Le gouvernement de Manuel Valls «une bonne nouvelle» pour les francs-maçons

Pour Le Blog La Lumière le gouvernement de Manuel Valls Premier Ministre constitue une bonne nouvelle pour «les francs-maçons humanistes, et pour ceux du GODF en particulier».

La position de Manuel Valls sur la laïcité a toujours été maçonnico-compatible et son opposition ferme à Dieudonné a beaucoup plu aux frères.

1. La promotion de Manuel Valls à Matignon. Le socialiste a été initié en 1994 au GODF, où il fréquentait la loge Infini maçonnique, et même s’il en est parti en 2002, il n’a pas quitté la franc-maçonnerie par rejet. Il est aussi toujours intime d’Alain Bauer, ancien Grand Maître du GODF (2000-2003). Il a bien traité les obédiences maçonniques pendant son passage au ministère de l’Intérieur. Récemment en organisant la première cérémonie de vœux aux frères dans ce ministère.

2. L’entrée de François Rebsamen. Le nouveau ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social n’est pas seulement un vieil ami de François Hollande, c’est aussi un vieux frère du GODF. Aujourd’hui, comme il y a deux ans, il aurait préféré le ministère de l’Intérieur… pas seulement parce que les francs-maçons y sont nombreux. Une histoire lui colle à la peau : celle de sa participation supposée (et non démentie) à une rencontre avec des nationalistes corses au siège du GODF, en 2000.

3. Le maintien de Jean-Yves Le Drian. Ce frère du GODF de Lorient (Morbihan) reste ministre de la Défense, homme fort du gouvernement, qui s’est illustré au moment des guerres du Mali et de Centrafrique. Le départ d’un autre frère du GODF, ex ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, n’a que peu de poids.

Blog La Lumière/L’Express

Remaniement du gouvernement : Taubira reste Garde des Sceaux (màj)

Addendum 02/04/14

La liste du gouvernement Valls

  • Benoit Hamon : Éducation
  • Ségolène Royal : écologie et énergie
  • Bernard Cazeneuve : Intérieur
  • Stéphane Le Foll : Agriculture et porte-parole du gouvernement
  • Jean-Yves Le Drian : Défense
  • Laurent Fabius : Affaires étrangères
  • Arnaud Montebourg : Économie finance, redressement productif et numérique
  • Najat Vallaud-Belkacem : droits des femmes ville jeunesse et sport
  • Michel Sapin : Finances
  • François Rebsamen : Travail, emploi et dialogue social
  • Marisol Touraine : Affaires sociales
  • Marylise Lebranchu : décentralisation, réforme de l’État et de la fonction publique
  • Aurélie Philippetti : culture et communication
  • Christiane Taubira : Justice
  • Sylivia Pinel : Logement
  • George Pau-Langevin : Outremer

Le Figaro

Lire la suite

Mariage homo : Deux enquêtes cibleraient les militaires hostiles

Malgré le fait qu’elle ait été adoptée par le Parlement, validée par le Conseil constitutionnel et promulguée par le président Hollande, la loi sur le mariage continue de faire l’objet de protestations, notamment de la part du mouvement “La manif pour tous.” Et si ce débat concernant cette question agite l’opinion publique, il en va naturellement de même au sein des forces armées.

Ainsi, si l’on en croit l’anecdote rapportée par La Lettre A, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a été interpellé sur cette loi à l’issue de la présentation du dernier Livre Blanc, le 29 avril dernier, au Conseil supérieur de la fonction militaire extraordinaire (CSFM).

“Rassurez-nous, monsieur le ministre, le mariage pour tous, ça ne s’appliquera pas aux armées?” Vous imaginez si, à la soirée du régiment, le colonel déboule avec son copain?” lui aurait demandé l’un des militaires présent ce jour-là. Ce à quoi M. Le Drian, qui n’en serait pas “revenu”, a répondu : “C’est une loi de la République, elle s’applique à tous.”

Dans son édition du 22 mai, le Canard Enchaîné est revenu sur cet épisode, avec un article un poil caricatural.

Cela étant, le dernier, qui fait la liste des actions entreprises par des militaires opposés au mariage pour tous, nous apprend que deux enquêtes sont actuellement en cours au sein des armées. Deux enquêtes qui visent essentiellement ceux qui voient d’un oeil favorable le mouvement de la “Manif pour tous”, qui, jusqu’à la preuve du contraire, n’est pas une formation politique.

Lire la suite

La profanation de la chapelle de Toulon laisse le ministre de la défense sans voix…

12/12/2012

Peut-on saccager délibérément un lieu de culte, catholique en l’occurrence, dans une enceinte militaire sans que le ministre de la Défense ne réagisse ? Manifestement oui.
La seule réaction officielle est un communiqué laconique de la Marine nationale, mis en ligne dimanche à 15h15 sur son site internet, rubrique « au fil de l’eau »

, entre l’annonce d’un exercice incendie des marins pompiers de Cherbourg et la présence d’un chasseur de mines au large de La Seyne. Bref, le service minimum.
Le communiqué dit ceci : « Des actes de vandalisme sur des symboles religieux ont été constatés à la chapelle de la base navale de Toulon, samedi 8 décembre dans la soirée. Une enquête menée par la Gendarmerie maritime est en cours. La Marine nationale condamne avec vigueur ces agissements. » La Marine, d’accord, mais le ministre ?
Interrogé mardi par ce blog, le cabinet du ministre précise qu’ »une communication est évidemment prévue ultérieurement, une fois l’enquête terminée ».
Depuis le début du mois de décembre, le ministère de la Défense a diffusé 15 communiqués et notes aux rédactions, donc plus d’un chaque jour.

On pourra lire la réaction de Mgr Ravel, évêque aux armées.

via le blog de Jean-Dominique Merchet (Marianne)

Armée française : La ruine en héritage ?

Avec les réformes budgétaires, il semble que la phase d’autodestruction de notre Défense soit désormais irrémédiablement engagée. L’institution militaire sera vraisemblablement la principale victime de la politique ultra-récessive poursuivie par le gouvernement Ayrault, qui, en cela, ne fait que parachever les décisions prises sous le mandat de Nicolas Sarkozy.
L’Afghanistan a-t-il été le chant du cygne de l’ère des opérations extérieures de l’armée française ? A prendre au mot le concept de “betteravisation” qui fait florès dans nos états-majors (entendre retour au pays et fin de l’époque expéditionnaire), tout connaisseur de la chose militaire est porté à le croire.

Coupes continues des crédits, purge massive des effectifs, cession gratuite du patrimoine immobilier, des milliers de militaires qui ne sont plus payés depuis des mois… La situation de la Défense est entrée dans une phase critique qui pourrait déboucher sur une crise sociale, capacitaire, et des vocations sans précédent historique.

L’armée de terre sera la plus touchée, mais la Marine et l’armée de l’air auront aussi leurs lots.

L’affaire Louvois

Suite et commentaires sur Fortune