Israël va renvoyer des milliers de clandestins érythréens dans «un pays d’Afrique de l’Est»

Israël a annoncé dimanche avoir conclu un accord avec un pays d’Afrique de l’Est encore inconnu pour y envoyer des milliers d’immigrés clandestins érythréens entrés ces dernières années sur son territoire par sa frontière poreuse avec l’Egypte.

Selon la radio de l’armée israélienne, il s’agit d’un pays qui ne connaît pas de troubles et qui partage des intérêts communs avec Israël, qui pourrait être l’Ouganda, l’Ethiopie ou le Sud-Soudan. Cet accord entrera dans le cadre d’une «relation stratégique plus large», qui pourrait prendre la forme de formation à l’agriculture, de prêts, d’assistance médicale et d’infrastructures dans le pays d’accueil. Israël serait par ailleurs encore en discussion avec deux autres pays africains pour conclure des arrangements similaires pour gérer le cas des immigrés soudanais. […]

Son modèle : le retour des Sud-Soudanais au moment de la déclaration d’indépendance du pays, en 2011. «Tous ceux qui sont rentrés se sont parfaitement intégrés et ont même œuvré pour leur nouveau pays. Avec l’argent, les compétences et les connaissance qu’ils ont ramenés d’Israël, ils ont dynamisé l’économie», a-t-il expliqué. «Les Erythréens veulent gagner leur vie, et ils comprennent qu’ils ne peuvent le faire ici», a-t-il ajouté pour défendre son initiative. [...]

Le Monde (Merci à Zizanion)

Discours de F. Hollande devant les «communautés juives de France»

Intervenant devant les participants au 2ème congrès des communautés juives de France, dimanche 2 juin, à Paris, le président de la République, François Hollande a assuré les juifs de France de «la lutte implacable» que mène le gouvernement français contre l’antisémitisme. Il s’est inquiété de l’émergence de mouvements se réclamant «du nazisme en Hongrie et en Grèce» et a rappelant sous les applaudissements de son auditoire «l’impérieuse et urgente nécessité d’empêcher l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire». Le président du consistoire central, Joël Mergui, a exposé sa vision de la laïcité.

Alors que le président du consistoire central, Joël Mergui, avait été particulièrement critique d’une laïcité qui limiterait, selon lui, l’expression et la pratique religieuses, M.Hollande a semblé répondre à minima. «Est-il juste qu’au nom de la laïcité des étudiants juifs soient contraints de choisir entre leur foi et leur avenir lorsque par exemple, comme cette année à Toulouse, l’examen de médecine est fixé le jour de la fête de Chavouot, la Pentecôte juive ?», s’est interrogé M.Mergui.

Il m’apparaît, contrairement aux discours alarmistes de certains que, si on additionnait tous les besoins propres de chacun des cultes, et si nous les mettions en œuvre avec concertation, aucun déséquilibre majeur ne viendrait bouleverser notre société.

«La morale laïque devrait intégrer le fait religieux comme un atout et non comme une menace dans une relation apaisée avec tous les citoyens».

Face à ces souhaits, le président de la République a reconnu qu’il n’était «pas toujours simple d’aboutir au bon équilibre entre la liberté de conscience, la liberté religieuse, et le respect de l’égalité, de la neutralité de l’espace public».

Blog Digne de foi/Le Monde

Rencontre «amicale» entre les dirigeants du CRIF et du CFCM «pour construire la France de demain»

Une rencontre entre le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’est tenue, jeudi 23 mai, à la veille de leurs élections respectives, a-t-on appris par le CRIF vendredi 24 mai.

«On ne se mettra jamais d’accord sur la question israélo-palestinienne. Mais nous refusons d’utiliser le problème palestinien pour diviser juifs et musulmans de France. Nous souhaitons surtout mettre en avant les dossiers concernant la France et sur lesquels on se retrouve.» (Mohammed Moussaoui)

Richard Prasquier, qui s’apprête à passer la main après deux mandats de trois ans à la tête du CRIF, et Jean Corcos, président de la Commission pour les relations avec les musulmans, ont rencontré Mohammed Moussaoui, président du CFCM, qui était accompagné de Chems-Eddine Hafiz, son vice-président, et Anouar Kbibech, secrétaire général.

