Ivan Rioufol : Le politiquement correct, allié des minorités (vidéo)

Le politiquement correct est inconciliable avec un discours de vérité. La raison en est simple : cette idéologie interdit de désigner les réalités conflictuelles. Au nom de la protection des minorités et de leur non discrimination, la République n’ose plus appliquer ses lois.

Les clandestins défilent dans les rues. Le communautarisme islamique déstabilise l’école. Les Roms multiplient les occupations illégales du domaine public. C’est pourquoi il ne faut pas craindre de briser cette chape de plomb. Au nom de la vérité.

Ivan Rioufol : « Jour de colère », l’exemple à ne pas suivre (MàJ Vidéo)

La manifestation a enthousiasmé Frédéric Haziza :


MàJ Vidéo


Renvoi d’ascenseur : Dieudonné est devenu le meilleur allié de Manuel Valls, qui lui-même s’est révélé être son meilleur impresario.

Fort de sa posture antisystème, maladroitement offerte par le ministre de l’Intérieur qui en a fait l’homme à abattre, l’humoriste avait appelé à participer, dimanche à Paris, au « Jour de colère ». Il a profité de la troublante indifférence des organisateurs, et singulièrement de Béatrice Bourges, la meneuse du « Printemps français ». Ce qui aurait pu être un légitime mouvement protestataire, un de plus, de la société civile s’est transformé alors, sous l’impulsion des amis de Dieudonné et avec la connivence de courants extrémistes, en une indéfendable manifestation de vulgarité et de haine contre les juifs, les francs-maçons, les médias, j’en passe. Retenu par un colloque (sur l’antisémitisme !), je n’ai pu me rendre sur place. Mais les récits que j’ai recueillis ce lundi matin, ajoutés aux vidéos que j’ai visionnées et aux comptes rendus de la presse, ne laissent aucun doute sur le piège qui a été tendu à ceux qui voulaient, de bonne foi, exprimer l’exaspération d’une France oubliée. Ce « Jour de colère », qui a mobilisé quelques dizaines de milliers de personnes, a été pollué par les slogans entendus : « Juif, la France n’est pas à toi ! », « CRS, police des juifs ! », « Mort aux sionistes ! », etc. Cette fois, Valls a donc raison quand il dénonce la violence de « l’extrême droite et l’ultra droite », même s’il ne s’aventure pas à décrire les vrais soutiens « diversitaires » de Dieudonné. Les conclusions de ce gâchis doivent être tirées sans plus attendre.

(…) Le Figaro

Ivan Rioufol : La liberté d’expression maltraitée (vidéo)

Plus un Etat est faible, plus il maltraite la liberté d’expression. Ainsi font les régimes autoritaires. Or la France s’en approche : il faut être particulièrement distrait, ou consentant, pour ne pas s’inquiéter des censures, des intolérances, des brutalités que montre le pouvoir. L’avancée tentaculaire de la pensée conforme créé aujourd’hui une atmosphère irrespirable.

La gauche frivole se trompe d’adversaire

La gauche frivole, qui soutint le communisme et se fait aujourd’hui le valet de l’islamisme conquérant, entend-elle ce que hurlent les Egyptiens, en guerre ouverte depuis cet été contre la confrérie des Frères musulmans ?

Peu probable : les convertis au « changement » – et singulièrement les socialistes qui se sont auto-congratulés ce week-end à La Rochelle – ont renoncé à toute résistance, hormis contre le Front national. Il leur suffirait pourtant d’écouter le peuple, qu’ils méprisent là-bas comme ici.  « l’Islam est la solution », assuraient les Frères musulmans élus en 2012. Un an de pouvoir a suffi pour démontrer le contraire : non, l’islam politique n’est pas la solution ; il est même le problème, tant le sectarisme, l’incompétence, la violence lui sont liés. [...]

L’échec de l’islam politique creuse sa tombe. Dans l’immédiat, Il fait apparaître l’inconséquence des élites françaises. A gauche, elles ont fantasmé le musulman en nouveau prolétaire défendu par l’islam révolutionnaire; à droite, elles ont fait les yeux doux à « l’islamisme modéré », sottement comparé à la démocratie-chrétienne.

Tous ces irréfléchis ont ouvert les portes au Qatar, soutien des Frères et de leur islamo-fascisme dénoncé par la rue arabe. En France, ces interlocuteur reconnus, obsédés par la haine des Juifs et d’Israël, oeuvrent à islamiser les cités en brandissant la non-discrimination et l’antiracisme sous les encouragements des Verts. Ils développent une stratégie qui passe par la « visibilité » de la « communauté », à travers le voile ou le hallal en tout. Ces idéologues agitent l’islamophobie pour un rien, mais s’en prennent, en Egypte, aux Chrétiens coptes, à leurs églises, leurs couvents, leurs écoles. [...]

