lycées, les entreprises ou les quartiers populaires, les antifascistes seront là pour dire que les idées d’extrême droite, qu’elles soient portées par le FN, l’UMP ou qui que ce soit d’autre, n’ont pas leur place.» signé Alternative libertaire (AL), Fédération syndicale étudiante (FSE), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Sud-Etudiant.

Le Front National dénonce avec force les méthodes d’une gauche à bout de souffle qui, à son habitude, a décidé de délaisser le débat d’idées au profit de l’extrême violence et de la haine.