«C’est pour moi très important que le dernier diner que je fais en tant que Président du CRIF soit avec vous pour construire la France de demain», a notamment signifié Richard Prasquier à Mohammed Moussaoui.

«Si le groupe s’est félicité des liens exemplaires créés et entretenus entre les dirigeants des deux communautés, il espère que le travail sera prolongé et accentué après les élections du CRIF qui se tiendront le 26 mai et celles du CFCM qui auront lieu en juin», indique le CRIF dans un communiqué.

«Les musulmans ne se sont jamais opposés à la liberté de critiquer leur religion tant que les critiques sont fondées et formulées sans offense, sans diffamation» (Mohammed Moussaoui)

saphirnews

Sarkozy très applaudi en Israël (vidéo)

Devant plusieurs centaines de personnes, l’ancien président a abordé les grands problèmes internationaux et surtout ceux qui touchent de près l’Etat d’Israël.

Cette visite est « l’occasion de réaffirmer mon amitié pour Israël et ma fraternité avec le peuple juif, que je revendique comme un honneur, » a affirmé M. Sarkozy.

L’ancien chef de l’Etat sera reçu jeudi 23 mai par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, après l’avoir été par le président Shimon Peres.

FranceTVInfo

Bernard-Henri Lévy : «L’honneur des musulmans»

Extraits du Bloc-Notes de Bernard-Henri Lévy dans Le Point.

L’honneur des musulmans, c’est l’islam, l’islam tout simplement, quand il est fidèle à son principe qui (comme on sait, mais on l’a, hélas, souvent oublié) signifie paix.

L’honneur des musulmans, c’est cette Syrie debout, doublement insurgée, luttant sur les deux fronts : celui d’une dictature devenue folle et tuant à tour de bras (au bas mot, 70 000 morts) – celui d’un islamisme politique prôné, au sein de la rébellion, par ce front djihadiste Al-Nosra, filiale d’Al-Qaeda, que le chef de la diplomatie française propose (là, il n’a pas tort) de ranger au nombre des «organisations terroristes» proscrites par l’Onu. […]

L’honneur des musulmans, ce sont les Palestiniens qui, tel Yasser Abd Rabbo et d’autres, beaucoup d’autres, se sont associés à des Israéliens pour concevoir et présenter, à Genève, il y a un peu plus de dix ans, le seul plan de paix qui, à ce jour, soit à la fois sérieux, viable et immédiatement applicable […] .

L’honneur des musulmans, c’est l’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, qui combat l’antisémitisme non moins fermement que le racisme et se rend en Israël, avec une délégation d’autres imams de France, prier à Yad Vachem ainsi que sur les tombes des victimes de la tuerie de Toulouse […] .

Le Point

Israël veut convaincre Vladimir Poutine de ne pas livrer des missiles à Damas

Ne se sont-ils pas compris lorsque, les 25 et 26 juin 2012, à Jérusalem, Vladimir Poutine avait rencontré à plusieurs reprises Benyamin Nétanyahou ? Rien n’avait été dévoilé s’agissant de la vente à la Syrie de missiles russes sol-air S-300, mais deux jours après cette visite, le quotidien économique russe Vedomosti annonçait que le Kremlin renonçait à ce contrat estimé à 900 millions de dollars (693 millions d’euros), qui avait été conclu en 2011 (ou 2010) entre l’entreprise russe d’armement Almaz-Antey et le gouvernement du président Bachar Al-Assad.

Toujours est-il que le premier ministre israélien a jugé utile de clarifier au plus vite la situation, en se rendant, mardi 14 mai, à Sotchi, sur les bords de la mer Noire, pour y rencontrer le président russe, et le dissuader de livrer à Damas des armes susceptibles de changer la situation stratégique au Proche-Orient.