Cependant, il est une autre leçon à tirer du rejet de l’islamisme par des musulmans, en Egypte, mais aussi en Turquie ou en Iran : rien n’est plus pertinent que de continuer à différencier l’islam et l’islamisme, c’est-à-dire la pratique religieuse personnelle du musulman et le système politique momifié qui théoriquement l’accompagne depuis le VII e siècle. Cette donnée n’est plus une évidence pour de nombreux croyants qui, confrontés à l’exemple de la laïcité occidentale et à la modernité, exercent un esprit critique ou distancié sur un dogme décrété inviolable par les fondamentalistes. [...]

Ma solidarité est toujours allée aux musulmans qui refusent de se plier aux injonctions de l’islam politique et à ses rejets de l’intégration dans la société française. C’est auprès de ceux-là que doit être la république. Elle doit cesser ses criminels « apaisements » avec les radicaux, qui réclameront toujours plus d’un Etat peureux qu’ils méprisent. Ce n’est pas ainsi que la France des Lumières aidera à la nécessaire évolution de l’islam. Or, il emprunte pour l’instant le chemin inverse de l’obscurantisme, sous la protection d’une gauche imbécile qui renie ses plus beaux combats pour la laïcité et le droit des femmes et qui se trompe de danger en désignant, d’une manière pavlovienne, une extrême-droite dont la réactivité n’est que le révélateur d’une gravissime capitulation collective. [...]

Le blog d’Ivan Rioufol

Rioufol : Pourquoi je suis convoqué par la Police Judiciaire

Le Figaro 10 juin 2013 

Tandis que la gauche alerte sur une loufoque montée du « fascisme », au prétexte d’une rixe hélas mortelle entre extrémistes de droite et de gauche, l’islam radical prend de plus en plus d’assurance dans ses exigences de soumission.

 

Je me permets d’illustrer cette constatation avec mon cas personnel. Pour la première fois de ma carrière journalistique (débutée en 1976), j’ai reçu, samedi, une convocation pour être entendu par la Police Judiciaire, suite à une plainte déposée par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Je vais devoir répondre de propos tenus le 15 novembre 2012 dans l’émission OnIvan Rioufol refait le Monde, animée par Marc-Olivier Fogiel, sur RTL également visés par la plainte.

Le CCIF, qui oeuvre à l’islamisation des musulmans, me reproche d’avoir critiqué sa campagne d’affichage : « Nous sommes la nation ».

(…) Financée à hauteur de 35.000 euros par l’Open Society Institute du milliardaire américain George Soros, qui a des comptes à régler avec l’Europe, la campagne avait pour but de promouvoir la visibilité islamique dans la République laïque, en revendiquant un refus de l’assimilation et de l’intégration, au profit d’une « inclusion » intimant d’accepter les musulmans tels qu’ils sont. Avec sa plainte, le CCIF porte évidemment atteinte à l’élémentaire liberté d’expression. La lutte contre l’islamophobie dont il se réclame revient à interdire tout débat. (…)

 

lire la suite Le Figaro

Manif pour tous : « Des gens tous blancs. Une France très très particulière » (RTL)

Hervé Chabalier invité de On Refait le Monde du 27/05/2013 (RTL).

« C’est très impressionnant de voir défiler pendant 1h1/2 des gens tous blancs, ça n’existe plus en France, il n’y avait pas d’arabe, pas de noir. C’est la France de la tradition qui était là, la France catholique, une France très très particulière. » – Hervé Chabalier

Des groupes de niveau dans les collèges ? : Ivan Rioufol Vs Claude Askolovitch (audio)

On refait le monde – RTL – 30/04/13

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Peut-on inviter tout le monde sur le service public ? (audio RTL)

Emission « On refait le monde » du 18/3/13 animée par Marc-Olivier Fogiel.

Etaient invités à débattre : Claude Askolovitch, Ivan Rioufol, Clémentine Autain et David Koubbi

Ivan Rioufol : « il y a eu des listes noires qui ont été dressées il y a deux ans de ça contre les néo-fachos Zemmour, Levy, Ménard et moi même. Il faut faire entendre tout le monde et ne surtout pas se lancer dans ce genre de censure car c’est du fascisme.

Pour écouter directement ce dernier sujet de l’émission cliquer : Ici