(…) Le Monde

Israël bombarde la Syrie. Au moins 42 soldats syriens tués (vidéos + MàJ N°2)

06/05/13 Raid israélien. Au moins 42 soldats syriens ont été tués et le sort d’une centaine d’autres est inconnu après le raid israélien mené dans la nuit de samedi à dimanche contre trois positions militaires au nord de Damas, a rapporté une ONG. «Selon un nouveau bilan, au moins 42 soldats ont été tués et le sort d’une centaine d’autres est inconnu à la suite du raid israélien», a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Le JDD

05/05/13

Al Jazeera


Russia Today


« Israël peut être derrière l’utilisation syrienne d’armes chimiques »

Un ancien fonctionnaire de l’administration Bush dit que l’utilisation syrienne d’armes chimiques pourrait avoir été une «opération sous faux drapeau» d’Israël.

The Jerusalem Post


Un avion de guerre israélien a été abattu par une unité de défense aérienne syrien lors d’un raid près de Damas dimanche matin, la station de télévision Manar du Hezbollah a rapporté, citant des sources de sécurité dans la capitale syrienne.

Il n’y a aucune confirmation indépendante de l’information.

DailyStar



Les militants et les habitants de Damas ont rapporté de grosses explosions provenant de la montagne Qasioun, une position militaire stratégique pour les forces de Bachar al-Assad.

Des sources ont déclaré à Al Jazeera qu’un jet israélien a franchi le mur du son et a frappé plusieurs postes militaires.

3/05/13

Les États-Unis pensent qu’Israël a mené une frappe aérienne en Syrie, ont affirmé deux officiels américains à CNN. Lire la suite

Une leçon d’Israël

Deux enquêtes dont on a publié il y a peu les résultats classent Israël respectivement aux quatrième (sur 193 pays) et huitième rangs (sur 36) dans l’échelle du bonheur.

Compte tenu de résultats parfois médiocres dans divers domaines (logement, revenu, éducation, sécurité de l’emploi), ces classements flatteurs expriment évidemment la perception de ce peuple sur sa situation. Une autre étude expose que les jeunes de ce pays le placent premier sur 25 autres pour leur confiance en l’avenir. Que le chômage des jeunes y soit modéré et la croissance d’environ 3 % sont probablement les indices d’un certain « cercle vertueux ».

(…)

L’exemple israélien nous suggère peut-être quelques fils conducteurs. Pour se sentir bien dans sa peau, il faudrait alors : être menacé à tout moment de disparaître et, à cause de cela, être attaché passionnément à son pays; l’aider de ses devoirs et non l’accabler de ses droits; attendre de l’Etat qu’il organise votre défense et non qu’il vous nourrisse; tirer parti de la mondialisation et non la vitupérer; n’avoir pas de temps pour développer les quintessences idéologiques; contourner les extrémismes au lieu de s’y complaire; affronter la dureté des temps avec la volonté de réussir plutôt qu’avec la peur de perdre; essayer d’écrire l’histoire au lieu de la ressasser…

Plutôt que de leur promettre un « présalaire », l’Etat pourrait offrir à ses jeunes une année sabbatique en Israël.

Les Echos

Israel : le proviseur du lycée français de Jérusalem attaqué en justice pour « incitation à la haine raciale »

A l’occasion de la commémoration de la shoah en Israel, le proviseur du lycée français de Jérusalem a diffusé la note de service suivante :

« Demain résonnera une sonnerie qui remémore la Shoah et qui demande une minute de silence. Vous pouvez marquer cette minute à titre personnel si vous le souhaitez, et permettre aux élèves qui en manifesteraient le souhait de s’y associer.

Mais évitez à tout prix de solliciter les élèves ou de leur imposer et évitez les débats sur le sujet : la situation est suffisamment tendue pour déclencher des réactions violentes et des polémiques qui ne peuvent que blesser les uns et les autres inutilement.»

L’association « Les 150 000 Français en Israël » a décidé de déposer plainte au pénal contre le Proviseur et contre le Consul Général de France pour « incitation à la haine raciale ».

«Il n’est pas acceptable qu’en Israël, le seul endroit où  l’on ne commémore pas les victimes de la Shoah soit le Lycée Français de Jérusalem. Il faut que tout le monde sache que nous les 150 000 Français en Israël appliqueront une tolérance zéro. »

Europe-Israel via E&R

Shimon Pérès à Paris : Arabes, Noirs et musulmans exclus, la SNCF en cause (MàJ)

16/04/2013

Une filiale de la SNCF a opéré une sélection discriminatoire lors de l’arrivée de Shimon Peres en gare du Nord le 8 mars. Explications embarrassées…

[...]
Une enquête menée par le CHSCT est actuellement diligentée au sein de l’entreprise afin d’établir les responsabilités dans l’organisation de cette mission jugée discriminatoire à la gare du Nord lors de l’accueil du chef de l’État. Yacine Chaoui, membre de cette commission d’enquête, est encore plus précis : « Quelques jours avant le 8 mars, on disait pas de Noirs et pas d’Arabes. Ensuite, au plus près de l’échéance, c’est devenu pas de musulmans. »

Selon nos informations, le management de la filiale de la SNCF a opéré dès le 6 mars un changement de planning afin qu’aucun salarié musulman ne se retrouve au contact de la délégation israélienne en provenance de Bruxelles à 10 h 35. En revanche, personne ne connaît avec certitude la chaîne des responsabilités qui a abouti à cette décision. D’après le Daily Mail dimanche, la SNCF avait d’abord évoqué une consigne du ministère de l’Intérieur, puis de la délégation israélienne.
Contactée par Le Point.fr, l’ambassade d’Israël a réfuté catégoriquement avoir effectué une telle demande auprès de la SNCF.

[...]
Si les investigations internes se poursuivent – l’enquête devrait être terminée lundi 15 avril -, les représentants des personnels se plaignent du manque de coopération de la direction d’Itiremia et de la SNCF. Plusieurs demandes de documents ont en effet été transmises sans résultat, plus d’un mois après le déroulement des faits. En effet, lorsque la SNCF recourt aux services de sa filiale, un bon de commande est établi avec les détails de la prestation. « Si nous n’obtenons pas les documents relatifs à cette mission, la justice sera saisie », prévient Zachée Lapée. (représentant du personnel au conseil d’administration d’Itiremia, une filiale de la SNCF, chargée des voyages collectifs, du transport des bagages et de la sécurisation des voies.)

Le Point

—————————

12/04/2013
Les salariés musulmans ont été priés par la SCNF de ne pas accueillir Shimon Pérès à la Gare du Nord. Telles auraient été les conditions de la venue du chef d’Etat israélien à Paris le 8 mars dernier, venu parler de « paix » avec le président français, François Hollande, mais aussi avec Hassen Chalghoumi.

Un scandale mêlant racisme et discriminations que met à jour la fédération Sud Rail dans un communiqué daté du mercredi 10 avril. Le syndicat s’explique en ces termes : « Pour son arrivée en Gare du Nord, la SNCF a commandé 3 porteurs à sa filiale ITIREMIA afin de s’occuper des bagages de la délégation israélienne. La veille, le responsable de site s’était lancé dans un étrange « marché » au sein du personnel, excluant les « Noirs et Arabes », car il ne fallait « pas de salariés musulmans pour accueillir le chef d’Etat israélien » ! »

(…) SaphirNews

Le tract de Sud Rail :

Des imams israéliens en visite à Toulouse

Une délégation de cinq imams venus d’Israël se trouve en ce moment en France pour une visite qualifiée d’historique et symbolique. Après plusieurs rencontres organisées à Paris avec la communauté juive, ces imams ont été accueillis ce lundi à Toulouse.

A Paris, ils devaient être reçus notamment par le Conseil représentatif des institutions juives de France et par l’ambassadeur d’Israël. Arrivés hier à Toulouse, ils ont été reçus ce lundi matin par les représentants de la communauté juive. Dans l’après midi, ils rencontreront des membres de la communauté musulmane de Toulouse, un office est prévu à la mosquée chateau de Tabar Al Shalam, ils doivent également visiter le chantier de la mosquée Ennour avant de partir pour Marseille. Cette visite est « historique et symbolique » explique l’ambassade d’Israël, elle s’inscrit dans une « volonté de rapprochement entre les communautés ».

(…) France 3 Midi Pyrénées